Avertir le modérateur

Lille : On est bien seul(e) dans le métro…

C’est un peu dommage que ça tombe sur Lille, qui est la plus sympathique des villes françaises, mais c’est comme ça… Une jeune femme a été agressée dans le métro par un sale mec, bourré, violent et odieux, et les passagers se sont planqués, laissant la victime seule face à son agresseur.

Un cauchemar

In_My_Solitude_(Willis_Jackson_album).jpgLes faits ayant été exposés publiquement par le procureur, nous pouvons les considérer comme présumés vrais, et donc on peut en parler.

La scène de cauchemar commence mardi vers 22 h 30 sur le quai. Le mec était une sorte de demi-portion, qui se promenait avec une bouteille de vodka à la main… Il a emmerdé cette jeune femme, l’injuriant, tentant de l’embrasser, lui passant les mains sur la poitrine et le bas ventre, la menaçant... La jeune femme protestait tant comme elle pouvait.

Les voyageurs vont se caler dans une autre rame, ou se planquent. Pas un pour intervenir ou appeler les secours. « Personne ne m'a aidée. Je me suis défendue toute seule », explique la victime. Elle sort du métro, et le fumelard continue à l’agresser et la menacer de viol. C’est quand elle sera dans la rue, qu’un automobiliste, puis deux vigiles interviennent.

Le mec a été jugé en comparution immédiate : 18 mois de détention, et deux ans d’interdiction de territoire pour ce ressortissant marocain. 

Justice express…

114299279.jpgD’abord, je suis en désaccord total avec cette justice accélérée. Les faits ont eu lieu mardi soir, et le jugement a été rendu jeudi. L’enquête a été vite faite, oki, car l’agresseur a été arrêté en flagrant délit, et il était normal de le présenter rapidement au tribunal. Mais il n’y avait aucune urgence à juger l’affaire. Il fallait placer l’agresseur en taule, et se laisser quelques semaines avant de juger, notamment pour permettre à la victime de souffler, faire le point et organiser sa défense dans le calme.

Avec ce délai, le tribunal ne s’est pas laissé le temps pour jauger la personnalité de l’agresseur, alors que cette affaire est grave et inquiétante. Le mec était bourré, le mardi soir, et il a été jugé le jeudi. Un lendemain de cuite et après la garde-à-vue, il ne devait pas être bien frais… Alors, pourquoi se précipiter ? Cette agression est préoccupante… Un minimum de délai aurait été nécessaire pour cerner la personnalité de l’agresseur, comprendre les causes, analyser le risque de récidive… Dans notre temps qui perd la tête, juger vite c’est juger bien… N’importe quoi.

Alors, est-ce que ça valait dix-huit mois, plus ou moins ?... Un jugement si rapide laisse forcément d'importantes parts dans l’ombre.   

Les voyageurs tous coupables…

Duke+Ellington+-+In+My+Solitude+-+LP+RECORD-332324.jpgTous coupables. Oui, bien sûr, tous coupables, dès lors qu’ils ont vu, ou même entraperçu, la scène. C’est clair au regard de l’article 223-6 du Code pénal :  

« Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

« Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours ».

On a bien lu : « Soit en provoquant un secours… ». On peut penser que deux personnes s’approchant du gus auraient pu alléger la charge pour la victime, sans exposer leur vie… Mais ne pas appeler les secours, et laisser la femme partir de nuit, coursée par ce sale mec… Lamentable !

Et pour ceux qui argumentent sur le thème : « Tu parles, si tu t’interposes et que tu touches le mec, il porte plainte et c’est moi qui part au tribunal », je leur réponds : « (1) Enlevez le fromage lepéniste qui vous sert de cerveau, et prenez une bonne douche ; (2) Lisez le matin deux pages de « L’espoir » de Malraux, à midi deux pages de « Cent ans de solitude » de Gabriel García Márquez», et le soir 4 pages de « Cahier de Poèmes » d’Emily Brontë ».

Mais le procureur n’en mène pas large

spec-leo-f-solitude1.jpgEh oui, notre procureur n’en mène pas large, car cette affaire montre que la sécurité dans le métro, c’est bidon.

Le métro de Lille, c’est 1.150 caméras de vidéosurveillance, et plus d'une centaine d'agents chargés de la sécurité,… et pourtant personne rien n'a marché. Appeler par le portable ? De ce que je lis, les téléphones mobiles ne captent pas dans le métro, c’est malin ! François-Xavier Castelain, directeur du contrôle, de la sûreté et de la prévention de Transpole, la société de transports en commun de la métropole lilloise, explique : «  Si on avait été alerté par les témoins, je ne dis pas qu'on aurait pu empêcher ce qui s'est passé, mais on aurait pu intervenir ».

Oki, camarade Sûreté, mais à quoi servent les 1150 caméras de vidéosurveillance ? A pas grand-chose : «Techniquement, on ne peut pas mettre une personne derrière chaque caméra. Il y a seulement 30 écrans ». Trente écrans pour 1150 caméras… Merci camarade Sûreté, on commence à piger ! Et le camarade Sûreté met en cause l’inertie des passagers qui n’ont pas alerté les secours par les « bornes d'appel d'urgence ». Pourquoi ne pas les signaler, les appeler de manière plus explicite, et donner des explications aux usagers, qui sont souvent des habitués ?

Alors, les accros de la vidéosurveillance me diront que c’est très utile pour identifier les délinquants. Sauf que le délinquant n° 1 a été arrêté dans la rue grâce à un passant courageux, et que le procureur explique qu’il n’est pas sûr de pouvoir identifier les délinquants n° 2, à savoir les passagers. Ah bon, parce qu’en plus les 1.150 caméras de Monsieur Sécurité prennent des images floues… 

La solitude...

dominique-merlet-liszt-benediction-de-dieu-dans-la-solitude-funerailles-annees-de-pelerinage-deux-legendes-fantaisie-et-fugue-sur-b-a-c-h-collection-elevation.jpg

Commentaires

  • Il fallait aller vite pour ne pas avoir a convoquer des témoins dont la lâcheté faisait tache,et évidement ils ne seront ni recherchés ,ni inquiétés

  • D'abord, c'est Nantes et non pas Lille la ville la plus sympa de France.

    Ensuite, c'est vrai que la lâcheté ordinaire me dégoute un peu, mais il ne faut pas non plus être simpliste. Devant une situation violente inattendue on peut se retrouver paralysés.

    J'ai le souvenir d'être intervenu une fois quand j'étais jeune et beau et pas toujours réfléchi : je rentrais tôt le matin du boulot en voiture et sur le boulevard, je vois un mec qui tabasse une fille, je stoppe, j'interviens pour les séparer et qu'advient il ? Ils me tombent dessus de conserve visiblement réconciliés. après avoir pris un gnon, on s'est expliqué et je leur ai offert un p'tit dej.

    Dans le cas qui s'est passé à Lille il a manqué une voix forte, un leader (homme ou femme) sur le coup, pour mobiliser deux trois personnes pour intervenir en groupe. C'est dommage, mais ainsi vont les choses...

    La vidéo surveillance, mouais, à quand un vrai bilan ?

  • A la lecture de cet article, merci à Gilles qui nous apprend et nous forme au quotidien, ma première réaction a été de penser : pour tous ces gros délinquants - politicards, richards cachotiers et autre engeance - on devrait appliquer la même sentence et cesser goudron et plumes une fois pour toute. Ca en aurait de la gueule et le bon peuple aurait enfin l'impression qu'il y a une justice à même vitesse dans notre beau pays. Je rêve ?...

    Belle journée tout le monde....compris et surtout pour ceux et celles qui prennent le métro.

  • Vous avez oublié de dire qu'il s'agissait d'un ressortissant marocain ...oooups ! fallait pas le dire pour ne pas "stigmatiser" cette population. Trop tard, c'est dit. Mais marocain ou breton c'eut été la même chose en ce qui concerne la bêtise et l'ignominie de l'action de ce pauvre type.

    Moi, je suis pour les solutions à la Charles Bronson, rapides et définitives. Le délai réflexion qui selon vous a manqué avant la sentence n'aurait-il pas conduit à un ramollissement de la justice. N'aurait-on pas trouvé mille et une circonstances atténuante à ce pauvre garçon qui aurait juste eut besoin de se défouler un peu. Ben voyons ... N'aurait-on pas vu monter le MRAP et SOS racisme à l'assaut d'une justice pas assez clémente.
    J'espère qu'il sera dans le premier avion direction le bled dès sa sortie de taule.

  • Ben oui, c'est normal à mon sens que personne n'aide plus personne. Ils nous ont fait croire que seul l'intérêt personnel guidait l'être humain, que nous étions tous des égoïstes assoiffés de bien matériels et sans âme, des individus isolés sans passé, sans traditions, sans devoir de reconnaissance envers nos anciens, nos conjoints, nos parents, nos amis, sans aucun autre devoir en fait que d'acheter des choses inutiles avec l'argent gagné comme esclave sur le marché du travail...

    La société actuelle est celle qui résulte de ce bourrage de crâne et comme tjs, ce sont les plus pauvres et les plus faibles qui paient les pots cassés..

  • Intéressant ce phénomène de l’effet du témoin (appelé aussi « effet spectateur »)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_du_t%C3%A9moin

  • C'est bien facile de se moquer des témoins qui ont peur d'une plainte de l'agresseur. Les passants ne sont pas des experts du droit. Ils ne savaient pas ce qu'ils avaient le droit de faire ou pas, dans quelle limite ils étaient autorisés à intervenir. Comment un comptable ou un caissier, par exemple, pourrait savoir dans quelle limite la défense d'une victime est "proportionnée" ? Ce n'est pas son métier, il n'y connait rien.

    Une avocate, interrogée aujourd'hui par une journaliste sur BFM TV, a confirmé que, dans certains cas, l'agresseur pourrait porter plainte (mais là encore, elle n'a pas dit dans quels cas exactement, mais le sait-elle ? La loi est imprévisible même pour les avocats).

    En n'intervenant pas, les passants ont minimisé le risque juridique. C'est compréhensible qu'ils aient eu peur d'une plainte. Que celui qui n'a jamais péché leur jette la première pierre.


    PS : La non-assistance à personne en danger est un héritage du régime de Vichy. Elle n'existait pas en France avant Pétain.

  • Personnellement, ça ne me choque pas qu'on n'ai pas eu le temps de se pencher sur la personnalité de l'agresseur. En effet, je pense qu'on doit être jugé pour ce qu'on a fait, pas pour ce qu'on est.

  • @Thierry Bressol.

    Je l'ai lu dans le livre "L'héritage de Vichy: Ces 100 mesures toujours en vigueur" de Cécile Desprairies publié chez Armand Colin.

  • C'est moche mais je suis persuadé que c'est pas de chance pour cette dame, pas de téméraire ce soir-là, car je connais un paquet de gars qui auraient démis de son axe la machoîre de cet enfoiré.

    En profiter pour faire le procès de la vidéo-surveillance, ce n'est pas très honnête.

  • La vidéosurveillance n' a pas pour mission d'empêcher quoique ce soit, du moment qu'on a pigé cela, ça va mieux. Elle est là pour choper les agresseurs et autres délinquants une fois leur forfait commis et ça fonctionne, alors que ça emmerde les avocats de la défense, je le conçois aisément.

  • La vidéo-surveillance est faite pour surveiller, non pour protéger. Autrement dit, elle est faite pour punir après coup les criminels.

    Mais dans le métro de Lille, il s'agit, officiellement, de vidéoprotection et non d'une simple vidéosurveillance.
    Très clairement, quand la vidéoprotection ne protège pas, on la critiquer.

  • Un article bien débile de Libé

    http://www.liberation.fr/societe/2014/05/08/je-criais-les-passagers-ont-fait-leur-chemin_1013415

    L'infraction commence avec le fait de ne pas avoir appelé les secours. Oki ?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu