Avertir le modérateur

Cantona Président ?

L’Euro 2016 va être la grande fête du foot-ball, autant dire que ça craint vu les miasmes que nous apporte le divin foot ces derniers années : corruption, fraude fiscale, racisme au cri de singe, prostitution, salaires de malades, violence sur les arbitres, matches truqués, dopage, supporteurs fachos, escroqueries en bande organisées, expropriations abusives pour des stades, coupes du monde faisandées, beuveries de supporters, octroi d’avantages indus pour un entraineur qui rompt son contrat et touche une prime, hooliganisme, jeu de dézingage entre chaines télé, machisme de cinglés pour ignorer le foot féminin… J’en passe, et autant vous dire que je me contrefiche du foot, enfin je veux dire de ce foot pourri par l’argent de la télé (ce qui laisse le reste intact, ou presque, vu le culte des idoles). Nous allons donc assister aux noces d’amour entre l’Euro 2016 et les mouvements sociaux, ce qui est assez inédit.

Dans ce contexte, voici la tonique interview de Cantona à Libé, Cantona qui, lui, a le cerveau branché. Le texte de Libé est ici, et c’est à mourir de rire car Libé multiplie les NDLR (notes de la rédaction) pour expliquer au lecteur – nécessairement débile – que Cantona, on le publie car ça buzze, mais attention je vous décrypte le Catona because he is a bad boy.

Ci-dessous, l’interview de Cantona, sans les NDLR.

cantona.jpg

Libé - La prise de parole de Karim Benzema vous a-t-elle étonné ?

C - Absolument pas. Je remarque que tout comme moi, il n’a accusé à aucun moment Deschamps de racisme. Mais il dit qu’il a cédé à la pression de l’opinion publique, une pression qui se traduit en termes d’ambiance et de posture politique. Et je remarque aussi que Benzema a été victime de raccourcis incroyables, du type «Benzema dit que Deschamps est raciste». Comme ça, on évite de poser les questions.

Libé - Trouvez-vous que Karim Benzema a eu un certain courage ?

C - Oui, parce qu’il est toujours en activité et qu’il est sélectionnable chez les Bleus. Non, parce qu’il est normal qu’il s’exprime et agisse comme un citoyen français avant de se penser comme un joueur. Un citoyen qui répond à la problématique suivante : comment barrer la route aux extrêmes ?

Libé - La question peut vous paraître étrange, mais vous sentez-vous redevable d’une forme de solidarité envers des joueurs d’une dimension comparable à celle que vous aviez quand vous étiez sur les terrains ?

C - Je parle comme un citoyen. Après, il est clair que si on m’enlève un joueur comme Benzema, on me prive d’une partie du plaisir. Je trouve ça injuste, ce qui m’incite à me poser des questions.

Libé - Avez-vous été surpris de l’ampleur de la polémique qui a suivi votre interview au Guardian ?

C - Je ne m’attends à rien. Et puis je m’en tape, très sincèrement. Après, je sais que l’on vit une époque où ce genre de chose monte très vite et très fort, ça dure vingt-quatre heures, parfois quarante-huit, durant lesquelles les abrutis s’expriment. Après ils oublient, ils passent à autre chose, et c’est le moment où la réflexion entre en jeu.

Moi, j’adore que l’on me mette en situation de me poser des questions. C’est la fonction de l’art et l’art me nourrit. Ça permet de susciter, de déclencher, d’apprendre aussi.

Libé - Quel était le sens de votre comparaison entre Deschamps et les mormons ?

C - Mais pourquoi a-t-on parlé d’insulte ? Pourquoi ai-je lu ensuite que les mormons étaient consanguins ? Comme si j’accusais Deschamps d’être consanguin ! Ils sont 14 millions dans le monde, le mormonisme est reconnu comme une religion, pas comme une secte. Et pour ceux qui l’ignorent, de nombreux Noirs en sont membres, de grands hommes d’affaires, des sportifs, des scientifiques, des artistes… Quand on insinue que je suis raciste et antifrançais quand je compare Deschamps à un mormon, on insulte les mormons et on fait preuve de discrimination envers eux ! J’ai juste dit qu’une grande majorité de mormons se mariaient entre eux par conservatisme : beaucoup d’autres religions sont dans ce cas-là, la religion catholique par exemple.

Autre chose : j’ai lu et entendu que j’étais anti-français parce que j’ai plaisanté sur le fait que Deschamps a un nom français pouvant venir de plusieurs générations. Mais Karim Benzema, c’est un nom français aussi. A consonance maghrébine, oui, et vous conviendrez avec moi que ça ne change rien au fait qu’il soit français. Hatem Ben Arfa, que j’ai défendu dans le Guardian, c’est un nom français également. Mais alors, pourquoi ne dit-on nulle part que je suis pro-français ? Par définition, les Français d’origine maghrébine ont un nom français. Donc, Deschamps, Benzema et Ben Arfa ont des noms français, les origines des deux derniers ne devant en aucun cas les desservir dans un contexte politico-social particulier. J’attaquerai en justice tous ceux qui ont tenus des propos mensongers et insultants à mon égard.

Libé - La fédération a qualifié vos propos de «stupides», qu’est-ce que vous…

C. (Il coupe) Ils se sont servis de moi pour effacer l’ardoise et cette ardoise, c’est l’affaire des quotas. Ça leur permet d’éloigner ce souvenir dans l’esprit des gens. Des joueurs d’origine maghrébine, il y en a, là on parle terrain, c’est le plus souvent objectif.

En dehors, en revanche, c’est subjectif : les dirigeants d’origine maghrébine ou d’Afrique noire, ils sont où ? Et les entraîneurs de Ligue 1 d’origine maghrébine ? Alors que ce sont eux qui forment les gamins ! Ils sont assez forts et compétents pour s’occuper des jeunes joueurs, et ils ne le sont plus quand ces mêmes joueurs passent professionnels ?

Libé - Concernant Benzema, Didier Deschamps n’a jamais prétendu avoir pris une décision sportive : il est mis en examen dans une tentative de chantage visant un coéquipier, tentative présumée qui a de plus eu lieu dans le cadre d’un rassemblement des Bleus à Clairefontaine. N’acceptez-vous pas cette justification ?

C - Je dirais que c’est une possibilité. Qui ne me retire pas le droit de m’interroger. La FFF est sous tutelle du ministère des Sports et deux membres du gouvernement, le ministre des Sports Patrick Kanner et le Premier ministre Manuel Valls, ont publiquement réclamé la mise à l’écart de Benzema durant l’Euro. Ces éléments sont suffisants pour émettre un doute sur l’indépendance des choix du monde sportif rapport à la politique.

Libé - Si l’on remonte votre raisonnement un cran plus loin, vous soupçonnez Valls ou Kanner de calcul politique par rapport aux origines de Karim Benzema…

C - Là encore, je n’affirme rien. Je pose la question. La suspension de Benzema en équipe de France est tombée le 10 décembre, entre les deux tours des élections régionales. Depuis les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, les choses ont changé, l’ambiance a changé, le regard que l’on porte sur la communauté d’origine maghrébine a changé. On mélange tout, on parle de déchéance de nationalité, les assignations à résidence pleuvent. On vit une période où on sanctionne une communauté… ou plutôt une période où on a envie de la sanctionner. Pour en revenir à Benzema, il est présumé innocent. S’il est lavé de tout soupçon cet automne, il aura manqué l’Euro quand même. Quant à Ben Arfa, il n’est coupable de rien. Sauf d’être l’un des deux ou trois meilleurs joueurs français.

Libé - Oui, mais Deschamps est sélectionneur, il est libre de choisir qui il veut…

C - Bien sûr. Après, vous croyez qu’il peut dire autre chose que «j’ai suivi des nécessités sportives, etc.» ? J’ai quand même le droit de me poser des questions. Tenez, il paraît qu’il va m’attaquer en justice. C’est bien la première fois qu’il passera d’une position défensive à une position offensive, il verra si c’est si facile… Avec son agent et son avocat, ils ne seront pas trop de trois pour réfléchir et distinguer ce qui relève de la diffamation du fait de mettre le problème sur la place publique. Ça n’a rien à voir, mais puisqu’on parle de son agent, je tiens à dire que ce même agent s’occupe aussi des intérêts de certains joueurs. Vous trouvez ça normal ? Quand on dirige une fédération, on écarte tout soupçon, me semble-t-il.

Libé - On vous a prêté l’intention de régler des comptes anciens avec Didier Deschamps…

C - Je n’ai de comptes à régler avec personne. Je parle d’une chose, et ensuite je parle d’une autre. Quand je m’attaque aux banques en demandant aux gens de retirer leur argent, je n’ai aucun compte à régler avec les banques.

Libé - Le football ne doit-il pas être protégé d’enjeux aussi lourds que les communautarismes ? Doit-il, à l’inverse, être utilisé pour montrer l’exemple, quitte à entrer sur un terrain que ses acteurs maîtrisent mal ?

C - En France, les politiques se sont emparés en 1998 du «Black-Blanc- Beur »  ils peuvent bien s’emparer du reste… J’ai beaucoup travaillé sur le sujet en réalisant des documentaires : de Mussolini à Pinochet, en passant par les pays de l’Est, les politiques ont toujours utilisé le foot puisque c’est un sport de masse. Là, avec le cas du champion du monde du Bayern Munich d’origine ghanéenne Jérôme Boateng, victime d’une remarque raciste d’un responsable d’un parti populiste expliquant que les Allemands «ne voudraient pas de lui comme voisin», il s’est passé quoi ? Le fait que son parti soit minoritaire n’y change rien : la politique se sert du sport. Bien sûr que le foot doit montrer l’exemple : c’est un vecteur d’intégration extraordinaire. Zinédine Zidane est devenu samedi le premier entraîneur français à remporter la Ligue des champions après l’avoir gagnée comme joueur : il ouvrira une voie.

Libé - Dernière critique vous ayant touché après l’interview du Guardian : vous jouez avec le feu, appuyant là où ça fait mal aujourd’hui - les communautarismes, en gros. Pourquoi fallait-il soulever le couvercle ?

C - Parce que c’est la grandeur d’une démocratie. C’est sain. Que tout le monde puisse m’écouter, que je puisse écouter tout le monde et que ça concourt à une forme d’enrichissement mutuel.

 

Commentaires

  • Benzema est une petite racaille sans intérêt, j'espère que Dupond Moretti lui prend un max de blé.

  • Ha parce qu'il a un cerveau Canto ? Et depuis quand ?

    Je ne comprends pas la non-sélection de ce petit génie d'Hatem Ben Arfa. Par contre Benzema, c'est un pur plaisir de ne pas avoir sur mon écran ce joueur individualiste et stérile en équipe de France. Et je pense qu'il s'est grillé pour la coupe du monde 2018, que du bonheur.

    Même Thuram désapprouve Benzema, c'est dire...

  • http://www.rtl.fr/sport/football/tanguy-pastureau-cantona-la-pensee-pour-les-nuls-7783417848

    Canto n'a que l'amour...

  • ha , le foutebaule.....
    parole d'homme , si le pays ne peut pas accueillir l'euro de foutebaule, ça ira mal
    ça ira mal?
    mal , comme mal?
    mal , mal , quoi
    la cagade géante , la révolution
    ça va être très très très grave, extrèmement grave
    plus grave que 6 millions de chômistes? ben oui
    plus grave que des gnoules fous furieux courant dans les rues et flinguant les mélomanes ( si on peut dire ) et les crayonneurs pas drôle ( enfin, si , maintenant que je relis charlie , je préfère celui d'avant )?
    plus grave que la vague migratoire, les SDF souchards virés de leurs foyers, les calaisiens submergés par les 'fghans et les somaliens?
    oui oui , plus grave que ça

    bon, je vois qu'on a encore le sens des priorités , ça rassure

  • Cantona a le mérite de pointer du doigt les relations intéressées entre le monde du football et de la politique le tout trempé dans une sauce d'hypocrisie monumentale.

    Il suffit de comparer l'affaire Benzema avec celle des frères Karabatich pour comprendre l'hypocrisie de tous les intervenants hostiles a Benzema.

    Seuls des hypocrites peuvent accepter qu'on puisse écarter ici Benzema et qu'on ne dise rien à propos de Sarkozy en passe d'être un candidat pour l'élection présidentielle de 2017 alors qu'il trempe dans 5 affaires différentes de corruption de détournement et ainsi de suite.

    Seuls des hypocrites peuvent s'offusquer que Benzema puisse dire qu'il y a une frange raciste en france alors que récemment pour la promotion de son film Yvan Attal a fait le tour des médias et des plateau TV en disant que la France était encore antisémite sans que ça ne choque personne.

    Je n'aime pas ce que représente le football aujourd'hui, je n'ai aucune considération pour ces joueurs ni pour aucune équipe de football ( ni même l'équipe nationale de Turquie) mais j'aime encore moins les hypocrites racistes qui en plus n'assument même pas leur racisme.

    Cantona a raison sur toute la ligne et encore il est gentil je trouve.

  • bon
    en Fwance on est ouaciste
    d'accord
    et qu'est ce que ça peut bien foutre?
    hein?
    est ce que ça va empêcher la terre de tourner, le soleil de se lever, le muezzin de brailler demain matin?
    est ce que ça chamboule le fonctionnement de l'univers que , par exemple, le dictateur du zimbabwe tonne contre les blancs , les voue aux gémonies et les extermine à petit feu?
    est ce que ça perturbe notre grand truc qu'en Afwique aucun blanc ne puisse s'installer ou vivre sereinement ?
    oui , non , peut être? ( rayez les mentions inutiles)
    alors le ouacisme supposé ou avéré des fwançais , hein....
    cassez vous la tête sur un truc qui présente un intérêt réel pas sur l'amertume et l'aigreur d'un foutebauleur , autant dire un amuseur public, avec plus de mollet, plus de passages chez les dames vénales ( en général) et moins de cervelle

    tiens, puisque vous aimez les affaires au cul des pipolitiques , recensez nous ce qu'il y a de frais dans ce milieu

  • Vive la France

  • Au passage le joueur préféré du petit blanc chrétien que je suis, et qui fait que je suis présumé raciste par les cons, est le grand Hatem Ben Arfa.

  • La question de savoir si la pourriture qui se balade dans l'air ces temps a, d'une manière ou d'une autre, des retombées sur la sélection nationale, n'est pas inintéressante.

    Mais posée comme ça, par un pignouf qui prend la défense d'un autre pignouf en glissant au passage une attaque assez sournoise, sans autre argument qu'un sentiment personnel, ça ne marche pas, il me semble même que ça produit l'effet inverse.

    Un autre truc que je ne sais pas, c'est si ces mecs sont ou non des exilés fiscaux. Parce que les leçons sociales données par les exilés fiscaux ou leurs pleurnicheries, ça mérite le podium de l'indécence, enfin à mon humble avis.

  • putain, mais c'est désopilant !
    qu'est ce qu'on peut avoir à battre des opinions d'un foutebauleur sur le retour au sujet de la sélection ou pas d'un milliardaire tapeur de baballe et niqueur de mercenaire du sexe ?
    avec les arguments chouinasses habituels....c'est la faute à les autres , tous les autres mais pas moi !
    pasque les autres sont ouacistes , point barre!

    croyez pas que c'est un peu fastoche d'accuser les autres de ses turpitudes en usant du ressort ultra connu de l'under-dog ?

    y a pas mieux à faire ?

    beaucoup mieux ?

    ne serait ce que pour trouver le temps et la force de s'entraîner , par exemple?

    histoire de faire mentir les opinions les plus nauséabondes sur mon compte , pas vrai ?

  • Deschamps mysogine : pas de femmes en équipe de France!!!!!

  • Les idiots utiles qui veulent absolument nier l'évidence.

    Personne ici ne défend le football, ou alors le personnage de Benzema. Mais on dénonce à travers cet exemple un racisme ordinaire qui existe en France et que certains refusent de voir par ce que soit ça les arrange bien soit alors ils sont trop abrutis pour le voir.

    Comme le dit si bien Canto, comptez moi le nombre d'entraîneurs d'origines maghrébines en pro? Aucun. Mais ils sont souvent là pour la formation des jeunes...

    Personnellement je m'en bas les steaks de la vie de Benzema, mais son histoire prouve à quelle point il est facile de céder à une pression de la part des racebouilles quand il s'agit de virer un arabe. Mais quand vient le temps de sanctionner François Blaquart pour l'histoire des quotas plus personne : https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/les-quotas-discriminatoires-dans-le-foot-francais

    Pareil pour Karabatic qui malgré SA CONDAMNATION joue toujours : http://www.lexpress.fr/actualite/sport/handball-l-affaire-du-match-truque_1167282.html

    On se moque de qui sérieux? Si vous voulez vous mentir à vous même faites donc, mais sachez que les ceux qui vivent le racisme ordinaire (validé par les gens comme vous) n'oublient pas et c'est avec un comportement irresponsable comme le votre que vous continuerez à nourrir le ressentiment et la frustration chez les jeunes.

  • Petit souvenir sur le racisme des dirigeants du foot

    http://www.lemonde.fr/sport/article/2011/05/05/quotas-dans-le-foot-le-cas-laurent-blanc-divise-les-champions-du-monde-98_1517224_3242.html

  • Petit rappel sur le racisme des dirigeant du foot français

    https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/les-quotas-discriminatoires-dans-le-foot-francais

  • Et encore

    http://www.lemonde.fr/sport/article/2011/04/30/quotas-dans-le-foot-francais-mediapart-enfonce-le-clou_1514912_3242.html

  • Et cette grande saucisse de Blanc qui s'était excusé

    http://www.france24.com/fr/20110501-france-football-selectionneur-laurent-blanc-excuses-propos-quotas-discriminatoires-fff-races-raciale-mediapart-enquete

  • bien sûr qu'il s'était excusé , le blanc, le whitie , le blancos ( en plus , se nommer blanc, blanc! lorsque en nos temps glorieux de traque du ouacisme on a des équipes blaques....) , sinon comment aurit-il pu continuer à bosser avec tout le chaud bizzness aux basques?

    des mecs seulement bons à ouvrir leur gueule à la télé , des vieux chevaux de retour , des starlettes à canal puce , ça fait du bruit

    et lorsque la meute te colle au train et que tu te casses la gueule , ça fait un bruit de batterie de cuisine ....

  • pas besoin de discours :

    http://www.marianne.net/voici-quoi-ressemble-equipe-france-raciste-euro-100243319.html

  • Nadine Morano a encore frappé, elle utilise le même argumentaire qui demande le fonctionnement de 2 neurones seulement face à une évidence. Le même argument genre : "mais non j'suis pas raciste, ma femme de ménage est marocaine"

    Incapable de voir plus loin et de prendre du recul. Ce n'est pas l'équipe de France qui est raciste, c'est la frange qui a fait pression et à laquelle les responsables politiques et sportifs cèdent trop facilement par ce que oui, il est encore plus facile de dénigrer et discriminer du musulmans encore plus que d'habitude.

    Et le torchon Marianne peut garder ses idées de beaufs pour elle. Qu'ils nous fasse un trombi de leurs staff chez Marianne qu'on rigole un peu, tt comme chez les plupart des journaux tiens...

  • Une farce humaine que notre petit sultan d'opérette,


    http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/parler-de-racisme-quand-voit-l-equipe-de-france-faut-etre-aveugle-et-un-peu-malade-1014931.html

  • Pour les petits sultans qui aiment bien réfléchir :

    https://www.contrepoints.org/2016/06/06/255642-soupcon-de-racisme-benzema-senferme-posture-de-victime

  • Donc par crainte de passer pour quelqu'un qui se prend trop pour une victime, il ne faudrait pas constater et signaler des preuves évidentes de racisme dans la société française, mais aussi d'une sorte d'acceptation trooop facile de ce racisme par les pouvoirs concernés malgré leurs discours mielleux et puant la bonhomie sur le racisme?

    Nier l'évidence n'arrangera à court terme que ceux qui y trouvent un intérêt.

  • et puis franchement , un mec qui s'appelle baise moi , karim baise moi , il devrait pas la mettre en veilleuse , là ?
    va compter tes millionsses , mecton, va vendre tes sex tapes et fais toi oublier

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu