Avertir le modérateur

Le blog publie le rapport que Trump ne veut pas voir publié

Combien de temps va durer Trump ? Au premier abord, on peut dire qu’il va tenir quatre ans, vu la sacralisation de la fonction présidentielle aux Etats-Unis (Amérique du Nord, territoire indien occupé), mais il ne faut pas écarter que notre ami, idole des masses populaires en perdition, se fasse dégager prématurément, car ce lunaire - obligé de dealer avec le Parti Républicain - a choisi comme vice-président Mike Pence, qui est jugé très honorable dans cette maison.

Bref, le jour de l’investiture de Trump, se trouve diffusé sur Internet, à partir du site BuzzFeed, un drôle de document. Il s’agit d’une compilation de mémos anonymes et informels, sur 35 pages, rédigés sans citer les sources et sans preuves. C'est au lecteur d'apprécier la valeur probatoire au regard de la cohérence du récit. Pas d’en tête, ni de signature, donc pas la peine de s’y arrêter, la pente glissante des coups tordus des services étant ingérable.

Sauf que.... Sauf que ces mémos, attribués à un ancien agent du M16, le renseignement british, ont été jugés dignes d'intérêt par les quatre boss du renseignement US, à savoir le directeur de la National Intelligence James Clapper, le directeur du FBI James Comey, le directeur de la CIA John Brennan, and et le directeur du NSA Mike Rogers. A tel point que la semaine dernière, ces gentils garçons ont soumis ce document à Obama, à Trump et à quelques chefs à plumes parlementaires.

Et pas de chance, les voici sur Internet le jour de l’investiture.

Trump est furieux de cette publication, et je ne peux donc faire moins que de la relayer. Voici donc le document.

On y lit quoi ?

1/ Des histoires sur les relations entre Trump et la Russie, rien de neuf, et en fait, rien de délictueux. Le staff du Parti démocrate déconnait, et des petits malins l’ont fait savoir. Rien de plus.

2/ Une sordide histoire de cul, selon laquelle Trump aurait réservé la suite d’un grand hôtel de Moscou, qu’avait occupé le couple Obama, pour y organiser une partouze avec des prostituées, qui lui urinaient dessus, et le tout étant filmé par les services, qui contrôlent ce genre d’établissement.

Réponse de Trump : « je n’aurais jamais rien fait ça dans ce genre de chambre d’hôtel, car je sais qu’on y est filmé ».

- Imbécile, c’est presque un aveu…

- Ben arrête, tout le monde sait que je ne suis pas professeur de philosophie…

Alors, ce qui s’est passé ?

Il y a le côté virtuel, c’est-à-dire la véracité, si vivement contestée, de ces allégations. Nous aurons bien le temps de voir, le feuilleton ne fait que commencer.

Mais il y a le côté réel, celui d’une démocratie étasunienne, véreuse jusqu’à l’os. Ce qui fait aussi partie du bilan d’Obama. Comment ce type peut-il dire : ce qui se passe maintenant n’est pas mon fait ?

En attendant, installez-vous, respirez bien, et prenez tout votre temps : vous allez en direct live assister au naufrage de cet Etat voyou et vérolé qui depuis cinquante ans – la guerre du Vietnam – sème la guerre dans un monde qui n’aspire qu’à la paix. Et ça, c’est objectivement une bonne nouvelle.

RC Moscow 0444_1.jpeg

La chambre de la suite machin chose du Ritz Carlton de Moscou,

sous l’œil des caméras

Commentaires

  • Le Pissegate? Au départ, une "blague" de 4chan, qui aurait piégé les services secrets américains, semble-t-il.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/l-amerique-selon-trump/20170111.OBS3669/sextape-et-compromissions-d-ou-vient-la-note-secrete-sur-trump.html

    http://www.dhnet.be/actu/monde/un-simple-fake-a-l-origine-des-pretendues-frasques-sexuelles-de-trump-5876080acd708a17d560f4a7

    "Cette nuit, devant le cataclysme qu'a provoqué sa farce, le créateur de cette incroyable histoire est réapparu sur le réseau, choqué que les services secrets "y aient cru à ce point".

    Wikileaks confirme le fake.

  • Ragots,

  • Salut Gilles,
    Je suis étonnée que vous aussi vous vous mettiez à répandre des ragots sans doute fabriqués par les Démocrates... Vous nous avez habitué à infiniment mieux...
    Votre haine de Trump vous ferait-elle perdre à vous aussi toute retenue ?
    En tous cas, je suis bien d 'accord avec la fin :
    Mais il y a le côté réel, celui d’une démocratie étasunienne, véreuse jusqu’à l’os. Ce qui fait aussi partie du bilan d’Obama. Comment ce type peut-il dire : ce qui se passe maintenant n’est pas mon fait ?

    En attendant, installez-vous, respirez bien, et prenez tout votre temps : vous allez en direct live assister au naufrage de cet Etat voyou et vérolé qui depuis cinquante ans – la guerre du Vietnam – sème la guerre dans un monde qui n’aspire qu’à la paix. Et ça, c’est objectivement une bonne nouvelle.

  • Bonjour

    1/ C'est un document, dont tout le monde parle, alors autant pouvoir le lire. Chacun est majeur et peut se faire son idée de ce que vaut ce document, que je rappelle anonyme, et sans preuves.

    2/ je dis que ce document est pour moi poubelle directe. Ce n'est pas moi, mais les dirigeants des 4 grandes agences du renseignement US qui lui ont donné de l'importance, en le transmettant à Obama et Trump, et en le faisant fuiter le jour de l'investiture

    3/ C'est donc la publication qui est l'évènement, plus que le rapport lui-même. Le fait qui compte n'est pas le document, mais que le nouveau président le jour de son investiture se trouve en guerre déclarée avec les quatre agences.

    4/ Donc ça, promet, d'où la conclusion

    5/ Je n'ai de haine contre personne, et je peux déplorer que le niveau des élections US sont avoir le moindre affact vis à vis de Trump, Obama ou Clinton. La seule question qui m'intéresse est de savoir si ce pays va être tellement miné qu'il va devoir réapprendre le sens des mots "frontières" et "Etat souverain", pour faiblir dans sa domination du monde, qui bafoue la charte des nations unies, avec leur criminel devoir d'ingérence.

  • La publication de ce document n’est qu’un des éléments de la guerre déclarée à Trump par l’oligarchie, via leurs relais politiques, la CIA et les médias. Je n’ai aucune sympathie pour Trump, mais l’hystérie qui a suivi son élection surprise révèle un état en crise profonde et surtout met en évidence l’action de forces jusqu’ici cachées (et des connivences troublantes).

    Quel est donc le problème avec Trump qui n’est pas un révolutionnaire et dont les idées se situent très à droite de l’échiquier politique ? Personne dans les médias ne l’explique et pour cause. Son seul défaut pour l’oligarchie, mais il est de taille, c’est son indépendance. Il agira selon son humeur et ses orientations, dans certains domaines, contrarient directement des plans de domination mondiale élaborés de longue date. Son protectionnisme affiché va à l’encontre de projets permettant la soumission des peuples aux multinationales (TAFTA, par exemple). Et il pourrait remettre en cause le rôle de l’OTAN qui est un élément central de la mise sous tutelle des états européens.

    Alors, tout est bon pour l’attaquer, y compris des rapports évidemment complètement bidonnés. Encore huit jours à tenir avant son investiture ; ça risque d’être dur dans les jours à venir. Et rien ne dit que ça va se calmer ensuite. Je pense plutôt le contraire, mais l’action sera plus souterraine. Peut-être même assisterons nous à une tentative de destitution du style de ce qui a été fait au Brésil ou de ce qui est tenté en ce moment au Venezuela. Ce serait paradoxal de voir les États-Unis utiliser leurs méthodes de déstabilisation sur leur propre pays.

  • Si Bernie Sanders ne s'était pas grossièrement fait baiser la gueule par le clan Clinton, les USA auraient probablement à l'heure qu'il est, un président de gauche,

  • Existe-t-il une autre alternative à celle du Gégé de Lyon et du Trump des USA, pour échapper à ces dramatiques guignols ?

    Reste à savoir si apprendre que c'est un luxe de riches à se faire pisser dessus peut réconforter les ménages modestes à se faire chier dessus pour rien ?

  • L'oligarchie financière mondiale qui déclare la guerre à Trump, elle est bonne celle-là, c'est la meilleure de la semaine. :-)
    A force de chauffer, il y a des logiciels qui sont vraiment en déroute.

  • @hohoho

    Si c’est à moi que vous vous adressez, vous pourriez le faire poliment et argumenter un minimum. Je suis assez ouvert pour accepter des objections. Et, sinon, si vous ne comprenez rien à ce qui se passe, évitez d’étaler votre crétinerie. Moi aussi, je peux être impoli.

  • Non au contraire je vous félicitais. Le grand complot de l'ombre dans un monde en noir et blanc, on connaissait déjà, c'est confortable et tellement subtil dans le combat politique que les types comme Trump vous en remercient tous les jours.
    Mais Trump, le comble de l'affairiste affranchi de toute règle, le champion des accointances avec les puissants, le roi d'un empire médiatique, lui la cible du complot mediatico-financier, oui bravissimo, c'est à se rouler par terre.

  • Votre ironie me laisse froid. J‘ai bien indiqué que je n’avais aucune sympathie pour Trump et que je n’ai aucune confiance en lui. Qu’il soit un affairiste sans scrupules, c’est fort probable. Le seul point positif que je lui ai trouvé, c’est son souci d’établir de meilleures relations avec la Russie. Ceci étant, votre argumentaire me semble tout de même un peu court : vous n’aimez pas Trump, moi non plus, mais il faudrait peut-être regarder un peu plus loin, non ?

    Alors expliquez nous donc pourquoi la quasi totalité des médias aux États-Unis et en Europe a pris fait et cause contre lui. Expliquez nous l’hystérie qui s’est emparée des dirigeants européens, notoirement soumis à l’oligarchie atlantiste. Expliquez nous les manœuvres de Soros. Expliquez nous les interventions délirantes de la CIA.

    Jamais dans l’histoire des États-Unis une telle campagne n’a été orchestrée contre un candidat, avant son élection et après qu’il ait été élu. Quelqu’un est derrière cette campagne. Qui ? Évidemment ceux qui soutenaient Clinton. Et qui était derrière Clinton ? Les médias, le complexe militaro-industriel, l’oligarchie financière, Golman-Sachs en tête, la CIA. Qui soutenait Trump ? C’est moins clair, mais probablement une partie du FBI, des militaires, des policiers.

    Allez, faites travailler vos méninges au lieu de vous rouler par terre (vous être décidément incorrigible).

  • Trump a été indirectement élu par les élites qui l'ont pris pour cible, Le Pen va être élue selon le même principe : dire merde aux donneurs de leçons de morale, peu importe le chaos.

  • Personnellement je salue Obama, Biden et leurs proches, des gens admirables qui ont choisi d'assumer toute la difficulté qu'il y a à devoir composer avec la multitude de forces contraires qui pèsent sur ce monde. La politique qu'il leur a été possible de faire, leurs erreurs, leurs renoncements, leurs impuissances, ont fait des victimes, des gens ont subi l'injustice, d'autres ont perdu la vie. Ils assument, non au sens cynique du terme, ils le portent sur leur visage, Obama a pris au moins vingt ans en deux mandats.
    Que les grands esprits qui pondent de grandes équations du style Obama = Bush en fassent autant.

  • Les compatriotes syriens, morts sous le coup des armes US et financées par les US, n'ont pas eu le temps de prendre vint ans en deux mandats. Ils en sont morts.

  • Le blog assumera son analyse sur la Syrie, j'en suis sûr, mais pour ce qui est d'Obama c'est bien le blog qui a joué les midinettes naïves en 2007 et 2008. C'est d'ailleurs tout à l'honneur du blog de ne rien effacer des anciens articles, on peut le reconnaître.

  • Par ailleurs le blog, dans sa vision limpide de la crise syrienne, nous expliquera sans doute un des ces quatre pourquoi Obama, appliqué à planifier la chute d'Assad, est allé faire la paix avec son plus proche allié, lui permettant de voler au secours d'Assad.
    Enfin Dinucci, qui annonçait le bombardement de l'Iran, a sûrement une théorie là-dessus.

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu