Avertir le modérateur

  • Je prends le pari : Le Pen ne sera pas au second tour

    Rendez-vous le dimanche 23 avril 2017 à 20 h : je fais le pari que Marine Le Pen sera éliminée au premier tour. Elle faisait son grand meeting hier, et franchement, c'est faiblard.

    Imposture_(2).jpg

    1/ Marine Le Pen, comme les autres produits médiatiques, va souffrir du dégagisme. La société va vite, et comme la politique n’apporte rien de solide, il faut du neuf pour le show. Or, la famille Le Pen, c’est la préhistoire. Il y a 20 ans, c’était Jean-Marie, maintenant c’est Marine, et dans 20 ans ce sera Marion… Marine Le Pen aurait pu avoir un avenir si elle avait réellement renouvelé la donne avec du crédible, mais, s’accrochant au nom de Le Pen, alors qu’elle est en procès avec son père, elle n’assume rien et se contente de nous filer du Jean-Marie affadi.

    2/ Il fut un temps où Le Front National avait un véritable effet d’entraînement dans la société française, mais ce moteur est cassé. Sarkozy, avec le consensus de ses ministres soumis qu’étaient Fillon et Juppé, a validé tous les thèmes de l’extrême droite. Tous ! La Gauche s’est glissée dans le même moule, Hollande faisant applaudir par les parlementaires réunis à Versailles la déchéance de nationalité. Un avachissement déplorable, mais au final une question simple : pourquoi voter Le Pen quand la Droite ou la Gauche (institutionnelle) font la même chose ?

    3/ Le vote Front National a toujours été un vote de divertissement. Il m’arrive une embrouille, une administration me casse la tête, un abruti me pourrit la vie : « je vote Le Pen ». Un vote réactionnel, sans contenu, et un parti destiné au sort des baudruches.

    4/ Le programme du Front National est nul, archi nul. La France sans l’Europe, abandonnant l’euro pour revenir au franc, et sortant de la Cour européenne des Droits de l’Homme : quel avenir ! Taper sur les plaies du système, mais sans la moindre analyse, sans la moindre proposition, ça ne mène pas loin. Pour faire genre, Madame Le Pen se revendique des victoires du Brexit et de Trump, au moment même où ces modèles montrent leur vanité.

    5/ Le FN n’a pas su constituer un staff de dirigeants crédibles. C’est pitoyable… On trouve Madame Le Pen, fille de Papa, son mari Monsieur Alliot, son énarque Philippot, le toujours amusant Collard. Quatre personnes pour gouverner la France… Arrêtez le délire.

    6/ Le FN perd toutes les élections. Au-delà des fantasmes sondagiers, quels sont les résultats électoraux du FN : Hénin Beaumont, et c’est tout ! C’est-à-dire une ville ouvrière, historiquement terre du Parti socialiste, avec des leaders embourbés dans des affaires de corruption. Alors qu’en France les élections régionales sont le type même du vote « défouloir », vu l’absence de pouvoir des régions, alors que le Parti Socialiste était par terre, vu la gouvernance de Hollande, et que Les Républicains étaient par terre, vu les frasques électorales et bygmaliennes de Sarkozy, le FN n’a gagné ni la région PACA, ni la région Nord-Pas-de-Calais. Le pays n’en veut pas, c’est clair.

    7/ A longueur de journée, Les Républicains et le Parti Socialiste passent leur temps à grossir l’influence du Front National pour réduire le discours politique à une véritable prise d’otage de l’opinion : « C’est moi ou le FN ». N'ayant pas grand chose à dire, ils cherchent à profiter de cette politique de la peur. Dans la semaine, Juppé va remplacer Fillon, en expliquant : « j’accepte, parce qu’il faut faire barrage au FN ». Invoquer Le Pen, c’est un moyen de ne pas penser, et visiblement rien ne les fait plus souffrir que de penser par eux-mêmes.

    8/ Vient enfin le meilleur, le plus important mais aussi le plus évident. Le peuple français n’est ni raciste, ni xénophobe. Quand il s’énerve, il vote Le Pen, mais en dehors de la part – historiquement constante – de vote extrémiste, il n’y a aucune contagion. Le peuple français est fondamentalement solidaire et attaché aux principes fondamentaux du droit. Dès que l’occasion se présente, sur le terrain, nos compatriotes, de tous les milieux, témoignent de trésors de solidarité et d’attention pour les démunis et les vulnérables.

    *   *   *

    Non, la France n’est pas Le Pen, ne l’a jamais été et ne le sera jamais. Le FN n’a jamais rencontré le pays, ne l’a jamais compris, et ne fait pas partie de son futur.

    - Et moi, je fais quoi là-dedans ?

    - Retourne gérer tes affaires d’héritage avec ton papa, Marine, et tchao.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu