Avertir le modérateur

Mein Kampf, l’un des livres les plus lus de 2013

mein_kampf.jpgMein Kampf , l’ouvrage de base du nazisme, a fait un carton sur Internet en 2013, en se plaçant dans les très fortes ventes de livres en ligne. Ce succès est un fait, à regarder en face, et ce d’autant plus qu’au 1° janvier 2016, le droit d’exploitation tombera dans le domaine public. Tout éditeur pourra traduire et publier Mein Kampf… Alors ? On publie, on prépare et on affronte les débats, ou on censure ?

On trouve sur le Net plus d’une centaine de versions de Mein Kampf, en format papier, audio et numérique et de nombreuses versions téléchargeables en PDF sur tout un tas de plateformes. Sur Amazon.com, il est 20ème dans la catégorie «politique et sciences sociales», 7ème de la rubrique «politique et gouvernance», 4ème du rayon «idéologie et doctrines». Selon Vocativ, Mein Kampf été téléchargé plus de 100.000 fois sur la librairie ouverte Internet Archive.

Un éditeur californien, Elite Minds Inc, a lancé début 2013, sur la liseuse Kindle d’Amazon, une version du livre à 99 cent, environ 70 centimes d’euro. Montecristo Editora, une entreprise brésilienne basée à Sao Paolo, a suivi le mouvement. Vendu chez Apple à 2,99 $, le livre est numéro 16 des meilleures ventes d'e-books dans la catégorie «politique et actualité» sur iTunes.apple.com.

Rédigé par Hitler alors qu’il était détenu à Landsberg entre 1923 et 1924, après le putsch raté, Mein Kampf a été publié initialement en deux volumes les 18 juillet 1925 et 11 décembre 1928. Le livre, qui pose les fondements de l'idéologie nazie, a été diffusé à 12 millions d'exemplaires en Allemagne entre 1930 et 1940.

Mein Kampf a alors été publié en France et en français, sans autorisation de l’auteur, et l’éditeur d’Hitler a engagé un procès civil en contrefaçon. L’éditeur français expliquait que c’était un devoir que de faire connaitre ces funestes théories, et le Maréchal Lyautey avait apporté son soutien à l’intiative, ajoutant en exergue de cette édition : « Tout français doit lire ce livre ».Mais tout livre est, en droit, une œuvre de l’esprit, et la première chambre du tribunal de commerce de la Seine, le 18 juin 1934,  jugeant que « cette œuvre représente un effort de création », a donné raison à l’éditeur d’Hitler (Gazette du Palais 1934, 2ème sem. pp. 176-178).

Après l’effondrement du régime nazi, les droits d’auteur ont été dévolus au Land de Bavière qui s’oppose à sa réédition. Aux États-Unis, le 1er amendement de la Constitution protège une totale liberté d’expression, et le livre est publié par l’éditeur Houghton-Mifflin, titulaire du droit pour l’avoir acquis avant-guerre.

IMG_2432-kampf.JPGEn France, la société Nouvelles Editions Latines dispose des droits de traduction française de l’ouvrage, et a re-publié le livre. La LICRA a attaqué l’éditeur, sur le fondement de l’incitation à la haine raciale, demandant d’interdiction à la vente, mais la Cour d’appel de Paris, par un arrêt du 11 juillet 1979, a maintenu la vente, soulignant qu’il s’agit d’un « document historique indispensable pour la connaissance de l’époque contemporaine ». Seule limite : l’éditeur doit insérer un avertissement de huit pages expliquant qu’« aucun acte de propagande en faveur des thèses imaginées par Hitler ne peut être toléré en France » et rappelant les « crimes contre l’humanité auxquels a conduit cette doctrine ». L’éditeur annonce quelques centaines de ventes par an.

Mais une nouvelle échéance attend les éditeurs. Le droit moral de l’auteur est perpétuel, et le Land de Bavière conservera la maîtrise intellectuelle sur l’œuvre, pouvant agir si des traductions trahissent le texte d’origine. Mais le droit d’exploitation, lui, est limité à soixante-dix ans après la mort par le droit communautaire (Directive 2006/116/CE du 12 décembre 2006, modifiant la directive 93/98/CEE du 29 octobre 1993 ; en France, art L 123-1 Code de la Propriété Intellectuelle). La date reconnue d’Hitler étant le 30 avril 1945, le droit d’exploitation tombera dans le domaine public le 1er janvier 2016. Tout éditeur pourra alors traduire et publier le livre.

Les accros de la censure ont commencé à manœuvrer les autorités politique, mais Wolfgang Heubisch, le ministre des Sciences et de la Recherche de Bavière, s'est prononcé en faveur d'une réédition : «S'il faut que l'ouvrage d'Hitler soit édité, le danger existe que des charlatans et des néo-nazis se saisissent de cette œuvre ignoble lorsque la Bavière n'aura plus les droits. Je suis donc de l'opinion qu'une édition critique et bien documentée soit préparée». Bien d’accord avec toi, Wolfgang. Interdire, qui a toujours été idiot et contreproductif, est devenu dérisoire avec le Net.

9782723318174.jpgEt puis, c’est vraiment une grande tradition, que lire et étudier les livres de feu. Voici un texte qui n’a pas de force juridique, mais que j’aime bien ; la Charte des bibliothèques, adoptée par le Conseil supérieur des bibliothèques le 7 novembre 1991, et j’offre deux articles offerts à nous amis les censeurs affolés…

Article 3. – La bibliothèque est un service public nécessaire à l’exercice de la démocratie. Elle doit assurer l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires pour permettre l’indépendance intellectuelle de chaque individu et contribuer au progrès de la société.

Article 7. – Les collections des bibliothèques des collectivités publiques doivent être représentatives, chacune à son niveau ou dans sa spécialité, de l’ensemble des connaissances, des courants d’opinion et des productions éditoriales. Elles doivent répondre aux intérêts de tous les membres de la collectivité à desservir et de tous les courants d’opinion, dans le respect de la Constitution et des lois. Elles doivent être régulièrement renouvelées et actualisées. Les collections des bibliothèques universitaires et spécialisées doivent également répondre aux besoins d’enseignement et de recherche des établissements en cohérence avec les fonds existants et avec ceux des bibliothèques appartenant au même ensemble ou à la même spécialité ».

Comment lire, savoir, apprendre, critiquer peut-il faire peur ? Combattons les censeurs.

Commentaires

  • L'état comme directeur de conscience, ça relève su soviétisme et du maoïsme.

  • C'est juste : la censure protège tout autant qu'elle incite et à l'heure de l'internet, elle parait bien vaine.
    Pour celles et ceux qui n'ont pas envie de perdre leur temps en lisant un tissus d’âneries obscènes, je recommande "Et quelquefois j'ai comme une grande idée" de Ken Kesey, chef d’œuvre enfin traduit en français.

  • Bonjour,

    Pour avoir feuilleté il y a très longtemps l'ouvrage en question, j'ai le souvenir que c'est passablement indigeste et pas très bien écrit. Il va bien se trouver un plumitif ou un politique pour réclamer l'interdiction de la publication sinon, on ne serait plus en France (dont les principales caractéristiques deviennent la taxation et l'interdiction. La Liberté, elle....).

    Bonne journée

  • C'est clair que lecture ne signifie pas adhésion.

  • Bonjour tout le monde.

    Surprise !...Je m'attendais à un article sur Sharon ! Loupé !...C'est vrai, on nous a abreuvé avec Dieudo, Valls, LICRA et autres officines...je me disais qu'avec la mort de ce grand homme, ça nous changerait un peu de parler de Sharon, LICRA et autres officines, en passant quand même par l'inénarrable Macias ou autres défenseurs de la belle démocratie !... Tant pis !
    Alors Mein Kampf : je l'ai lu il y a quelques lustres maintenant, après l'avoir trouvé chez un bouquiniste du bord de Saône, version d'époque des Editions latines justement. On ne peut pas regarder les films d'horreur sur l'ouverture des camps sans se poser des milliards de questions et chercher le pourquoi.
    J'ai le souvenir des éternelles mots de cette période : en Allemagne peu de gens savaient...C'était nous prendre pour des gogos. Sur chaque table de nuit de chaque famille figuraient en bonne place la bible et Mein Kampf. 12 millions d'exemplaires vendus, c'est sûrement plus en comptant ceux distribués gracieusement aux jeunesses hitlériennes et autres groupes admirateurs.
    Me revient en mémoire la fameuse phrase : "Quand ils sont venus me chercher...."

  • Il ne manqauit plus que ça... Ceci dit, lire ça peut vacciner. On m'en a prêté un... Oh la-la...

  • Entièrement d'accord avec votre article.
    Sauf que pour convaincre un censeur à ne pas chercher à tout censurer, je ne vois pas comment il faut faire.
    Il n'y a qu'à regarder les débats, -j'ai regardé l'émission de Taddei cette semaine- personne n'écoute personne et chacun essaie d'occuper un maximum le temps qui est imparti à l'émission pour imposer son point de vue et empêcher ses contradicteurs d'imposer les leurs.

  • Je voulais dire exposer à la place d'imposer.

  • Et... Il avait raison Lyautey... ;-))

  • Moi aussi Marissé, je m'attendais à une "frappe Sharon"!

  • reblogué vers http://wp.me/3aME7
    https://www.un.org/fr/documents/udhr/#a19
    http://www.desobeissancecivile.org/servitude.pdf

  • Des nouvelles du caudillo de l'interieur,les portes des placards a casseroles s'ouvrent les unes après les autres,guerre des marquis au PS :Evry : Manuel Valls accusé de conflit d’intérêts par Mediapart

    Selon le site d’informations, le ministre de l’Intérieur aurait attribué, en avril 2011, un marché public de l’agglomération d’Évry à une urbaniste qui n’est autre que son ex-compagne.

  • Bravo Mr Gilles Devers,

    D'abord ça tombe bien.
    Et j'aime la possibilité de lire ce livre sans commentaires ajoutés
    Emmanuel Garnier

  • Il n'y aucun sense a interdire ce livre.
    Cependant, je crois qu'il faut apprendre aux gens depuis
    Leur jeunesse a critiquer, etre plus curieux.
    C'est un vrai défi quand on voit où va l'éducation.

    J'ai déjà parlé de ce livre ici, je le trouve excellent
    C'est l'analyse psychanalytique du idéologue qui a influencé
    Hitler:Rosemberg.
    The spinoza problem, Yalhoun.
    Selon l'auteur du livre, mein kampf serait une copie des idées de Rosemberg qui a son tour
    S'est inspiré sur l'historien anti-sémite Chamberlain.
    Une chose intéressante est q Hitler a inventé le mailings et aussi le concept d'être toujours
    En campagne électoral permanente.
    Donc,selon la thèse du livre , le vrai idéologue était Rosemberg,
    Rosemberg a tout appris a Hitler.
    Hitler était le type charismatique et stratégiste.

    La question est, est-ce que l'œuvre d'un philosophe qui a eu des penchants anti-sémites ne doit
    Plus être considérée ?
    http://laphilosophie.blog.lemonde.fr/
    http://laregledujeu.org/seminaires/2013/12/16/martin-heidegger-titan-et-maitre-toujours-inquietant/
    Je me souviens d'une discussion intéressante et houleuse dans le blog.
    Une intervenante citait Plusieurs personnalités louches pour venir en aide de Khadaffi.
    Tu te souviens Denis?
    J'ai trouvé cet article intéressant :
    Pierre Nora: «Le best-seller révèle les sensibilités latentes d'une société» - Bibliobs - Le Nouvel Observateur
    http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20091202.BIB4522/pierre-nora-le-best-seller-revele-les-sensibilites-latentes-d-039-une-societe.html
    Il y cite notamment :J'ai essayé de comparer l'un des effets de ce livre à celui qu'a eu «le Dernier des justes» d'André Schwarz-Bart, publié au Seuil en 1959. Deux ans avant la révélation du procès Eichmann, il mettait en cause la responsabilité des chrétiens dans l'extermination des juifs, en montrant que cela remontait au Moyen-Âge et que ce n'était donc pas un effet de la méchanceté nazie, impie et païenne. Ce livre a mobilisé brutalement et fortement l'opinion catholique et ravivé le sentiment de culpabilité chrétienne. C'est à peu près le moment où Jules Isaac écrit «Genèse de l'antisémitisme» (1956) ; celui aussi où il agit auprès du pape Jean XXIII pour que ce dernier révise certains passages de la théologie chrétienne portant sur les Juifs.

  • J'ai coupé la conclusion de Pierre Nora:
    Je la reproduis :
    " À mon avis, il y a dans «les Bienveillantes» quelque chose de semblable : vous pensez que seuls les monstres sont des monstres mais, en réalité, nous sommes tous des monstres et le mystère du mal est un mystère commun. C'est toujours le même problème de la banalité du mal."
    La question du bien et mal est intéressant du point de vue de Sade dans son livre
    Justine ou le malheurs de la vertu.

  • Hors sujet mais pas tant que ça.

    Manuel Valls est conseillé par un directeur du CRIF qui est à la tête d'Euro RSCG, une énorme agence de Communication (qui était très proche de Dominique Strauss Kahn).

    http://www.panamza.com/09012014-dieudonne-valls-crif-fouks

    Ce site, Panamza.com, est celui d'un journaliste indépendant, Hicham Hamza.



    Stéphane Fouks est à la tête d'Euro RSCG. Cette agence s'est occupé de la communication de Dominique Strauss Kahn, ami de Stéphane Fouks.

    Euro RSCG est l'ancienne dénomination de Havas Worldwide, prestigieuse agence française de communication présente au niveau mondial.

    Stéphane Fouks, est également vice-président du groupe Havas.


    UN DOSSIER BIEN DOCUMENTE SUR LES LIENS DE VALLS AVEC ISRAEL ici :

    http://www.panamza.com/11092013-valls-engagement-absolu-israel





    On comprend enfin que tout le monde politico-médiatique évite de déranger Israël et les officines sionistes : ils dominent la communication mondiale.

  • heu..... je ne me souviens pas , s'il s'agit d'Alfred Rosenberg , qu'il est jamais été psychanalyste

  • @ adriana,
    "Une intervenante citait Plusieurs personnalités louches pour venir en aide de Khadaffi.
    Tu te souviens Denis?"

    Heu... non !
    Pas de nom, ce n'est pas nécessaire, mais par contre remémore-moi les personnages qu'elle citait et le contexte stp.

  • Cette fois ai pris le temps de lire cette page. Hum-hum. C un point de vue très fin. Et Wolfgang Heubisch a raison, il existe un risque évident d'utilisation douteuse de cette "oeuvre" un peu spéciale, il faut bien le dire et en tenir compte, dû les circonstances juridiques, pas très sympas...

  • Freud avait qlq sympathies fachos, ça finit par se savoir! Mais... Alfred Rosenberg n'a jamais été psychanalyste!
    La biographie de l'auteur du "mythe du 20ème siècle" est facile à trouver, il y en a une par Wikipédia en français par exemple. Cela dit, tant qu'à lire des horreurs nazies ;-)) le "mythe du 20ème siècle" est beaucoup plus intéressant que "main kampf. Et là, c'est écrit par un gars qui, ne lui enlevons pas ça ;-)) il savait écrire, ce Rosenberg.
    Hitler n'était pas doué pour l'écriture malgré sa mémoire hors du commun, qui était surtout un étrange fourre-tout contenant principalement des connaissances très variés mais, "en vrac". Son "dada" culturel en excellent autodidacte qu'il fut, c'était les technologies de l'armement. Ce qui peut nous dire et nous expliquer... Beaucoup de choses....

  • D'autre part contrairement à la légende par contre Hitler, dans ce qu'il a su dessiner et peindre, ce n'était pas si nul que ça... Cherchez bien, notre ami Googoule sait vous le montrer... ;-)) Vous serez surpris!
    Cela dit ce que faisait Hitler n'était pas très original, ni très intéressant même si, (en ne sachant pas qui a fait ça ;-)) on peut trouver cela joli! C sans doute pourquoi ses études médiocres et sa carrière artistique, ça n'a pas été bien loin. Ce désastre scolaire nous a coûté cher... ;-))
    Et à propos de politicien peintre, on redécouvre Winston Churchill depuis quelques années. Autant il fut médiocre ministre des finances et ne fut pas brillant aux "Dardanelles" durant la 1ère guerre mondiale, autant il fut "ce que nous savons" mais aussi Prix Nobel de Littérature, il y a peu re-édité en France et ses peintures, commencent à se vendre cher, pas parce ce que c'était "lui"... Cherchez! Le musée de Dallas par exemple en a, et ils ne s'en sont pas mordus les doigts...

  • A partir de maintenant, il faut se préparer à une guerre , mais contre qui ? Marine le pen se jumelle avec le parti nationaliste ......, en Grèce , l'extrème droite progresse .......... là , je commence a avoir peur ..........La France n'a plus de mémoire ! Salutations quand même .

  • A Denis,
    Poutin et Castro je crois.

    A Monique,
    Il était éditeur du journal du parti nazi,
    Le thème du livre est la psychanalyse fictive faite par l'auteur ,un psycanalyste.
    Si vous voulez plus de précision cherchez sur amazon.

  • "A Denis,
    Poutin et Castro je crois. "
    Adriana

    ...
    ?
    Je ne vois toujours pas (mail ?)

  • A propos des monstres,
    Dans ce roman qui montre l'insouciance distraite des années trente puis la noirceur des années d'occupation, le narrateur s'interroge: et si le nazisme n'était pas une monstruosité inhumaine ? s'il était 'humain' ?
    "On verra bien après la guerre, une fois l'Allemagne vaincue et le nazisme enfui ou enfoui, si d'autres peuples, en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique, ne viendront pas prendre la relève."
    Romain Gary, Les cerfs-volants, Gallimard, 1980 (c'est la date de la dernière édition,mais ce roman est largement antérieur).
    J'espère ne pas plomber la soirée.

  • A l'époque où j'étais au lycée, j'ai lu cet ouvrage, pour me faire ma propre idée : autour de moi, beaucoup se disaient "antifascistes", "contre le fn", mais sans savoir dire plus (le fascisme, c'est quoi ? etc). Et un faisait de la pub dans toute ma classe, sur le thème : "j'avais une prof de français qui nous conseillait de lire mein kampf, pour nous faire notre propre idée. Et dans la classe, tous ceux qui l'ont lu ont été convaincus"...il disait ça d'un ton qui signifiait "ce livre a quelque chose d'hypnotique".

    A l'époque, ce livre était tout simplement dispo dans la bibliothèque municipale de ma ville, rayon "nazisme", à sa place. Je l'ai sorti du rayon, et emporté dans mon cartable.
    Puis je l'ai sorti ostensiblement en salle de perm, pour le lire. Devant les "antifascistes" ignares de ma classe, et devant le prosélyte masqué, avec un regard particulier pour ce dernier...
    Les premiers étaient so chocking ("mais que lis tu ? C'est horriiiiiible !"). Le deuxième était trop content...

    A la fin, j'ai refermé le livre, et j'ai fait : "mouais, c'est aussi puant que les extraits qu'on nous met dans les manuels d'histoire, sauf que là, c'est des centaines de pages comme ça".
    Y'en a un qui n'a pas du être content du tout...

    Bien plus tard, à la fac, le prof d'anthropologie urbaine nous explique les premières théories de sociologie urbaine allemandes. Me retrouvant projetée dans les thématiques du livre de jadis (la haine de la ville cosmopolite, le culte du terroir rural...), je fais à haute voix au prof : "m'sieur, Hitler l'a copié ce type, non ?".
    Et le prof me répond : "heu...je n'en sais rien, je n'ai personnellement jamais lu mein kampf. Vous l'avez LU ?!?".
    Genre c'était censé me transformer en monstre ?

    Mein kampf, si vous le lisez, vous verrez que ça ne sort pas du néant, mais que en effet, au contraire, c'est un aboutissement : Hitler n'a rien inventé, il avait juste un bon esprit de synthèse. Il a synthétisé en un livre tout ce qui fermentait de puant dans la pensée allemande de l'époque. Il a jeté tout ce qui aurait pu avoir une odeur de parfum accueillant. Et ça a donné le nazisme.

    Mais tous ceux qui n'ont pas feuilleté son bouquin ne peuvent pas le comprendre à partir des extraits figurant dans les manuels d'histoire.

    Voilà. Sur un mur, en Espagne, j'ai photographié ce graffiti : "leer cura el fascismo".

    (lire détruit le fascisme).

    Je crois que c'est cela qu'il faut retenir...

  • Je ne me vois pas du tout écrire un texte critique contre l'action d'une personne, le jour de ses funérailles.

    Paix aux âmes.

  • Pour rebondir sur les propos de R.Gary relayés par Phil, je pense que le fascisme sera toujours là, rampant, attendant son heure, ce qui impose d'être vigilant, et particulièrement en temps de crise, de doute. Et on ne peut jamais savoir qui se transformera en monstre le jour J, c'est comme pour la bravoure, on a parfois des drôles de surprise, des gens transparents qui se révèlent et d'autres sur qui on mettait un billet mais qui le moment venu se figent.

  • Bonjour Gilles.

    "Je ne me vois pas du tout écrire un texte critique contre l'action d'une personne, le jour de ses funérailles. Paix aux âmes."

    Et le lendemain ?....

    Je pense à Sharon et ses exactions : donc et d'abord Paix aux âmes des Libanais, des Palestiniens...et de tous ceux qu'il a massacrés. Juste pour remplacer ce qui est entendu à longueur d'infos...c'est à dire éloges sur éloges. Ah oui mais non ! J'ai aussi entendu aussi le "controversé...." Les Palestiniens sont soulagés !... Moi aussi.

    Belle journée à Gilles et à tous.

  • "...Mein kampf, si vous le lisez, vous verrez que ça ne sort pas du néant, mais que en effet, au contraire, c'est un aboutissement. Hitler n'a rien inventé, il avait juste un bon esprit de synthèse. Il a synthétisé en un livre..."
    Il n'a rien synthétisé du tout! Ce n'était pas le point fort, entre les deux oreilles de "l'intéressé", la synthèse. Il était un autodidacte à la tête très pleine, mais il avait tendance à tout conserver "en vrac".
    Ses proches et de nombreux témoins qui travaillèrent longtemps avec lui (et on a vu le travail...), ont toutes et tous décrit le personnage "tel que". C'est d'ailleurs si mal écrit qu'on a du mal à comprendre où il veut en venir, sauf quand il est très clair sur "ce qu'il faudrait faire", d'où cet avertissement de Lyautey, de retour sur cette page, un gars qui avait fort bien compris l'idée principale... En fait ce que disait Lyautey, c'est toujours valable et "n'a pas pris une ride", même cela concerne d'autres personnes.
    "Le mythe du 20ème siècle" d'Alfred Rosenberg ou les écrits d'aujourd'hui dits "anti-évolutionnistes" ou "créationnistes" sont pas la "qualité" de leur rédaction, et la dangerosité de leur contenu, beaucoup plus dangereux que le bouquin du "Fürher", dont on a trop oublié que s'il s'est autant vendu en Allemagne, c'est surtout parce que...
    - C'était un cadeau offert par la Mairie aux nouveaux époux à chaque mariage en Allemagne, entre 1933 et 1945... Si vous connaissez des "personnes d'un certain âge" en Allemagne, demandez leur vous-mêmes! TOUT le monde a eu son exemplaire et certains l'ont gardé, le plus souvent comme un mauvais souvenir pour se dire PLUS JAMAIS CA! L'un d'eux, un ancien marin, m'a montré le sien, qui parfois est prêté aujourd'hui aux écoles pour montrer aux jeunes "ce que c'était", mais pas vraiment dans l'esprit de son auteur ;-))...

  • Bjr Marissé,
    Si vous voulez lire des articles sur lui plus équilibrés, il faut sortir de la presse
    Francophone , malheureusement pro israelienne
    Essayez ces trois sites :
    Informed comment, Juan Cole
    Il y a un excellent article
    Tikum olam, Richard Silverstein
    Et Robert fisk ,the independent
    Il y a un outil google pour traduire, si
    Vous voulez en français.
    http://www.juancole.com/
    http://www.richardsilverstein.com/2014/01/12/ariel-sharon-war-criminal-or-savior-of-the-nation/
    http://www.independent.co.uk/voices/comment/robert-fisk-the-flowers-of-the-arab-spring-are-so-distracting-that-ariel-sharons-death-has-barely-raised-a-whimper-9054391.html

  • Il n'y a rien de plus dangereux que d'interdire ce genre d'écrit tout en continuant tous les ans à en parler, je vais tenter de m'expliquer plus clairement: certaines personnes apprécient la sensation de lire des ouvrages interdits, pourquoi? Car ils sont interdits et sont toujours au cœur de la polémique. Il serait juste de supprimer définitivement l'ouvrage ou de le laisser revenir à la FNAC comme un livre à mettre entre toutes les mains qui au bout d'un an se sera banalisé car comme nous le savons tous, et ce bien qu'il s'agisse d'un horrible ouvrage (désormais désuet)l'homme à cette fascination de l'interdit, cette fascination du pire. Le plus important est d effectuer notre devoir de mémoire et de ne plus retomber dans le panneau. Hitlher est mort son œuvre survie mais nous, n'y croyons plus!

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu