Avertir le modérateur

Trump est un cadeau d’Obama, comme Le Pen est un cadeau du PS

Trump la catastrophe absolue… Ce ne sera pas mon discours car l’élection de Clinton aurait conduit à une mainmise achevée sur l’Europe, pour blinder la position étasunienne dans la perspective d'un affrontement avec la Russie. Clinton battue, nous gardons une chance de sauvegarder notre Europe, ce contre les dirigeants européens qui avaient fait allégeance à Clinton.

ob_664d16_le-s-radeau-x-del-la-meduse-accum.jpg

S’agissant du programme politique réel de Trump, nous devons faire preuve de la plus grande prudence car il a été impossible pendant cette campagne de disposer d’informations crédibles. Pas un seul média n’avait évoqué la victoire de Trump, alors que celui-ci l’emporte avec 279 voix contre 228, avec 51 voix contre 49 au Sénat, et 239 voix contre 193 à la Chambre des Représentants… Il va falloir s’habituer à tout vérifier, tout contrôler. Le complot, c’est eux, la preuve est cette fois bien apportée. Alors, attendons les faits, et nous verrons ce que fera Trump.

Son discours après la victoire nous dit beaucoup. Le mec est en phase, clean, mais avec les lubies qui ont fait sa gloire genre « je sais que mes parents me regardent » (ce qui est loin d’être évident)… Alors Trump, qui n’a jamais eu le moindre mandat public, entrera-t-il véritablement dans la fonction, ou se contraindre a-t-il, à 70 ans, de maintenir les discours qui ont fait sa gloire, en laissant le système – dont il ignore tout – gouverner ? Nous verrons.

En revanche, une chose qui est acquise, c’est que le mandat d’Obama – icône de la fausse gauche, gratifié d’un prix Nobel de la paix alors qu’il n’avait pas pris ses fonctions – a conduit à l’élection de Trump. La propagande nous dit que ce sont des bourgeois libéraux qui ont fait élire Trump, alors qu’il a gagné grâce au vote des ouvriers abandonnés sur l’autel du libre marché.

Cette fausse gauche est une calamité. En 2002, c’est Jospin qui permet à Le Pen d’être au deuxième tour de la présidentielle, et en 2017, c’est le PS qui assure le deuxième tour à Le Pen. Tout comme Obama installe Trump à la Maison-Blanche. Les uns et les autres en pleurnichant comme de braves couillons, et en nous culpabilisant...  

Alors, quelle solution ? On verra, nous avons tout notre temps, mais il faut commencer par se désintoxiquer les neurones. Hors de question de jouer dans le calendrier de cette gauche institutionnelle qui ne sait rien faire d’autre que rebondir sur la « peur de l’extrême droite ».

- Le péril, c’est Le Pen !

- Non, le péril, c’est toi, le traître, qui fait le lit de Le Pen. Regarde les faits, enfoiré !

La gauche molle, qui usurpe le principe de solidarité, est une calamité nationale. Elle est un repère de faux-derches qui n’assument pas une cahouette du seul principe qui vaille, la solidarité.

Une solidarité qui n’est pas un vain mot veut dire :

- considérer toute personne telle qu’elle est, et respecter comme un trésor ses modes de pensée et de vie ;

- accueillir avec humanité et finances les étrangers dans le désarroi qui parviennent sur notre sol,

- organiser des plans effectifs, avec toutes les contraintes financières nécessaires, pour apporter à tout être humain les conditions d’une existence digne, et qui protège sa santé,

- combattre par tous les moyens, c’est dire aussi avec les armes lorsque ce sont les armes qui veulent s’imposer, les systèmes de domination qui refusent la souveraineté des peuples et l’égalité des êtres humains ;

- combattre comme illicite toute propriété qui ne repose pas sur la loi et le travail ;

- soutenir les peuples qui luttent pour leur souveraineté, à commencer par le peuple palestinien.

La fausse gauche installe l’extrême droite au pouvoir… ce qui fixe comme priorité de combattre cette fausse gauche. Please, ne lui donnez plus jamais une seule voix, il en va de l’avenir de vos enfants.

Skoda-méduse.jpg

Le Comité directeur du PS s’apprêtant à sauver le peuple

Peinture naïve, début du XXIème siècle

Commentaires

  • L'humour du matin

    "Pourquoi Trump n’aurait aucune chance en France

    Parce que, depuis son apparition il y a près de 30 ans, nos dirigeants ont su traiter le problème du chômage de masse.

    Parce que nos politiques respectent les souhaits de leur peuple.

    Parce que tous nos gouvernants et haut-fonctionnaires travaillent pour le bien commun de manière intègre et transparente.

    Parce que tous les enfants de France ont les mêmes chances de réussite à l’école.

    Parce que ceux qui prennent des risques sont toujours récompensés.

    Parce que la laïcité et le vivre-ensemble nous protègent de toute tentation communautariste.

    Parce que, année après année, la Cour des Comptes ne peut que se féliciter de la gestion rigoureuse des deniers publics.

    Parce que chacun a le droit d’exprimer son opinion en toute liberté.

    Parce que l’ordre et l’autorité de l’Etat règne sur tout le territoire de la République.

    Parce que la Justice protège efficacement la société des individus les plus dangereux.

    Parce que nos dirigeants ne se moquent jamais de leurs électeurs.

    Parce que nos politiques ne pactisent pas avec des pays exportateurs de terrorisme.

    Parce que nos médias proposent une grande pluralité d’opinions aux citoyens.

    Parce que les journalistes ne traitent pas par leur mépris ceux qui ont l’outrecuidance de ne pas partager leurs avis éclairés.

    Parce que l’Etat n’entretient pas une cour d’artistes et d’intellectuels toujours prêts à chanter les mérites du système.

    Parce que l’Etat ne rabaisse pas la dignité nationale et le souvenir de ceux qui sont morts pour notre liberté.

    Parce qu’un ministre n’appelle pas des « sauvageons » des ordures qui tentent de brûler vifs des policiers.

    (…)

    Alors, non, vraiment, dans un pays aussi apaisé que le nôtre, Trump n’aurait aucune chance. Aucune."

    Si vous lisez le billet sur le site, vous avez des liens pour chaque affirmation.

    https://lepanierasalades.wordpress.com/2016/11/10/pourquoi-trump-naurait-aucune-chance-en-france/

  • Dans son gros dossier sur D.Trump, La Croix décrypte dans une série d'articles "Le monde selon Trump" "les promesses de campagne du 45e président des États-Unis, à l’épreuve de la réalité".

    http://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/Presidentielle-americaine-le-monde-selon-Donald-Trump-2016-11-10-1200802135

  • L'auteur de ce blog devrait se présenter en 2017. Je voterais pour lui !

  • " S’agissant du programme politique réel de Trump, nous devons faire preuve de la plus grande prudence car il a été impossible pendant cette campagne de disposer d’informations crédibles. "

    On fait encore plus fort en France, toujours pas de candidat :

    Hollande ne sait pas
    Macron ne sait pas
    Valls voudrait bien mais ne peut pas
    Sarkozy aussi
    Montebourg aussi
    Juppé le serait bien n'est pas encore sur
    Les communistes sont à la rue
    L'UDI est en congé

    Quant aux programmes, y'en a pas parce que tous ces flemmards ne savent même pas quel est l'état du pays. Comment prétendre alors avoir écrit un programme sérieux ? C'est un peu comme un médecin qui délivre une ordonnance sans voir le patient et poser un diagnostic.

  • Obama est un grand bonhomme, humain, intelligent, digne, la classe. Il s'est heurté comme tout homme au pouvoir à mille forces contraires et n'a sans doute pas fini de payer le prix physique et moral des choix difficiles et des concessions qu'il a du faire contre sa volonté et contre son éthique personnelle. C'est si facile et si petit de lui cracher dessus.

  • La "vraie gauche", je me demande ou elle est d'ailleurs. Au lieu de rabâcher le tous pourri (qui contribue tout autant à l'avènement de Trump ou de Le Pen), elle ferait mieux de s'interroger sur son échec, puisqu'elle n'est nulle part. Au lieu d'accuser les autres de pleurnicher. Moi je n'ai pas vu Obama pleurnicher.

  • Fatal error : ici, personne ne crache sur personne.

    L'action d'Obama, on en reparlera, et on reparlera des 3.000 assassinats qu'il a ordonnés lors de son premier mandat

    Je parle d'un constat objectif : la fausse gauche fait le lit de l’extrême droite. C'est un constat.

  • Le gouvernement de Jospin a conduit à Le Pen au 2eme tour, et à l'élimination de la Gauche

    Idem pour Hollande, le FN premier parti de France

    Je ne pose donc pas la question de savoir des qualités et défauts de X ou Y, mais d'un constat politique terrible. Et vu ce résultat, je dis qu'il faut faire autrement.

    Qui peut dire que le PS a été un rempart contre l’extrême droite?

  • Obama a fait le lit de Trump! fallait oser!!!!
    Néanmoins son bilan reste positif ( ne vous en dplaise), surtout après la (néfaste sur le plan international ) période Bush! rétablissement des rapports avec Cuba, réduire Guantanoma et ses pratiques...sans parler des ses combats avec le parlement et le congres pour l'obamacare!!!

  • En 2002, LJospin ne réussit pas à faire en sorte que CTaubira et JCChevènement aient des assurances pour leur devenir ......

  • Michael Moore prévoyait dès juillet la victoire de Trump par une analyse impeccable.
    http://www.huffingtonpost.fr/michael-moore/cinq-raisons-pour-lesquelles-trump-va-gagner/

    Excellent analyse ici de la victoire de Trump :
    http://www.latribune.fr/economie/international/victoire-de-trump-un-echec-de-la-mondialisation-financiarisee-614948.html

    Rappeler quand même que le problème du système américain par "grands électeurs", où tout état, quelque soit sa population, envoie le même nombre (2) de représentants au Sénat. Et un état envoie des représentants d'une seul bord, celui pour lequel la majorité a voté. Pas la peine d'aller voter si vous êtes dans un état où la majorité vote à l'opposé, votre vote ne comptera pas ...

    C'est comme ça qu'Hillary Clinton perd en récoltant, au total, plus de voix d'américains que Trump qui lui a récolté davantage de "grands électeurs".

  • Obama a assuré compte tenu de l'ampleur du job qui se présentait à lui, les rares tomates pourries qu'il reçoit n'y changent rien.

  • Ce n'est pas un constat que vous faites, Gilles , c'est juste une affirmation, qui plus est non étayée.
    Quant à moi j'ai posé une question : qui est la vraie gauche et où est-elle ? Si elle a des projets concrets pour les gens qui votent Le Pen ou Trump, comment se fait-il que ces projets soient ignorés ou rejetés par lesdites personnes ? Est-ce encore la faute des autres ?

  • Vous appréciez au nom l’action d’Obama, ça c’est une question

    Mais constater qu’Obama laisse la place à Trump, c’est un fait. Obama n’est pas le seul responsable, et de plus, on dit « Obama » pour simplifier au lieu de « administration Obama ». Clinton, candidate discréditée, a une lourde part, c’est certain.

    Mais il n’en reste pas moins que le pays profond réagit à une situation politique, économique et sociale, façonnée par 8 ans de présidence Obama
    Comme Jospin et Hollande assurent le deuxième tour à Le Pen.

    C’est une responsabilité lourde, qui n’est pas la nôtre, car on ne les pas élu pour trahir les programmes du parti.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu