Avertir le modérateur

Du 11 janvier au 17 février

Les baudruches font bel effet, et le passant distrait peut y croire, mais elles ne durent que le temps de l’air qui les gonfle. Après la manif’ émotionnelle du 11 janvier (émotion vraie, mais émotion), la presse joyeuse avait admiré Hollande qui soudain avait endossé le costume présidentiel (On ne rit pas) alors que la pauvre Le Pen était marginalisée parce qu’elle n’avait pas manifesté à Paris (On ne rit pas non plus).

C’était géni-a-l… La France, avec ses racines bien blanchies, redécouvrait enfin sa profonde unité (Pour... ? non, contre !). Oh la belle messe républicaine, pour toutes ces folles de la messe… Le peuple des Lumières parlait à nouveau au monde.

ballons-de-baudruche-jour-de-fete_2.jpg

Ouaip, … mais cinq semaines plus tard, l’air ne souffle plus dans la baudruche.

Le gouvernement du 11 janvier n’a plus de majorité. Lâché par nombre de ses parlementaires qui sont déjà à l’heure grecque et organisent les funérailles du PASOK français, il comptait sur la Droite du 11 janvier pour faire l’appoint, mais c’est mort.

Alors, les génies qui gouvernent le pays ont du passer de l’esprit du 11 janvier… à la tambouille. 

Hier en fin de matinée, notre gouvernement de bambins va pépère à la réunion du groupe PS à l’Assemblée. Macron est tout fier, car Le Figaro lui a fait un bel article. Mais, c’est la panique... Les députés PS ont étudié ce que donneraient les résultats des élections législatives partielles à leur propre cas, et ils font dans leur froc. Hors de question de soutenir le PASOK…

Valls se rend compte qu’il est minoritaire, et en panique, il décide de sauver sa peau en recourant à l’article 49.3 de la Constitution.

Le 49.3, c’est la vieille ficelle de l’antiparlementaire De Gaulle de 1958. Un truc de ouf. Le truc, c’est l’Assemblée nationale qui doit voter une loi, mais les parlementaires ne sont pas d’accord, ce qui veut dire que le président n'a plus de majorité... Cramoisi. Le gouvernement décide alors de sauver sa peau en engageant sa responsabilité sur une motion de censure, à défaut de quoi la loi sera adoptée sans vote.

En pratique : pour que la motion de censure soit adoptée, il faut qu’une majorité absolue se prononce en sa faveur pour renverser le gouvernement, et donc obliger à des élections anticipées. Donc, il faudrait que les « frondeurs » décident de renverser le gouvernement en faisant alliance avec la Droite. Un grand écart politiquement indéfendable,… Valls va faire un bon dodo cette nuit : quel député PS veut jouer l’élection du Doubs à l’échelle nationale dans un mois ???

Le problème est que le 49.3, c'est le début de la fin : ce procédé autoritaire a toujours signé la fin opératoire des gouvernements, car il n’est pas utilisé contre l’opposition, mais contre la majorité présidentielle qui n’y croit plus.

Utiliser le 49.3, c’est l’entrée dans l'acharnement thérapeutique. Lors de la réforme constitutionnelle de 2008, le PS-PASOK avait demandé que le 49.3 soit supprimé, et le camarade Hollande, secrétaire du PS-PASOK, avait dézingué Villepin Premier ministre qui y avait recouru pour passer le CPE : « Une violation des droits du Parlement, une brutalité, un déni de démocratie, une manière de freiner ou d'empêcher la mobilisation ».

Il faut donc regarder la réalité en face.

Si Valls et Macron, les fils spirituels du sarkosyste Attali, avaient présenté leur loi au vote du Parlement, c’était mort. Ça aurait été des législatives dans un mois, et la victoire du FN.

Le vieil apparatchik Cambadélis, en retard de huit générations, triomphait dimanche pensant que le Congrès du PS était bouclé car il avait sur sa contribution 70% des secrétaires fédéraux, mais lundi il découvre que les députés sont morts de trouille de ne pas être réélus, et que Aubry les encourage à tenir, car elle même redoute de voir le Nord – Pas-de-Calais - Picardie passer au FN aux régionales. Hier, c’est Aubry qui, sans dire un mot, a gagné.

Tout ça ne donne aucune issue politique, à part la victoire de Le Pen. 

A propos, vous avez vu ce truc de malade. Fin mars, on va vous demander de voter pour les élections départementales, mais la loi de réforme a pris du retard, et quand vous serez appelés à voter, vous ne saurez pas quels seront les pouvoirs des conseils départementaux…

Hollande et ses sbires… Une œuvre de destruction. Gardons notre calme, chères amies et chers amis, il faut se débrouiller sans eux, et même contre eux. 

ballon-dégonflé-de-la-terre-de-planète-5103647.jpg


Commentaires

  • et oui, c'est le début de l'agonie des socialistes, plus rapide que ne le prévoit Houellebeck dans soumission et le parti musulman écemment créé est trop jeune pour nous sauver du FN

  • Triste constat d'échec pour Flanby à mi-mandat. Grosse tôle à prévoir pour les départementales.

  • Je ne dirai pas que le 49-3 est anti-parlementaire. Il laisse entre les mains des députés la décision d'adopter ou repousser un projet de loi. Mais, entre repousser un projet qu'ils estiment mauvais ou conserver leur siège, ils n'ont pas les c... pour choisir le première solution.

  • on ne peut rêver dispositif plus antidémocratique que le 49.3 qui s'apparente à du chantage, il fait partie de tous les mécanismes dont nos lois électorales fourmillent destinées à obliger les gens à voter pour des lois ou des candiadats qu'ils désapprouvent!
    et n'en doutons pas in fine il fait le jeu du FN

  • Ne disais-je pas hier que nous sommes dans un pays qui ustilise des méthodes dictatoriales sous une cape de démocratie?

    Ils font tous pitié. Ils me font penser à des chefs d'entreprise que vont voir des journistes pour des reportages sur certains produits contenant des ingrédients suspects ou sur certaines méthode de marketing, et qui commence par accueillir les gars tranquil peper qui montrent leurs produits leurs entreprises tout en transparance, et que quand les questions viennent se poser sur des sujets sensibles, hop : "on va éviter ce sujet" "euuhhh ça vous couperez au montage hein?" Ou alors "on ne peut pas répondre" et tout ça avec un large sourire l'air de dire "je t'emmerde".

  • une vrai pomme pourrie.que les apparences!
    passer en force ? j'ai déjà vu cela n-fois dans les dictatures,tiens, chez moi au temps pas très lointains.
    choquant.

  • la cape de démocratie est devenue une guenille
    et ça se voit, le roi est vraiment nu et il ne fait plus que gesticuler pour cacher le fait qu'il n'en a pas, c'est vraiment à pleurer
    son bouffon de premier minsitre est lui un pêcheur en eux troubles et de ses usages des mots apartheid, fascisme, antisemitisme on peut se demander dans quel état sera la France quand il montera enfin à la place de l'autre et deviendra calife.

  • Attention aux raccourcis.

    Le vote d'une motion de censure n'entraîne pas des élections anticipées.
    Elle entraîne la démission du Gouvernement (qui est nommé, pas élu).
    Deux solutions : accepter la démission du Gouvernement et en composer un nouveau (qui peut être sensiblement le même) ou décider de dissoudre l'Assemblée Nationale (et là, oui, il y aura élections anticipées).

    Hollande tient une majorité certes fragile et aléatoire, mais une majorité tout de même.
    Je le vois mal, compte tenu de sa côté de popularité et des résultats des dernières échéances électorales locales, prendre le risque de perdre cette majorité, aussi imparfaite soit-elle.

    Le risque est pour le Gouvernement, pas pour le Parlement.
    Dans les faits bien sûr, il y a peu de chances que la motion soit adoptée, mais plus du fait de la partisanerie socialiste que par crainte de perdre leur siège.

    L'extrême gauche quant à elle ne votera pas non plus (sauf d'irréductibles gaulois) cette motion de censure mais ici plus par stupidité que par partisanerie. Ils n'ont toujours pas compris qu'ils ne pourraient avoir de véritable poids politique qu'en existant par eux mêmes et pas à travers le PS qui les prend, les mâche et les recrache de manière cyclique.
    Le confort de l'alliance avec le PS se fait cependant au détriment de leur crédibilité et de la portée de leur discours. La gauche caviar par alliance, le parent pauvre de la famille PS, mais fidèle telle Lassie et accourant dès que son maître la siffle...

  • Le ton monte, et pourtant que faire? On reste suspendu à la décision de quelques professionnels apparatchik. En tous cas terminé le vote Psolf!

  • @ xc,
    En fait, si une motion de censure est adoptée, il n'y a que le gouvernement qui doit remettre sa démission au Président de la République selon l'art. 50 C°.
    Il n'y a pas automatiquement dissolution de l'Assemblée nationale même si de Gaules l'avait fait une fois (la seule fois d'ailleurs où un gouvernement fut renversé...).

    En somme, les députés PS pourraient refuser le projet de loi et censurer automatiquement le gouvernement Valls. Mais juridiquement ils conservent leur siège de député.

    Ensuite, la balle serait dans le camp de Hollande :
    - soit il arrête les frais, nomme un nouveau 1er ministre de gauche et tente avec le gouvernement de redresser la barre pour 2017.
    - Soit il la joue comme Chirac l'avait fait en 1997 (à mon avis : ça a toujours été ma thèse dès 2000, 2002). A mes yeux, Chirac avait fait exprès de dissoudre l'Assemblée un an plus tôt que prévu en sachant pertinemment que dans tous les cas de figure il perdrait sa majorité présidentielle (en 1997 comme en 1998 - et certainement qu'il aurait perdu encore plus de députés de droite en 1998 qu'en 1997).
    Ainsi, pour avoir connu 2 fois des "cohabitations", il savait que le pouvoir gouvernemental de gauche s'échinerait et s'épuiserait durant les 5 années à venir (de 97 à 2002) et qu'il aurait le beau rôle de l'arbitre et serait en position optimale pour la future campagne présidentielle de 2002 :D

    C'est un peu machiavélique de penser cela, mais il faut l'être en politique et Chirac l'était et est assurément intelligent ;D

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu