Avertir le modérateur

Etrangers : Les Socialistes se nourrissent à la mamelle du FN

S'agissant du sort des étrangers, le PS dépasse les propositions du FN. C’est vraiment la raclure SFIO qui reste l’ADN de ce parti. Quand le paternalisme post-colonial n’a plus rien à dire, on embraye franco la répression illégale. Comme au bon vieux temps…

rm_WdUz-ix5V92--TRcs34iFHWY.jpg

 

1/ Une loi liberticide sur le renseignement, embarquée avec la duperie du 11 janvier

Sarko et Guéant en rêvait, mais ce sont Hollande et Valls qui l’ont faite… Une grande loi permettant de placer sous surveillance policière et sans contrôle du juge tout ce qui peut permettre des manipulations de l’opinion publique au prétexte de la sécurité.  

Ces voyous de Hollande et Valls se sont empressés d’instrumentaliser l’émotion, si sincère, de nos concitoyens pour faire voter cette loi inique, avec toute la rhétorique Bush de « la guerre contre le terrorisme ». Je rappelle ici que l’un des tueurs de Charlie avait été contrôlé quelques jours plutôt par la police, où il était connu, et qu’en guise de réseaux internationaux, les mecs s’étaient financés par un prêt Codifis.

Donc, utilité de la loi ? Aucun rapport entre ce crime crapuleux et la surveillance généralisée de la population. Ce crime a été une aubaine pour un législateur sans scrupule,... et sans opposition.

2/ Les « valeurs de la République », devenues un attrape nigaud

Dès que ce projet de loi a été présenté, tous les vigilants ont dénoncé le travers : la loi permettra toutes les dérogations, et il suffira au gouvernement de déclarer la patrie en danger ou autres conneries.

Ah, mais pas du tout, nous a-t-on répondu… Ce vaillant gouvernement de la Gauche sociale-libérale est imprégné des valeurs de la République, alors dormez tranquilles braves gens…

Ben voyons…

3/ Un amendement anti-étranger

Le terrain est prêt, et les malfaiteurs se lâchent.

Le 16 juin, le député PS Jean-Jacques Urvoas, un clone de Hollande, Valls et Cazeneuve, profite du passage du projet de loi sur le renseignement en commission mixte paritaire pour faire voter cet amendement : « Lorsque la mise en œuvre sur le territoire national d'une technique de renseignement ne concerne pas un Français ou une personne résidant habituellement sur le territoire français, l'autorisation est délivrée par le Premier ministre sans avis préalable de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) ».

Soit donc exactement ce que nous redoutions. A la première occasion, on fait de la surveillance sans contrôle, et contre les étrangers de passage, par une décision personnelle et non contrôlable du Premier ministre. 

4/ L’amendement repéré !

Aucun signe de vie du côté de la « Gauche », et du côté parlementaire, c'est le calme plat.

Mais ceux qui surveillent le projet de loi s’alarment.

Jean-Marie Delarue, président de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), appelée à être remplacée par la CNCTR après l'entrée en vigueur de la future loi, monte au créneau par une tribune dans Le Monde (de nos turpitudes) dénonçant cette bouse : « Il s'agit désormais de permettre aux services, quels qu'ils soient, de faire ce que bon leur semble avec les étrangers de passage ». Un amendement qui « s'aligne très précisément sur la conception américaine (NDT : étatsunienne) qui a permis aux agences américaines d'accumuler sur ces étrangers les données massives que l'on sait ».

5/ Mensonges comme pour la finale Barcelone / Juventus

Pris les doigts dans le pot de confiture, Matignon fait machine arrière. Quoi ? M. Urvoas ? Mais on ne connait pas… Qui est ce Monsieur ? Et quelle horreur que cet amendement que je découvre soudain, Matignon n’hésitant pas écrire : « En matière de libertés publiques, la distinction entre Français et étrangers n'est pas pertinente ». Ah bon, tu es sûr, l’apartheid c’est fini 

Cet amendement, qui n’avait pas été discuté en séance devant les assemblées, a été glissé dans le brouillard de la si peu visible commission mixte paritaire. Selon le règlement, les parlementaires votent le texte arrêté par cette commission sans possibilité de l'amender. Seul le gouvernement peut modifier le texte. 

Grâce aux amis qui ont bondi, le gouvernement est maintenant obligé de renoncer à ce texte. Vote prévu le 24 juin.

6/ Précision : le Sénat protège les libertés mieux que cette servile Assemblée nationale

Lors du vote en commission mixte paritaire, cet amendement crapuleux avait été adopté par sept voix contre six. Tous les députés, de droite comme de gauche, l’avaient voté ; tous les sénateurs, de droite et de gauche, avaient voté contre, notamment Jean-Pierre Sueur (PS, Loiret). Seul le sénateur Michel Boutant (PS, Charente) avait rejoint les députés et fait basculer le vote.

Dans Le Monde, Franck Johannès conclut ainsi son papier : « Jean-Jacques Urvoas, lui, n’a pas souhaité réagir vendredi. C’est qu’il est aussi l’auteur éclairé, chez Odile Jacob, d’un « Manuel de survie à l’Assemblée Nationale - L’art de la guérilla parlementaire » qui se passe de commentaires ».

A l’inverse de l’ami Franck, mon habitude est de ne pas lésiner sur les commentaires. Alors, je dis que nous avons à faire à des gens particulièrement malhonnêtes, et que sur la question des étrangers, le PS dépasse le FN par la Droite.

pathe-marconi-la-voix-de-son-maitre_660.jpg

Commentaires

  • A propos de la loi sur le renseignement qui fera l'objet d'un vote solennel le 24 juin ; la commission européenne a envoyé un courrier le 17 Juin, disant que cela (cette loi) soulevait d'importantes questions de droit ...

    Ce n'est pas plié façon Minority Report et les apprentis Big Brother de la rue de Solferino ne sont pas au bout de leurs peines me semble t-il

    J'attends la suite avec impatience ...

  • http://www.occupydgsi.com/
    Un peu tard (sauf pour des Parisiens qui liraient), je viens de l'apprendre
    Rien d'illégal normalement (il y a un syndicat d'avocats et un de magistrats dans le coup ; ils ont du faire gaffe)

  • D'après le Canard, qui est souvent bien renseigné, Urvoas aurait fait passé l'amendement dans le dos de Hollande. L'amendement aurait été écrit par des responsables du renseignements.

  • Faut surtout pas oublier que les zosialisses ont élu en 81 puis en 88 un transfuge de l'estremdrouat' et de la collaboration
    Une crevure que mon père, magistrat, désignait sous le sobriquet "le grand raccourcisseur de fellouzes"
    Vous avez voté zossialist ?
    Enjoy !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu