Avertir le modérateur

Corse : Les nationalistes aux commandes

En écoutant papy Chevènement, réfugié politique à l’OFPRA post-PS qu’est le Bigaro de Dassault, j’ai cru pendant trois secondes que la République était perdue : des corses parlaient en corse. Wahou… Et Valls était tout fâché...

On se calme. Pour l’installation de la nouvelle assemblée territoriale, Gilles Simeoni, le président du Conseil exécutif, a parlé en français à 99%, et donc tout le monde a compris, alors que Jean-Guy Talamoni, le président de l’Assemblée, a fait son discours en corse,... de telle sorte que personne n’a suivi, en Corse comme ailleurs.

Alors une catastrophe faisant trembler la République ? Rien du tout, car cette langue, enseignée dans les écoles primaires et co-officialisée par une délibération de l’Assemblée de Corse de 2013 – non-attaquée par l’Etat – n’a concerné que des discours, et pas l'adoption de textes réglementaires. Donc, circulez, y’a rien à voir.

Alors, on n’a fait que du joke lors de cette assemblée du 17 décembre 2015 de la collectivité territoriale corse ? Certes pas.

XVMad46002c-a5b2-11e5-9754-1b9e01867276.jpg

La base de tout, c’est le FLNC qui a déposé les armes en juin 2014. Pas d’armes dans une démocratie.

Je veux ensuite saluer tous les amis corses pour avoir filé une véritable rouste au Front National, qui a plafonné au second tour à 9,09% des voix. Bien mieux que les géniaux bretons qui ont limité le FN à 18,87%. Quand on pense que de l’autre côté de la mer, la co-gérante de la SARL Le Pen est à 45 %...  La France comme la Corse, et il n’y aurait plus de problème FN… J’attends avec impatience mon prochain voyage à Bastia pour fêter ça dignement.  

Après, les psychorigides de la France indivisible doivent se calmer. Parce que la France ne tient son post-empire – de la Guadeloupe à la Nouvelle-Calédonie, en passant par Mayotte – que par l’adaptation de ses législations.

Enfin, que dit mon excellent confrère Gilles Simeoni, leader de la coalition Pè a Corsica – Pour la Corse » – qui a atteint 35,3 % des voix ?

« En ma qualité de président du conseil exécutif, je tiens à m’adresser solennellement au gouvernement et à l’Etat. Le peuple Corse existe, il va construire son destin dans la paix et la démocratie. Ce cheminement politique, cette logique d’émancipation passent nécessairement par une relation repensée et reformulée à l’Etat. Un Etat qui ne peut plus être le seul à vouloir échapper à l’évidence : le peuple corse existe et il sera reconnu, parce que cela est conforme à l’Histoire et au Droit.  Notre logique d’émancipation passe nécessairement par une relation repensée et reformulée avec l’Etat. La Corse, territoire insulaire, bénéficiera d’un statut lui conférant un pouvoir législatif, parce que cela s’imposera de façon naturelle et inéluctable. Je dis à Paris, au gouvernement et à l’Etat : prenez la mesure de la révolution démocratique que la Corse vient de vivre. Comprenez enfin que toutes les conditions sont réunies pour que puisse s’ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de cette île. »

Il poursuit par le rappel de leurs principales revendications, toutes se heurtant à la loi : libération des « prisonniers politiques », instauration d’un statut de résident, inscription de la Corse dans la Constitution française, reconnaissance d’un pouvoir législatif… « Cette logique d'émancipation passe nécessairement par une relation repensée et reformulée à l'Etat ». Oki, mais cool… Ça parait un peu compliqué pour la puissante Catalogne.

Alors ? Est-ce une histoire de clans qui succèdent à d’autres clans, ou passe-t-on à autre chose ? Nous verrons, car tout va se jouer là. Dans l’immédiat, et après les beaux discours, Gilles Simeoni va vite se trouver les mains dans le camboui.

En 1), les difficultés endémiques de la Corse, en termes d’économie et d’emploi. En français ou en corse, tu vas faire quoi, ami Gilles ? A ce stade, les discours ne suffisent pas, il faut agir.

En 2), il faut prévoir de sérieuses secousses politiques, car juste avant l’assemblée du 17, la police judiciaire a fait au siège de la collectivité des perquisitions pour des affaires curieuses de marchés publics.

En 3) avant de planer pour l’indépendance, l’assemblée va devoir trouver les voies de consensus pour mettre en place la collectivité territoriale unique prévue par la loi pour 2018 avec la fusion de l’Assemblée de Corse – autonomiste – et les deux départements : la Haute-Corse, à gauche, et la Corse-du-Sud, à la droite.

Vraiment de quoi rire deux minutes…

Avec la loi du 7 août 2015, les grands manitous du Ministère de l’Intérieur avaient inventé une collectivité territoriale sur mesure pour couper l’herbe sous les pieds des nationalistes,… et ce sont les nationalistes qui vont mettre en œuvre la loi et s’installer aux commandes.

Pas de problème, on est bien gouverné, et ça, on le savait… Loi du 7 août 2015 était signée Laurel et Hardy,… euh non, signée Hollande et Vallsde gros malins qui ont donné les manettes de la Corse aux nationalistes.

freres_lumiere.jpg

L'excellent Valls gouverne

Commentaires

  • Ils me feront toujours marrer ces bouffons avec leur patois.☺☺☺

  • Bonjour,

    50% d'abstention, ça relativise quelque peu la "victoire" des nationalistes. Ensuite, en matière de racisme, ayant vécu quelques temps dans l'île de beauté, je me garderai bien d'avoir une vision idyllique de la situation. Les nationalistes, pour ne parler que d'eux, sont souvent assez "abrupts" dans leur approche du vivre-ensemble. Le recours au droit n'est pas la première méthode utilisée au plan local pour régler des différents. Il est des moyens beaucoup moins bisournourso-compatibles qui recueillent, c'est le sentiment que je retire de cette tranche de vie, l'assentiment d'une bonne partie de la population. J'ai le souvenir d'un dealer, dont je tairai l'origine, proprement abattu en plein jour il y a maintenant plus de dix ans. Je ne crois pas qu'on ait trouvé le ou les coupables. La loi de l'omerta fonctionne très bien et les autorités font preuve en la matière d'une approche assez précautionneuse, le terrain étant plutôt miné.
    Personnellement, je considère que l'existence et la pérennité du problème nationaliste dans cette partie du pays sont avant tout les symboles éclatants du déclin des institutions et de la médiocrité des réponses politiques proposées. De renoncement en lâcheté, on en est arrivé à la situation actuelle, pas très glamour. Derrière le combat officiellement politique se dessine un combat autrement plus violent pour la possession de zones d'influence liées à la délinquance de haut vol (trafic de drogue, d'armes,etc,...). Beaucoup de corses en souffrent mais les recours sont quasiment inexistants. Inquiétant pour l'avenir.

    Bonne journée

  • Talamoni en français

    http://www.europe1.fr/politique/jean-guy-talamoni-la-question-de-lindependance-viendra-en-son-temps-2638501

  • En Martinique aussi, c'est un indépendantiste Alfred Marie-Jeanne qui vire le mec de gauche, mais pour y arriver, il s'est alié au Rep. Faut le faire !

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/12/14/97001-20151214FILWWW00048-regionales-2015-l-independantiste-alfred-marie-jeanne-elu-en-martinique.php

  • Et de la part de ce gvt qui se targue des "valeurs" de la république... et qui est en train de tout vendre à son maitre


    Le Point
    Voir l'actu en direct
    Le chef du Pentagone se rend sur le Charles de Gaulle
    Le Point - ‎il y a 10 minutes‎
    C'est la première fois qu'un secrétaire américain à la Défense monte sur ce porte-avions.

  • Parmi les causes de ce résultat électoral, on peut ajouter que le président sortant Giacobbi a été mis en examen, et les flics ont fait les perquisitions entre le 2° tour et l'investiture...

    http://www.lemonde.fr/corse/article/2015/07/21/le-president-du-conseil-executif-de-corse-paul-giacobbi-mis-en-examen_4692968_1616678.html

  • Gilles Simeoni est un homme politique qui a plus de charisme et de volonté que beaucoup de nos vedettes locales.

    Il a coup sur coup battu Zuccarelli à la mairie de Bastia, et Giacobbi à l'Assemblée de Corse. Pas évident quand connait là-bas la force de ces deux clans.

    C'est un légaliste, avocat de surcroît, alors on attend qu'il fasse ses preuves.

    Cela fait un an et demi qu'il est maire de Bastia, et le travail est plutot correct

  • Les "valeurs" de la république? Les vains leurres de la république selon Manoletto et Mimoletto.

  • Au second tour: 32,97% d'abstention, 35,34% des exprimés pour la liste Simeoni.
    http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/94/94.html
    Ce n'est pas un triomphe des Nationalistes.

    Toujours le même baratin qu'on peut résumer: l'argent des Français sans les Français.

  • http://www.franceinfo.fr/emission/l-interview-politique/2015-2016/jean-guy-talamoni-18-01-2016-07-43


    pour Talamoni, abattre un homme dans le dos est un acte politique...

  • Le mec est bon pour rejoindre la rédaction de Charlie

  • Il est bien pire. Je pense que la famille du préfet Erignac appréciera son analyse de l'affaire Colonna.

  • La prochaine réunion de travail avec le préfet sera sympa, détendue et productive

  • @ maître Gilles
    comme dit Fran "pour Talamoni , abattre un homme dans le dos est un acte politique...." et vous renchérissez "il est mûr pour rejoindre la rédac de chérie abdo"
    à ceci près que c'est sur la rédac de chérie abdo qu'on a tiré
    peut être pas dans le dos , certes , mais longtemps
    les premiers ont eu du bol , ils sont morts quasi sans angoisse , les autres.....imaginez un peu , l'ami, ça peut s'apparenter au fait d'être à genoux devant la fosse , quelque part en Ukraine ou en Bessarabie en attendant que les eisatzgruppen ne vous ratent pas trop en vous flinguant dans la nuque ( vu qu'ils étaient le plus souvent saouls comme des cochons pour pouvoir supporter ça , pas comme nos braves garçûs du derche qui sont raides défoncés au captagon )......

  • sinon , la première photo est très drôle , on y voit deux danseurs virtuoses finir une passe de rock'n roll , le premier vient de passer sous l'orbe décrite par le bras du second , il va encore faire un demi tour avant de lui faire face à nouveau , peut être va-t-il ouvrir les yeux, reconnaître son partenaire pour ce qu'il est , c'est à dire un autre lui même et lui rouler un gade ?
    nul ne sait , le photographe, pudique , n'a immortalisé que cet instant

  • ou alors ce sont deux mannequins qui démontrent qu'avec NARTA ! on peut rester fraîche et active plus longtemps sans avoir les aisselles mouillées
    à moins qu'il s'agisse de MENEM ( pour nous les hommes )
    ou de AXE ! la fraîcheur sauvage au bon gout de feta salakis ( ha non ,je m'embrouille )

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu