Avertir le modérateur

Ibrahim Maalouf, un petit cochon ?

handshake-respect.jpgMais qu’est-ce que les mecs ont dans la tête ? Où plutôt, qu’est-ce qu’ils n’ont pas ?

Cette affaire date de décembre 2013. Une collégienne, quatorze ans, alors en classe de 3eme, obtient un stage « découverte » auprès d’Ibrahim Maalouf, avec une semaine en studio à Ivry-sur-Seine. Tout va bien,… mais en fait pas du tout : le musicien pète les plombs, embrasse la jeune stagiaire sur la bouche, et lui adresse plus tard un SMS lui demandant une photo d'elle nue… Quatorze ans… Lui était âgé de trente-trois.

Les parents découvrent le texto, contactent Ibrahim Maalouf, qui patauge et présente des excuses. Les parents sont prêts à passer à autre chose, mais la jeune fille va mal, marquée par ces faits, et les parents déposent plainte en janvier 2016.

Un an plus tard, ce mois de janvier, Ibrahim Maalouf est entendu par la Sûreté territoriale du Val-de-Marne, sous le régime de la garde-à-vue. La procureure de la République de Créteil, Laure Beccuau, a confirmé l’existence de l’enquête et la qualification retenue, à savoir atteinte sexuelle.

Atteinte sexuelle, l’infraction prévue par l’article 227-25 du code pénal, c’est franchement la honte : « Le fait, par un majeur, d'exercer sans violence, contrainte, menace ni surprise une atteinte sexuelle sur la personne d'un mineur de quinze ans est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende ». Une infraction pas simple à lire : la fille était consentante, parce qu’elle n’a pas été violentée et ne s’était pas débattue, mais comme elle a moins de quinze ans, son consentement ne fait pas disparaitre le caractère délictuel de cet acte sexuel. Donc, en dessous de quinze ans, tu fiches la paix aux gosses. Et on bascule en un instant sur la qualification d’agression sexuelle, en démontrant que le consentement de la fille de 14 ans, stagiaire, devant son idole, a été surpris.

D’ailleurs, la Procureur a précisé que dans « un état psychologique compliqué », l'adolescente, « qui était dans une relation d'admiration face à son idole », doit être à nouveau entendue « pour l'interroger sur les déclarations de l'artiste».

A part çà, Ibrahim Maalouf vient d’être honoré d’une Victoire de la Musique et d’un César.

Si le mec reconnait et dit qu’il se soigne, admettons. Sinon, faut pas m’en vouloir, je suis sûrement trop vieux jeu, mais s’en prendre aux gosses, ça me débecte.

Commentaires

  • "Petit" ??????????

  • Peut-on parler de "consentement" de la part d'un mineur même en l'absence de violence, contrainte, .... ? N'est-ce pas parce qu'ils sont présumés ne pas avoir de vrai consentement que les mineurs sont protégés ?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu