Avertir le modérateur

Trois millions de chômeurs ? Non, six !

emploi_1.jpgLe nombre de chômeurs inscrits en catégorie A à Pôle emploi (sans activité) a augmenté à la fin du mois de juillet de 26.100  pour atteindre un total de 3,42 millions de personnes, un record. En 26 mois de présidence Hollande, c’est la 25° hausse mensuelle, et lun accroissement d’un demi-million.

C’est le chiffre dont on parle. Un gros maquillage, car le chiffre réel, selon les données de Pôle-Emploi, est de 6 millions.

Tout d’abord, les 3,42 millions de catégorie A, chiffre de référence, c’est pour la France métropolitaine. Un truc de ouf ! On zappe la Réunion, la Guadeloupe, et les autres territoires. Aussi, pour la catégorie A, le chiffre réel n’est pas 3,42 mais 3,68.

Ensuite, viennent les catégories B et C, soit les personnes « en activité réduite ». Ce sont les petits boulots ou des temps partiels, et la rémunération est défalquée du montant leur allocation-chômage. Ils sont à la recherche d’un emploi temps plein, et vivent donc dans la précarité. L’augmentation a été de 40.600 en juillet, et en cumul, on atteint les 5,3 millions.

Viennent enfin les catégories D et E, soit 660 000 personnes en France métropolitaine. Impossible de savoir pour l’Outre-mer, car ces personnes ne sont plus comptabilisées ! Il s’agit de demandeurs d’emploi «non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi», car ils se trouvent dans une situation spécifique : stage, formation, maladie, convention de reclassement, créateurs d’entreprise…

Voici donc le problème numéro 1 du pays. La politique de l’emploi est callée sur la croissance, qui ne vient pas, et donc rien de va bouger. C’est ça le terreau du vote FN, FN qui n’a lui non plus aucune solution.

Donc, voici une offre d’embauche : « Pays, ayant un beau passé et voulant croire à son avenir, recherche dirigeant politique sérieux et travailleur, capable de concentrer son action sur le chômage de masse. Merci d’adresser CV et projet, sans copié/collé, à : « électeur@dernièrechance.fr »

48765.jpg


Commentaires

  • En complément de cette offre d'embauche, un collectif de chômeurs a fait une proposition intéressante :
    http://www.legorafi.fr/2014/09/02/les-chomeurs-veulent-un-renforcement-des-mesures-pour-mieux-controler-lefficacite-du-ministere-du-travail/

  • Inscrite à Pôle emploi depuis fin mai, je suis convoquée le 3 septembre par mon conseiller pour un premier entretien. Chouette ! Je vais enfin pouvoir lui demander comment orienter ma recherche d'emploi, vu mon parcours atypique... peut-être un bilan de compétence... une formation ?? ! Faut que ça bouge !!
    Je reçois pas moins de 4 relances mail pour me rappeler ce RDV. Au moins, on ne peut pas les soupçonner de vouloir me radier par surprise... et finalement, je reçois un appel la veille pour m'apprendre que mon conseiller a un empêchement et qu'il doit annuler tous ses entretiens du 3 septembre !
    Merde ! "Et vous pouvez m'adresser un mail de confirmation d'annulation, dès fois qu'il y ait un bug..." "Pffff, Mais non ! Il n'y aura pas de bug, je prends la peine d'appeler tout le monde"...
    Suis-je parano tout de même !

    Peut-on radier mon conseiller siou plait ??

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu