Avertir le modérateur

Taubira partie, le Gouvernement s’installe sur un strapontin de Droite

«Le péril terroriste est grave, imprévisible. Mais nous avons appris à le traquer et nous nous en sommes donné les moyens. Nous savons comment le combattre et nous avons montré que nous sommes bien déterminés à l'abattre. Mais je crois que nous ne devons lui concéder aucune victoire, ni militaire, ni diplomatique, ni politique, ni symbolique». Personnellement, cela me va très bien… à ceci près que ce propos de la démissionnaire Taubira accrédite l’état d’urgence et la loi sur le renseignement, que je déplore depuis le premier jour parce qu’effectivement il ne faut concéder aux terroristes « aucune victoire, ni militaire, ni diplomatique, ni politique, ni symbolique». C’est l’adhésion aux droits et libertés qui fonde d’une société, et pas la répression.

Alors, bilan de Taubira ? Tu la regrettes Taubira ? Allez, tu peux le dire : tu l’aimais bien quand même...

On m’a fait comprendre que j’avais été trop sévère avec Taubira, il y a quelques jours sur le blog. Non, car nous étions alors dans une pleine dérive. D’abord, la question de la nationalité est vitale pour la Gauche. Ensuite, Taubira venait de co-signer dans Le Monde avec Cazeneuve une tribune soutenant la loi d’adaptation de la procédure pénale, qui veut inscrire dans le Code de procédure pénale les procédés de l’état d’urgence pour les rendre permanents. Cette violence assumée aux principes du droit venait comme nouvelle marque d’obéissance à la logique sarkozyste de Hollande, qui s’apprécie à travers des lois répressives ignobles, par une déclaration de la France indiquant qu’elle renonçait en tant que de besoin à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme, par les humiliantes destructions de camps de Roms, par les poursuites exercées contre les militants répondant à l’appel de la société civile palestinienne via le mouvement BDS, et tant d'autres choses...

Alors le bilan Taubira... Le mariage pour tous était un engagement marqueur du PS et une chèvre l'aurait fait voter. Ce d’autant plus que si a été voté le premier volet de la loi sur le mariage, on a renoncé au second sur la filiation, laissant le soin aux juges de faire le nécessaire.

La seule chose indéniable, c’est qu’elle a tenu un discours sain, qui n’avait rien de révolutionnaire, mais qui rappelait contre les vents contraires les réalités d’une prison qui criminalise et de mineurs délinquants qui sont des personnes à protéger. Ce discours est bon et il doit être défendu,… à condition qu’il se positionne sur une base politique claire. Quand ce discours sert à cautionner la dérive vers l’État sécuritaire qui remplace État de droit, il faut dire non. Quand ce discours est l’occasion de rompre avec le gouvernement pour dire que trop c’est trop, il faut le saluer. 

Juste deux minutes pour la chansonnette sur Taubira la laxiste des névrotiques réactionnaires. Tous les chiffres montrent que le nombre de détenus est resté stable depuis Sarkozy avec environ 66 000, de même que le nombre de condamnés bénéficiant d’un aménagement de peine, soit environ 13 000, alors que le nombre de permissions de sortie est en baisse à 54.000 contre 58 000 sous les années Sarkozy. Oki, les rois de la peur ?

Au final, pas grand-chose,… mais c'était mission impossible

S’il est exact que Taubira est arrivée au gouvernement comme rescapée du refus de Martine Aubry d’y participer, toute autre personne se serait heurtée aux mêmes obstacles politiques, car le choix de Hollande – qui ne s’est jamais intéressée aux questions de justice – est clair : faire basculer le PS sur la Droite pour gagner la présidentielle de 2017. Ce type a un mépris fondamental pour ce qu’on appelle l’électorat de Gauche. Il est persuadé (1) que les idées de solidarité qui fondent la Gauche sont dépassées, et que (2) ce brave électorat votera les yeux fermés à partir du moment où on agite de jolis mots socialistes.

Un ministère de la Justice défendant les principes du droit est pour Hollande une incongruité, et il fallait parvenir à vider de tout contenu ce ministère au profit du ministère de l’Intérieur, ce comme le ministère du Travail qui a été vidé de tout contenu au profit du ministère de l’Economie. Nous y sommes. 

Et maintenant, que va-t-il se passer ?

Sur le plan technique, Jean-Jacques Urvoas est un proche d’El Blanco, et toutes les lois de « l’Etat sécuritaire » vont passer comme une lettre à la poste. Hier, le Conseil d’État a estimé justifié le maintien de l’état d’urgence, offrant un boulevard au Parlement qui va le renouveler pour trois mois, et ainsi de suite…

Hollande va-t-il trouver une majorité des 2/3 pour faire voter la réforme de la Constitution ? C’est bien possible parce qu’ayant accepté la demande du Front National du départ de Taubira, Hollande va rencontrer de solides soutiens chez Les Républicains. Mais dans le même temps, le départ de Taubira va encourager des députés à voter non, alors qu’ils se sont jusque-là tous planqués par peur de perdre leur investiture,… sauf une poignée. Quel petit monde politique…

Sur le plan politique, là, nous retrouvons le sourire car la réélection de Hollande, qui paraissait déjà bien fragile au vu des résultats des régionales – le PS derrière le FN et Les Républicains – semble cette fois-ci chancelante. A force de se barrer à Droite, Hollande laisse un champ à Gauche.

Si Taubira se présente, elle recevra un fort soutien de tous ceux qui déplorent le basculement à Droite du gouvernement. Attendons la prochaine rencontre entre Taubira et Aubry, il y aura de l’ambiance…

Si Taubira ne se présente pas, son départ ouvrira la voie à une candidature minoritaire mais lisible de la Gauche anti-Hollande, qui suffira pour que Hollande se retrouve troisième du premier tour des présidentielles, et donc aussitôt éliminé. C’est superbe !

Chères amies, chers amis, soyons réalistes. Pour plusieurs décennies, il n’y a aucune perspective de gouvernement de Gauche en France. Hollande s’est inscrit dans le modèle de Blair et DSK pour détruire la Gauche de gouvernement. Les pays européens retrouveront un avenir s’ils sont convaincus que la solidarité, avec toute sa complexité, est davantage un gage d’avenir que l’immédiateté de la réussite économique,… et ils en ont les moyens. Pour redéfinir un avenir de Gauche, il faut abandonner la pataugeoire du « vivre ensemble » et des « valeurs de la République », pour redéfinir un modèle centré sur l’analyse des rapports de production économique. C’est en réinvestissant les relations de la production économique et des tensions sociales que l’on reviendra à la Gauche.

Dans l’immédiat, il faut faire perdre les usurpateurs de la Gauche, ces foutus marchands du temple.

dyn008_original_640_994_pjpeg_2670958_8eca7cfb13c2419a966be7b4a6fd6948.jpg

Commentaires

  • Ne pas oublier Taubira vs BDS contre vents & marées.

  • Petit coup de chapeau quand même, pour être partie au lieu de s'agripper à son bureau comme une arapéde. Elle ne participera pas aux primaires (sil y en a), cela veut dire qu'elle prend une option sur la candidature libre.

  • Intéressant:

    Depuis plusieurs semaines, la grogne monte chez les parlementaires proches de François Hollande. Elle a atteint son point culminant mercredi, à l'occasion de la démission de Christiane Taubira. Les appels des proches du chef de l'État se sont multipliés à l'Élysée pour déplorer ce « nouveau rétrécissement de la majorité » imputé à Manuel Valls. Le Premier ministre est soupçonné d'« isoler » toujours un peu plus le président en vue de l'empêcher de briguer un second mandat.

    http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/ayrault-montebourg-taubira-manuel-valls-l-elagueur-de-matignon-28-01-2016-2013673_1897.php

  • Edito du Monde

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/01/28/le-depart-de-taubira-ou-l-arroseur-arrose_4855342_3232.html

  • Bilan

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/28/la-sortie-de-taubira-donne-du-sens-a-son-action_4854985_823448.html

  • Elle a fait des dégâts considérables en confortant une extreme gauche qui vampirise le système judiciaire français.
    Parmi ces vampires, des connards qui vont jusqu'à se moquer de parents de victimes.

  • Le petit chouchou de Valls s'essuie les pieds sur Taubira

    Urvoas : "Je vais peu parler, mais je vais agir"
    Le Point-il y a 8 heures

  • Taubira restera fidèle à Hollande, dans l'attente d'une nomination ailleurs, pour arrondir ses fins de mois ! Qui veut prendre le pari ?

  • Le CNB, Conseil national des Barreaux, refuse la prolongation de l’état d’urgence et dénonce ses conséquences pour les libertés et les droits de la défense.



    "DELIBERATION DU CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX

    VERS UN "ETAT D'URGENCE PERMANENT" ?

    Adoptée par l'Assemblée générale des 22 et 23 janvier 2016

    Le Conseil national des barreaux, réuni en assemblée générale les 22 et 23 janvier 2016,

    CONNAISSANCE PRISE de l’existence d’un projet de constitutionnalisation de l’état d’urgence et du projet de loi renforçant la lutte contre le crime organisé, son financement, l’efficacité et les garanties de la procédure pénale ;

    CONNAISSANCE PRISE du rapport de la Commission Libertés et droits de l’Homme ;

    PARTAGE l’inquiétude générale à la suite des attentats meurtriers des 7 janvier et 13 novembre 2015 ;

    RECONNAIT la nécessité de mettre en place des mécanismes pour protéger la sécurité collective face à une menace élevée et durable d’attentats ;

    CONSTATE que la combinaison :

    de la loi du 24 juillet 2015 sur le renseignement,

    de la loi du 20 novembre 2015 prorogeant l'application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence et renforçant l'efficacité de ses dispositions,

    du projet de constitutionnalisation de l’état d’urgence,

    du projet de loi renforçant « la lutte contre la criminalité organisée et son financement, l'efficacité et les garanties de la procédure pénale »,

    dessine un modèle juridique et social qui rompt durablement avec les principes républicains.

    DEMANDE aux pouvoirs publics de renoncer à :

    prolonger l’état d’urgence dont l’efficacité s’est épuisée après les premières semaines de sa mise en œuvre,

    la constitutionnalisation de l’état d’urgence dès lors que le texte viserait à éluder le contrôle de constitutionnalité ;

    CONSTATE que le projet de loi octroie à l’autorité administrative des prérogatives en matière de perquisitions de véhicule et de rétention administrative hors la présence d’un avocat et crée un véritable contrôle judiciaire « dé judiciarisé » à la discrétion du Ministre de l’Intérieur, sans contrôle de l’autorité judiciaire ;

    S’ALARME également du glissement de la procédure et du basculement des pouvoirs du juge du siège vers le parquet ;

    CONSTATE à cet égard que les prérogatives élargies octroyées au procureur sous le contrôle du juge des libertés et de la détention dans le cadre de l’enquête préliminaire ne garantissent ni le plein exercice des droits de la défense ni le contrôle effectif du juge du siège ;

    DEMANDE que l’octroi de telles prérogatives soit subordonné à la création d’un véritable statut du juge des libertés et de la détention disposant des garanties de son indépendance et des moyens d’un contrôle effectif des procédures qu’il autorise ;

    DEMANDE que l’exercice des droits de la défense soit ouvert, dans le cadre de l’enquête préliminaire, dès la mise en œuvre d’une mesure d’audition, de perquisition ou de saisie à l’encontre de la personne soupçonnée ;

    DEMANDE :

    l’introduction de dispositions garantissant de manière effective le secret professionnel de l’avocat qui couvre notamment ses communications électroniques, ses données informatiques, son véhicules et ses bagages ainsi que l’ouverture de recours effectifs à l’initiative du bâtonnier informé de la mise en place d’écoutes téléphoniques ;

    l’exclusion du recours au dispositif des IMSI Catcher en ce qui concerne les communications des avocats ;

    l’exclusion du délit de révélation d’identité ou d’éléments permettant l’identification de témoins pour les avocats agissant dans l’exercice des droits de la défense."

  • Un instant de vérité ? Merah ce n'était pas un attentat terroriste, mais le crime d'un furieux

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/video-pour-eric-woerth-l-affaire-merah-n-etait-pas-un-attentat-916739.html

  • De la lecture pour les fans de la douce CriCri

    http://www.francetvinfo.fr/politique/christiane-taubira/info-france-2-christiane-taubira-publie-cette-semaine-un-livre-requisitoire-contre-la-decheance-de-nationalite-intitule-murmures-pour-la-jeunesse_1293821.html#xtor=EPR-51-[info-france-2-christiane-taubira-publie-cette-semaine-un-livre-requisitoire-contre-la-decheance-de-nationalite-intitule-murmures-pour-la-jeunesse_1293821]-20160131-[bouton]

    "Christiane Taubira publie un livre-réquisitoire contre la déchéance de nationalité, intitulé "Murmures pour la jeunesse"

    L'ouvrage a été écrit dans le plus grand secret. "

    Les vieux, qui ont l'ouie qui baisse, liront autre chose.

    Une seule question: en vendra-t-elle plus que les 410 exemplaires du tract de Manoletto qui n'a même pas été fichu d'en refourguer un à chaque élu socialiste? Députés plus sénateurs, ils sont en effet 415...

  • D'autres détails sur sa prose, où l'on apprend que l'ex-ministre a une conscience. Est une conscience plutôt, le Jiminy Cricket de la gauche, - s'est gaussé il y a quelques jours Zemmour -, et d'un Pinocchio dont le nez ne cesse de s'allonger depuis Mai 2012.

    "Je ne suis sûre de rien, sauf de ne jamais trouver la paix si je m'avisais de bâillonner ma conscience" écrit-elle. (source Le Fig)

    Sur Le Monde, l'aventure rocambolesque de l'édition du livre, écrit en secret et imprimé à l'étranger, ça ne vous rappelle rien? ;-)

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/31/le-requisitoire-de-christiane-taubira-contre-la-decheance-de-nationalite_4856833_823448.html

  • Taubira étale sa culture :

    Dans son bouquin moisi, sans doute torché par un apprenti assistant parlementaire, on peut lire qu'elle attribue la chanson La Quête à Jean Ferrat, alors que le titre est une composition de Jacques Brel.

    «Que sait-on des ailes que donne l'ivresse de l'autre si l'on n'a pris leçon de Jean Ferrat se perdant dans La Quête jusqu'à la déchirure?»... peut-on lire, mouarfffff

    Soit elle est encore moins cultivée que le député des expat ( dont je vous rappelle le bouquin favori : zadig et voltaire....hé hé hé ), soit elle n'a même pas relu son fanzine avant que ça sorte dans les supermarchés...

  • dernière hypothèse, le mec qui a rédigé le truc savait qu'il allait pas être payé alors il s'est vengé....ou alors juste pour le fun?
    Sacha Baron Cohen dans "ali g" fait dire au prime minister , aux communes , dans son discours inaugural "j'avais encore à vous dire que je suis une fiotte et que j'aime en prendre par tous les trous...." la suite à l'avenant ....un moment de grosse rigolade mais faut aimer lorsque c'est un peu gras .....perso , la rigidité de nauséelites m'excède tant tellement que j'ai rigolé....
    mais je suis une mauvaise personne, c'est un fait connu

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu