Avertir le modérateur

La France (officielle) a tourné le dos aux droits de l’homme

« Moi, président de la République, je ferai de mes compatriotes des apatrides »… Et Sarko médusé : « Merde, le mec me double par la droite… » Ahahah… elle est bien bonne…

Pour ce lundi 4 janvier, l’actualité était chargée. En Chine, les bourses ont été fermées en début d’après-midi, après une chute de 7%, ébranlant les marchés mondiaux ; après l’Arabie Saoudite, ce sont les Émirats Arabes Unis, le Bahreïn et le Soudan qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec l’Iran; en Libye, on s’alerte de la rapide progression de l’Etat islamique dans la zone pétrolière ; aux US, Volkswagen risque 20 milliards de pénalités…

De partout, des défis majeurs… mais en France, la classe politique se triture la nouille à propos de la déchéance de nationalité, l’enjeu n’étant pas de lutter contre le terrorisme mais de manœuvrer en vue de la présidentielle de 2017.

si-seulement-la-declaration-universelle-des-droits-de-l-homme-était-enseignée-aux-citoyens-.jpg

Le thème d’hier, c’était la déchéance de nationalité pour tous les Français mêmes ceux qui n’ont qu’une seule nationalité, pour en faire des apatrides. Impossible car écarté par le discours d’Hollande au Congrès le 16 novembre,… mais redevenant possible – d’après les bruits de couloir – pour tenter de sauver le groupe socialiste à l’Assemblée…

De toute part, se multiplient les arguments pour expliquer qu’il n’y a pas véritablement de droit international opposable, que la France a fait des réserves adéquates dans les traités qu’elle a signés sur le sujet, que l’interdiction posée par le Code civil résulte d’une loi, et que la loi peut donc être changée…

S’il y a besoin, je reviendrai dans les jours qui viennent sur le plan technique, pour démontrer que même si une telle loi était votée, les mesures prises tomberaient devant la protection effective de l’identité qu’assure la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme ou du Comité des droits de l’homme de l’ONU. Mais pour l’instant, je veux rester plus pragmatique, pour mesurer à quel point la classe politique - droite et gauche confondues - a tourné le dos à la culture des droits de l’homme

Il existe une référence simple, que tout le monde peut lire et comprendre. C’est l’article 15 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 : « Tout individu a droit à une nationalité ». C’est clair, net précis : pour la meilleure référence internationale, rendre quelqu’un apatride est une violation des droits fondamentaux.

Et là, que répondent les petits malins ? Ils répondent que la Déclaration de 1948, qui est une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies, n’a pas de force contraignante.

(Une parenthèse : l’accord bidon de la COP21, rédigé au conditionnel et ne prévoyant aucun processus de sanction serait contraignant, alors que la Déclaration universelle des droits de l’homme serait du pipi de chat…).

Soyons clairs : sur le plan de la technique juridique, la déclaration universelle n’est pas un texte ayant une force d’application directe. D’où ce point de vue très partagé dans la classe politique : « La Déclaration universelle n’a pas de force contraignante directe, et nous pouvons donc nous en écarter ». Oui, mais c'est une méthode de racaille : je connais la règle, mais j’ai trouvé une faille dans son application, et donc je m’assois dessus. De la part de la France, ce point est inacceptable. Dire « mon engagement politique n’a pas de force juridique », c’est possible, mais c'est tourner le dos à la culture du droit.

Poursuivons. Après tout, le gouvernement peut faire n’importe quoi en se planquant derrière sa souveraineté et sa politique de la peur. Mais il faudra que la France – qui représente moins d’un pour cent de la population de la planète – explique comment, alors qu’elle refuse d’appliquer la Déclaration universelle des droits de l’homme, texte phare de l’ONU, elle justifie son siège de membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

1370347_3_eff0_le-conseil-de-securite-principal-organe-de.jpg

Commentaires

  • Moi je suis pour les droits de l'Oum... Kalthoum !

  • https://www.youtube.com/watch?v=iIBnmvoutTM

  • Il ne va pas faire de ses compatriotes des apatrides, ( c'est un mensonge à l'heure actuelle ), mais retirer la nationalité française à des terroristes binationaux qui fomentent des assassinats. Je vois pas pourquoi ça heurte les braves gens de foutre à la porte des assoiffés de sang,

  • Les braveux gens n''aiment pas queue . http://www.dailymotion.com/video/xm4vd_la-mauvaise-reputation_music

  • Ah non, Fran, tout le PS travaille sur cette question

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/05/les-socialistes-pris-au-piege-du-debat-sur-la-decheance-de-nationalite_4841634_823448.html

  • Je n'y crois pas à l'apatridie.

    Puis de toutes façons, le peloton d'exécution ( comme le disait un jour Mathaf ) pour les terroristes mouillés dans des meurtres de masse ( donc actuellement pour Salah Abdelsam si on le chope ) serait bien plus simple, économique et les français le voteraient à 90 %. Et voteraient moins FN.
    On se ferait moins chier avec cette déchéance d'une nationalité qui ne signifie rien pour les intéressés à part de la paperasse et des avantages. Le devoir, le patriotisme attachés à ce statut ont été rangés dans la masse des gros mots par une minorité de gros cons d'intellos qui fait chier une grosse majorité.
    Et comme on est une société décadente qui défend la canaille avant de défendre la veuve et l'orphelin, on va attendre que notre empire romain se casse la gueule bien comme il faut pour vraiment montrer de nouveau les dents.

  • Croire ou ne pas croire, c'est la liberté de religion, ça ne se discute pas ;-)

    Mais avec eux, on a vu les projets les plus invraisemblables devenir réalité, alors... Surtout, le point clé, c'est la France qui discute sereinement de ne pas respecter la déclaration universelle des droits de l'homme, parce que ce n'est qu'un texte politique....

    Ca, c'est très très grave

  • Et cette bande de charlots de Charlie qui vont à nouveau humilier toute la classe politique et média, obligée faire les messes memorielles sous la lumière de leur une de m...

  • On est tous des charlots à ne pas administrer à ces salopards tels que Nemmouche la punition qu'ils méritent.

    Je suis charlot.

  • Et ça continue...

    « Le Monde » s’est procuré le projet de loi transmis au Conseil d’Etat à la fin de décembre. Le texte prévoit notamment de faciliter les fouilles de véhicules, les perquisitions de nuit et l’usage des armes par les policiers.

  • Soutien de poids d'un grand moraliste...

    #DÉCHÉANCENATIONALITÉ Frédéric Mitterrand se dit pour une déchéance de la nationalité "appliquée à tous les Français"

  • Mince va falloir serrer les fesses,

  • La Croix ose poser la question de cette provocation

    http://www.la-croix.com/Editos/Charlie-Hebdo-un-dieu-assassin-2016-01-04-1399648

  • Effectivement malhonnete

    http://www.lepoint.fr/societe/le-vatican-juge-malhonnete-la-une-de-charlie-hebdo-05-01-2016-2007303_23.php

    Le Une devient mondiale, et le monde entier va se marrer de voir la classe dirigeante française faire la maline sous cette une.

  • La présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée Elisabeth Guigou (PS) s'est dite favorable mardi à l'idée d'une déchéance de nationalité pour tous les terroristes condamnés,

  • Dans ce pays ce ne sont pas les terroristes qui dictent la liberté d'expression .Charlie fait la une qu'il veut , les politiques récupèrent comme d'hab , mais ça ne change rien au fait qu'il n 'y a pas de lois qui interdise de se moquer des religions et heureusement!

  • Je hais le blasphème, je comprends les gens qui tuent pour ça.

  • Je n'ai jamais été Charlie, Dieu m'en garde

  • J'ai lu ce journal dans les années 70 quand Cavanna était le boss

    Val et Cabu ont tout torpillé pour faire du journal une machine pour les enrichir

    Cabu a gagné 300 000 euros pour l'affaire des caricatures

    L islamophobie est un marché.... pas que politique

  • "Je hais le blasphème, je comprends les gens qui tuent pour ça."
    Écrit par : Mathaf Hacker | 06/01/2016

    Moi je comprends les gens qui veulent tuer ceux qui tuent pour ça.

  • L'islamophobie est un marché juteux surtout pour ceux qui n'ont que ce mot à la bouche pour faire exister leur parole.
    Il n'y a pas plus d'islamophobie que de mysoginie, d'antisémitisme, de christianiphobie, etc
    La une de Charlie c'est un pet de sansonnet, ceux qui veulent y voir davantage sont des esprits embourbés.

  • Et tuer un type à la sortie de la discothèque pour un mauvais regard, c'est compréhensible également ?
    Se vexer est une faiblesse. Tuer pour cette vexation est une ignominie.

  • Il faut lire le livre de Denis Robert

    http://rue89.nouvelobs.com/2015/11/03/denis-robert-comment-les-fondateurs-charlie-sont-fait-avoir-261934

    pour comprendre comme ce journal est devenu un miasme islamophobe, une machine à faire du fric pour qq associés, en ruinant Cavanna intellectuellement et financièrement.

    Des enfoirés XXL devenus le signe de ralliement de la France ? Jamais ici !

    Le dernière une n'est pas islamophobe, elle est viscéralement anticléricale, et ce journal publie ce qu'il veut, je m'en contrefiche

    Je dis simplement que le gvt et la presse mainstream qui manifestent "la cause nationale" sous cet étendard font un tort considérable au pays, il faut voir ce que l'on dit de ça dans le monde. Une telle irresponsabilité, c'est insensé

  • Tuer pour un mauvais regard est un assassinat dans tous les pays du monde et de tout temps. Où est le pb ??

  • Le pb c'est de laisser quelqu'un écrire que c'est compréhensible à ses yeux de tuer pour le blasphème.
    Je suis onnepeutplus clair.

  • Le prestige du Conseil constitutionnel

    L'ancien ministre socialiste Michel Charasse, proche de François Mitterrand, détient une arme dans son bureau du Conseil constitutionnel, révèle la revue Charles mercredi. Interrogé dans ce numéro consacré à François Mitterrand, à l'occasion des 20 ans de la mort de l'ancien président, le socialiste Michel Charasse raconte que l'ex-chef de l'État, alors malade, lui avait demandé de « faire le nécessaire » s'il voyait qu'il n'était « plus en état ». « Ce qui voulait dire : pour me mettre une balle dans la tête ou me faire une piqûre. Je ne sais pas faire les piqûres et je ne me voyais pas lui mettre une balle dans la tête », poursuit celui qui a été l'un des proches conseillers de François Mitterrand.
    La journaliste lui demande alors s'il a « déjà eu une arme entre les mains ». Michel Charasse répond: « Oui, j'en ai une là », c'est-à-dire dans son bureau du Conseil constitutionnel, place du Palais-Royal à Paris, où se déroule l'entretien. « Oui, j'ai un port d'arme », poursuit Michel Charasse, qui « se lève et cherche dans son coffre », écrit le magazine. L'ancien ministre précise qu'il a acheté son arme chez un armurier, la montre, ainsi que les cartouches, à la journaliste et explique qu'il a déjà tiré dans une salle de tir à Paris. L'avait-il déjà à l'Élysée? « Bien sûr », et, selon lui, le président Mitterrand était au courant.

  • https://blogs.mediapart.fr/jean-christophe-moreau/blog/030116/ce-quislamophobie-veut-dire-entretien


    ...le blasphème provoquerait des susceptibilités potentiellement meurtrières....

    je pose la question : est-ce que la peine de mort pour blasphème existe ?

  • J'encourage à lire ce texte :


    https://blogs.mediapart.fr/jean-christophe-moreau/blog/030116/ce-quislamophobie-veut-dire-entretien


    tout y est pour se rendre compte de la manipulation des esprits embourbés,

  • Difficile de ne pas revenir mais tellement de faits sont occultés :
    Allemagne : un millier de migrants agressent sexuellement des femmes à Cologne la nuit du Nouvel An
    - http://civilwarineurope.com/2016/01/05/allemagne-un-millier-de-migrants-agressent-sexuellement-des-femmes-a-cologne-la-nuit-du-nouvel-an/

    Article en Allemand :
    - http://www.express.de/koeln/petelkau-sexuelle-uebergriffe-am-hbf--koelner-cdu-chef-fordert-konsequenzen-23253262

  • Mat
    Tu trouves qu'on n'a pas assez zigouille de monde au nom de la religion?Un dessin mérite la mort? Les croyants sont si peu surs de leur foi qu'il leur faut tuer ceux qui s'en moquent? Si Dieu existe , ce que je ne crois pas ,qu'en a t il à cirer qu'on se moque de lui?Je bosse avec des cathos chez Emmaus , je leur reproche la mysogynie de leur Eglise , faut il m'embastiller?

  • @MG

    C'est pathétique, mais on dirait qu'un dessin mérite effectivement la mort pour certains d'entre nous.

  • Et je suis Charlie parce que je n'accepte pas qu'on tue des innocents désarmés, ou que ce soit sous quelque prétexte que ce soit

  • Nous sommes dirigés par des personnes qui se méprennent considérablement sur ce qui fonde l'Etat de droit et la démocratie, lesquelles valeurs fondamentales leur confèrent leur légitimité politique et électorale, à condition qu'ils les respectent et les défendent comme l'article deux de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen leur en pose l'obligation.

    Les droits imprescriptibles s'entendent aujourd'hui comme tous les droits de l'Homme et le respect de la dignité humaine est la matrice des droits de l'Homme.

    La citoyenneté est un droit de l'Homme et l'Etat a l'obligation de la conférer.

    La France a signé la Convention de 1961 sur la prohibition des apatrides

    http://www.unhcr.fr/pages/4aae621d404.html

    Le droit international des traités impose à la France de respecter cette convention qui traduit en droit contraignant l'article 15 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme.

    La Déclaration universelle est une coutume internationale se situe au sommet de la hiérarchie des normes selon la Théorie pure du droit de Hans Kelsen.

    La Déclaration universelle est inscrite dans le Préambule des Pactes de l'ONU. Elle en tire une valeur juridique contraignante selon la jurisprudence de la Cour internationale de justice.

    L'actualité politique et ses graves contradictions aux valeurs fondamentales interpellent donc les citoyens à savoir s'ils ont affaire à des ignorants ou à des imposteurs.

  • Le respect de la dignité humaine est l'affaire de tous. Pas seulement des élus. La ligne franchie par quiconque est une faute.

  • Les deux frères fossoyeurs de la France

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160107.OBS2357/decheance-de-nationalite-quand-valls-et-sarkozy-disent-la-meme-chose-au-meme-moment.html

  • Alors, bientôt en France pour les amateurs de la punition divine ?

    http://www.midilibre.fr/2014/11/04/pakistan-accuse-de-blaspheme-un-couple-chretien-tue-et-brule-par-la-foule,1075884.php

  • @ Fran | 07/01/2016

    Vous répliquez à la critique de la dérive politique de l'Etat par une exemple de violence aveugle et criminel d'un groupe pour un motif discriminatoire dans un pays où le taux d'alphabétisation est inférieur à celui qui règne à l'Elysée ou à Matignon.

    Votre réplique n'est donc pertinente que si vous considérez que le président de la République et le chef du gouvernement sont comparables à des intégristes analphabètes.

    Ceci pouvant alors expliquer cela, on comprend mieux alors la convergence de la doctrine politique française avec son modèle pakistanais.

  • C'était une saillie à l'adresse de pseudo-humanistes, seuls les destinataires auront compris.

  • Personne n'a compris

  • Vous n'avez sans doute pas lu tous les commentaires ces derniers jours, c'est pour ça

  • Je lis et tout le temps, car tout est publié sous mon nom

  • Alors sachez que je suis ébahi qu'on puisse écrire comprendre ceux qui tuent pour le mobile de blasphème et que vous le tolériez. Je ne pensais pas qu'on en était rendu là.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu