Avertir le modérateur

  • Gadin pour Sarko : Une excellente nouvelle

    J’avoue que cette élection interne à l’UMP me laissait inquiet, car si Sarko l’avait emporté à plus de 80% des voix, comme en 2012, le match des primaires était plié. Cette victoire enferme Sarko dans un piège… qu’il a organisé tout seul.

    piege-a-rat-double-entree-galerie-grillage

    64%, ça reste un gros score,… mais c’est dans la fourchette la plus basse des estimations, et bien peu pour un type qui était chef de l’Etat il y a deux ans… Surtout, le vote met dans la lumière un Le Maire à 29,5%, soit la moitié du vote Sarko. Dans l’immédiat, chacun va réclamer sa part de sièges et de fonctions : Sarko ne sera pas seul maître à bord. Son projet n’était pas de prendre l’UMP, mais de tout prendre à l’UMP pour en faire un outil à son service exclusif. Eh bien c’est raté. Il se faisait un film genre De Gaulle le retour, et il va se retrouver à gérer la proportionnelle interne au Parti… Un destin.

    S’ajoute trois points qui vont beaucoup compter par la suite.

    Il se confirme que Sarko n’a plus la gagne. Sous son mandat, toutes les élections ont été perdues, et sur cette élection qui se jouait en interne, pour laquelle il avait mis tout son poids de son statut d’ancien chef de l’Etat, il fait un score faible, qui confirme la tendance lourde des sondages : en baisse régulière. Ces discours à deux balles ne passent plus.

    C’est Le Maire qui avait hier le sourire de la victoire, et on le comprend avec un score jamais envisagé, qui montre où se joue le renouveau de la Droite. Franchement le mec a eu du cran de se présenter contre Sarko. Du coup, il est payé de ses efforts : il prend un statut de leader face à tous les petits marquis et marquises qui s’étaient rangés douillettement dans les écuries de Sarko ou Fillon. Quant à Sarko qui jouait le jeunot face à Juppé, il va falloir trouver un autre thème…

    Le Maire va pouvoir se présenter aux primaires, et là aussi ça change tous les plans de Sarko. En concurrence avec Fillon, Juppé et Le Maire, Sarko qui part de 64% auprès des militants a peu de chance de gagner une primaire ouverte au premier tour. Au second tour, il aura face à lui le mieux placé des trois, avec donc un potentiel de plus de 50%. Les courants et sous-courants de l'UMP ne répondent pas à des logiques simples, mais un ticket Juppé - Le Maire, ça devrait faire son effet.

    Oui, c’est une bonne soirée… Finalement Sarko va peut-être opter pour reprendre sa place au Conseil constitutionnel. Après tout, c’est là qu’il fait le moins de dégâts...

    le maire,2017,sarko


  • 0,004% d’ultra-riches détiennent 13% de la richesse mondiale

    On n’a pas fait tomber le mur de Berlin pour rien… Le marché libre et non faussé vit de la force de ses charmes, qui donnent des couleurs à la vraie liberté : s’enrichir au détriment des autres. Voici quelques news des « ultra-riches » issues d’un rapport de la banque suisse UBS et de l’agence de conseil Welath-X.

    242_001

     

    Première bonne nouvelle : comme l’économie mondiale est dans un cercle vertueux, le nombre d’ultra-riches augmente : 211.275 personnes  en 2014, soit 12.000 de plus qu’en 2013, et 2019, ils devraient être plus de 250.000. 211.275, cela veut dire que 0,004% de maquereaux détiennent 13% de la richesse mondiale. Pour 87%, ce sont des mecs (Syndrome du singe dominant).

    En super-ultra riches, je félicite les 2.325 milliardaires en dollars. Pour donner une idée, leur patrimoine d’un milliard de dollars dépasse le PIB de bien des Etats, comme la Gambie (population de 1,8 million) ou la Guinée-Bissau (population de 1,4 million), qui sont aux environs de 900 millions de dollars.  Des pays comme le Libéria (population de 4,2 millions) ou la République Centrafricaine (population de 5,1 millions), qu’on accuse de ne pas savoir relever la tête, plafonnent à 2 milliards de dollars.

    On compte 75.000 ultras-riches en Amérique-du-Nord, 61.820 en Europe, et 46.635 en Asie. L’Afrique est dernière, mais on sait que l’homme africain n’est pas entré dans l’histoire, tant pis pour lui. En Europe, la France se classe au quatrième rang, avec 4.750 personnes, derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Suisse.

    D’après le rapport d’UBS et Wealth-X, ce club prolifère grâce à la bonne santé des marchés boursiers et en dépit des « conflits géopolitiques, des tensions socio-économiques et de la volatilité sur les marchés financiers ».

    En fait, la question n’est pas de savoir si nous avons besoin d’une révolution, mais quand elle va avoir lieu. Je sais pas vous, mais moi, je me prépare chaque jour.

    violence des riches

  • Quelques questions sur la reconnaissance de l’Etat de Palestine

    L’Assemble nationale s’apprête, par un vote dépourvu de portée juridique, à reconnaître l’Etat de Palestine. Un bouleversement ?

    Depuis des années, c’est l’ambiguïté, et je rappellerai simplement quelques faits qui l’illustrent, sur les volets européen et français.

    palestinians_travel

    Depuis 1997, les Etats de l’Union européenne ont signé un accord d’association relatif aux échanges et à la coopération avec l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), mouvement de libération nationale. Cet accord qui est précédé de l’affichage des meilleures intentions, jugez-en :

    « Considérant l’importance des liens existants entre la Communauté et le peuple palestinien de Cisjordanie et de la bande de Gaza et les valeurs communes qu’ils partagent;

    « Considérant que la Communauté et l’OLP souhaitent renforcer ces liens et établir des relations durables fondées sur le partenariat et la réciprocité;

    « Considérant l’importance que les parties attachent aux principes de la charte des Nations unies, en particulier au respect des droits de l’homme, des principes démocratiques et des libertés politique et économique, qui constituent le fondement même de leurs relations […] »

    Donc la Communauté européenne et l’OLP sur pied d’égalité, appliquant le droit de l’ONU, en précisant que le texte de l’accord prend pour frontières celles existant en 1967. Oki ?

    Pour ce qui est de la France, elle reconnait le passeport palestinien, applique les droits de douane sur les produits palestiniens, ce qui est la plus explicite reconnaissance des frontières, et elle accrédite à la tête de la Mission de Palestine, un ambassadeur. En Novembre 2012 à l’ONU, la France a voté pour la reconnaissance de la Palestine à l’ONU comme « État observateur non membre ». Donc Etat.

    Tout serait donc clair… Et alors pourquoi tous ces débats ? Parce que ces déclarations ne veulent rien dire si on en reste à la proclamation, et qu’on ne répond pas à quatre questions précises.

    1/ Un Etat suppose la maitrise du territoire, et ne peut s’imaginer avec des colonies étrangères. L’Assemblée vote-t-elle aussi pour le démantèlement des colonies ?

    2/ Un Etat suppose une capitale. L’Assemblée vote-t-elle pour Jérusalem-Est comme capitale de la Palestine, ce qui suppose la restitution des quartiers colonisés ?

    3/ Un Etat suppose la continuité territoriale. L’Assemblée vote-t-elle pour la levée des check-points à l’intérieur du territoire de l’Etat de Palestine, avec libre circulation entre la Cisjordanie, Gaza, et Jérusalem-Est ?

    4/ Un Etat suppose le respect du droit de l’ONU. L’Assemblée vote-t-elle pour l’exercice du doit au retour de tous les réfugiées palestiniens, tels que prévue par la résolution 194 du 11 décembre 1948 ?

    La réponse à ces questions nous permettra de mieux comprendre la démarche de l’Assemblée. Et comme la réponse est « non » à chacune de ces questions, nous n’avançons pas d’un centimètre.

    247578-01-02.jpg.crop_display

  • Sarkozy : Communautarisme et racisme

    Rachida Dati ministre ? : « Parce que je m'étais dit que Rachida Dati, avec père et mère algérien et marocain, pour parler de la politique pénale, ça avait du sens ».

    FranceMonde

    Qui a fait plus de mal à notre communauté nationale que Sarkozy ? Je dis bien « communauté », parce que notre nation, au-delà de l’Etat – le cadre juridique de notre unité – c’est notre histoire et notre vie. Même si vous n’aimez ni votre voisin, ni votre collègue de travail, ni votre maire… Même si vous n’y croyez plus…  il y a la France. C’est le petit truc qui vous pince le cœur quand dans un aéroport très lointain vous découvrez quelques mots de français. Nous avons mille raisons de penser à la France. Perso, j’en resterais toujours amoureux car de Ronsard à Eluard, la langue française a illuminé la poésie.

    Alors, notre Sarko ? Plus d’une fois, j’ai lu que la campagne de 2007 resterait un modèle à enseigner dans les écoles politiques. Non. Cette victoire a été la défaite d’un PS pourri jusqu’à l’os et qui avait rêvé de se refaire une virginité avec une candidate lunaire, et la défaite de l’UMP, laissant un Sarko sans scrupule reprendre tous les thèmes FN. En 2007, ce sont les thèmes du FN, le populisme xénophobe et l’arriération franchouillarde, qui l’ont emporté, en apportant au vote habituel de la Droite, des gens venus d’un autre monde.

    Depuis, nous payons cash… La vraie faute de Sarko, c’est qu’il a cassé la France, notre pays. La gochmole, tétanisée par ses ombres, est restée dans le sillon, voulant nous passionner pour la gestion de la dette ou le coût des 35 heures, alors qu’il fallait parler du pays, de nos attachements, nos débats, nos désaccords… Les cosmétiques qui font les marioles dans les ministères – vous avez vu l’autre dinde de Pellerin qui ne lit pas de livres mais mendie auprès de Hazanavicius un rôle dans le prochain film d’OSS 117… – finissent la casse du pays. C’est grave. Nous sommes le pays de toutes les diversités, et c’est excellent, mais il nous faut des leaders politiques capables de dessiner un destin.

    41PV530CGHL

    C’est là qu’on revient à cette phrase accablante de Sarko.

    « Parce que je m'étais dit que Rachida Dati, avec père et mère algérien et marocain, pour parler des droits fondamentaux et défendre l’indépendance de Justice, ça avait du sens ».

    Admettons que Sarko ait dit cette phrase,… elle aurait été inacceptable. Parce que cela aurait signifié que la nomination était due à des critères d’appartenance, et non pas aux compétences.

    Par cette phrase lâchée en cette période de déprime, Sarko, enfin, est sincère. Enfin. Dati n’a pas été nommée pour ses compétences, mais parce qu’il fallait une arabe dans le gouvernement. C’est du pur casting communautarisme. L’une des données du problème est que Hollande a fait la même chose avec Taubira, nommée elle aussi sur les quotas : femme, noire, des Antilles. Sapin, Le Drian, Le Foll ou Macron ont été nommés car ils étaient en situation de prendre du jour au lendemain la tête des ministères. Qui peut soutenir que Taubira a été nommée pour sa maîtrise des dossiers ? De fait, sur les dossiers difficiles, elle se fait laminer, comme sur l’actuel projet de réforme des professions juridiques, géré de A à Z par Bercy.

    Ça, c’est le Sarko du communautarisme. N’ayant aucune vision du pays, il jongle avec les communautés comme il jongle avec les courants au sein de l’UMP

    Mais son vrai propos a été : « Parce que je m'étais dit que Rachida Dati, avec père et mère algérien et marocain, pour parler de la politique pénale, ça avait du sens ».

    Ça, c’est du Le Pen Jean-Marie de fin de banquet.

    D’abord, ce classique : on parle d’abord de soi, comme me l’expliquait encore hier mon ami Freud. Quand Sarko parle de la justice, il parle de ce qui le concerne, c’est-à-dire le rapport à la loi pénale. Pour lui, le ministère de la justice, c’est le ministère du droit pénal. Avec comme adminicule, que la justice doit faire peur.

    Après, il y a le racisme congénital. Comme son père et mère sont algérien et marocain, Dati s’y connait en violation de la loi. Avec des parents du Maghreb, vous êtes des experts en droit pénal... Et une rescapée de cette fabrique de voyous pour faire appliquer la loi pénale, çà, çà a de la gueule… Euh : ça « a du sens ».

    Pauvre Sarko.

    On va voir ce que la suite va donner. Le problème est que les primaires ont maintenant pris autant d’importance que la présidentielle elle-même, car elles arrêtent le menu. Cet adepte du communautarisme et racisme qui en remettrait une couche, c’est strictement impossible. Alors faudra-t-il prendre sa carte à l’UMP pour éliminer cet agent nocif ? C’est une question sérieuse.

    9782070300952FS

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu