Avertir le modérateur

Souffrance socialiste : Les députés votent l'installation de caméras dans les fédérations PS

Les mois qui viennent seront redoutables pour les militants socialistes, et le Parlement s’en inquiète. Pour éviter que des actes de cruauté ne se reproduisent dans les fédérations PS, comme l'ont montré des vidéos chocs diffusées l'an dernier, les députés ont voté deux amendements dans le cadre d'une proposition de loi sur la vie politique à gauche.

Ce texte prévoit l'installation de caméras dans les fédérations PS afin de limiter la souffrance des militants, après la diffusion de ces terribles images clandestines, instaure un Comité national d'éthique des fédérations PS, et durcit les peines en cas de maltraitance des militants.

loi-travail-et-49-3-la-permanence-du-ps-tague-lorient.jpg

Le Sénat devrait examiner cette proposition de loi en février, l'objectif étant un vote définitif avant début mars, date à laquelle cesseront les travaux de l'actuelle législature pour cause de campagnes électorales pour la présidentielle et les législatives.

Parmi les fédérations PS, nombre d'entre elles se sont déjà équipées de caméras et certaines ont récemment annoncé leur volonté de franchir ce pas.

Pour éviter tout débordement sur l'utilisation de ces images vidéo, il est prévu des garde-fous. Les images ne pourront être conservées plus d'un mois et respecteront le régime de la loi de 1978 Informatique et libertés, en particulier en ce qui concerne les sanctions en cas de détournement de finalité ou de divulgation des images. Elles peuvent aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende.  

Auront accès aux vidéos les services vétérinaires, qui sont déjà présents sur ces lieux de mise à mort politique que sont les fédérations PS, et également les responsables du Service de Protection des Socialistes (SPS), dont le rôle est de plus en plus important dans les fédérations.

Un second amendement introduit la possibilité pour les parlementaires « de visiter les fédérations PS pour vérifier si elles respectent le bien-être socialiste ». Les élus devront être accompagnés des services vétérinaires compétents, mais ils ne pourront venir avec des journalistes. Cette possibilité a été écartée en raison de l'inquiétude que cela avait suscité au comité directeur du PS.

Les syndicats ont exprimé leur opposition : «La protection des militants dans les fédérations PS n'est pas une affaire de caméras même si certains profitent de ce débat de société pour exister médiatiquement. C'est avant tout une question d'hommes, de formation et de bon sens». Une prise de position digne, mais un peu décalée du réel.

387777-des-crochets-dans-un-abattoir-de-la-region-parisienne_0.jpg

Commentaires

  • Le correcteur orthographique a encore buggé, faut pas le faire veiller si tard!

    On n'écrit pas "Comité national d'éthique des fédérations PS", on écrit "Comité national étique des fédérations PS" , ou "Comité national des fédérations étiques du PS", étique comme la fameuse mule de Miguel de Cervantes.

  • "Les minutes de l’Assemblée nationale retiendront que l’obligation d’installer des caméras a été adoptée par 28 voix contre 4. L’hémicycle était plus que dégarni : la France politique regardait alors d’autres images transmises par des caméras : celles du premier débat télévisé de la primaire de la gauche. Il n’y fut aucunement question de souffrances animales."

    https://jeanyvesnau.com/2017/01/13/les-cameras-de-videosurveillance-sur-le-point-de-franchir-la-porte-des-abattoirs-de-france/

  • Il était temps de réagir. Plus de 40% des vertébrés ont disparu (sans parler des 80% d'adhérents).Les images d'archives permettront de se rappeler à quoi pouvait ressembler une permanence socialiste.

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu