Avertir le modérateur

La Catalogne, Etat indépendant ?

Quand on arrive à Barcelone, on sait vite qu’on se trouve en Catalogne : c’est affiché de partout. L’histoire, la langue, la culture… Oui, la Catalogne a une forte identité.

Id_493_CATALOGNE.jpg

S’ajoute l’économie, et on devine bien la trame, qui a un air connu et frelaté : « Nous sommes riches et puissants, grâce à notre vaillant travail, mais on reste à la peine, car nous devons trimbaler le chargement des autres ». Pour la Catalogne, c’est pile-poil ça : la région, avec 7,5 millions d'habitants, qui a connu un fort développement économique, se trouve très endettée et « c’est la faute aux pauvres », car le pouvoir central n’assure pas un juste retour. Donc, on se déleste du fardeau et vive la vie. C’est la logique simpliste Thatcher, abordant l’Europe avec sa calculette : « I want my money back ».

Le vrai moteur est la culture, et la langue, très pratiquée, mais sur le plan économique les dirigeants de la région n’ont pas entièrement tort... face à l'immobilisme du pouvoir central. Par le passé, des projets d’autonomie renforcée, dans le cadre de la régionalisation existante ou de réformes fiscales, ont été rejetés, sans alternative. La crise économique et sociale, très dure, que connait l’Espagne, a conforté les volontés indépendantistes, et la Catalogne a connu d’immenses manifestations. Là aussi, pas de réponse du pouvoir central… et les dirigeants régionaux se sont enhardis.  

En janvier 2013, le Parlement catalan a adopté une déclaration de souveraineté.  

Après bien des discussions, un large accord a été trouvé au sein de l’assemblée régionale, et le 12 décembre, Artur Mas, le chef du gouvernement catalan, a annoncé la tenue d’un référendum le 9 novembre 2014, avec deux questions :

« Voulez-vous que la Catalogne soit un Etat ? »

« Si oui, voulez-vous que cet Etat soit indépendant ? ».

Hier, le Tribunal constitutionnel espagnol a déclaré ces décisions illégales : « Dans le cadre de la Constitution, une communauté autonome ne peut, de manière unilatérale, convoquer un référendum d'autodétermination pour décider de son intégration à l'Espagne ».

Dans le même temps, le tribunal déclare « nul et inconstitutionnel » la déclaration de souveraineté, au motif que le Parlement catalan ne peut se prononcer que dans le cadre de la Constitution.

On en revient donc à du classique, qu’ignorent La France à Mayotte, et Poutine en Crimée : un référendum sur l’indépendance du territoire d’un Etat doit être organisé par le pouvoir central et permettre à tous les habitants de se prononcer.

Le Parlement espagnol a été saisi, et il doit se prononcer ce 8 avril. Mais le résultat est connu d’avance, et on se retrouvera donc à la case départ. Dans le même temps, tout laisse à penser que les dirigeants régionaux vont bien organiser le référendum.   

Rajoy reste ferme : « Personne de manière unilatérale ne peut priver l'ensemble du peuple espagnol du droit de décider de son avenir ». Certes, camarade. Mais il y a un problème sérieux à traiter, et tu proposes quoi ?  

Catalunya.jpg

Commentaires

  • Ce que vous dites est juste.
    Il faudrait aussi parler de l’Écosse qui est moins riche et qui aura aussi son référendum pour l'indépendance.
    Il faudrait aussi parler de l’Europe qui ne voit pas ça d'un bon œil alors que son futur à moyen terme passe par une fédération de grandes régions.

  • Il y a deux langues différentes, deux cultures différentes.
    Les catalans ne sont pas Espagnols au point de l'affirmer en abolissant le symbole universel de la culture espagnole : La corrida.
    L'indépendance culturelle existe depuis longtemps.

    Comparaison n'est pas raison, mais nous vivons au XXIème siècle, plus à celui qui a vu des constructions abracadabrantes telles que la Belgique, l'Irlande du Nord, le bloc communiste, les colonies et autres...

  • Moi aussi j'aurais préféré une Europe des régions mais ce n'est pas le chemin qui a été pris et la messe est dite. Bruxelles a nettement averti l'Ecosse qu'en cas d'indépendance elle serait sortie de l'Euro, avec toutes les conséquences que ça induit. Ce sont des velléités assez rétrogrades et sans avenir.

  • C'est un sujet difficile et j'y reviendrais quand j'aurais un peu plus de temps
    Quand tu parles avec les Catalans d'Espagne , ils ne se perçoivent plus comme espagnols , ils ne veulent plus de cette nationalité qui, pour eux, n'est plus la leur, ils ont été élevés et éduqués en Catalan , leur mode de vie est différent de celui du reste de l'Espagne et ils sont républicains .Maintenant reste la question de l'unité de l'Espagne , qui se délite lentement , chaque région revendiquant ses spécificités et sa culture , certaines comme la Galice , le pays B asque ou Valencien ayant leur propre langue .Perso , quitte à faire de la peine à mes amis catalans espagnols , je serais pour un état fédéral et pas pour l'indépendance , aprés abrogation de la monarchie imposée par le dictateur

  • L'europe des régions moi ça me botte comme dirait mon pote des Abruzzes.

  • Heureusement qu'il nous reste les Etats pour nous protéger des maquereaux de la finance !

  • L'Espagne se délite, lentement et sûrement.
    Si elle ne parvient pas à se fédéraliser davantage (est-ce possible ? je ne connais pas le détail de la constitution) elle en mourra.
    Mais la Catalogne doit savoir ce qui l'attend en dehors de l'Espagne, car en dehors de l'Union Européenne, de l'Euro, de Schengen, du marché unique...
    Toute chose qui ne font pas rêver quand on les a, mais qui risque de sacrément manquer à ce nouvel état.

    PS : On peut remplacer Espagne par Belgique, Catalogne par Flandres. Idem pour l’Écosse, même si le Royaume Uni n'est pas aussi intégrée à l'Union Européenne que l'est l'Espagne.

  • Les oligarques de Bruxelles,au service de l'empire Atlantiste, veulent détruire toute forme d'identité basée sur les racines des citoyens pour y substituer le citoyen nomade du village le monde...Pour cela il faut détruire l'état nation et ne pas laisser les régions exprimés une identité et donc reconstruire des groupes d'appartenance susceptible de s'opposer au processus de soumission a l'esclavagisme ...La seule reconnaissance que veut concéder Bruxelles et donne l'apparence d'une reconnaissance,n'est envisageable que dans un but commerciale ou industriels...Quand aux langues,il ne s'agit pas de favoriser les langues régionales,mais de détruire les langues nationales, pour imposer l'Anglais dans ce futur proche de capharnaüm linguistique..Mais l'histoire démontre y compris il y a peu au Kosovo,en Crimée que Le déracinement déracine tout, sauf le besoin de racines...le boomerang reviendra,avec force et les prochaines élections Européenne vont en être le premier pas

  • monique :
    Pour avancer dans notre débat, voici la pensée de gauche : Penser et ordonner (je ne dis pas agir - la gauche n'agit pas) pour les autres : ".Perso , quitte à faire de la peine à mes amis catalans espagnols , je serais pour...."

    Laisser les gens concernés prendre les décisions qui les regardent, penser qu'ils sont les plus à même à prendre leur destin en main, renoncer au colonialisme et néo-colonialisme, voici une pensée de droite.

  • Xiao
    JE suis concernée parce que JE suis Catalane française , certes , mais chez moi c'est du chateau de Salses jusqu'au delta de L'Ebre Il se trouve que c'est ma culture , que je parle catalan et que rien de ce qui se passe en Catalogne ne m'est indifférent ; de plus, pour les Catalans espagnols JE fais partie de leur nation et je discute avec eux de leur indépendance sans qu'ils y voient le moindre inconvénient , et ce serait faire injure à mes ancetres que de me désintéresser du sort de leur pays qui est aussi le mien

  • Par contre , j'ai une position politique globale qui est de penser qu'un état nation fort est le meilleur rempart contre la corruption de ses dirigeants par le système économique mondialisé , c'st pour ça que je suis pour le fédéralisme qui respecte les cultures et les identités et contre les séparatismes microcosmiques qui laissent souvent place au nationalisme le plus imbécile

  • Tà shi hen hao monique !

  • Xiao
    no compreny pas el xinès

  • "Mother Mary", cette Américaine de 74 ans innocentée après 32 ans de prison...

    Pourquoi continue t'on à présenter les US comme le pays de la liberté et des droits de l'homme ?
    C'est déjà un peu faux pour la France, mais pour les USA c'est carrément du Grand-Guignol ...
    ---------------------------
    En ce qui concerne la Catalogne, il faut savoir que dès le Moyen Age, cette région exacerbe et cultive ses particularismes. Louis XI l'apprit à ses dépends, il s'est pris une magnifique branlée en tentant d'annexer la Catalogne, dont Perpignan faisait partie..
    A l'heure où l'Europe déçoit tant, devenant une hydre monstrueuse, le "small is beautiful" reprend des couleurs...
    Faut il s'en désoler ?

  • monique : Ca veut dire "Tu as bien raison" . On peut pas comprendre car c'est plein de fautes. En effet le clavier fait pas les bons accents en pinying...

    Et il fallait pas commencer à me chercher en me traitant de xiao... (Ce que je ne prends pas mal du reste)

    Allez, restons en là pour tous les sujets qui ont cours...

  • Ça fait du bien de ne pas être seuls à avoir ce genre de débats. On vous regarde avec intérêt de l'autre côté de l'Atlantique. ;-)

    Signé : un Québécois

  • Voila un billet d'humour et de vérités qui remet l’église au centre du village
    Bon,c'est causeur,mais...http://www.causeur.fr/vladimir-poutine-russie-ukraine,26803

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu