Avertir le modérateur

Palestine : Le texte de la résolution 2334 (2016) du 23 décembre 2016

Tout le monde en parle, mais qui l’a lue ? Vous trouverez ci-dessous, le texte complet de la résolution 2334 du 23 décembre 2016 du Conseil de sécurité sur la situation en Palestine. Du grand classique, qui rappelle les notions les plus établies, et qui est pourtant dénoncée par les dirigeants d’Israël comme une trahison absolue… trahison absolue de la part des États-Unis qui – sous l’initiative d’Obama – viennent de lui voter un plan militaire d’aide de 38 milliards de dollars sur dix ans, un record… Et à nouveau l’incantation de deux États alors qu’Israël ne veut renoncer à aucune colonie, ne veut pas de capitale palestinienne à Jérusalem, ne veut pas de continuité territoriale entre la Cisjordanie et Gaza, et rejette le droit au retour des réfugiés.

Tant que la cause palestinienne avancera à la vitesse de l’ONU… L’irresponsable ONU qui a proposé le plan de partage, a admis l’État Israël fondé sur une conquête militaire en 1949, et attend 2012 pour conférer à la Palestine le statut anecdotique d’ « Etat non-membre »… Pathétique et dramatique, car c’est la vie d’un peuple… L’un des peuples plus anciens de l’histoire de la planète…

colonisation-de-1946-a-nos-jours.jpg

Le Conseil de sécurité,

Rappelant ses résolutions sur la question, notamment les résolutions 242 (1967), 338 (1973), 446 (1979), 452 (1979), 465 (1980), 476 (1980), 478 (1980), 1397 (2002), 1515 (2003) et 1850 (2008),

Guidé par les buts et principes énoncés dans la Charte des Nations Unies et rappelant notamment que l’acquisition de territoire par la force est inadmissible,

Réaffirmant qu’Israël, Puissance occupante, est tenu de respecter scrupuleusement ses obligations et responsabilités juridiques découlant de la quatrième Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, en date du 12 août 1949, et rappelant l’avis consultatif rendu le 9 juillet 2004 par la Cour internationale de Justice,

Condamnant toutes les mesures visant à modifier la composition démographique, le caractère et le statut du Territoire palestinien occupé depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, notamment la construction et l’expansion de colonies de peuplement, le transfert de colons israéliens, la confiscation de terres, la destruction de maisons et le déplacement de civils palestiniens, en violation du droit international humanitaire et des résolutions pertinentes,

Constatant avec une vive préoccupation que la poursuite des activités de peuplement israéliennes met gravement en péril la viabilité de la solution des deux États fondée sur les frontières de 1967,

Rappelant l’obligation faite à Israël dans la Feuille de route du Quatuor et approuvée par sa résolution 1515 (2003) de geler toutes ses activités de peuplement, y compris par « croissance naturelle », et de démanteler tous les avant-postes de colonie établis depuis mars 2001,

Rappelant également l’obligation faite aux forces de sécurité de l’Autorité palestinienne dans la Feuille de route du Quatuor de continuer de mener des opérations efficaces en vue de s’attaquer à tous ceux qui se livrent à des activités terroristes et de démanteler les moyens des terroristes, notamment en confisquant les armes illégales,

Condamnant tous les actes de violence visant des civils, y compris les actes de terreur, ainsi que tous les actes de provocation, d’incitation à la violence et de destruction,

Réitérant sa vision d’une région où deux États démocratiques, Israël et la Palestine, vivent côte à côte, en paix, à l’intérieur de frontières sûres et reconnues,

Soulignant que le statu quo n’est pas viable et que des mesures importantes, compatibles avec le processus de transition prévu dans les accords antérieurs, doivent être prises de toute urgence en vue de i) stabiliser la situation et inverser les tendances négatives sur le terrain, qui ne cessent de fragiliser la solution des deux États et d’imposer dans les faits la réalité d’un seul État, et de ii) créer les conditions qui permettraient d’assurer le succès des négociations sur le statut final et de faire progresser la solution des deux États par la voie de négociations et sur le terrain,

  1. Réaffirme que la création par Israël de colonies de peuplement dans le Territoire palestinien occupé depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, n’a aucun fondement en droit et constitue une violation flagrante du droit international et un obstacle majeur à la réalisation de la solution des deux États et à l’instauration d’une paix globale, juste et durable;
  2. Exige de nouveau d’Israël qu’il arrête immédiatement et complètement toutes ses activités de peuplement dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et respecte pleinement toutes les obligations juridiques qui lui incombent à cet égard;
  3. Souligne qu’il ne reconnaîtra aucune modification aux frontières du 4 juin 1967, y compris en ce qui concerne Jérusalem, autres que celles convenues par les parties par la voie de négociations;
  4. Souligne qu’il est essentiel qu’Israël mette un terme à toutes ses activités de peuplement pour préserver la solution des deux États, et demande l’adoption immédiate de mesures énergiques afin d’inverser les tendances négatives sur le terrain, qui mettent en péril la solution des deux États;
  5. Demande à tous les États, compte tenu du paragraphe 1 de la présente résolution, de faire une distinction, dans leurs échanges en la matière, entre le territoire de l’État d’Israël et les territoires occupés depuis 1967;
  6. Demande que des mesures immédiates soient prises pour prévenir tous les actes de violence visant des civils, y compris les actes de terreur, ainsi que tous les actes de provocation et de destruction, demande que les auteurs de tels actes en répondent, et appelle au respect des obligations qu’impose le droit international de renforcer l’action menée pour lutter contre le terrorisme, notamment par la coordination en matière de sécurité, et de condamner sans équivoque tous les actes de terrorisme;
  7. Demande aux deux parties d’agir dans le respect du droit international, notamment du droit international humanitaire, et des accords et des obligations qu’elles ont précédemment contractés, de faire preuve de calme et de retenue et de s’abstenir de tout acte de provocation et d’incitation à la violence et de toutedéclaration incendiaire, dans le but, notamment, de désamorcer la situation sur le terrain, de rétablir la confiance, de montrer, par leurs politiques et leurs actes, un3/3 16-22920 véritable attachement à la solution des deux États et de créer les conditions nécessaires à la promotion de la paix;
  8. Invite toutes les parties à continuer, dans l’intérêt de la promotion de la paix et de la sécurité, de déployer collectivement des efforts pour engager des négociations crédibles sur toutes les questions relatives au statut final dans le cadre du processus de paix au Moyen-Orient et selon le calendrier établi par le Quatuor dans sa déclaration du 21 septembre 2010;
  9. Préconise vivement à cet égard l’intensification et l’accélération des efforts diplomatiques entrepris et de l’appui apporté aux niveaux international et régional en vue de parvenir sans tarder à une paix globale, juste et durable au Moyen-Orient, sur la base des résolutions pertinentes de l’Organisation des Nations Unies, du mandat de la conférence de Madrid, y compris le principe de l’échange de territoires contre la paix, de l’Initiative de paix arabe et de la Feuille de route du Quatuor, et de mettre fin à l’occupation israélienne qui a commencé en 1967, et souligne à cet égard l’importance que revêtent les efforts déployés pour faire avancer l’Initiative de paix arabe, l’initiative prise par la France de convoquer une conférence de paix internationale, les efforts récemment entrepris par le Quatuor ainsi que ceux déployés par l’Égypte et la Fédération de Russie;
  10. Rappelle qu’il est déterminé à apporter son appui aux parties tout au long des négociations et dans la mise en œuvre d’un accord;
  11. Réaffirme qu’il est résolu à examiner les moyens concrets de faire pleinement appliquer ses résolutions sur la question;
  12. Prie le Secrétaire général de lui faire rapport tous les trois mois sur la mise en œuvre des dispositions de la présente résolution;
  13. Décide de demeurer saisi de la question.

Commentaires

  • Le plan de partage de 1947 a l'approbation des Nations Unies, pas le reste. La dernière résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies le démontre (voir les autres résolutions)

    Israël n'a qu'une alternative, soit un seul Etat avec les mêmes droits pour tous (Israéliens et Palestiniens), soit deux Etats en revenant aux frontières du plan de partage de 1947.

    Tout le reste n'est que mépris du droit des peuples, tant celui d'Israël que des Palestiniens, parce qu'il ne fait qu'entretenir la violence pour le plus grand profit des industriels de l'armement. Voir la dernière ligne de crédit US à Israël pour s'équiper.(en armement ... US ?).

    Il serait temps que les Israéliens se rendent aussi compte qu'ils sont pris pour des imbéciles dans cette histoire qui se fait sur le dos des Palestiniens.

    Il est très dramatiquement nullissime de voir que Nettanyahou n'est qu'un représentant de commerce que les marchands d'armes ont mis au pouvoir pour continuer à s'assurer de bonnes affaires.

    Et comme les US viennent d'élire un autre représentant de commerce, cela promet...

  • Les territoires dits palestiniens ne le sont pas et n'ont jamais été palestiniens. Gaza appartenait à l'Egypte, la Cisjordanie et l'est de Jérusalem à la Jordanie... Les palestiniens n'ont jamais occupés ces territoires. Il suffit simplement de s'armer d'une carte avant la Guerre des Six jours pour tout comprendre. Ces territoires ont été conquis par Israël, et seuls l'Egypte et la Jordanie sont concernés. Les palestiniens n'existaient pas avant la guerre des Six Jours ils s'appelaient des arabes - les palestiniens sont l'oeuvre des russes qui les ont créés afin de combattre l'Occident durant la guerre froide. Vous savez on peut aisément raconter des balivernes à tous ceux qui n'ouvrent pas un livre d'histoire... Vous ne réussirez jamais à le faire avec une personne qui a fait ses études et connait le problème depuis sa source et à ce jour. Bonne journée et surtout bonne lecture. Quant à la légitimité d'Israël qui n'est guère colonisateur comme l'est la France, l'Angleterre et les USA... et je ne cite que très peu. Les Turcs occupent Nicosie qui n'a jamais été turque. Personne ne s'acharne contre eux... vous voyez où penche la balance quant il s'agit de juifs...

  • Au lieu d'essayer de refaire l'histoire, il me paraît souhaitable de se concentrer sur la nécessité de régler une situation objective et de soutenir toute initiative ayant pour objet de permettre à l'ensemble des gens vivant sur ces territoires, d'où qu'ils viennent, de vivre en paix, d'avoir des droits et d'obtenir des compensations s'ils ont été floués ou déplacés. Que ce soit dans un Etat ou dans deux Etats.
    Ceux qui passent leur temps à nier l'existence des uns ou des autres me paraissent particulièrement disqualifiés pour cela.

  • à hohoho - Mais voyons, ceux ne sont pas les juifs qui réécrivent l'Histoire, ceux sont les soi-disant palestiniens. écoutez, en admettant que l'objectif principal est la paix - Pourquoi ne l'ont-ils pas acceptée lorsque Barak Ehud, premier ministre israélien avait fait de telles concessions qu'elles plaçaient Israël dans une situation stratégique dangereuse? Pourquoi avoir initié la guerre de 1948 Israël avait accepté le partage, les arabes l'ont refusé...Je vous conseille en toute sincérité de lire l'Histoire, la vraie et vous verrez que l'initiative de Rabbin pour offrir la paix aux deux peuples a plafonné avec plus de 1500 morts au sein de Tel-Aviv... Quelle genre de paix voulez-vous? Celle où les juifs n'auront aucune place en Israël, puisque c'est l'objectif réel des dits palestiniens... Ou alors celle que les juifs sont contraints de vivre avec en se préparant pour la prochaine conflagration... Même les pays arabes aujourd'hui ont assimilé les véritables objectifs des dits palestiniens. Je ne peux qu'approuver leur manière de se défendre et je conseille à l'Occident de mieux se concentrer sur ce qui se passe dans ses capitales avant d'investir des efforts inutiles dans la cause palestinienne.

  • Votre lecture ne m'intéresse pas plus que celle qui lui est symétrique, elle sont connues et les répéter n'a que peu d'intérêt. La paix s'est faite dans des situations au moins aussi cristallisées avec des positions d'apparence aussi inconciliables, des craintes existentielles au moins aussi vastes, des représentants au moins aussi peu ouverts et qui se détestaient, et du sang répandu en masse. Dans les exemples encore récents voir la manière dont la paix s'est faite en Irlande. Sur ce dossier je ne prends au sérieux que les gens qui parlent de la paix et non seulement de ses obstacles.

  • Hohoho,
    la votre non plus Hohoho - Vous manquez d'initiative et ou de solution. Les palabras ne suffisent pas... vous dites et c'est bien ce que tout le monde fait au lieu d'agir. Il y a ceux qui se transforment en voiture bélier pour tuer les autres ou qu'ils flinguent des innocents partis pour festoyer... Sachez que ces personnes là ne le font pas parce qu'ils souffrent de discrimination, mais pour les mêmes raisons que ceux qui se font exploser dans les villes d'Israël. La paix ne sera possible que lorsque ces énergumènes comprendront que rien n'appartient à personne et que l'être humain n'est qu'un visiteur en ce bas monde... les biens les territoires les conflits ne sont bons que pour verser du sang... après quoi on quitte ce monde aussi nus que nous y sommes venus. Les territoires passeront à d'autres mains et ainsi va le monde et sa bêtise. Bonne nuit Hohoho

  • Il faut admettre une fois pour toute que l'indu_occupant à été ramassé et parkè en Palestine provisoirement en attendant que les nerfs des Nazis se refroidissent.
    Et de plus , il ne faut rien espérer ni de l'Onu ni d'un quelconque tartampion.
    Pourquoi ne pas s'inspirer des Minhs ?
    Pourquoi ne pas s'inspirer de la révolution Algérienne?
    Toute liberté ne s'offre jamais. Elle s'arrache !

  • Ca vole haut ici. :-)

  • Il faut reconnaître et admettre que l'insu occupant est étranger à cette terre qu'on appelle la Palestine et que cet étranger s'est comporté et continue de se comporter comme des sauvages.
    Il sera chassé comme furent chassés les PN et aucune réconciliation n'est possible avec des criminels qui parlent de leur passé uniquement pour apitoyer les gens.
    La comédie à assez duré parce qu'il y a trop d'abus contre les autochtones.
    Le nucléaire enfoui dans le désert du Neguev ne peut faire peur à un peuple décidé à arracher sa liberté quel que soit le prix à payer.

  • Anaya = une autre cervelle brulee... ca y est cela a pris l'envol. Les voleurs voles hein?
    Prenez un verre d'eau glace, cela vous calmera.

  • Entre les clampins qui récitent leur catéchisme et les pignoufs qui appellent à verser le sang, faites vos prières braves gens. :-)

  • Deux groupes minoritaires prennent en otages des millions de civils Israéliens et Palestiniens et les privent d'une paix légitime en entretenant la violence par des préjugés.

    C'est une dérive sectaire. D'ailleurs, qu'y a-t-il de politique et où sont les politiques israéliens et palestiniens au vu de la situation actuelle ? L'assassinat d'Yitzhak Rabin illustre cette escroquerie intellectuelle, cette mauvaise foi criminelle, qui avait commencé avec l'assassinat du médiateur des Nations-Unies Bernadotte en 1948.

    L'ouverture d'un examen préliminaire de la situation en Palestine signale l'échec du pouvoir israélien qui n'a su exporter que sa stratégie de "maintien de l'ordre", celle du "conflit de basse intensité", euphémisant les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité. Ce que Manuel Valls soutient et a mimé en adoptant l'état d'urgence, montrant ainsi sa propre immaturité démocratique (à la différence de la Norvège après l'attentat de de l'ile d'Utoya et de l'Allemagne après l'attentat de Berlin).

    La régression politique s'affirme progressivement partout (Hongrie, Pologne, Brexit, Trump, ...) et la chronique politique se focalise sur le QI des électeurs plutôt que sur celui des dirigeants fautifs de ces dernières trente années. Les commentateurs n'ignorent pas le chaos auquel conduit leur abdication intéressée.

    La Palestine n'est que la part émergée de l'iceberg d'une médiocrité gaspillant le monde et méprisant le bien-être général (voir Manuel Barroso).

    Les propagandistes du paradigme sécuritaire garantissent la rente des marchands d'armes et ceux qui les entretiennent ne se préoccupent pas de la qualité de la vie d'un enfant juif ou palestinien, tous deux exposés à la violence qu'imposent le discours d'adultes qui s'approprient la notoriété des victimes qu'ils provoquent.

    Pourtant, " l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale. "

  • @ Patrick - Enfin une reponse sensee - l'Occident a ete derriere cette manigance du debut en accordant aux juifs (rescapes et ou fuyants) un etat au sein d'un bourbier. L'occident n'ignorait guere que les arabes etaient contre et alors qu'il pouvait negocier avec eux et obtenir d'eux un accord amiable pour permettre aux juifs de retourner aux terres de leurs ancetres (d'autant plus qu'il y avait deja beaucoup de juifs qui vivaient en Palestine), il les y ont jetes - ce fut par pure miracle qu'ils ont survecus aux attaques des armees arabes coordonnees et armees par non moins les anglais... On se demande parfois si cela ne cachait pas une poursuite de la solution finale interrompue par la fin de la seconde guerre mondiale - Toute cette histoire fait l'objet d'une etude approfondie qui nous offre de bien surprenants aspects de ce conflit.

  • "Jérusalem-Est: permis de construire annulés
    La municipalité de Jérusalem a renoncé aujourd'hui à accorder de nouveaux permis de construire pour près de 500 logements dans la partie orientale de la ville, occupée depuis 1967 et annexée par l'Etat hébreu, selon un membre du comité chargé de leur approbation.
    La décision a été prise à la demande du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a souhaité ménager les Etats-Unis, a précisé Hanan Rubin"

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/12/28/97001-20161228FILWWW00037-jerusalem-est-permis-de-construire-annules.php

  • A quoi bon s'entêter avec des futilités de bas étage alors que l'histoire a démontré que , jamais , depuis que le monde est monde, aucune révolution n'a vu des opprimés baisser les armes vaincues face à un oppresseur.
    =>Rappelez-vous des Gi's face aux Vietnamiens . Les Us ont carrément fui la queue entre les pattes.
    => Rappelez-vous la France face aux Minhs du célèbre Général GIAP . Une raclée et humiliation administrées à la France colonisatrice.
    => Rappelez-vous la France colonisant l'Algérie. Après la débandade bien Française face aux forces Indochinoises, les Fellaghas (FLN) avec de simples fourches et fusils de chasse , ont chassé les forces Françaises qui ont dû fuir dans tous les sens .
    Et pourtant, là aussi, c'est la guerilla qui a triomphé parce que les autochtones défendaient leur droit de vivre libres et indépendants sur leur terre.

    Tel sera le cas des Palestiniens dépourvus de tout , mais leur seule arme est de récupérer leur terre qui a servi d'abri aux juifs . Ces derniers ont fui les Nazis et ont stationné provisoirement sur une terre appartenant à d'autres...cette terre n'est que la Palestine : la prunelle des yeux du monde libre.
    La guerre ou soulèvement populaire dure depuis 60 ans. Cette guerre ou soulèvement durera 600 ans - s'il le faut- jusqu'au jour où le drapeau Arabe flottera sur la Palestine....toute la Palestine ...avec ElQods comme capitale.
    Au bon entendeur salut !
    Regardez la vidéo tournée par la BBC et la RAI pour avoir une idée sur la lâcheté de l'agresseur juif.

    https://youtu.be/HtbgwbJqxpU

  • Je dois rectifier: agresseur israélien

  • en additif :

    je joins une autre vidéo pour vous démontrer les souffrances d'un peuple face à l'injustice impérialo-sioniste des plus macabre.


    https://youtu.be/Ksgwxk0rHHw

    David_Lévy

  • @David Devy, devenu David Levy ou simplement Mohamed, quand on raconte des balivernes en se faisant passer pour un juif, on ne recolte que du risible...A bon entendeur....

  • Jérusalem: ce que M6 n’a pas dit. Quelques mises au point historiques
    Un billet de Bernard Darmon, un ancien dirigeant de l'Union des étudiants Juifs de France, après le reportage de Bernard de la Villardière

    http://www.causeur.fr/m6-israel-jerusalem-villardiere-palestine-41844.html

  • @ Damien... l'annulation n'est que partie remise a plus tard - les israeliens n'abandonneront jamais Jerusalem aux arabes.... Cela ne sert a rien d'assener un camouflet additionnel a Obama avant qu'il ne fiche le camp de la Maison Blanche.

  • @Damien... J'ai lu cet article - il y a encore des omissions - la Cisjordanie etait jordanienne avant la guerre des six jours - aucun palestinien n'y vivait aussi bien qu'a l'est de Jerusalem. Le peuple palestinien est une invention du KGB... le reste vous le connaissez.
    Cela ne sert a rien puisque les dits palestiniens ou arabes qu'importe comment ils se nomment veulent leur etat sur les cendres d'Israel et cela Israel ne le veut pas, donc les territoires n'ont aucun effet sur le conflit qui lui est purement religieux. Les musulmans veulent l'Islam partout et ils l'auront au train ou vont les choses.

  • @ Libellule

    Le projet d'un Etat juif en Palestine a été initié par Théodore Hertzl en 1896 dans son manifeste " Der Judenstaat " (L'Etat juif)

    Hertzl a lancé son mouvement en réaction aux pogroms russes, à l'affaire Dreyfus et à l'antisémitisme de l'époque (lire par ex. Albert Londres "Le juif errant est arrivé" qui est dramatiquement prémonitoire) qui connaissait aussi des "zoos humains".

    Il s'est appliqué à développer son projet en le dotant de la banque coloniale juive et du fonds national juif en 1899 pour permettre l'achat de terrains en Palestine.

    Cela s'est passé donc bien avant la déclaration Balfour et contredit l'idée d'un "complot occidental" contre les juifs à les installer en Palestine. L'initiateur du projet vient d'un juif.

    S'il existe encore de l'antisémitisme, ses causes sont les mêmes que celles qui font le succès du discours islamophobe : préjugé+amalgame+ignorance.

    C'est une instrumentalisation politique, une manipulation de masse qui joue sur les peurs. Le ressort de la Shoah a été la capacité à convaincre les Allemands que les Juifs étaient une menace pour leur survie. L'actualité montre que le politique joue encore à manipuler les angoisses et les frustrations et qu'il y a beaucoup de gouvernements et de partis qui comptent un porte-parole de la peur, quand cette peur ne résume pas l'essentiel de leur programme.

    Le concept de " patriotisme constitutionnel " d'Habermas est une solution pour prévenir la dérive fascistoïde. Une prévention sérieuse et efficace impose d'enseigner les valeurs fondamentales de la démocratie durant tout le cycle scolaire, plutôt que d'en réserver le savoir aux étudiants des facultés de droit. Ce qui n'est pas propice à entretenir la confiance de l'opinion dans la démocratie, les institutions et la justice. Cette évidence n'est jamais débattue.

    L'ignorance du fonctionnement des institutions fait le succès des démagogues, comme celui des religions fait celui des intégristes. Nous sommes à la convergence des deux par la faute de ceux qui sont au pouvoir et n'ont jamais promu sérieusement la démocratie et le droit des peuples. Leurs programmes - quand ils en ont un - ne laissent pas entrevoir un moindre espoir de changement.

  • Hommage aux bouffons, ceux qui appellent à 600 ans de guerre s'il le faut comme ceux qui connaissent les désirs des palestiniens et leur prêtent l'intention commune d'annihiler leur voisin "israélien" ou "juif". Bien entendu les bouffons dans leur fauteuil savent les choses mieux que les gens qui vivent sur place, en particulier les dangereux déviants qui seraient prêts à vivre avec tous les êtres humains qui les entourent, pourvu qu'on les laisse respirer, et qui sont toujours ravis que les bouffons leur expliquent que non, décidément, ils ne sont pas d'accord et qu'ils doivent foutre leur vie à la poubelle et celle des générations qui les suivront.
    Il y a quelques années, malgré la situation et les haines, une étude très large avait bien montré que près de 3/4 des Israéliens et de 3/4 des Palestiniens voulaient la paix dans deux états coexistant pacifiquement. Malheureusement presque autant pensaient qu'il n'y aurait jamais d'accord possible à cause de l'autre...
    Quel est l'intérêt, dans cette situation, de vos discours de bouffons qui entretiennent l'idée de l'impossibilité de la paix ? La paix elle se fait dans toutes les situations, même en l'absence d'inclination à la paix des dirigeants ennemis, l'histoire le montre.
    Vos rengaines sont pitoyables.

  • @ Patrick, desolée de vous contredire en dépit de vos connaissances... Bien avant Herzl les juifs habitaient la Palestine durant l'empire Ottoman et même bien avant - Les juifs qui fuyaient la Russie s'étaient aussi installés en Palestine et avaient acheté des terres. Herzl était même prêt à convertir au christianisme les juifs afin de sauver leurs vies. Il a été nettement devancé par les juifs de l'Europe de l'Est.
    Quant au complot, nul ne peut ignorer les vents antisémites qui existaient au Moyen-Orient bien avant la création de l'état juif, à travers le Mufti de Jérusalem qui s'était accoquiné avec Hitler pour nettoyer la Palestine de toute présence juive. Les occidentaux qui tenaient entre leurs mains tout le Moyen-Orient et avaient distribué ses terres aux tribus arabes qu'ils avaient choisies, n'ignoraient pas où les juifs allaient chuter - dans un bourbier avec le panarabisme et le roi Farouk d'Egypte qui ne cachait nullement ses vues sur la Palestine et ses juifs... Enfin, pourquoi des occidentaux qui connaissaient le problème de très près ont préféré converger les juifs dans ce coin sans se munir de garantie à leur survie? La solution finale - Israël dans son délabrement total b'avait que peu de chances de tenir face aux armées de la ligue arabe coalisées.... Le reste vous le connaissez sans doute.

  • à Hohoho - vos réponses sont puériles et immatures. Si les arabes de Palestine voulaient la paix il l'auraient eue déjà en 1948 lors du partage de la Palestine... Ils ont choisi des terroristes comme dirigeants et aujourd'hui ils les ont agrémenté d'une dimension islamique dans le conflit.

  • CQFD

    .

  • La paix durable passe par la création d'un état palestinien avec des frontières pertinentes et donc la fin de la colonisation et même la rétrocession de territoires. En face, les israéliens doivent pouvoir vivre sans être agressés et donc sans devoir répliquer.
    Deux états voisins dont les liens économiques notamment empêcheraient tout affrontement. Ca passe par la neutralisation des extrémistes de droite israéliens mais également des extrémistes du camp d'en-face qui veulent uniquement l'anéantissement d'Israël.

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu