Avertir le modérateur

Le p’tit Valls enterre la PMA-GPA au Vatican

 

jacques-aboucaya-eloge-de-la-trahison-9782268072661.jpgA 48 heures de la présentation de son plan de solidarité avec les banquiers, qu’allait donc faire le p’tit Valls, le syndic de liquidation du PS, au Vatican ? Une confesse pour les pauvres Roms qu’il livre à la misère contre quelques points dans les sondages ?

J’étais d’autant plus surpris de l’écart de régime de ce psychorigide laïcard qu’en avril 2011 la maison mère de l’intégrisme laïcard, le PS, s’était étranglée d’indignation lorsque François Fillon, Premier ministre, s’était rendu au Vatican pour la béatification de Jean Paul II : « Cette décision rompt avec une tradition diplomatique établie et respectée par tous ses prédécesseurs qui veut que notre pays ne se fasse représenter à ce type de manifestation que lorsqu’elle concerne un Français ». Pauvres gens… Mais comment soigner un malade qui dénie sa maladie ? 

En fait, le p’tit Valls s’était rendu au Vatican pour se faire pardonner le mariage gay en annonçant renoncer à la PMA-GPA, sous la bénédiction du Pape. Pour faire cette annonce, Valls aurait pu aller à la kermesse de l’UOIF au Bourget,.. mais c’était moins tendance.

Un doute sur un « premier » ministre renonçant à de engagements présidentiels devant le Pape, bafouant l’autorité de l’Assemblée nationale et du Comité consultatif national d'éthique, saisis de ces sujets ?  Non, dès le lendemain le service après-vente a été assuré par deux rescapées de la parité, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, et Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat à la famille, qui de toute urgence ont reçu les associations cathos pour confirmer que la réforme de la PMA-GPA était enterrée.

Peu avant le premier tour de l’élection présidentielle, François H. avait dragué les homos en déclarant à Têtu qu’il était favorable à l’ouverture de la PMA aux lesbiennes. Bambi, la rescapée de la beurette-mania, le 31 mars 2012, avait claironné que François H. souhaitait ouvrir la PMA «avec donneur anonyme à tous les couples sans discriminations ». Que la vie était belle au pays du mensonge...decortanze-elogemensonge.jpg

Le signe d’alerte avait été la faite de scinder, dans le vote de la loi, le mariage gay et la filiation PMA-GPA. Mais Bambi nous disait que tout était sous contrôle « vu le principe d’égalité ».

Dominique Bertinotti, une autre rescapée de la parité, qui a été la  cheville ouvrière de la loi sur le mariage gay, a toujours défendu – car le mariage, c’est la famille – que devaient être réformées la GPA et la PMA pour permettre la parentalité de couples gays. Mais après le retournement de François H., la rescapée de la parité, de l’Outre-mer et de la franc-maçonnerie Taubira, avait conformé que la loi sur la famille à venir écarterait ses vilaines questions. Le groupe PS avait dit qu’il ne se laisserait pas faire… mais le lendemain de la manif du 2 février 2013, qui avait réuni les foules en France, le p’tit Valls avait aussitôt lâché que le gouvernement s’opposerait aux amendements visant à légaliser la PMA et la GPA. Son maître, Sarkozy, avait approuvé.

Mais comme avec ces abrutis n’ont aucune franchise, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) n’est pas dessaisi, et la circulaire Taubira sur l’obtention du certificat de nationalité française pour les enfants nés de GPA n’est pas abrogée. Ce qui n’a aucune importance, car les avis du CCNE font usage de coussin, et que la Cour de cassation a plusieurs fois déjà ignoré la circulaire Taubira.   

Désormais, le Code civil distingue deux mariages : le vrai mariage, qui ouvre vers la filiation, pour les couples hétéros ; le faux, pour les homos. Le bilan est donc la destruction du mariage

bernard-morlino-eloge-du-degout-9782268074153.jpg

Commentaires

  • Je savais bien que la loi de Flanby sur les gays lui coûterait cher, ça a vraiment été le cas.
    Il a accepté ça dans son programme, l'épée dans le dos. Voila ce que c'est d'être lâche et menteur, il n''inspire plus que le mépris. Valls s'est fait siffler par des français au Vatican, il a bien fait d'y aller lui même. lol

  • Le gouvernement n'a qu'a attendre la PMA et la GPA feront partie des accords transatlantique...L'enfant à vendre c'est la réalité d'aujourd'hui aux states ce sera celle de demain pour nous,grâce a ce cancer ultra libéraliste.....Pas sur que l'on y gagne en humanité...En ce qui concerne les petites et grandes manœuvre du Gvt plus personne n'est dupe et le seul événement attendu c'est le fracas de leur échec....

  • C'est étonnant qu'une personne aussi avisée que vous (je suis votre chronique quotidienne avec gourmandise) ne se soit pas avisée que le mariage, c'est à dire ce qu'il restait du mariage déjà ébranlé par le divorce et dont le but était de protéger les enfants et les femmes, même si ce n'était pas tjs le cas, a été détruit par le mariage gay.

    A mon sens, ce n'est pas le refus de laisser des gens acheter des enfants (finis ou non) qui a détruit le mariage. Le mariage n'est pas la disposition légale appropriée pour que deux personnes puissent acheter ensemble un produit, en jouir et/ou le valoriser...

    En fait, l'ancestrale institution du mariage a été utilisée pour donner un cadre respectable à deux pratiques contestables : marchandisation de l'enfant et marchandisation des entrailles des mères porteuses.

  • Je visite le Vatican cet été, j'ai hâte. Le berceau sprirituel de l'Europe.

  • Tout cela est contre-nature. Mariage gay, GPA et PMA. Je ne sais comment l'expliquer mais je sens qu'un jour ou l'autre la nature sanctionnera ces dérives. On ne fait rien de définitif (du moins le croit-on définitif) qu'on ne puisse un jour défaire. La nature reprendra ses droits et peut-être avec violence.

  • Louer leur ventre, c'était pourtant un boulot tout trouvé pour les jeunes chômeuses dont les époux chômeurs ne trouvent plus à louer leurs bras...

  • On devrait faire une liste un de ces jours de toutes les conneries qu'ont pu sortir les opposants au mariage homo, à la filiation, à la PMA et à la GPA. Ils ont des ressources insoupçonnées, l'autre jour j'en ai entendu un comparer la PMA et les OGM.

    En attendant les enfants de couples homo continuent d'exister, merci pour eux.

  • Moi j'aime de plus en plus les lesbiennes.

  • La gestation par autrui au Bresil est reglamentée. Il ne se peut faire q par un parent volontaire. Il est passible de procedures judiciales s'il y la marchandisation.

  • Merci pour cet article très instructif et bien écrit.

  • Hollande a joué la carte de l'anticatholicisme lors de la loi sur le mariage gay : l'Eglise avait proposé de soutenir le mariage pour tous en échange de la séparation entre mariage civil et mariage religieux ; mais lors des débats à l'assemblée nationale, cette option a été discutée et rejetée.

    Après avoir caricaturé et pointé du doigt les cathos comme étant des monstres, il a perdu des voix dans cet électorat. La gauche essaye de regagner quelques électeurs cathos.

  • La planète crève de sa surnatalité. Partout se manifestent les effets d'une population surabondante, et aucun pays n'applique sérieusement de planning familial... La situation est dramatique..

    Alors, la PMA, GPA, et tous ces machins à ruiner la Société... Où allons nous comme cela ?

  • " l'Eglise avait proposé de soutenir le mariage pour tous en échange de la séparation entre mariage civil et mariage religieux ; mais lors des débats à l'assemblée nationale, cette option a été discutée et rejetée".
    Écrit par : Tortuga | 01/05/2014

    J'ai du mal à comprendre...

    Ça n'a ni queue ni tête... C'est un argument fallacieux en plus. Comme si l'Eglise aurait soutenu publiquement et accepté le "mariage (civil) pour tous" si l'Etat reconnaissait le mariage civil comme équivalent au seul mariage religieux.
    Si ça avait été le cas, seuls les catholiques aurait eu un droit au mariage religieux exclusif emportant les mêmes conséquences juridiques qu'un mariage civil !
    Ce n'est pas réaliste quel que soit le sens dans lequel on tourne cette proposition...

  • Ce n'est si idiot au contraire si on se place du côté des curés, car entre le PACS et le mariage civil, finalement, peu de différences pour l'église en terme d'unions homosexuelles.

  • Denis déforme les concessions proposées par l'Eglise lors du mariage pour tous lors du vote de la Loi.
    L'Eglise n'a jamais demandé que le mariage religieux soit reconnu par l'Etat. Elle a proposé exactement le contraire : la séparation totale entre mariage civil et mariage religieux. Les débats parlementaires sont en ligne, vous pouvez vérifier.

    Cette séparation implique que :
    1) l'Etat ne reconnaisse pas du tout les mariages religieux (qui n'aurait alors aucun effet en droit, ils n'aurait qu'un effet spirituel et un effet en droit canon)
    2) que l'Eglise puisse marier qui elle veut selon les règles qu'elle veut (en particulier, ça autoriserait un couple à être pacsé devant l'Etat et marié devant Dieu)
    3) que toutes les lois sur le mariage religieux soient abolies.

    Cette demande de séparation entre les deux mariages est tout à fait raisonnable, mais ce compromis à été refusé par la gauche lors des débats parlementaires. Hollande a choisi l'affrontement avec les cathos plutôt que le compromis.

  • Je précise ce que j'ai écrit plus haut. La question de la séparation entre mariage civil et religieux a fait l'objet de plusieurs amendements (tous rejetés). J'en ai retrouvé 1 sur le site de l'assemblée nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013/20130129.asp

    C'est l'amendement n°2701.

    Voici les arguments du défenseur de l'amendement :

    M. Marc Le Fur. Cet amendement concerne les liens entre le mariage civil et le mariage religieux. De tels liens ne devraient par définition pas exister dans une République laïque. Pourtant, ils existent. Pour quelle raison ?

    Avant la révolution, le mariage civil n’existait pas et le mariage religieux faisait office d’état civil.

    M. Marc Le Fur. Avec la révolution, ceci a évidemment disparu.

    M. Marc Le Fur. D’un point de vue juridique, seul existe dorénavant le mariage civil. Une disposition concordataire – nous sommes en 1802, c’est le Concordat – posait comme condition au mariage religieux la célébration préalable d’un mariage civil. Curieusement, en 1905, la situation concordataire disparaît mais le lien entre les deux mariages subsiste : le mariage religieux continue à devoir être précédé d’un mariage civil. C’est tout à fait curieux dans une république laïque, laquelle repose sur « l’ignorance » entre les deux mondes. Ce lien est d’autant moins compréhensible aujourd’hui que les notions mêmes de mariage religieux et de mariage civil se sont éloignées, et vont l’être encore un peu plus dès lors que le mariage civil permettra le mariage homosexuel.

    La solution que je propose – je suis convaincu que les plus laïques d’entre vous y adhéreront ; moi j’y adhère peut-être pour d’autres raisons, mais peu importe – entraîne une distinction totale : l’affaire religieuse devient totalement privée et n’a pas à être nécessairement précédée d’un mariage civil. Cela suppose la disparition de la disposition pénale qui interdit aux ministres du culte de procéder à un mariage religieux s’il n’y a pas préalablement de mariage civil. Vous comprenez que, dans un monde laïque, cette disposition n’a aucun sens, aucun intérêt. C’est une survivance que je me propose de faire disparaître.



    Tortuga (moi). Le refus de cet amendement est clairement une provocation anti-catholiques. Le gouvernement est pour une laïcité à géométrie variable. On le voit dans son refus de séparer mariage civil et religieux (alors que dans un état laïque il DOIT y avoir séparation entre l'Eglise et l'Etat), on le voit dans son revirement au Vatican.
    La laïcité est la dernière préoccupation de Hollande et de Valls.

  • Il est où notre maitre des ceans q ne poind plus ses oeufs ? Et la production, et la productivité et le capitalisme ? Lol
    Trois jours ? On a pris la clef des champs quoi ?

  • Et le truc musique jazz ? Q je fais pas attention , mais ...

  • Le seul coq qui pond un œuf chaque jour (ou presque)

    Je rentre de trois jours passés au Liban, marqué, bouleversé, enthousiasmé.

  • Je ne vais pas vous donner de discount, si c'est ça q vous voulez avec cette histoire de enthousiamé bla bla, ni hora extra pour avoir fixé le mariage de george clooney.
    Allez au travail tout de suite, sinon gare a vous!
    Je vous ferais un coq au vin :(.

  • @Gilles

    Ce serait bien que vous nous en parliez un peu, du Liban, de ce pays qui accueille par centaines de milliers les réfugiés syriens quand nos gouvernants courageux comptent à l'unité.

    @ Tortuga

    Si les innombrables motivations de la disposition que vous pointez vous échappent, on ne peut rien pour vous. Et affirmer comme vous le faites que l'amendement proposé par trois clampins représente la position de l'Eglise... c'est juste... lol.

  • Oui, je vous parlerai du Liban. Mais franchement je suis brassé... 1,5 millions de réfugiés reconnus par le HCR

    J'ai vu dans les camps des larmes, des regards qui m'ont brisé. J'ai vu aussi dans les centres créés dans Beyrouth les visages épanouis des enfants réfugiés, parce qu'ils on retrouvé un nouveau lieu pour vivre, pour se savoir vivants.

    Eluard "le temps déborde"

  • Un pays deja en dificulté quand meme. 1, 5 millions?
    Bientot , il y aura peut-etre les ukraniens car la bas les choses se degradent a vue d'oiel.

  • @hohoho : un certain nombre de prêtre ont demandé cet amendement, disant que ça leur permettrait de soutenir la Loi.
    Au lieu de caricaturer les cathos et les considérer comme des arriérés, regardez ce qu'ils font vraiment.

  • "Tortuga (moi). Le refus de cet amendement est clairement une provocation anti-catholiques. Le gouvernement est pour une laïcité à géométrie variable".

    Là je comprends un peu mieux la motivation de ces amendements.

    Il n'empêche que la remarque de hohoho reste valable : quelques députés et quelques prêtres ne représentent pas l'intégralité des catholiques ni encore moins l'Eglise.
    "Juste pour dire qu'affirmer que l'Eglise aurait soutenu le mariage pour tous, si" ! (etc.) est très exagéré.

    Ensuite, le premier problème juridique (au-delà de la volonté politique éventuellement anti-cléricale du PS) qui se pose à mes yeux est que les conséquences normatives diverses sont très problématiques :
    -> que fait-on en cas de volonté de divorce, de contentieux sur la fiscalité, de filiation, d'héritage etc. s'il n'y a eu qu'un unique mariage religieux et aucune "régularisation" étatique ??? Tout passe devant une juridiction canonique ? Et ensuite, en cas de conflits de normes juridictionnelles avec les juridictions publiques et laïques, que passa ?


    Vous voyez bien que la laïcité implique de traiter les unions de catholiques comme toutes les autres unions religieuses ou civiles. Sinon Méga bordel....
    A mon avis, au-delà du politique, ce sont des considérations pratiques sur les effets juridiques qui ont conduit à rejeter les amendements.

  • @Tortuga

    Pour compléter ce que dit Denis, l'Eglise ne reconnaît bien sûr aucune valeur au mariage civil sur le plan religieux MAIS a toujours admis et même été plutôt favorable à ce que le mariage civil permette d'encadrer les conséquences du mariage, devoirs entre époux, filiation etc.

    La vision que vous présentez comme celle de l'Eglise avec cet amendement provocateur et idiot, c'est la position des intégristes.

  • @Denis : Le mariage religieux étant sans AUCUN effet juridique, un couple marié juridiquement mais pas civilement ne pose AUCUN problème juridique. Il est traité par la Loi comme un couple non-marié.
    C'est le principe de la séparation totale : un couple qui n'est pas marié devant l'Etat suit les lois des couples non-mariés (soit le concubinage, soit le PACS).

    Pas de "Méga Bordel" donc.
    Ce qui a amené au rejet de ces amendements, ce n'est pas des considérations juridiques, puisqu'il n'y a aucune conséquence juridique. C'est plus un refus de la séparation entre le mariage religieux et le mariage civil.

  • @Hohoho : L'Etat n'a aucune légitimité pour encadrer le mariage religieux (c'est contraire à la laïcité). Si un couple ne veut pas du mariage civil et de ses conséquences juridiques parfois pénibles, on n'a pas à lui imposer pour avoir accès au mariage religieux.

    Les extrémistes sont les députés qui ont refusé tout compromis avec les catholiques (d'autant que cette revendication de certains prêtres est tout à fait raisonnable). Si le mariage pour tous est si mal passé, c'est en bonne partie parce que la gauche a refusé de discuter, de négocier.

  • @Tortuga

    Vous faites semblant de pas comprendre ou bien ? Dans le doute, je vous donne un lien utile qui vous expliquera pas mal de trucs et vous permettra de comprendre à quel point l'amendement dont vous parlez est à la fois sot et intégriste :

    http://deojuvante.forumactif.org/t61p2-demande-a-karl

  • Ce n'est si idiot au contraire si on se place du côté des curés, car entre le PACS et le mariage civil, finalement, peu de différences pour l'église en terme d'unions homosexuelles!

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu