Avertir le modérateur

Un mur anti-étrangers en France

Aïe aïe aïe, c’est la décrépitude ! En cette fin d’année 2016, on va construire en France un mur pour bloquer les étrangers. Je suis consterné. Consterné par cette décision, et consterné par le consensus qui l'accueille. Invraisemblable… Comment être tombé si bas ? Trump en parle, mais nous, nous le faisons. C’est dingue !

C’est à Calais, un truc de plus pour bloquer la fameuse « jungle », 7.000 personnes à ce jour. Ce sera un mur en béton d’un kilomètre, haut de 4 mètres, équipé de caméras de surveillance et d'un système «anti-franchissement type OTAN». Excellente référence !

Le but est bien sûr la sécurité, la nouvelle déesse pervertie de notre République malade, car si l’on veut empêcher les migrants d'accéder à la rocade menant au port de Calais, prolongeant le système de clôture actuel, c’est pour « sécuriser les automobilistes ». A l’extérieur, le mur sera végétalisé, pour faire écolo, mais à l’intérieur, le mur restera lisse pour éviter «aux migrants de grimper», selon les techniciens de la Direction interdépartementale des routes de la région qui est le maître d'ouvrage. Donc c’est aussi pour leur sécurité. Bande de faux-culs…

Le coût sera d’environ trois millions d'euros, outre l’entretien de la surveillance informatique, financé par la Grande-Bretagne. Le ministre de l’Immigration, Robert Goodwill, explique que ce mur prend place parmi d’autres équipements « de sécurité » pour un montant de 20,2 millions d’euros. 20,2 millions d’euros pour 7.000 personnes. Oki ?

Pour Jean-Marc Puissesseau, boss du port Boulogne-Calais ce mur est «une satisfaction, l'espoir de se protéger des assauts des migrants et d'envisager un avenir plus serein». Si toutefois il n'y avait pas de démantèlement de la jungle par les autorités dans les prochains mois, il demanderait au gouvernement français «la réalisation totale du mur jusqu'à l'A16». T’as raison, Jean-Marc, faut pas mollir…

Voilà où nous en sommes.

Trois burkinis sur la plage de Nice, c’est une atteinte aux valeurs de la République, et tout le bastringue.

Un mur de 4 mètres de haut comme réponse de deux pays riches – 5eme et 6eme puissances du monde, regroupant plus de 120 millions d’habitants – à 7.000 personnes en grande précarité, demandant une chance pour reconstruire leur vie, ça ne pose aucune atteinte aux valeurs de la République, ni au bastringue.

Là, chères amies, chers amis, on voit qu’il y a du dégât…

0,,4556734_7,00.jpg

Commentaires

  • Et vous proposez quoi ? On termine toujours une note de synthèse par une proposition,

  • 3.500 accueillis en GB, 3.500 accueillis en France, et on ferme la jungle. Pas plus compliqué

  • Juste une réflexion concrète : les routiers qui sont obligés de traverser cette zone de non droit risquent une amende de 6000 euros à l'arrivée en Angleterre. la police britannique beaucoup plus tatillon que la nôtre recherche les clandestins cachés : qui sous le déflecteur, qui dans le creux des roues et ceci biensùr sans parler de la sécurité des uns et des autres. Cet abcès doit bien avoir son utilité politico politicienne pour qu'une solution de bon sens comme laisser passer les gens et que les britanniques gèrent le problème ;-) soit mise en oeuvre !!!

  • On ferme la jungle, fallait y penser. Et on écrit sur un panneau " plus de jungle ici, merci " ,

  • Gilles,
    Si les médias ne nous disent pas que des bêtises, les migrants veulent majoritairement passer en GB. S'il y en avait 3500 désireux de rester en France, on le saurait, ils en feraient la demande. Et puis, comment contraindre la GB d'en prendre 3500 ou un nombre quelconque ? Jusqu'à présent, elle ne prend que le nombre qu'elle veut bien.
    Ce mur est une idée britannique. Il vaudrait mieux que la GB envoie des renforts policiers pour faire respecter la loi.

  • Je ne comprends pas bien l'utilité de ce mur. Hormis le fait qu'il éviterait les personnes de passer, soit..... Néanmoins, que deviendront-ils ? Suis peut être trop idéaliste mais ne peut on pas utiliser ces 3 millions d'euros afin de les sortir de cette boue ? Ils ne passeront peut être pas par là mais ce mur les empêchera-t-il de passer ailleurs aussi ? Nous sommes bien tombés bien bas et ce n'est pas ce mur qui va élever nos consciences.

  • Fran posant une question provoc, je réponds par une provoc, rien de plus

    Ceci dit, je pense que si on offrait de vraie conditions d'accueil à ces personnes en France, 3500 pourraient bien accepter, alors que pour le moment on les laisse clochards et hais.

    Maintenant, la question posée ici n'est pas de gérer la jungle, mais de réagir à ce fait inadmissible qui est de construire un mur de 2 millions d'euros pour bloquer les étrangers

  • Ca me rappelle un article qui expliquait que maintenant qu'on avait supprimé les frontières nationales en Europe, on voyait les frontières se reconstruire et se multiplier, mais tout près de nous, dans notre vie quotidienne cette fois, sous forme de codes d'accès, de surveillance vidéo, de contrôles techniques de toutes sortes... et maintenant de murs... Un progrès certain!!!!

  • C'est comme ça la société aujourd'hui, on ne veut plus de frontières nulle part, c'est mainstream, c'est classe, c'est humain, bref c'est bien.
    Et on investit dans des claustrats ou un nouveau grillage impénétrable, chez nous, on lutte contre le vis-à-vis tout en lisant la gazette du NPA,

  • Bah...c est sûr qu il vaut mieux laisser les migrants s'acharner sur les habitants de Calais, ainsi que sur les routiers de passage...
    En même temps, je suis d accord..Le mur n est pas une solution...celle ci ne peut que se trouver que dans l arrêt de toute immigration clandestine sur notre territoire , ainsi que dans l expulsion immédiate de tous les clandestins

  • Arrêter l'immigration clandestine, ressasse Lucide.
    Ben tiens.
    Si votre maison, votre ville, votre pays sont détruits, qu'est-ce que vous faites avec votre téléphone, vos diplômes et votre titre de propriété sur des ruines et des champs dévastés ? Vous tâchez d'aller là où des amis et des membres de votre famille ont réussi à s'abriter, sans doute. Même s'il faut pour cela traverser des mers, payer les passeurs, stagner 6 mois dans la boue... Même s'il faut passer par ces pays qui subventionnent la destruction de votre terre ancestrale...
    Au fait, ce projet de mur, son kilomètre a vocation à arrêter les hordes en l'état, ou à s'étendre à toute la côte de la Manche ? Et les calaisiens, ils passeront des portiques 4 fois par jour "pour leur sécurité" ?

  • Frangin aujourd'hui j'ai l'humanité en pleurs.
    Regarde autour de nous: le monde se défait.
    Fraternité déserte le foyer des coeurs.
    Honte sur nous pour la misère de Calais.
    Je vois des barbelés aux portes de l'Europe,
    Des ames errer sous l'eau de Méditerranée,
    Puis en mon pays la fille d'un cyclope,
    Au rictus d'hyène, me fait le sang figer.

    J'en pleure frangin,
    L'immonde revient.

    Frangin, ce jour je pleure sur l'espèce humaine
    Et souffre de la voir ainsi s'humilier,
    Se repaissant d'intolérance et puis de haine.
    Honte sur nous pour chaque rom martyrisé.
    Pour l'enfant mis au banc par tous ceux de son age
    Parce que le professeur l'aura humilié,
    La mère au cour serré qui refoule sa rage,
    Honte à notre silence et nos yeux fermés.

    L'immonde revient
    et la bete à faim.

    Honte sur nous quels que soient les murs que l'on dresse.
    Que l'on parque les hommes ou qu'ils soient délogés,
    Quelque soit la facon d'insufler la détresse,
    Honte frérot nous sommes tous éclaboussés.
    A n'oser dénoncer, chacun se fait complice
    De tous les cris haineux que l'écho m'a porté
    Et l'inertie des uns me fait autant supplice
    Que la furie d'autres dont je suis encernée.

    Et la bete a faim.
    J'en pleure frangin...

    Francoise La Colère

  • Il parait vain d'évoquer les réfugiés sans avoir vu la situation d'abandon dans laquelle ils sont et dans laquelle on les maintient, d'avoir été confronté à l'inertie administrative qui les méprise.
    C'est une atteinte continue et persistante au respect de la dignité humaine, une honte.
    Qu'on ne se trompe pas. Le mépris pour les réfugiés n'est que la partie émergée du mépris politique dominant qui s'applique pareillement aux vieux, aux malades, aux handicapés, aux jeunes, aux chômeurs, aux étrangers, aux personnes modestes, aux étudiants, ...
    El Blanco est un as du paradoxe.
    Il tient un discours à Rivesaltes dans lequel il célèbre les valeurs qu'il méprise au même moment à Dunkerque et à Calais.
    L'illusioniste de la République a également fait consacrer le respect de la dignité humaine comme norme fondamentale de l'ordre public français et fait matraquer ou gazer dexu qui tentent d'invoquer le respect des liberté publiques.
    Hollande a démontré qu'il avait aussi de sérieux prédispositions, un talent certain, même, de trapéziste rhétorique, à la Salle Wagram.
    Le duo devrai louer le cirque d'hiver pour son prochain numéro.

  • qu'un politique préconise l'exact inverse de ce qu'il fait , qui pourra s'en étonner?
    maintenant , tenter de mettre un peu à distance les clandestins , au moins pendant la période préélectorale , c'est de bonne guerre , ça permet de distraire un peu l'opinion
    ça et d'autres manoeuvres dilatoires , ça évitera peut être l'humiliation d'une absence du deuxième tour
    mais faudra ramer

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu