Avertir le modérateur

Les critiques terriblement machos contre le livre de Valérie Trierweiler

Je lis les commentaires assassins sur le livre de Valérie Trierweiler, et je dois dire aux uns et aux autres : vous avez tort.

La+Vérité+Guy+Béart0

Je relève d’abord – le service investigation du blog ayant vérifié les états génétiques des éditorialistes – que ces signatures sont à 95% masculines, ce qui montre l’arriération de notre société. La presse française est une presse de mecs, avec quelques poupées cosmétiques. Donc tous ces mecs arrivés là parce que sont des mecs nommés par des mecs vomissent sur une femme. Une femme qui n’entre pas dans le module gentil du « Secrétariat d’Etat aux droits de femmes », et qui commet l’horreur absolue : elle dit ce qu’elle pense. Donc, le verdict est sans appel : cette femme pense mal.

Je souhaite donc bonheur et apaisement à tous les sales gus qui ont viré leur femme comme une malpropre – des neuneus qui, chez une femme, focalisent à moins d’un mètre,… oki ? – et qui font dans leur froc parce que l’ex larguée, humiliée et bafouée, se permet de dire comment elle a vécu le largage… Une femme, qui chez ces gens, est considérée comme un kleenex, et qui s’exprime… Imaginons que ça se généralise… C’est absolument insupportable en effet. Non, la femme doit aller pleurnicher chez ses parents –pas « jojos » – et basta !

Car je n’oublie pas la violence de la répudiation, par ce bigame impénitent… alors que Valérie Trierweiler était en convalescence d’une hospitalisation : « Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trieweiler ». Gougnafier de chez gougnafier…

Une décapitation affective,… et en public ! Spectacle horrible pour les enfants ! Horrible. Alors, vous qui dézinguez Valérie Trierweiler, mesurez-vous la violence de la répudiation ? Ou admettez-vous la répudiation si le chef est blanc ? Mesurez-vous tout de ce que renferme de cynisme, de méchanceté, de sentiment de supériorité, ce communiqué ? Il a viré la « pas jojo »…

Valérie Trierweiler a pris le temps de la réaction. Hollande avait pondu un communiqué de quinze mots à l’AFP ; elle, elle a écrit, seule, un livre de 300 pages. Et que dit-elle dans ce livre, que j’ai lu le temps de six heures de vol, et qui se lit très bien ? Elle dit des choses qui confirment ce que disait le communiqué de Hollande.

Qui peut imaginer un instant que Valérie Trierweiler a inventé l’expression des « sans-dents » ? Non, c’est bien l’œuvre de l’autre salopard. Mais, comme le dit la chanson, celui qui dit la vérité doit être exécuté. Qui peut imaginer un instant que Valérie Trierweiler a inventé la scène où Hollande se fout de la gueule des handicapés ? D’ailleurs, qu’elle a été sa politique ? Allô ?

Je n’ai pas en dire plus ici. Le livre est en vente, et du fait du succès, la réédition est en cours ce qui est très bien. Lisez ce livre, et méditez sur une société où les femmes refusent la soumission,  dénoncent l’humiliation dont elles sont l’objet, quelle que soit la « puissance » du macho répudiateur.

Ce livre, quels que soient ces défauts, est absolument essentiel car il est une incroyable avancée dans la lutte contre le machisme. Ce que les machistes et leurs poupées ont bien compris,… d’où leurs cris effarouchés.

hollande_en_casque.jpg

Commentaires

  • Pour ce que j'ai entendu des femmes importantes dans les media, elles sont loin d'être plus indulgentes que les hommes. Cela dit, l'expression "sans dents" ne s'invente pas, probablement une autre petite vanne pourrie de Flanby.

  • Pas malin, finalement , Hollande ; il aurait dû se douter que , larguant aussi malproprement sa compagne et connaissant son caractère entier et vindicatif , elle risquait de réagir au lieu de la boucler ; il a bien ce qu'il mérite parce qu'en plus de son comportement , il s'est conduit aussi comme un nigaud de première .
    Et bien vu , dans ce billet, cette remise en place des mecs qui crient contre la femme bafouée publiquement

  • "Qui peut imaginer un instant que Valérie Trierweiler a inventé l’expression des « sans-dents » ?"

    "Qui peut imaginer un instant que Valérie Trierweiler a inventé la scène où Hollande se fout de la gueule des handicapés ?"

    Moi.

    Elle est journaliste à Paris-Match, vous feriez confiance à un ou une journaliste à Paris-Match vous ?

  • Elle dira un de ces jours que sans-dents et autres expressions ont été inventés à l'insu de son plein-gré d'auteur littéraire et que se sentant bafouée elle n'a pas su censurer son scribe, mais les buses qui l'auront cru mordicus eux tourneront la tête en route vers d'autres "vérités"...

  • Les "Sans-dent" c'est bien une expression de la promotion Voltaire ...

  • J'ai bien lu sous votre plume "l'autre salopard" ?
    Là, vous m'epatez
    Sincèrement

  • "La presse française est une presse de mecs…"

    Rigolam! C'était vrai il y a trente ans…

  • Hollande salopard? Et comment appeler une femme qui cherche encore à détruire sa rivale malheureuse cinq ans plus tard?
    Si l'on veut absolument critiquer Monsieur Hollande sur sa vie privée, je comprendrais qu'on le fasse pour sa séparation avec Madame Royal qui, il est vrai, en a pris l'initiative, mais dont la retenue et la dignité ont été admirables, mais vraiment, lui reprocher d'avoir largué cette autre femme, morbidement jalouse et inélégante, c'est trop!
    Curieux féministes que ceux qui ironisent sur Madame Royal et prennent une Trierweiler comme modèle de femme à défencdre.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu