Avertir le modérateur

Calme et sérénité face à la déferlante anti-muslim

Le calme et la tranquillité d’esprit sont les meilleurs réponses à l’irrationnelle déferlante anti-muslim qui sévit actuellement sur la France,… et qui durera toute la campagne des présidentielles. Les problèmes de la France sont l’économie, le chômage, l’Europe, l’endettement, la place de la France dans le monde, l’éducation, le système de santé,… et ces drôles de mecs pensent qu’on va voter pour eux quand ils mettent en avant l’identité et l’Islam. Pitoyable, et d’autant plus pitoyable que ce sont eux qui ont créé les problèmes dont souffre le pays.

Pour aujourd’hui, je me contente de faire un rappel, de poser deux questions, et d’apporter une bonne nouvelle.

43070717.jpg

Un rappel

Le rappel est que la laïcité est une obligation pour les pouvoirs publics, et c’est tout. Si vous voulez imposer le régime de laïcité du service public – c’est-à-dire la neutralité dans la conduite personnelle et les signes extérieurs – aux particuliers, pourquoi pas après tout… Mais il faut inventer un autre mot, car ça n’a rien à voir avec la laïcité, et il faudra aussi rompre avec un siècle de tradition juridique en France. Une infirmière qui travaille le matin dans un service hospitalier est tenue par le principe de laïcité, alors que si l’après-midi, elle vient rendre visite à un malade, elle ne l’est pas. Ce n’est pas plus compliqué et ça s’appelle la liberté individuelle.

C’est ce qu’expliquait en 1949 le professeur Jean Rivero : « la laïcité ne peut s’entendre que dans un seul sens, celui de la neutralité religieuse de l’Etat » (Jean Rivero, La notion juridique de laïcité, Dalloz 1949 p 137). Je n’écarte pas qu’il existe des juristes plus lucides que Jean Rivero… mais alors qu’ils argumentent par la raison. 

Les questions…

… pour le gouvernement

La première est pour le gouvernement : sur la base de quel texte de loi - et merci d’être précis - se fonde-t-il pour envisager de refondre la pratique de l’Islam, afin de créer « un Islam de France », allant jusqu’à s’occuper de son cadre organisationnel, de son financement, et de la formation des religieux que sont les imams ? Le ministre de l’Intérieur est ministre des cultes, certes, mais son rôle est de veiller à la bonne application de l’article un de la loi de 1905 : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public ».

Petite explication de texte : la notion « libre exercice » signifie évidemment que ce sont des cultes qui choisissent leur mode d’exercice et toute la jurisprudence est en ce sens. Sans être un grand spécialiste du droit, on se doute bien qu’avec la loi de 1905 qui sépare l’État et les cultes, l’État ne peut pas s’occuper de l’organisation d’un culte. Quand même ! Et ce serait bien si le CFCM rebranchait son cerveau...

… et pour le tribunal administratif de Nice

La deuxième question est pour le tribunal administratif de Nice, qui au motif du burkini tartine une ordonnance de valeurs morales sur la place de la femme dans la société. Oki. Ma question est toute simple : quelle est la place de la femme dans la juridiction administrative ? Je précise : combien de femmes présidentes d’un tribunal administratif ou d’une cour administrative d’appel ? Elles sont majoritaires, égalitaires, minoritaires, très minoritaires ? Combien de présidentes de chambre ? Combien de postes de responsabilité au Conseil d’État pour les femmes ? Pour reprendre les termes de la fameuse ordonnance, une représentation minoritaire apparaîtrait comme « l’expression d’un effacement » de la femme et d’ « un abaissement de sa place qui n’est pas conforme à son statut dans une société démocratique ». Comment ne pas en rire ?...

Dès que nous aurons une égalité respectable entre les hommes et les femmes au sein de la juridiction administrative, nous écoutons la juridiction administrative avec intérêt quand elle nous parlera de la place des femmes dans la société, c’est promis.

photo-Une-déferlante-couche-un-voilier-a-Zumaia.jpg

Une bonne nouvelle

Ce bon air frais vient de nos amis canadiens. Depuis janvier, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) offre à ses agentes de confession musulmane le droit de porter le hijab avec leur uniforme. Cette autorisation résultait d’une note de service de janvier 2016, que vient de publier le journal La Presse.

C’est une décision de la direction de la GRC, pas du gouvernement. En vertu de la loi sur la Gendarmerie royale, le commissaire de la GRC est le seul haut gradé du corps policier ayant le pouvoir d'accorder des accommodements religieux aux agents. Dans cette note, ce commissaire, Bob Paulson, explique que cette mesure vise à permettre au corps policier de refléter davantage la diversité culturelle du pays. Selon Scott Bardsley, porte-parole du ministère de la Sécurité publique : « La décision de permettre aux membres féminins de confession musulmane de porter le hijab, si elles le désirent, vise à encourager ces dernières à envisager une carrière avec la Gendarmerie royale du Canada ». Comme c’est l’intérêt du service qui prime, trois sortes de hijab ont été testés et celui qui a été retenu « peut s'enlever rapidement, n'est pas encombrant et ne représente donc pas un risque pour l'agente qui décidera de le porter ». 

Déjà, les Forces armées canadiennes, la police de Toronto en 2011 et celle d'Edmonton en 2013 avaient adopté cette mesure pleine de bon sens. A savoir, la GRC permet à ses policiers de porter le turban depuis 1996 dans la foulée d'une décision de la Cour suprême du Canada. Le Canada rejoint ainsi une série de pays européens respectant les droits des femmes: la Grande-Bretagne, la Suède et la Norvège...

*  *  *

Chaque pays a ses traditions, et la diversité est la règle – comme le montre cette excellente étude faite pour le Parlement canadien – à partir du moment où les bases universelles de la liberté de religion sont respectées : la liberté individuelle sous la seule réserve de la protection l’ordre public.

800d1c25bb94390951596b38e43fd55b.jpg

Commentaires

  • Gilles sur le gril ;-)

    http://www.tribunedelyon.fr/?actualite/societe/46274-on-a-dejeune-avec-gilles-devers-les-morts-en-mediterranee-ca-me-fait-gerber-

  • Hello...

    En attendant, c'est une excellente adresse à Lyon. Ca, c'est de l'info !

  • Photo publiée dans le Guardian, qui n'en revient pas : trois flics en arme pour amener une femme à retirer le burkini.... On veut voir les épaules, c'est la loi !... Catastrophique...

    https://www.theguardian.com/world/2016/aug/24/french-police-make-woman-remove-burkini-on-nice-beach

  • Les véritables musulmans ne risquent rien contrairement aux sirènes alarmistes, d'ailleurs ils vivent paisiblement, on en connait tous.
    Les nuisibles du type de la fratrie de Sisco n'ont aucune légitimité qui serait liée à un rejet de l'islam.
    C'est une jeunesse violente qui bénéficie de trop de mansuétude et qui prostitue le concept d'islamophobie pour se trouver une raison d'être et de laisser libre cours à sa haine de la France. Il faut mettre les bouchées doubles afin de mettre un terme aux agissements de ces gens nocifs et violents, sinon c'est Sarko le retour ou un délire de ce type.

  • Le Procureur d'Ajaccio a expliqué qu'il n'y avait aucun problème religieux dans l'affaire de Sisco

    Merci aussi de transférer vos informations dès que possible au Procureur, qui manifestement est sous informé

  • PS = LR = FN
    C'est la surenchère de la phallocratie (ils savent, bien sûr, mieux qu'elles comment les femmes doivent s'habiller, ces salopards de politiciens rances ! ), et du racisme exacerbé.
    Ils sont ultra-racistes et pensent que leurs électeurs sont comme eux. Ces politicards fracturent notre société et appellent à la haine.

    Comment se débarrasser de ces parasites incompétents et incendiaires ?

    C'est à chaque femme de trouver sa propre voie vers ce qu'elle juge bon. Le féminisme c'est de lutter pour le respect des droits de toutes les femmes quelle que soit leur histoire, leur culture et leur religion.

    Une féministe écœurée et très inquiète de ce racisme violent imposé par l'état.

  • pour une fois, je tombe sur un professtionnel de droit, qui manipule les lois, et qui dit juste, l'essentiel est autre chose, et le système juridique français trahit ses principes de droit et crée des absurdités pour arriver à des fins politiques qui servent ceux qui veulent le pouvoir et non le progrès de la France, la liberté, l'égalité et enfin la fratérnité....
    Vous l'avez bien dit Mr DEVERS ".. le tribunal administratif de Nice, qui au motif du burkini tartine une ordonnance de valeurs morales .."
    Merci pourcet article, ce raisonnement, cette bouffée d'espoir..

  • A propos du commentaire : "Photo publiée dans le Guardian, qui n'en revient pas : trois flics en arme pour amener une femme à retirer le burkini.... On veut voir les épaules, c'est la loi !... Catastrophique... https://www.theguardian.com/world/2016/aug/24/french-police-make-woman-remove-burkini-on-nice-beach "

    1. / Ce n'est pas à l'Angleterre, qui est une monarchie, de nous dire ce que doit être une république.

    2. / Encore moins aux médias étrangers de dire à la France comment elle est censée agir pour leur faire plaisir. La République française n'a de compte à rendre à aucune religion, aucun pays étranger, aucun média, aucun lobby, aucune idéologie.

  • Nidal ...
    du choix d'un pseudo et du confusionnisme.
    Je connais un Nidal qui, lui, est loin de l'extrême droite identitaire.

  • Pas si hors sujet que cela :

    Il est plus facile d'enquêter sur la destruction d'un mausolée au Mali que sur les crimes de guerre à Gaza :

    https://pbs.twimg.com/media/Cqh6d6BWEAACCUT.jpg:large

    Ces Palestiniens sont perçus comme des musulmans (alors que certains sont chrétiens), alors ils peuvent bien se faire chasser et bombarder (hommes, femmes, enfants) massivement, les politicards s'en foutent.

    Israël bombarde encore Gaza aujourd'hui.

  • Bon lien :

    https://twitter.com/widadk/status/767998408179220480/photo/1

  • le billet est nickel et plein d'humour.
    En revanche (mais ce n'était pas à M. Devers de le faire dans ce papier), ce qu'ont oublié toutes et tous les athées et anti-théistes de ce pays, c'est LE problème principal: la permanence de l'idée même de divinité.
    A la fin du XIX et début XX, notamment dans les pays hispanophones, il était acquis par le mouvement révolutionnaire (voire simplement progressiste) que la lutte contre la divinité était une lutte aussi importante (voire préalable) que la lutte contre le capital par exemple...
    Or, il semblerait, qu'aujourd'hui, il n'y ait plus aucun problème avec la divinité. Il me semble pourtant (pour paraphraser Fanon) qu'en horizon de la divinité, il y a forcément l'autoritarisme et la violence de la ségrégation.
    Mais, quand les athées, et libre-penseurs délaissent ce combat (au final théologique) de la contestation de l'existence même de Dieu/Yahvé/Allah... ça pue.

  • Ah ! les insolents insolés. Cazeneuve ou Ciotti devraient se méfier des insolations et se couvrir la tête. Les mêmes qui dénoncent un manque de flics les occupent à verbaliser des maillots de bains.

    Le public a applaudi l'intervention des burkini cops ou, en français, la BCRASMBFPTCA (La brigade centrale de répression des atteintes au standard du maillot de bain pour femme des pétés de tune de la cote d'azur ).

    Il faut souligner l'abnégation et le sens du devoir des quatre policiers qui n'ont pas hésité à verbaliser seuls, sans renfort ni soutien, une femme isolée qui dormait sur une plage à Nice.

    Leur sang-froid extraordinaire leur a permis de s'approcher de la délinquante sans se servir de leurs armes à feu, de leur tonfa, de leur taser ou de grenades de désencerclement, malgré la sieste manifestement agressive et provocante de la sieste d'une femme suspectement couverte mérite d'être relevés. Nous passés à côté d'un drame...

    La police veille activement au renouvellement de la clientèle des dermatologues. Cela peut expliquer que cette police soit moins mobilisée la nuit. Toute provocation vestimentaire est à sanctionner. Elle menace l'économie des cabinets de spécialistes de la Côte d'Azur.

    Les syndicats de police des insolants insolés vont réclamer un code du standard de la nipe et un élargissement de l'usage des armes pour répliquer à toute provocation vestimentaire.

    C'est d'un pas assuré et sans trembler que les héros, qui ne sont pas comptable de leurs efforts, ont volé avec le même succès vers d'autres missions : verbaliser les mémés qui nourrissent les pigeons, les piétons qui traversent sur les clous quand le petit bonhomme vient de passer au rouge, le cycliste qui roule sans catadioptre, qui déstabilisent la Côte d'Azur (lire Eric de Montgolfier).

  • Sarkozy mène la charge contre le burkini
    Le Monde - ‎il y a 1 heure

    Le même dont l’épouse est en photo à poil de partout

  • Burkini: Cazeneuve demande que les arrêtés soient appliqués de manière mesurée
    Le Figaro - ‎il y a 2 heures‎

    Les flics vont faire les PV avec un assistant couturier, muni d'un mètre de couturière. Ça ne rigole pas, la République

  • Intéressante contribution au débat

    Caroline Fourest : face au burkini, optons pour le nudisme !
    Mardi 16 Août 2016 à 15:51
    Magazine Marianne

  • La France est foutue... Aucun nouvel horizon politique, on prend les mêmes, et on recommence, débats toujours axés sur des sujets futiles comme l'islam, chomage, santé, enseignement , niveau de vie... aux oubliettes, des médias serviles comme pas possible qui ne tentent pas de rehausser le niveau et des moutons qui applaudissent ce spectacle dégoulinant d'incompétence et de racisme puant.

    On va me traiter de sale antisémite, mais j'en ai rien à foutre.
    Quel est le pays, au monde, le plus proche d'Israel et qui le soutien coute que coute? La France. Quel sont actuellement les 2 pays les plus islamophobes du monde et qui mènent des politiques visant les musulmans? La France et Israel.

    QUAND MEME !

  • Merci pour ces débats et ces échanges et merci à l'auteur de ce billet.
    Pour répondre à Genc OSMAN et Marianne, la France n'est pas libre, elle est soumise et doit des compte au lobby isrëlien, quoi qu'il arrive, elle est soumise légalement par des lois qu'elle légifère et des lois illégitime des fois, qui sont contre les principes de droit fondés et consolidé par la France, comme le droit d'expression, et BIM, la France mais en place une lois (circulaire) qui interdit d'exprimer pacifiquement l'appel citoyen au boycott des produit israéliens issus des colonies palestiniennes, des terres palestiniennes qui portaient des maisons, pleines de familles d'enfants qui jouaient ...., Israël, les chasse de force, les expulse, détruit la maison pleine de souvenir, s'approprie la terre, et comme par magie cette terre devient israëlienne et nous ici en France, on doit contribuer à ce dépassement de droit (historique, international, humain ....)et on achète des produits de ces régions là, car rentrés en france légalement mis sur les rayons des hyper marchés légalement, mais dire et rappeler au consciences des citoyens Français, que voilà, on achetant des produits issues de ces régions, nous approuvant le colonialisme et l’apartheid, et Bein dans notre France d'aujourd'hui, celà est incriminé et est sanctionné, nous sommes sommés de voir et de rien dire et surtout de laisser faire.....
    Pour répondre à Nidal qui disait que la France ne doit un compte à personne, désolée mais elle trahit ses propres principes (liberté de conscience, liberté d'expression, respect des droits de l'homme, respect des droit de l'enfant...)pour répondre à un lobby interne et externe : Israël.

  • En attendant, le gouvernement se divise sur le sujet, Belkacem contredisant Valls, qui lui demande de rectifier son point de vue

  • Une image qui explique à elle seule l'état de la politique en France :

    https://pbs.twimg.com/media/CqsKDF8WgAEK3hi.jpg

  • Sadiq Khan, sur le burkini:

    "Je suis féministe, personne ne peut dire aux femmes ce qu'elles doivent porter".

    C'est pas plus compliqué

  • A guillaume pour qui "LE problème principal: la permanence de l'idée même de divinité."

    Un petit regard à l'histoire du XXème siècle nous apprend que de vouloir éradiquer les religions conduit à des massacres épouvantables (Staline et Mao ont essayé de faire disparaitre "l'idée même de divinité") avec, à la clé, des échecs cinglants: dès que ces régimes autoritaires ont disparu, les églises ont vu les foules affluer de nouveau.

    La loi française nous protège très bien des abus des religieux, tout en laissant chacun faire ses rites comme il le souhaite en privé comme en public. Rien à changer de ce côté.

    Et laisser les musulmanes traditionalistes se baigner :le burkini n'est pas une invention d'imam, c'est le moyen que ces femmes ont trouvé pour pouvoir se baigner.

    Signé : une vieille féministe athée

  • Bien des critiques sont inconséquentes.

    Ex: "le burkini est une invention du radicalisme"

    Mais vous imaginez un instant les mecs de Daech qui laissent leurs femmes aller à la plage ???
    Aucune réflexion.

  • Le clan soc' se morcelle

    Burkini : Anne Hidalgo réclame l'arrêt de l'hystérie médiatique et politique
    Le Figaro - ‎il y a 2 heures‎

  • Dans le visage de Laurence Rossignol, Ministre "des Familles, de l'Enfance, et des Droits des Femmes" dont les positions sont régulièrement phallocrates et islamophobes, un excellent article d'une ironie mordante écrit par une féministe anglo-saxonne :
    https://www.theguardian.com/fashion/2016/aug/22/ask-hadley-should-i-wear-burkini-on-beach-france-ban
    traduit ici :
    https://mounadil.wordpress.com/2016/08/24/le-bikini-et-lame-de-la-france-une-lecture-decoiffante-de-la-chasse-au-burkini/

  • Donc selon Lucide, le féminisme ne se limite qu'à la défense des femmes qui ne portent pas le voile... super comme vision dictatoriale et intégriste

  • Lucide (?),

    C'est à chaque femme de trouver les chemins de son épanouissement. On ne peut pas décider pour les autres, car chacune a sa culture, ses traditions et même son caractère..
    Il n'y a pas une seule voie universelle de l'émancipation, il y en a plusieurs et des rythmes d'évolution différents.

    On voit souvent de jeunes femmes musulmanes voilées copines avec d'autres qui vont tête nue, cela ne les empêche pas d'être amies.

    Cela n'a aucun sens de prétendre émanciper des femmes en les stigmatisant et en décidant à leur place comment elles doivent s'habiller.

    C'est l'élévation du niveau de vie qui fait évoluer les mentalités pas l'autoritarisme et le mépris.

  • Politique de la peur, suite

    Mardi, Cazeneuve annonce que sept personnes "en lien avec des réseaux terroristes" ont été arrêtées en août par la DGSI, et pour trois d’entre eux des "projets constitués" d'attentats, dont un dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon

    48 heures après : le mec est relâché. Aucune charge contre lui, il ne fera pas l’objet de poursuites .

  • Devant le Conseil d'Etat, Cazeneuve lâche Valls

    L'affaire concerne une commune, mais le Conseil d'Etat, comme s'est son droit, a demandé au ministre de l'intérieur quel était son point de vue: et celui-ci, tel un Hollande de base, a répondu qu'il n'avait pas de point de vue.

    http://www.lepoint.fr/societe/burkini-la-religion-dans-l-espace-public-en-debat-au-conseil-d-etat-26-08-2016-2063868_23.php

  • Valls a "recadré" Belkacem, mais il a oublié de recadrer Cazeneuve, alors qu'une déclaration de l'Etat devant le conseil d'Etat est un peu plus importante qu'une interview à Europe 1, non?

    Ca sent le sapin pour Valls.... Bon débarras !

  • Pour ce qui est de l’affaire devant le Conseil d’État (résultat en début d’après-midi) le débat se présente de la manière suivante :

    1/ Les références à la place de la femme dans la société, les valeurs, l’abaissement de la femme, et autres salades sont totalement hors sujet.

    2/ La laïcité est également hors sujet car elle crée des obligations pour les personnes publiques mais pas pour les particuliers

    3/ La seule question est : sur cette commune, y avait-il un risque de trouble à l’ordre public suffisamment palpable que soit justifiée l’interdiction du burkini ?

    Remarques complémentaires

    1/ De ce que j’ai lu de l’arrêté, il ne précise pas explicitement « le burkini ». Il me semble rédigé en termes assez généraux, alors que le maire, dans ses déclarations publiques (comme hier soir sur les plateaux télé, l’avocat de la commune) ne parle que du burkini. Il y a un double discours juridique et médiatique, qui peut être source d’embrouilles dans l’analyse.

    2/ Nous ne sommes pas dans le cadre d’un recours normal, c’est-à-dire d’une « procédure au fond », où le juge prend le temps d’examiner tous les arguments, même les plus subtils. Nous sommes dans le cas de la procédure d’urgence du « référé-liberté », et le juge ne sanctionne que s’il y a une « atteinte grave et manifestement illégale» à une liberté fondamentale, à savoir la liberté de conscience. Ainsi, s’il y a peut-être violation mais qu'elle n’est pas suffisamment « grave » (après tout c’est juste passer deux heures à la plage) ou pas suffisamment « manifestement illégale », (parce que ce n’était pas légal mais ce n’est pas flagrant dans le contexte) le juge peut rejeter le référé, et demander aux parties de poursuivre le litige dans le cadre de la procédure normale au fond, soit un an d’attente pour avoir le premier jugement.

    3/ Nous sommes dans cadre de l’état d’urgence, qui est toujours effectif du fait de notre excellent gouvernement (d’ailleurs : avec une efficacité remarquable), et le juge est tenu d’appliquer la loi, y compris la loi sur l’état d’urgence. Or, des situations acceptables en temps normal ne le sont plus dans le cadre de l’état d’urgence…

    4/ Beaucoup de choses vont se jouer sur les éléments que nous ne savons pas, c’est-à-dire les preuves que la commune a pu apporter sur le risque particulier de trouble à l’ordre public. En effet il ne suffit pas d’invoquer dans le flou le risque de trouble à l’ordre public, ni d’attendre que ces risques se réalisent : il faut quand même apporter des éléments tangibles et notamment des rapports de police, des renseignements... Or, j'ai bien l'impression que la mairie n'a apporté aucune preuve, à part celle de sa bêtise.

  • Merci Gilles, je partage cet analyse juridique, le fondement de cet arrêté sera vite écarté et sortira rapidement du contexte du trouble à l'ordre public et à la sécurité, par contre parle t on de la liberté individuelle.
    je me souviens, très loin dans le temps et ce que j'ai appris que je fesais du droit, que dans le droit administratif, le maire de Paris, qui sous la pression des habitant d'une quartier chic, a interdit la présence des prostituées, qui étaient debout dans les rues, afin de faire et avoir des relations commerciales, une des prostituée a contesté cet arrêté et devant le conseil d'état cet arrêté a été jugé illégal car il touche à un principe constitutionnel, qui est la liberté individuelle (tant que ça ne touche pas à l'ordre et tranquillité publique) et la décision du conseil devient un principe de droit.
    Est ce que ça sera le cas pour le burkini, alors que Gilles dit que ce mot"burkini" ne figure pas dans l’arrêté communal???? confusion, camouflage et brouillage total
    A suivre...

  • Exclusif: Le Conseil d'Etat condamne Valls à venir en burkini au prochain conseil des ministres

  • justice pour tous!!

  • Très bon discours de Juppé

    http://www.lepoint.fr/presidentielle/alain-juppe-ne-veut-pas-d-un-guantanamo-a-la-francaise-27-08-2016-2064168_3121.php

  • Alain Juppé c'est l'apaisement, contrairement à Sarko qui incarne l'hystérisation,

  • Fillon en forme

    Challenges.fr - ‎il y a 1 heure‎
    "Qui imagine le général de Gaulle mis en examen?" a lâché François Fillon

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu