Avertir le modérateur

Assaut de Saint-Denis : Des questions majeures sans réponse

Le 18 novembre au matin, toute la France saluait l’extraordinaire travail du RAID dans l’assaut de Saint-Denis. Un groupe de terroristes lourdement armé, une femme kamikaze qu’il avait fallu neutraliser, des échanges de tirs impressionnants décrivant une véritable scène de guerre, et au final un assaut tellement violent qu’il a ébranlé l’immeuble. Félicitations à la police qui a donc neutralisé ce groupe hyper-armé. 

Sauf que... il y a plus qu'un doute. 

5627597.jpg

Tout le problème est que du côté des assaillants, la seule arme retrouvée dans les décombres est un Browning semi-automatique. De même, la thèse de la femme kamikaze n’a duré que quelques heures. Par ailleurs, d’autres interrogations sont venues, et le groupe de cinglés réunis autour d’Abdelhamid Abaaoud, apparaît chaque jour plus amateur.

Il est aujourd’hui acquis que le commando qui avait semé la terreur à Paris – tirs à la kalachnikov sur des innocents, non armés, et aucun acte contre un lieu représentant le pouvoir – ne disposait d’aucune logistique : Abaaoud, qui avait eu la trouille de se faire exploser, était allé se planquer trois jours dans un buisson, avant de trouver refuge dans ce squat de Saint-Denis. L’activité des cours d’assises montre que les délinquants amateurs sont souvent les plus dangereux,… mais le danger qu’ils causent ne suffit pas à les qualifier de professionnels.

Surtout, Le Monde et L’Express ont eu accès au rapport établi par le RAID à destination des juges d’instruction du pôle antiterroriste, et ce rapport pose des questions sérieuses sur ce qu’a été la réalité de cet assaut.

Le résultat est impressionnant, avec des corps déchiquetés. Ici, « une tête humaine à laquelle demeure attaché un morceau de colonne vertébrale ». Là, « une partie de visage ». Plus loin, une dent humaine. Ceci, ajouté à la description de destructions matérielles conséquentes, accrédite le fait que les terroristes se seraient au final fait exploser.

En revanche, tout le problème est qu’aucune arme de guerre n’a été retrouvée, contrairement à ce qui avait été annoncé. Un mois après les faits, la seule arme identifiée est le Browning, qui porte une empreinte d’Abdelhamid Abaaoud.

L’équipe du RAID a utilisé une masse de munitions. Le rapport de la police judiciaire a retrouvé 1 500 étuis percutés et 4 étuis percutés de grenade. C’est la logique des « tirs de saturation » pour tenir les terroristes à distance,… mais tout ceci manque dramatiquement d’explications et de crédibilité.

Le Monde ajoute : « Aucune mention non plus des raisons pour lesquelles les explosifs disposés par le RAID sur la porte de l’appartement n’ont pas fonctionné. Aucune précision sur les échanges que des hommes du RAID ont eus avec Hasna Aït Boulahcen lorsqu’elle a demandé à deux reprises de pouvoir sortir. Rien sur le moment où l’un des terroristes a déclenché sa ceinture d’explosifs. Rien enfin sur le fait qu’un seul pistolet automatique ait pu à lui seul donner le sentiment aux équipes du RAID d’être visées par un feu nourri. Ni la direction du RAID ni la direction générale de la police nationale n’ont souhaité répondre à nos questions ».

Il y a en effet de quoi se poser des questions, et ces questions, on se les pose : un mois après les faits, peut-on envisager de trouver des armes qui auraient été utilisées par les terroristes ? Pourquoi ce déluge de feu par les forces de police si les terroristes étaient à peine armés ? Pourquoi ces informations viennent-elles si tard, et de manière si fragmentée, alors qu’elles étaient connues dès l’origine ? 

Merci de ne pas nous prendre pour des demeurés. 

police,terrorisme,propagande

Commentaires

  • Peu à peu, la France sombre dans la tactique d'installation d'un climat de peur par des mensonges ou des manipulations comme l'a fait les Etats-Unis après le 11/09 pour légitimer certaines lois et certaines interventions militaires.

    Quelle honte...

  • Le seul mort des forces de l'ordre c'est le chien du RAID. Je trouve ça limite d'envoyer son chien au casse pipe.

  • en liquidant les quelques terros de st Dennis , le RAID a stoppé net le ressentiment populacier
    c'est toujours ça de pris

    jusqu'à la prochaine fois

    feriez bien d'y repenser

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu