Avertir le modérateur

Inde : Le poil de barbe devant la Cour Suprême

Nos intégristes laïcards, nourris de hautes vues et de nobles pensées sur le passé et l’avenir de la France, protègent notre République bénie en tirant à vue sur tout ce qui ressemble à un foulard couvrant les cheveux. Nous ne les remercierons jamais assez de leurs efforts, car face aux enjeux d’un monde qui se redéfinit sous nos yeux, ces esprits éclairés ont su trouver le combat juste, central et essentiel.


Les services d’inspection du blog ont identifiés quelques mamans qui accompagnent les sorties scolaires alors qu’elles portent le foulard, et nous sommes en train de rédiger un rapport de dénonciation à M. Blancos, Sinistre de l’Intérieur, le chauffeur de salles du retour (naufragé) de Sarko.


En Inde, la défense la patrie a identifié son pire ennemi, qui n’est pas le foulard, porté dans une grande diversités de religions et de cultures, mais le poil de barbe, et je précise : le poil de barbe chez les mirlitons, du Corps National des Cadets, une organisation militaire indienne basée sur le volontariat. Car bien sûr, il y a « poil de barbe » et « poil de barbe », personne n’est dupe. Je me permets aussi d’attirer l’attention du souffre-douleur de Fabius, le dénommé Le Drian, sur cet enjeu majeur qui, tôt ou tard, va menacer la France.

NCC.jpg

C’est la Cour Suprême du sud-ouest de l’Inde, dans l’Etat de Karnataka, qui a du se prononcer sur cette question d’avant-garde. Sept étudiants musulmans avaient été écartés des examens au motif d’une pilosité faciale mal placée, si j’ose dire. Or, le règlement était strict: "Ôtez de ma vue ces poils de barbe que je ne saurais voir,… à l’exception des poils de barbe des Sikhs". Mais entre un poil de barbe d’un Sikh et celui d’un Muslim, il y a un monde, et sept étudiants avaient été virés de l’épreuve finale, qui couronne trois ans d’études, le 23 février 2013.


La Cour Suprême a finalement tranché : le gouvernement ne peut pas justifier pourquoi seuls les barbes des Sikh seraient légales, car ce serait faire une discrimination arbitraire parmi les poils de barbe, et ceux qui les portent.


Les musulmans représentent 160 millions des 1,1 milliards d'habitants de l'Inde, soit la troisième plus grande population musulmane du monde après celles de l'Indonésie et le Pakistan. Et oui, ma bonne Marine, on est envahi de partout… 

NCC march past.jpg

Commentaires

  • Gilles, je sais que ça n'a rien à voir, mais je voudrais rappeler qu' Emmanuel Giboulot, un viticulteur bio, passera la semaine prochaine en correctionnelle pour avoir refusé un pesticide.

    Cette menace , qui s'ajoute à la menace (bien réelle) d'interdiction des potagers personnels par l'UE, est une des menaces les plus graves pesant sur notre vie.

    Infiniment plus grave que tout le reste, Ukraine, Inde et Syrie réunie...

  • Dommage Maitre que vous n'étiez pas présent à cette audience de la Cour Suprême pour argumenter sur l'évidente différence entre les diverses barbes. Votre apport sur ce point eut été déterminant ainsi que la suite de l'histoire va nous le prouver. Car maintenant et en l'absence de clairvoyance de la dite Cour suprême, la prolifération de la musulmane pilosité n'aura plus de frontière. C'est la faillite pour Gillette et Wilkinson, entre autres événements fâcheux.
    Gamin

  • ça fait 50 ans que je porte une moustache à la "Houari Boumédiène" si je puis dire. C'était hélas déjà dans les années 70 un signe distinctif! Ma mère portait le foulard, à sa manière. Et aujourd'hui faut traiter sa vigne comme tout le monde car cher Maitre, je bois du vin biodynamique que je vous conseille.

  • http://www.youtube.com/watch?v=gxcvNuBbudU

  • Des types au poil! Pas à poil , Monsieur Copé ,AU poil!!!

  • Encore une histoire de poils tirée par les cheveux...

  • Le mouton est un animal à poil laineux... A poil laineux, à poil les nœuds ? A poil les nœuds, à poil les nœuds, à poil.... (bis)

  • C'est un peu barbant comme chanson , Mathaf , pour ne pas dire rasoir

  • pourquoi le mouton est il un animal à poil haineux ?

  • Monique,

    Com'un barbieri... Di qualita, di qualita, di qualita.

  • Réponse de la bergère au berger ( de moutons à mèche , oui)
    http://www.youtube.com/watch?v=4OCKhegvpsc

  • Et que dire d'un barbu qui ne serait ni musulman ni sikh ?

    La jurisprudence du Comité des droits de l'Homme de l'ONU considère qu'il est normal que des personnes ayant des convictions différentes aient des droits différents. Il a déjà ainsi justifié que certains droits seraient liés à la religion (demandant dans l'affaire Singh vs France une dérogation à l'interdiction des couvre-chefs à l'école en fonction des croyances religieuses).

    De même, dans l'affaire des Témoins de Jéhovah vs la Corée du Sud, le comité a considéré que les plaignants avaient le droit à l'objection de conscience (contre le service militaire) en insistant sur la sincérité de leurs convictions religieuses (ce qui signifie qu'un homme ayant des convictions différentes ou des convictions jugées non sincères ne pourra pas bénéficier de cette jurisprudence).

    Il faudrait lire en détail la décision indienne et voir si le fait que les plaignants soient musulman est mentionné, voir si la sincérité des convictions des plaignants est mentionnée. Si c'est le cas, c'est inquiétant.

  • Moi, ce que je préfère c'est les femmes à poil...
    Largo al factotum de la città, largo ! Tralalalalala - la !

  • A propos des intégristes "républicains" je me suis toujours demandé pourquoi personne n'a voulu remarquer que la loi "sur le voile" n'est pas une "loi" parce que l'accessoire vestimentaire appelé « foulard » est un signifiant qui peut correspondre à de nombreux signifiés (dans une pub qui circule en ce moment, on voit une femme portant foulard essayant clandestinement de se débarrasser d'un petit appareil ménager usagé...) ; or la loi n'interdit que le seul signifié religieux et donc il faut d'abord vérifier que le port de ce prétendu voile est un signe ostensible religieux.
    Mais, quand la loi a été débattue et votée, il y avait dans mon lycée, dans le nord de la Seine-Saint-Denis, où j'enseignais la philosophie, beaucoup plus de garçons voilés que de filles ! c'est-à-dire qu'un bon nombre d'entre eux arboraient le foulard des tsiganes ou des ninjas asiatiques ou encore des pirates des Caraïbes... dont on connaît la fonction : éviter que, dans le combat rapproché, l'adversaire ne puisse vous saisir par les cheveux ou les oreilles ! Ce qui me permettait des réflexions humoristiques pour ceux qui oubliaient de se couvrir aussi les oreilles !
    D'autre part, bon nombre de filles arboraient des bandanas ou autres dispositifs pour "discipliner" des cheveux longs, avec chignons ou non ; et donc le foulard pouvait parfaitement être considéré comme un signe religieux certes, mais aussi comme un simple accessoire de mode. Et donc pour pouvoir punir le port de ce foulard, aux termes mêmes de la loi, il fallait s'assurer au préalable de son caractère religieux.
    Et il le faut toujours aujourd'hui ! Or, si la fille - ou la mère - répond que ce n'est pas un signe religieux mais une simple tradition vestimentaire, une mode, ou même refuse de répondre à la question qu'on lui pose de savoir quelle est la signification de cet accessoire vestimentaire ("ça ne vous regarde pas"), comme l'époque de la "question" (en principe...) est révolue, il est impossible de savoir à quel signifié renvoie le signifiant et donc de punir.
    Quant à la disposition très fréquente dans les règlements intérieurs d'établissements scolaires d'interdiction générale (et là c'est la casquette qui est visée, en plus du foulard) du port de tout couvre-chef, elle est évidemment parfaitement abusive, au sens où on dit que certaines clauses dans des contrats sont abusives, et toute clause abusive est réputée non écrite...
    Enfin pour ce qui est de la signification profonde du débat... je me permets de renvoyer simplement à une courte note écrite avant l'adoption de la « loi » : « Contre le voile, et donc contre l'exclusion de l'école des jeunes filles qui le portent »
    http://www.bernard-defrance.net/archives/artic/index.php?textesperso=156

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu