Avertir le modérateur

Cet enfant syrien, c’est nous qui l’avons tué

Une plage de la Méditerranée, notre mer, vers Bodrum en Turquie. Ce cadavre rejeté par la mer, c’est celui d’un enfant syrien de 3 ans. Tee-shirt rouge, short bleu, petites baskets,… la mort l'a saisi. L’enfant est couché face contre terre, et les vagues s’échouent sur son visage livide. Dans la nuit, deux bateaux étaient partis des côtes turques pour tenter d’atteindre l'île grecque de Kos. L’un d’eux a chaviré. Des sauveteurs ont pu sauver 15 personnes, mais douze autres sont mortes noyées. Parmi elles, ce bambin que la mer a finalement rejeté sur la plage.

 

Quelle a été la vie de cet enfant, originaire de Kobane ? La guerre, la destruction de son pays, les camps de réfugiés, la mort par noyade… Quelle faute lui a-t-on fait payer ?

 

Ses parents ont voulu tout faire pour lui, se ruinant pour payer les mafieux. S’extirper de la misère, des camps, du pays détruit… Le rêve devenu vital de pouvoir poser leur enfant sur le sol de l’Europe, ce berceau de civilisation, la plus grande zone de prospérité du monde, et ensuite rejoindre le Canada, où des membres de la famille pouvaient accueillir tout le monde. Il allait encore rester bien des murs à passer, mais les parents auraient tout enduré pour un jour voir le visage de leur enfant illuminé par la joie simple, celle de l’insouciance qui parle du bonheur. Hélas, les mafieux avaient installé trop de personnes dans l’embarcation. Les parents étaient paralysés par la peur et l’immense espoir, serrant bien fort l’enfant. Soudain, l’eau froide a tout envahi : le bateau s’était retourné. Le petit a glissé des bras de ses parents. On voudrait croire que la mort l’a surpris dans son sommeil, mais il n’y a pas de repos dans ces embarcations, et la mort se vit en direct.

Cet enfant syrien, c’est nous qui l’avons tué. C’est horrible ce que nous avons fait. Il s'appelait Aylan Kurdi. Son frère Galip et sa mère Rihan sont morts aussi. Il ne nous reste qu'à pleurer... 

1548 (1).jpg

Commentaires

  • Il s'appelle Aylan Kurdi. Qu'il repose en paix, désormais.

  • Merci beaucoup Romane

  • Depuis que j'ai vue les images de ce petit je n'arrive plus a dormir. La il est déjà 2h00 du matin et je tremble devant cette tragédie. Définitivement je suis convaincue que l'humanité du 21ème siècle na plus d'âme.

  • Faut établir un couloir et les accueillir, ça suffit les morts maintenant,

  • Comment nos gouvernants européens dont la lâcheté en la matière est sans limite peuvent-ils encore se regarder dans le miroir?

  • On en sait plus

    Une tante essayait de réunir la famille au Canada. Tout était prêt pour l'acceuil

    http://www.lematin.ch/monde/famille-enfant-mort-plage-essayait-venir-canada/story/18682425

  • Un constat : la France est intoxiquée par les thèses xenophobes

    http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/migrants-la-photo-de-l-enfant-mort-fait-la-une-de-la-presse-europeenne-mais-pas-des-journaux-francais_1067825.html

  • Jsuis sur qu'ils se sont tous mis d'accords pour ne pas la publier en s'appelant la veille afin d'être tous sur la même ligne.
    C'est la preuve que nous avons un réseau de médias pourri

  • Il n'y a pas 36 solutions. Il faut passer des conventions avec les croisiéristes, ils ont les bateaux et le personnel, pour aller chercher ces gens sur place. Pas pour "la croisière s'amuse", ce qui serait ruineux et déplacé, mais ce serait incomparablement mieux en matière de confort et de sécurité. Et l'argent des réfugiés n'irait plus aux passeurs.
    Mais on va tergiverser sans fin entre Européens voir savoir qui en prend et combien, et comment on fait pour les pays sans accès maritime.
    Tout de même, une question m'échappe: je n'entends pas parler de migrants cherchant asile dans un pays pétrolier, riche, musulman et en paix, de la péninsule arabique. Le trajet pour ces pays serait pourtant moins risqué que celui vers l'Europe.

  • Que disent ceux qui ont conduit notre politique en Syrie? et ceux qui l'ont commentée?

    Nos politique au Kosovo, en Libye, en Syrie éclatent à la figure de l'Europe

  • Hollande convoque à 16h à l'Elysée tous les ministres concernés

    http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/direct-la-photo-de-l-enfant-syrien-mort-noye-en-turquie-choque-le-monde-entier_1067951.html#xtor=EPR-51-[direct-la-photo-de-l-enfant-syrien-mort-noye-en-turquie-choque-le-monde-entier_1067951]-20150903-[bouton]

    Une opération de comm de plus?

  • Nous avons choisi de laisser mourir les gens à notre porte (et à celle de l'Arabie saoudite plus proche ethniquement et moins périlleuse d'accès) car nous avons choisi d'abdiquer notre politique étrangère la confiant à d'autres qui ne partagent pas nos intérêts bien au contraire.
    Des images de morts il y en a quelques unes, sur les plages de Gaza, en Syrie, au Yemen ou dans le Dombass. Il y a un point commun à tous ces morts.
    Cela fait quelques années qu'on les laisse crever au nom de la supériorité d'un système mondialiste délirant.

  • Les médias et les responsables politiques français parlent des réfugiés comme d'une armée d'insectes envahissants.
    On imagine comment ils auraient parlé des juifs dans les années 30 et 40 ...

    Ils encouragent ainsi la xénophobie et les sentiments les plus bas dans la population.

    http://seenthis.net/messages/404204

    Il y a ici une pétition :
    NOUS VOULONS ACCUEILLIR LES REFUGIES
    http://accueilrefugies.wesign.it/fr

    Commentaire sur Politis :
    http://www.politis.fr/Petition-Nous-voulons-accueillir,32254.html
    En Autriche les réseaux sociaux ont permis à la solidarité de milliers de personnes de s'exprimer :

    http://www.tdg.ch/monde/Instant-de-grce-pour-les-rfugis-en-Autriche/story/18963468

    En Islande des milliers de personnes apportent leur aide aux réfugiés :

    http://time.com/4018241/iceland-syria-refugees/

  • L'aviation séoudienne vient de tuer une fillette yemenite dans la province de Saada au YEMEN.

    La gauche française est l'alliée de l'Arabie. Le Monde soutient sa politique. Comment ne pas être bouleversé par cette totale inversion des valeurs?

  • Il est clair que cette photo est choquante et doit marquer les esprits pour faire prendre conscience de ce qui se passe. Que les journaux (européens et pas français) fassent la une est une bonne chose afin que ceux qui ont une tendance vers l'extrême droite mettent un visage, un corps sur leur refus de considérer des gens en détresse comme des humains comme eux.

    Il est quand même dommage que la même sensibilité de ces médias n'ait pas été de mise pour cet enfant bombardé par Israel sur une plage :

    http://image.almanar.com.lb/french/edimg/2014/MoyenOrient/Palestine/enfant3.jpg

  • La photographe turque Nilüfer Demir a pris la photo qui a fait le tour du monde et témoigne.

    http://www.dha.com.tr/photographer-of-the-world-shaking-picture-of-drowned-syrian-toddler-i-was-petrified-at-that-moment_1017371.html

  • Le Monde a vu l'interview de la photographe sur la chaîne d’information CNN-Türk

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/09/03/la-photographe-de-l-enfant-syrien-noye-temoigne_4745032_3214.html

  • C'est une photo très dure mais il faut se rendre à l’évidence que nous ne pouvons pas héberger tout ce monde ! Et qui paye pour tout ca ? Nous qui nous levons tôt le matin pendant que ces gens là vont avoir le droit à tout, voire même plus tard de cracher sur la France qui les aura sauvé ???

  • Lucide est le même genre de personnes qui ont été filmés et interviwés par Paul Moreira dans Spécial investigation : danse avec le fn.
    Ils croient à des rumeurs sans aucun fondement et entièrement démenties par la caf comme quoi «ces gens» auraient droit a tout.
    Le pire c'est que malgré devant le fait établi sur la tromperie à laquelle ils croyaient dur comme fer, ils continuent de soutenir le FN.
    Je parie que Lucide croit encore que des gens monopolisent les rues de Paris le vendredi pour la prière alors que ça fait plus de deux ans que la mosquée a été rasée et que les fidèles se recueillent maintenant dans un mosquée plus grande sans que les prières débordent dans les rues.

    En fait vous me faites de la peine Lucide... vous ne vous rendez meme pas compte que.vous vous noyez dans des tonnes de préjugés et de rumeurs allègrement alimentées par le FN et autres raclures.

  • contrariant que les pays proches , ethniquement et religieusement ,riches par surcroît de tout leur pitroul , blaqueboulent ces malheureux
    mais ça peut s'expliquer , les migrants n'ont pas envie de se faire chier avec le kontrol zosial de la religion
    on peut les comprendre

  • Chapeau au bas du front un peu plus haut, en tout cas c'est pas le neurone de la dignité qui lui est resté.

  • à Lucide et à d'autres qui pensent la même chose mais n'osent pas le dire :

    L'Union Européenne est actuellement la zone la plus riche sur la planète. Et quand on regarde où sont les réfugiés dans le monde : ils sont concentrés dans des pays pauvres.

    Au Liban les réfugiés représentent un tiers de la population.

    Cet article de Libération donne des chiffres dont on n'est pas vraiment conscient :

    http://www.liberation.fr/politiques/2015/08/31/non-l-europe-n-accueille-pas-toute-la-misere-du-monde_1372849


    A la fin de la guerre d'Algérie la France a absorbé les rapatriés, sans en faire une montagne.

    En 1979 la France a accueilli plus de 120 000 réfugiés vietnamiens et cambodgiens.

    Amicalement

  • Au total, c'est pas loin de 400 000 Indochinois que la France a accueillis sur plusieurs années.

  • Le pédagogue :


    En ce début du mois de septembre 2015, la publication par le quotidien britannique « The Independent », de la photo de la dépouille d’un enfant mort en mer, comme des milliers d’autres personnes qui tentent, depuis un certain temps déjà, d’atteindre d’autres rivages, semble avoir provoqué « une certaine émotion », face à « l’afflux des migrants ».
    Depuis longtemps , bravant tous les dangers, des milliers de personnes, hommes, femmes, et enfants, fuyant les horreurs des pays d’origine, tentent d’arriver en Europe et d’y rester, en dépit de l’hostilité dont elles sont l’objet, et qui ne date pas d’aujourd’hui.
    Ce « processus migratoire » ne cesse de mettre en relief certaines conséquences des méfaits du système colonialo-impérialo-sioniste qui a semé, et qui sème encore, l’oppression partout.
    En arabe, les personnes qui prennent la mer pour atteindre l’Europe sont appelés « lhrraaga ».
    Les « brûleurs ».
    J’en ai déjà parlé, mais ce n’est pas la première fois que je reprends ce dont j’ai déjà palé.
    Ce sont généralement des personnes qui tentent, à bord d’embarcations de fortune, de quitter l’Afrique (et des pays situés ailleurs) pour atteindre l’Europe la forteresse), où ils sont considérés, lorsqu’ils y arrivent (ce qui n’est pas toujours le cas), comme « clandestins » (émigration clandestine).
    « Brûleurs » parce que avant de se lancer dans cette tentative d’atteindre des côtes européennes, ils brûlent tous les documents qui peuvent permettre de les identifier et donc de les expulser vers les pays de départ.
    Des pays où sévissent des régimes fondés sur l’imposture, le crime, la trahison, la tromperie, la corruption, l’injustice, la perversion, la débauche, le mensonge, le pillage, l’oppression, l’exploitation, le viol, la torture, l’enfermement, la négation de l’être humain.
    Avec ces régimes, pour les populations qui y subissent les horreurs, l’Afrique (ou des pays situés ailleurs) est un bagne, un continent où la merde gicle et dégouline de partout.
    Nauséabonde.
    L’esclavage a fait des ravages.
    Le colonialisme n’a rien épargné.
    Le système colonialo-impérialo-sioniste continue d’alimenter, d’entretenir et de répandre les ordures et la pourriture.
    Les régimes mis en place par ce système, sont tenus de tout mettre en œuvre afin de servir les intérêts de leurs employeurs.
    Ces employeurs, qui connaissent mieux que quiconque leurs employés et qui n’ignorent rien de leurs pratiques, savent qu’ils sont assoiffés de sang, d’argent et de vices, qu’ils sodomisent et massacrent des hommes, violent, méprisent, humilient et tuent des femmes, s’adonnent à la pédophilie et font disparaître des enfants.
    Ce qui a été appelé « l’indépendance dans l’interdépendance », « la révolution » ou la fin de l’apartheid, n’a pas débarrassé les « indigènes » de l’asservissement, des persécutions, de l’oppression, de l’exploitation, de l’arbitraire, des enfermements, des tortures, des humiliations, des vexations, des injustices et autres.
    Les criminels mis à la « tête » des « États » dits « indépendants » ont des comptes bancaires partout, des lingots d’or, des pierres précieuses, des bijoux de grande valeur, des fermes modèles, des haras, des propriétés immobilières sans nombre, des résidences dans les « grandes capitales » et au bord de « plages pour milliardaires », des palaces, des tableaux de peintres de renom, des cabarets, des boîtes de nuit, des salles de jeu, des restaurants, des voitures luxueuses, des avions, des bateaux.
    Ils affament et détruisent avec l’appui de leurs employeurs, investissent dans les lieux de la débauche, se font livrer par vols entiers des débauchés dits stars, artistes et autres, des alcools et des drogues à profusion, des mets pour « civilisés » que les « barbares » ne connaissent même pas de nom, raffolent de sexe sans frontières et de partouzes.
    Ils salissent et souillent tout, recourent à la dépravation, à la censure, aux usurpations, aux falsifications, aux trafics, aux trahisons, aux tromperies, aux tricheries, aux enlèvements, aux séquestrations, aux emprisonnements, aux supplices, aux liquidations, aux tueries, aux massacres et autres à des degrés inimaginables.
    Les « empires coloniaux » ont peut-être disparu, mais pas les effets du colonialisme.
    Le système colonialo-impérialo-sioniste a imposé à des populations entières de par le monde de chercher des moyens de subsistance dans des conditions, le plus souvent, atroces.
    Beaucoup parmi elles, rurales, se sont trouvées dans des faubourgs de villes nouvelles coloniales, contraintes de s’adapter à des modes de survie dans des bidonvilles.
    Ces populations ont connu la transplantation forcée dans leur pays d’origine, avant qu’elles ne soient poussées à le quitter parfois pour fournir la main d’œuvre, taillable et corvéable à merci, dont les métropoles avaient besoin.
    Le processus migratoire ne peut pas être compris en occultant l’histoire de la transplantation d’êtres de sociétés rurales, d’êtres colonisés, maintenus dans l’ignorance, dépossédés, sans moyens, dans des sociétés industrialisées qui par de multiples mécanismes ont imposé et imposent leur domination.
    Les pays d’Afrique (et d’autres pays ailleurs) restent pour les employeurs des réserves de matières premières et de main d’œuvre, des marchés pour tout écouler, des points stratégiques pour les militaires, des terrains d’expérimentations des armements, des lieux de pédophilie et autres « loisirs pour touristes », des dépotoirs multiples et variées et des décharges d’immondices.
    Ces pays sont dotés d’une armée et d’une police très opérationnelles pour les oppressions et les massacres des populations.
    À cet effet, le système colonialo-impérialo-sioniste leur vend les armes nécessaires et se charge de la formation.
    Ces armes sont vendues au prix fort par ce trafiquant, qui alimente, oriente, entretient et contrôle les conflits armés entre ses employés.
    Doté d’avions bombardiers des plus performants dans les exterminations, d’une flotte maritime pour les agressions, d’innombrables chars de carnage, de missiles, d’équipements militaires les plus récents, d’armements sophistiqués, d’armes nucléaires, le système colonialo-impérialo-sioniste répand la terreur.
    Dans ce domaine, une certaine « préséance » est reconnue à la France en Afrique, qu’elle continue de considérer comme sa « chose ».
    Depuis un certain temps, l’Europe ne veut plus que ces « hrraaga » émigrent pour atteindre « la forteresse ».
    Elle fait tout afin d’empêcher leur venue, mais ces « brûleurs » sont décidés à tout faire pour s’évader du bagne des pays d’origine.
    Ils n’ont rien à perdre.
    Ils continuent de mourir pour fuir ce qu’ils ne peuvent plus supporter.
    Afin de les contenir, l’Europe verse des sommes énormes à ses employés pour qu’ils usent de tous les moyens de rétention.
    Par ailleurs, en plus des possibilités illimitées de chaque État d’Europe, l’Union Européenne a mis en place une force (Frontex) avec des avions, des hélicoptères, des navires et autres, destinés à renforcer « la forteresse ».
    Mais rien n’arrête « lhrraga » :
    Ni les naufrages au large de l’île italienne de Lampedusa et ailleurs qui ont entraîné la mort de centaines de personnes, qui s’ajoutent aux milliers d’autres naufragés dans la mer contrôlée par cette Europe où ils rêvaient de survivre plus décemment que « chez eux ».
    Les criminels installés à la « tête » des « États » d’Afrique s’en foutent bien sûr.
    Complètement, et recourent au pire.
    Tout cela est noyé bien sûr.
    Les imposteurs, à l’œuvre depuis des lustres, ont toujours usé d’une diarrhée verbale pour camoufler leurs crimes.
    Des mots qui alimentent et entretiennent le faux.
    Gonflés d’orgueil et d’arrogance, ils répandent leur diarrhée.
    Ils donnent des leçons qu’ils ne s’appliquent pas à eux-mêmes.
    Sèment les tromperies et toutes les horreurs selon l’étable de leur loi (les tables de leur loi).
    Veulent imposer leur « Histoire », avec hache majuscule, pour décapiter la Vérité.
    Ils font semblant de « s’offusquer » des effets de ce dont ils sont la cause.
    Les coups les plus inimaginables sont montés.
    Les manipulations les plus incroyables sont pratiquées.
    Les mensonges les plus éhontés sont servis.
    Les hommes, les femmes et les enfants qui continuent d’arriver en Europe(et ailleurs), ne sont pas différends de ce qui a été décrit il y a des décennies :
    « Ils avaient le pas pesant, les bras ballants et la face effarée. Ceux qui s’arrêtaient pour les voir passer fermaient brusquement les yeux, en une minute de doute intense et subit, où l’origine et la fin conventionnelles de l’homme étaient vélocement révisées, les classifications des règnes et les métaphysiques mises à bas et échafaudées de nouveau comme un château de cartes sur leurs mêmes fondements et suivant la même systématique […] ils ouvraient les yeux : la faillite de la civilisation, sinon de l’humanité, qu’ils avaient vu défiler vêtue de fripes, ou, à tout le moins, des fripes emplies de néant » (Driss Chraïbi, Les Boucs, Paris, éditions Denoël, 1955, P. 26).

  • Merci Le pédagogue, rien à ajouter, tout est dit.
    Et rien ne sera fait.

  • Europe1 - ‎Il y a 44 minutes ‎

    La justice turque a inculpé et écroué les quatre passeurs présumés du groupe de migrants dont faisait partie Aylan, le jeune syrien mort sur la plage de Bodrum

  • Il y a quand même ( merde ! comme dirait un tremulant premier sinistre ) de l'idée la dessous
    Celle ,canadienne, du visa soutenu
    L'idée est simple, lumineuse
    Puisque le pays est endetté jusqu'à la moelle et que c'est nos petits enfants qui vont devoir régler la note ,il faut que ce soit l'initiative privée qui joue dans cette histoire
    Lorsqu'on dit "qui joue" c'est pas du bidon ,c'est vrai
    Trouvons donc cinq personnes par migrant qui se portent caution au lieu de présenter l'addition au contribuable anonyme
    Caution signifie bien évidemment caution, soutien signifie bien évidemment soutien
    Ce sera donc à chaque garant ,un jour sur cinq,ou une semaine sur cinq ou un mois sur cinq ,de payer l'hôtel, les factures, les honoraires d'avocat ( ha non, maître Gilles travaille gratuitement) de médecin, etc....

    Ou alors d'héberger ,dignement, forcément dignement, nos nouveaux amis


    Pas une bonne idée ?

  • Au final ... qui l'a tué ce pauvre petit Aylan Kurdi ?

    Le père d'Aylan accusé d'être un passeur
    Une rescapée du drame, qui a elle aussi perdu ses enfants, conteste la version d'Abdallah Kurdi et l'accuse d'avoir conduit l'embarcation depuis le début.

  • Pour le putain de sa race qui accuse le père

    http://www.liberation.fr/desintox/2015/09/17/le-pere-d-aylan-passeur-valeurs-actuelles-sort-l-indice-qui-fait-pschitt_1384778

  • Et je suis certain que le putain de sa race n'a même pas honte de ce qu'il a osé lancer comme accusation !
    il n'y a plus de limite à la connerie humaine, ça devient invivable !

    En tout cas moi la photo de ce petit garçon me hante depuis que je l'ai vu ... et je n'ose même pas penser à son père se retrouvant avec une telle accusation et ce qu'il vient de vivre !

    ça ne changera peut être pas grand chose mais c'est pour moi un soulagement de savoir que ce pauvre père de famille n'est pas un salaud.

    Il n'y a pas quelque chose à faire contre ce journal de merde qui ose en plus se nommer "valeur actuelle" ?

  • Ha mais les putes ça n'existe pas
    Pas plus que les races ,mon brave
    Donc, votre expression " le putain de sa race " est une impropriété

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu