La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

24/01/2014

Condamnée à un viol collectif

L’histoire se passe dans le village de Subalpur, dans le Bengale occidental, à 240 km à l’ouest de Kolkata (anciennement Calcutta). Deux jeunes gens, la femme étant âgée de 20 ans, étaient amoureux, mais cette relation était illicite, question de communauté. Les deux amoureux ont été surpris, et l’affaire est devenue publique.

C’est le conseil de village qui s’est saisi de l’affaire. Dans tout le grand Nord de l’Inde, les conseils regroupent des habitants âgés et influents, qui font respecter les us et coutumes. Là, l’histoire tourne à l’horreur.

Le conseil a été réuni mardi par le chef du village, si tôt les faits découverts. La réunion s’est tenue sur la place du village et les deux jeunes ont été attachés à deux arbres.

Le conseil a confirmé que cette relation n’était pas autorisée et il a condamné chacun des deux amoureux à payer une amende de 25 000 roupies, soit environ 300 €.

La famille du jeune homme s’est engagé à payer la somme sous une semaine, et le conseil a acquiescé. Mais les parents de la jeune femme se sont dits incapables de régler cette somme, et le conseil s’est à nouveau réuni, pour prononcer la sanction : un viol en réunion par treize hommes, dont le chef du village.  

La jeune femme, hospitalisée à Labhpur, a déposé plainte : « Ils m'ont violée, ils avaient tous l'âge de mon père. » 

C. Sudhakar, le responsable policier du district, a confirmé que les treize hommes, dont le chef du conseil de village, ont été arrêtés et présenté à un juge, qui les a incarcérés.  

Si ce crime collectif est une exaction qui n’a rien à voir avec Kavita Krishnan, la secrétaire de All India Progressive Women's Association souligne l’ampleur de ces archaïsmes : « Ce cas dans le Bengale occidental montre le gouffre subsistant entre notre Constitution et notre société. Une telle mentalité n'existe pas seulement dans des contrées rurales reculées mais également dans le métro de Delhi. Les racines sont ancrées profondément dans notre société et notre caste. »

La lapidation n'est pas prévue en Inde. Ça aide pour les indignations sélectives.

La place du village de Subalpur

00:41 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : inde, viol

Commentaires

Les femmes sont toujours les victimes de l'obscurantisme que ce soit celles des croyances religieuses ou des croyances primitives (de type Bonobo)

Écrit par : antimythe | 24/01/2014

J'te mettrai ces 13 libidineux contre un mur...et tacatacatac

Écrit par : Gatsby | 24/01/2014

Revnez maître ! On a les mêmes à la maison !
Lu sur 20 Minutes ce matin :
"Samir, un jeune homme de 23 ans, pourrait bien être ce vendredi l’un des premiers Français à être condamné pour les propos qu’il a tenus sur le réseau social Twitter (lire l’encadré). Le 14 juin 2013, depuis son compte, il avait envoyé un message à la militante contre le racisme Rokhaya Diallo. Son contenu? «Il faut violer cette conne de rokaya comme ça fini le racisme» (sic)."

Le lien : http://www.20minutes.fr/societe/1279334-20140123-lhomme-appele-viol-rokhaya-diallo-twitter-fixe-sort-vendredi

Écrit par : inidioalamass | 24/01/2014

520000€ de dommages et intérets pour un tweet pourri qui n'aurait abouti à aucun viol c'est un peut péter plus haut que son cul quand même.

Écrit par : Cem | 24/01/2014

J'ai eu l'ocasion d'aller au sud de l'Inde en 2010.
C'est un très, très beau pays. Très différent du monde occidental.
J'ai participé a une cérémonie dans un temple hindouiste près de mysore,
On va les pieds nus et on échange une fleur avec le prêtre.
Certaines fleurs sont aimées par des ptit macaques qu'habitent au temple.
Ils sont très drôles , ils viennent arracher ces fleurs des mains pour
Les manger, ils arrivaient même a monter sur les gens.
Je sais pas , j'ai eu une très bonne et forte impression de ce pays et des gens. J'aimerais y retounée.
Plutôt positive.
Il est vrai q sur le campus, il y avait les femmes de la caste des intouchables.
Elles aimaient nos regarder et toucher. Elles étaient très tendres , humbles mais très curieuses.
Concernant le viol, c'est vraiment triste, en tant q femme, de le savoir.
Mais pas besoin d'aller en Inde pour se rendre compte des violences faites aux femmes.
Il y a beaucoup de violence dans couples, et beaucoup décèdent de ses violences,
Je crois q ces viols ont tjrs été présents sauf q maintenant ils sont médiatisés.
je crois aussi q la société indienne a changé et en a ras le bol.
De toute façon, cela ne changera pas mon affection pour ce pays et le peuple.
j'ai fait de très belles amitiés avec eux.

Écrit par : Adriana | 24/01/2014

@Gatsby
Je te trouve trop gentil , je propose 1, viol 2 , ablation de la totalité de l'appareil génital
Considéré à l'echelle de la planète , le sort des femmes n'est pas bien enviable quand il n'est pas en régression : le viol systématique comme arme de guerre , le mariage forcé qui pousse des femmes à se faire bruler vives pour échapper à leur sort , la prostitution forcée , les violences conjugales , le refus de les éduquer , l'esclavagisme pur et simple au service des riches ,ou de leurs époux , les petites filles mutilées , vendues , exploitées , .....BRRRRRRRR

Écrit par : monique gasc | 24/01/2014

Pendant ce temps là... Valérie va se faire bomber.

Écrit par : Mathaf Hacker | 24/01/2014

Elle bombe mais en tous cas elle pompe moins que Carlita :

Une étude chiffrée ( vous trouverez le détail sur le net ) démontre que la pulpeuse Valérie coûte trois fois moins cher au contribuable français que la séduisante Carla.

Ce serait l'inverse, purée on en entendrait parler. Mais là....

Écrit par : Gatsby | 24/01/2014

C'est vrai que selon le Sarkometre étalon,déposé au pavillon de Sèvres par les forces spéciales de progrès de Solferino,tout ce qui est en dessous de l'unité de référence,est retenu comme valeur socialiste....

Écrit par : antimythe | 24/01/2014

Allo, BHL? Tu dors ?

Écrit par : gilles | 24/01/2014

même pas le millième d'intérêt que le simple mot de moratoire avait suscité
pfff des nazes je vous jure

Écrit par : révoltée | 25/01/2014

Elle a choisit une très belle destination.
Elle va manger prier et aimer. Lol

Écrit par : Adriana | 25/01/2014

Je ne sais pas que dire ni en penser. Sinon que... Il va pleuvoir fort, j'ai eu la même idée que Gtasby... ;-))
Cela dit, s'il existe un délitement moral, mental et intellectuel en Europe (dans le Monde Occidental en général) et que ce délitement généralisé s'appuie principalement sur le laisser-aller et le retour sans frein du religieux, il selmble partagé par d'autres "sociétés" du vaste monde. J'ai failli écire "civilisation à la place de "société"...
Enfin, "groupe de cafards nuisibles", voilà ce qu'il faut dire de ce genre de "communauté"...
Pour le reste, lire toute la prose de Taslima Nasrin. En fait, elle a raison Taslima...

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 27/01/2014

Cela dit, ce qui est arrivé il y a plus d'un an, le vaste mouvement de colère collective, prouve aussi que les choses sont effectivement en train d'évoluer et que ce genre de "moeurs" ne sont plus tolérées comme ce le fut trop longtemps, loin de là.
Patience donc, même si le chemin est long, pour celles qui se retrouvent parfois au mauvais endroit, au plus mauvais moments...

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 28/01/2014

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu