Avertir le modérateur

Alep : Juste une question au gouvernement français

Je vais bien me garder d’une analyse de ce qui se passe à Alep, vu la difficulté à disposer d’informations fiables sur un tel théâtre de guerre, où la désinformation est une arme.

Ceci dit. Tous les jours, on nous parle d’une ville assiégée par les troupes du régime. Or, les trois quarts de la ville sont restés loyaux au régime et l’armée nationale conduit les opérations militaires contre la zone contrôlée par des rebelles, soit l’Est de la ville, et les voies de communication pour les troupes, les armes et le ravitaillement. Donc ce n'est pas la ville qui est assiégée par l'armée, mais la zone passée sous le contrôle armée des rebelles. Avec cette donnée de fait, je n’ouvre aucun débat mais je cadre ma question.

La France s’est déclarée « en guerre contre le terrorisme », ce qui suppose d’identifier avec précision les terroristes, et on a pu voir ces derniers mois qu’il n’était pas besoin d’être un soldat enrôlé pour être gratifié de la qualification. À tort ou à raison, nous en reparlerons, mais j’en viens à Alep.

La-bas, le gouvernement français s’affiche pour obtenir le départ d’el-Assad, et il soutient donc l’action des rebelles, qu’il souhaite voir accéder au pouvoir et qui pour le moment maintiennent une résistance armée à Alep, avec l’ « Armée Syrienne Libre ».

Or, toutes les informations qui circulent nous expliquent que cette Armée Syrienne libre est en recul, épuisée, et que les véritables fers de lance de la bataille armée sont le groupe Ahrar Al-Sham et le Front Fatah Al-Sham.

Alors, qui dans cette terrible bataille d’Alep ?  

D’un côté, l’armée nationale. Vous n’aimez pas le  chef de l’Etat, oki, mais les combattants, c’est l’armée régulière, et le gouvernement a appelé à la rescousse les Russes et les Iraniens, dans le cadre des accords de coopération militaire.

De l’autre ?

D’abord Ahrar Al-Sham, qui est un puissant groupe salafiste syrien, dopé par les Saoudiens, qui dépense beaucoup d’argent pour tenter de vendre ses mérites dans l’opinion.

Ensuite, le Front Fatah Al-Sham, le nouveau nom que le Front Al-Nosra, affilié à Al-Qaida s’est donné fin juillet. Je rappelle que le Front Al-Nosra avait approuvé les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Le changement d’appellation, c’est une petite ruse faite en accord avec les dirigeants d'Al-Qaida, parce que le groupe a vu qu’il allait devenir leader du fait de l’affaiblissement de l’Armée syrienne libre, et a voulu faire croire aux idiots qu’il n’avait plus de liens avec Al Qaïda.

En résumé, d’un côté l’armée régulière, de l’autre un groupe armé salafiste et une filiale d’Al Qaïda.

Ma question est donc la suivante : dans la mesure où il faut savoir nommer les terroristes, comment le gouvernement français qualifie-t-il le groupe Ahrar Al-Sham et le Front Fatah Al-Sham, qui combattent l’armée régulière syrienne ?

Bref, à Alep, le terroriste, c’est Al-Qaida ou El-Assad ? Vu qu’on est en « guerre contre le terrorisme », il faudrait savoir.

4978904_6_d026_carte-du-siege-d-alep-fin-juillet-2016_32074b2074162024d340797bad61102d.png

Commentaires

  • Sachant que l'armée syrienne est composée en grande partie de conscrits (notamment aleppins)...

  • Dans l'article ci-dessous, du journal "Le Monde" (Le Torchon) on constate que l'auteur ne nomme ni AL NOSHRA NI DAECH mais les qualifie quasiment de forces anti Assad, résistantes au siège effectué par les Russes et l'armée régulière !!!

    " La situation militaire

    Après s’être emparés de plusieurs positions stratégiques au sud d’Alep, samedi 6 août, au niveau de la banlieue de Ramoussah, les forces anti-Assad sont parvenues à opérer une jonction avec les faubourgs orientaux de la seconde ville de Syrie, rompant le siège total imposé à ces quartiers depuis juillet par Damas et Moscou."

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/syrie/article/2016/08/07/syrie-les-rebelles-rompent-le-siege-total-d-alep-les-combats-se-poursuivent_4979489_1618247.html#y45VI0fcR4HrFhoR.99

  • Des " Rebelles " bien armés, bien encadrés militairement et terriblement aussi efficaces qu'une armé de mercenaires. Chercher l'erreur.

  • " Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà ".

    Belle démonstration de la mystification communicante qui sert à justifier un bricolage juridique fabriqué au mépris des droits fondamentaux.

    La terreur est un mobile. Ce pourrait être une circonstance aggravante mais en aucun cas une branche du droit pénal spécial. Le législateur n'a pas adopté une répression spéciale du passionalisme alors qu'il existe des crimes passionnels.

    Ce sont des criminels qui font du business avec la finance internationale (cf. Swissleaks) et le soutien d'Etats qui s'entendent entre eux pour la satisfaction des instincts de masse de leurs consommateurs (comme prétexte, la cause est la recherche de l'optimisation immédiate des profits favorisant la criminalité financière : re Swissleaks, Panama papers, corruption, ...).

    Le suffixe de terrorisme signale un concept idéologique, tant pour celui qui s'en revendique que pour celui qui le dénonce. La violence ne sert que la répression politique quand elle n'en est pas une manigance secrète.

  • Hors sujet, mais pas tant que ça sur le "n'importe quoi"

    Titre de L'Express : "Chemise arrachée: El Khomri confirme le licenciement d'un délégué"

    Tout faux. L'inspection du travail avait refusé le licenciement/ Khomri n'a donc pas "confirmé", mais "annulé".

  • INFO

    Les forces gouvernementales syriennes ont repris des territoires récemment conquis par les rebelles dans le sud-ouest d'Alep et rétabli le siège des quartiers insurgés de la ville en coupant le couloir d'approvisionnement qu'ils avaient ouvert

    Selon la chaîne du Hezbollah libanais, Al Manar, et la chaîne pro-Damas Al Mayadine, les forces de Bachar al Assad se sont emparées d'un secteur appelé Telat al Snobarat, dans les faubourgs d'Alep, à la faveur de bombardements aériens massifs.

    Cette avancée leur a permis de refermer le couloir d'approvisionnement que les rebelles avaient réussi à ouvrir la semaine dernière à la faveur de la prise de la base d'artillerie de Ramoussah, ajoutent-elles.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu