Avertir le modérateur

El Blanco s’organise pour dézinguer Hollande

Alors que Martine Aubry était première secrétaire du PS, El Blanco défendait toutes les positions de Sarkozy, des 35 heures à la maladie sécuritaire, avec une obstination telle que Martine Aubry lui avait adressé une lettre publique pour lui demander de quitter le parti, ou d’en respecter la ligne. El Blanco était allé faire du boudin, puis on l’avait retrouvé, excité comme une puce, faisant croire que Ségolène avait gagné le congrès du Mans, et il avait annoncé un recours en justice, ce qui revenait à remettre au juge les fichiers du Parti socialiste et à paralyser sa vie interne le temps du procès... Ce prétentieux infini s’était ensuite présenté aux primaires, où il avait pris une raclée remarquable, avec 5,63%

La plaisanterie El Blanco aurait dû en rester là, mais Hollande, qui n’a ni souffle ni idée, passe son temps dans des combines inter-relationnelles qu’il prétend contrôler, et il a fait d’El Blanco un des rouages de sa campagne présidentielle puis, sans gêne, l'a nommé sinistre de l’Intérieur. Bien sûr, « pour mieux le contrôler ».

617JTGgmgaL._SY355_.jpg

El Blanco s’est aussitôt allié avec la jeune garde des ambitieux – Montebourpif, Hamon, Peillon – pour saboter le travail de Jean-Marc Ayrault, jusqu’à le discréditer et obtenir son départ. Les trois petits couillons Montebourpif, Hamon, Peillon ont poussé à la nomination d’El Blanco à Matignon « pour mieux le contrôler », ce qu’a approuvé Hollande. Bien sûr, « pour mieux le contrôler ».

Depuis, El Blanco a une seule stratégie : rester à Matignon le plus longtemps possible pour se donner un statut, et s’en servir pour dézinguer le Parti socialiste et Hollande. De manière très claire, El Blanco joue la défaite de Hollande en 2017, pour être un recours pour la suite. A ce tire, il se réjouit des défaites électorales du Parti socialiste, car il lui faut impérativement fragiliser le Parti pour le refaire à sa main, et dans l’immédiat, il a besoin d’éliminer tout ce qui représente la Gauche dans le gouvernement. Son bilan est remarquable.

En juin 2012, les petits malins avaient convaincu Hollande de choisir Jean-Marc Ayrault et  d'écarter Martine Aubry, qu’ils redoutaient. Dès le lendemain, ils ont entrepris la démolition d’Ayrault. El Blanco a pris ensuite les choses en main, pour éliminer les Verts, puis Montebourpif, Hamon, Peillon et Filipetti. Dernier épisode en faisant dégager Taubira, et nommer à sa place Urvoas, qui est son clone.

Dans les temps qui viennent, il va régler le compte de Jean-Louis Bianco, président de l'Observatoire de la Laïcité, manifestement trop à gauche, et trop indépendant.

Ce sera ensuite le nouveau gouvernement pour gérer le départ de Fafa à la présidence du Conseil constitutionnel. Ici, la seule question à suivre sera le sort réservé à Macron, plus instruit et connaisseur qu’El Blanco, et qui est donc une ombre,... sur la Droite cette fois-ci.

Hollande est cuit : sur la Gauche, de fortes personnalités qu’il a évincées, et qui ne lui feront aucun cadeau ; sur la Droite, le clan d’El Blanco qui contrôle tout. Toute une classe politique dont l'avenir passe par sa défaite. Il lui reste Macron et Belkacem... Cette fois-ci, ça sent vraiment le sapin politique.

L'ambiance va être âpre. Hollande n’aura aucun résultat crédible sur le chômage, et la gauche du parti va se libérer, car le problème n’est plus Hollande, mais la bataille contre El Blanco et la destruction du PS. Si Hollande se liquéfie totalement, El Blanco se posera en recours, mais l’hypothèse la plus crédible est qu’El Blanco va poursuivre ses provocations tout en obligeant la candidature Hollande, pour le laisser se fracasser sur le premier tour. Il prendra alors sa mine triste le dimanche soir, et le lundi matin il sera tout sourire pour s'organiser un avenir de leader d’une Gauche « sociale-libérale-sécuritaire », avec la perspective de 2022.

AAEAAQAAAAAAAAJcAAAAJDNkZmZlMWMyLTYwMWItNDY2Mi05NDE4LWEzMmFhMTRiZTY0MA.jpg

Commentaires

  • Le grand joueur de billard à trois bandes (Flanby) a déchiré le tapis. J'attends avec impatience la conférence de Taubira à Greenwich Village , le boboland de New York.

  • Urvoas vaut beaucoup mieux que Taubira.

  • Des nouvelles du nouveau match tendance Valls Macron

    http://www.challenges.fr/challenges-soir/20160129.CHA4513/macron-valls-la-guerre-de-tranchee-continue.html

  • Et encore...

    http://www.lesechos.fr/economie-france/social/021656690997-35-heures-valls-remet-macron-a-sa-place-1196015.php

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu