Avertir le modérateur

Regroupement des détenus radicalisés : De l’enfumage post-bushien

Dans l’hystérie post-bushienne de la « guerre contre le terrorisme », la France est devenue l’élève modèle : dans la mesure où Bush s’est planté de A à Z, il est urgent de faire comme lui. Perso, j’approuve, car tout ce qui peut permettre de nous débarrasser de cette bande de crétins est bon à prendre.

Dans ce joyeux délire collectif, nos instruits ont trouvé le graal de la connerie islamophobe : la radicalisation se fait en prison. Bien sûr, aucune étude factuelle, l’imprécation suffit… puisqu’il ne s’agit pas de gérer un problème mais de maintenir un climat de peur dans la population, espérant que cela jouera comme un anesthésiant des difficultés économiques et sociales.

Comme le gouvernement a décrété que la radicalisation se fait en prison, on va isoler les radicaux, et le problème sera réglé. Ça tombe bien, car les experts ont mis au point un dosage sanguin qui, mis en péréquation avec la glomurisation de la membrane perchée, permet de déterminer le taux de radicalisation. Ouf, la République est sauvée.

On se calme. L’Observatoire International des Prisons (OIP) s’est procuré un rapport de l’Inspection des services pénitentiaires du 27 janvier 2015, qui fait le bilan de l’expérimentation menée au centre pénitentiaire de Fresnes. En deux mots, c’est un échec net et franc. Motif tout trouvé pour que le « gouvernement » décide de généraliser la mesure. Voici l’article de l’OIP.

02bush-600b.jpg

*   *   *

« Un choix peu argumenté et préparé », « une utilisation des outils de détection et de suivi peu probante », « des résultats contrastés au regard des objectifs recherchés »… Les inspecteurs qui se sont rendus à Fresnes les 14 et 21 janvier n’ont pas semblé convaincus par l’expérimentation d’une « unité de prévention du prosélytisme ». De quoi confirmer le caractère précipité de l’annonce du Premier ministre le 13 janvier, puis de la garde des Sceaux le 3 février, de créer cinq quartiers dédiés aux personnes détenues radicalisées « sur la base de l’expérimentation menée à Fresnes », en passe d’être « déclinée » dans les maisons d’arrêt de Fleury-Mérogis et d’Osny.

Un dispositif impensé…

C’est par une note du directeur du 10 octobre 2014 que les responsables de la division concernée sont informés de la création de l’unité, alors que treize détenus y ont déjà été placés. Le chef d’établissement semble avoir réfléchi et décidé seul, n’informant sa hiérarchie (direction interrégionale) que le 23 octobre, et les « partenaires » de la maison d’arrêt, « y compris les responsables du SPIP », « qu’au fur et à mesure de manière plus ou moins exhaustive ».

Sur quelle base a été décidé qu’un tel regroupement était nécessaire ? « A la logique d’éparpillement qui était la règle jusque-là, s’est substituée une logique de regroupement, sans qu’une analyse particulière de type avantages/inconvénients/bénéfices attendus/faisabilité n’ait été réellement menée et justifie cette nouvelle approche », indique le rapport d’inspection.

… et inopérant

Le critère d’affectation dans cette unité est « exclusivement judiciaire », puisqu’il concerne les personnes détenues pour organisation ou participation à « une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte de terrorisme », qui doit s’accompagner de la mention « en lien avec une pratique radicale islamiste » dans le dossier pénal. Si les inspecteurs relèvent que ce critère « présente l’avantage d’être objectif », ils soulignent que des personnes incarcérées pour d’autres faits peuvent se montrer plus « en pointe en matière de radicalisme ».

Parmi les 22 détenus regroupés au 15 janvier 2015, un seul s’était ainsi fait connaître pour un « incident lié à des faits de prosélytisme (appel à la prière) ». A l’inverse, la mission décrit l’« opposition ferme » d’un autre à adopter les règles de vie des membres du groupe. Déclarant vouloir fumer, « regarder tous les programmes de télévision y compris ceux présentant des images de corps dénudés, écouter tout type de musique », il a dû être changé de cellule à plusieurs reprises.

Dans le même temps, la découverte dans la cellule de deux détenus écroués pour des faits de droit commun d’un document de 150 pages « évoquant la création de l’Etat islamique » et contenant des photos de Syrie, n’a pas déclenché de dispositif de surveillance ou de suivi spécifique. Il faut dire que l’Inspection relève que les outils d’évaluation (grille d’aide à l’évaluation du risque/degré de radicalisation islamiste) ou de partage d’information (Cahier Electronique de Liaison) ne sont pas ou peu utilisés par les agents.

Etonnant encore, le choix de ne pas affecter dans l’unité deux personnes détenues répondant au critère judiciaire retenu mais « réputées comme les plus nocives, leur capacité de leadership sur le groupe étant considérée comme un facteur à haut risque ». C’est ainsi que le dispositif conçu pour protéger la détention du prosélytisme ne s’applique pas aux plus… prosélytes.

Des atteintes aux droits

Le dispositif a revanche été bien pensé pour ne pas être juridiquement contestable. Le régime de détention dans l’unité est le même qu’ailleurs, aucune séparation avec le reste de l’aile n’a été aménagée, aucune grille ni matériel de sécurité spécifique au sein des cellules intégrés... Les détenus ne sont pas à l’isolement, ils peuvent accéder aux activités et à la salle de musculation. Ils ne sont regroupés entre eux que pour la promenade, l’accès à la bibliothèque, aux activités de culte et de sport en extérieur. Dès lors, ces conditions de détention n’apparaissent pas, selon les inspecteurs, « susceptibles d’être assimilées à une mesure faisant grief » et seraient donc « insusceptibles de recours pour excès de pouvoir devant le juge administratif ».

Néanmoins, aucun « mécanisme de sortie » de l’unité n’a été prévu. Pour les inspecteurs, la sélection initiale devrait pourtant être « réversible en cas d’erreur manifeste et dès lors que le comportement évolue dans le bon sens ». Le placement dans cette unité laisse en effet craindre des conséquences sur les décisions d’aménagement de peine et les possibilités de réinsertion. Tel un détenu placé dans l’unité deux jours avant l’examen de son dossier par le JAP, alors qu’il était inscrit dans un parcours d’exécution de peine avec une perspective de permission de sortir.

Le placement à l’unité comporte également pour les proches du détenu l’impossibilité de réserver leur parloir au moyen de la borne électronique disponible. Ils ont l’obligation de « passer par le standard téléphonique sans que l’on en connaisse les raisons et les bénéfices attendus ». Un obstacle de taille, l’OIP ayant constaté à plusieurs reprises l’engorgement de cette ligne et les plus grandes difficultés à obtenir un interlocuteur.

Quant au droit des détenus à l’exercice de leur culte, les inspecteurs déplorent l’intervention d’un seul aumônier musulman à Fresnes, alors que 1000 personnes y ont suivi le dernier ramadan. Ce qui représente une « offre insuffisante » dont résulte « un vide susceptible de générer des offres parallèles » et de « laisser libre cours à des initiatives incontrôlées ».

Au final, aucun outil de suivi et d’évaluation de l’expérimentation n’a été mis en place et aucun début de prise en charge particulière n’a accompagné les personnes détenues concernées ». L’Inspection estime donc « impossible d’évaluer objectivement » l’impact de la nouvelle unité. Elle ne rejette pas pour autant l’idée d’un regroupement des détenus radicalisés, mais elle réfute à l’expérimentation de Fresnes le caractère de « modèle à suivre ». Dont acte.

Bush_codpiece_debbc.jpg

Le maître à penser du Parti social-libéral français

Commentaires

  • Surprise !!! le magasin Hyper Casher où s'est déroulée la prise d'otages sanglante a été vendue la veille des attentats de Charlie Hebdo :

    http://www.panamza.com/190315-hypercacher-pv

    Hasard ou en connaissance de cause? Ca rappel un certain 11/09...

  • @Genç Osman

    http://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2015/03/02/theories-complot-plus-croit-moins-voit-clair

  • Personne n'a parlé de complot Fran, même dans l'article en question il n'est nullement mentionné "complot" quelque part. En fait ce sont les gens comme vous qui psychotez sur les gens qui posent des questions, du coup vous voyez des complotistes partout dans le but de systématiquement légitimer le discours officiel, vous n'y voyez plus clair au point d'acceptez tout ce que les médias vous pondent.

    Il faut vous faire soigner Fran :) une petite thérapie vous ferait du bien et vous plonger dans l'histoire de nombreux complots (oulalalala une gaf merde) officiellement reconnues avec comme intervenant le CIA, le MOSSAD, le KGB et j'en passe vous ferait un peu prendre conscience que le monde n'est tout beau tout rose. Après si vous avez de la sympathie avec le régime de dictature raciste d'Israel, c'est un autre problème, ça voudrait dire que vous êtes partisane de méthodes plus que critiquables.

  • Toujours ce choix des illustrations... ;-)) Ca c'est de la photo virile... J'avoue que j'avais adoré, ce vol de Georges W vers le porte-avions...
    Ce qui était marrant avec lui, c'est qu'il a un look qui laisse toujours penser que c'est un type sérieux... ;-))
    "... La France est devenue l’élève modèle et dans la mesure où Bush s’est planté de A à Z, il est urgent de faire comme lui. Perso, j’approuve, car tout ce qui peut permettre de nous débarrasser de cette bande de crétins est bon à prendre..."
    Le problème, C tout de même que ce pauvre Georges était en train de détruire les Etats-Unis, et que je n'ai pas réellement envie que Flambi-Scooter nous fasse la même chose ici... Mais on ne nous demande pas notre avis.

    @Osman! Attention avec ce "Panamza! (ils n'en sont pas à leur premier gag)
    "...le magasin Hyper Casher où s'est déroulée la prise d'otages sanglante a été vendue la veille des attentats de Charlie Hebdo..."
    Une rumeur stupide, (dont le démenti vu ailleurs m'a convaincu) seul le gérant aurait changé, il a envie de travailler ailleurs, ce qui peut se comprendre... ;-)) D'autre part, si la boutique avait été vendue, qu'est-ce que ça change?
    - Je ne pense pas réellement que notre ami Coulibaly a téléphoné au proprio pour expliquer ses intentions...
    Ca, c'est un peu comme la bande de zinzins qui pensent (quoi qu'on leur dise!) que ce n'est pas un avion de ligne qui fut lancé sur le Pentagone le 11 septembre 2001. Ce matin-là comme toujours en semaine, un peu comme à Paris, il y avait du monde dans les embouteillages du matin dans la banlieue de la bonne ville de Washington et... Naturellement tout le monde a vu l'avion!
    Et comme on le sait, le survol du quartier est interdit sur plus de 10 km carré, tout le monde a pensé la même chose:
    -"Qu'est-ce qu'il fait là?...." On l'a su.
    Pour moi, quiconque colporte ce genre de rumeurs, ne peut plus être écouté. En plus, la même rumeur a couru en 2001 à propos du WTC, l'ensemble immobilier ("world trade center") dont faisaient partie les deux tours jumelles et la 3ème, qui s'est effondré aussi à cause de son incendie. Le WTC appatient depuis des dizaines d'années au New-York Port Authority, l'entreprise qui gère le port, mais qui "joue" aussi sur d'autres terrains, et qui fonda le WTC. Il est improbable que le WTC soit un jour vendu, c'est un excellent business, même avec ce qui leur est arrivé...! (là C sûr il a manqué des plumes!)

  • D'ailleurs, un de mes collègues ex marins comme moi, était dans ce traditionnel embouteillage et il me l'a dit ensuite au téléfon:
    Lui aussi il a vu l'avion et quand ils ont commencé à "avoir les jetons", c'était fini! Ca s'est passé très vite, on peut l'imaginer.
    Il me l'a dit clairement, un peu comme ça:
    -"Quand j'ai vu comment il volait si bas au dessus de nous, j'ai eu peur. C'était évident que rien n'était normal"!
    Ce qui me scie, C qu'on trouve encore des gens qui croit à ce genre de rumeurs, qu'on diffuse sûrement dans un seul but:
    - Ridiculiser toute contestation de la version officielle, dont on sait qu'il y manquait des éléments "embarrassants", prouvant l'incompétence absolue de l'administration Bush et quelques négligence de militaires US de haut rang, dont on sait qu'ils sont souvent au moins un peu, arrogant!

  • THierry, vous êtes quelqu'un d'intelligent, mais qui a une vision enfantine des intentions réelles des différents Etats dans le monde. Vous êtes trop naïfs et malheureusement vous contribuez à la doctrine déployée par les gouvernements disant : "écoute ce qu'on dit, ne pose pas de question".

    L'histoire dira qu'il y a depuis toujours des questions à poser sur des zones d'ombres et que les gouvernements ont volontairement caché certaines vérités compromettantes.

  • http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/08/21/putsch-les-sept-gouvernements-officiellement-renverses-par-les-etats-unis/

    Une liste non exhaustive de gouvernements renversées volontairement par le CIA. C'est Le Monde qui le dit, ce n'est pas moi. Le Monde est-il aussi un complotiste malade mental?

  • J'ai dit le Monde, un blog hébergé par le Monde, mais bien sur sous contrôle du journal.

  • "Surprise !!! le magasin Hyper Casher où s'est déroulée la prise d'otages sanglante a été vendue la veille des attentats de Charlie Hebdo :

    http://www.panamza.com/190315-hypercacher-pv

    Hasard ou en connaissance de cause? Ca rappel un certain 11/09...

    Écrit par : Genc Osman | 20/03/2015 "


    Deux évocations de complot dans un même commentaire, c'est toi qui a besoin d'aide, Osman, tu t'es laissé embrigadé dans ce refuge de l'ignorance qu'est le complotisme,

  • On pourrait peut être élargir le problème à ce qu'est l'univers carcéral dans ce pays , régulièrement condamné par Amnesty international .La prison , telle qu'elle fonctionne est un lieu de contamination global vers toutes formes de récidives , d'embrigadement , de trafics divers .Les détenus en ressortent avec peu de chances de réinsertion , beaucoup de chances de récidive et les primodélinquants finissent en abonnés de l'incarcération .Les conversions au djihad existent en prison , mais on ne peut régler le pb de façon partielle , sans reconsidérer toute la politique pénale. Hélas c'est pas pour demain , on va pas effrayer le bourgeois qui s'apprête , Dimanche , à nous resservir un vieux plat pétainiste bien rance et dont les bactéries qui y grouillent ont contaminé presque toute la classe politique

  • Attention, maintenant est ce que Fran va accuser France 2 de complotiste quand son émission vedette "Envoyé Spécial" montre le FBI en train de fabriquer de faux complots et de faux terroristes? (ce qui est un vrai complot au fond puisque les arrestations passent pour des vrais aux yeux des gens qui se sentent en insécurité)

    https://youtu.be/WhymRsu7zMI

    https://youtu.be/vB4oP-s_toQ

    Mystère et boule de gomme !

  • Thierry, interdit ne veut pas dire impossible pour l'Etat sinon nous aurions des députés et des ministres exemplaires et une police impeccable. Force est de constater que c'est loin d'être le cas.

    Qu'est ce qui te dit la France ne pratique pas les mêmes méthodes quand tu entends à la radio qu'un réseau a été démantelé?

  • On a bien interdit un spectacle de Dieudonné sous prétexte qu'il était capable de dire des choses condamnables sans les avoir dit. C'est du même ordre.

  • Encore les indécrottables complotistes...

    Les détails sur l’implication du Mossad dans la mort de Ben Barka

    http://telquel.ma/2015/03/24/limplication-du-mossad-mort-ben-barka-les-details_1439588

    Mais que fait donc la police ???

  • Mais où vont-ils chercher tout cela ?....

  • Dans les comics,

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu