Avertir le modérateur

La terrifiante violence dans notre société

Ces derniers mois, nous lisons les échos d’une série de violences commises dans le contexte familial ou relationnel, autant de terrifiants débordements criminels. En quelques instants, sans que l’on puisse comprendre, une vie est broyée par le crime. La pulsion écrase tout...

Hier, c’est l’histoire dramatique survenue à Maromme, dans l’agglomération de Rouen. Une femme, enceinte de huit mois, a été rouée de coups par son compagnon, âgé de 19 ans, qui serait le père de l’enfant. La femme, entre la vie et la mort, a été conduite par un proche aux urgences du CHU. Les médecins ont dû pratiquer une césarienne pour sauver le bébé. Après la naissance. Il était en détresse respiratoire et en arrêt cardiaque, et il a fallu le réanimer. Ce soir, l’état de santé de la mère serait stabilisé, mais l’enfant reste dans un état critique. Le compagnon a été arrêté mardi en début d’après-midi.

La justice va s’occuper du crime, elle sait faire, rien de neuf...

Tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son mari ou son compagnon, rien de neuf non plus...

Et pourtant...

Cette violence, tellement inscrite dans notre société, est sidérante. Je ne vais pas tenter ici des analyses sur le « pourquoi », qui reposent sur un travail considérable, tant les situations sont diverses.

J’appelle simplement à ne rien banaliser, et à poser la question de l'acceptation sociale de cette violence. Trois lignes dans la presse locale, et rien de plus...

Chaque crime repose sur une intention spécifique, mais pourquoi ne sommes-nous pas tous mobilisés pour traquer les sources de cette hyperviolence, qui vient des profondeurs de notre société ? 

stop-violence.jpg

Commentaires

  • La violence actuelle qui cible nos compatriotes d'origine chinoise, et qui les amène à défiler dans la rue tant tout le monde s'en fout, ne vient pas des profondeurs de notre société mais de cerveaux débiles racistes qui ne sont pas suffisamment dénoncés.
    http://www.20minutes.fr/monde/1932247-20160928-seine-saint-denis-trois-hommes-condamnes-vol-raciste-famille-origine-chinoise
    La violence faite aux femmes est aussi dans ce cas, longtemps elle a été ignorée.

  • la violence d'individus contre d'autres individus (et je ne parle pas ici des autres formes de violence dont la "violence légitime", celle de l'Etat) est le résultat d'années de laisser-aller sur de nombreux sujets sociétaux: libéralisme économique, marchandisation à outrance des relations sociales, relégation sociale pour certaines populations et, au-delà, l'ensemble des errements - notamment de la GAUCHE - sur l'immigration, le multiculturalisme, les droits de l'homme (qui protègent davantage les coupables que les victimes), les remises de peine automatique, l'état de délabrement des prisons, la perte de l'autorité à l'école, la destruction de la cellule familiale, etc., etc.

  • Depuis que Milton Friedman a consacré la cupidité comme moteur de l'activité humaine, et qu'on en a fait le gourou de la pensée contemporaine ; le discours du fascisme mou du mépris et de l'indifférence est plus suivi que celui des impératifs catégoriques ou du voile d'ignorance de Kant (chacun mettra son philosophe préféré, sachant que Kant n'est pas mon préféré).

    Pour ceux qui veulent aller plus loin dans la compréhension du ressort de la dérive sociale, lire Götz Ally : " Comment Hitler a acheté les Allemands ". De quoi alimenter le débat critique des Guy Debord, Marcuse, Châtelet, Gorz et consorts

    http://www.alternatives-economiques.fr/comment-hitler-a-achete-les-allemands-par-gotz-aly_fr_art_197_22856.html

    Ne pas négliger non plus, à côté du Friedman ami des dictateurs sud-américains pronazi et inspirateur du néolibéralisme triophant, le regain de la pensée juridique ... nazie : " Carl Schmitt - De l'état d'exception - Sciences Humaines ", " Carl Schmitt, la nature du pouvoir - Sciences Humaines ",

    EH oui... il faut avoir attendu des socialistes pour que la pensée de Carl Schmitt s'applique en France. Il y a peut-être un aussi fond culturel favorable aussi. Voir : " L'état d'exception, une tradition française - Rencontre avec Vanessa Codaccioni" Vichy n'était peut-être pas un accident mais le seul moment où la pensée politique française majoritaire a assumé publiquement sa véritable nature. Elle s'est prise une claque et elle est reparti dans son trou, le temps de se remaquiller. Elle montre toujours son museau et ne manque pas d'audace. Il arrive de la voir sortir et séduire à nouveau.

    C'est elle qui explique que le misère coûte trop cher aux riches jusqu'à en convaincre les plus modestes. Valls et Hollande ont su trouver le bon juriste pour les rassurer... Que ce soit pour les allocs ou Calais. Le vallscisme a de l'avenir.

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu