Avertir le modérateur

Les Républicains, prix Nobel de la girouette

coq6.jpgGrandiose : un virage à 180°, par vents contraires et avec le sourire. Encore une fois, il faut remercier les merveilleux scénaristes de cette présidentielle. Comme le disait Edgar Faure, « ce n’est pas la girouette qui tourne, mais le vent ».

Dimanche, ils étaient tous fous furieux contre Fillon, qui avait appelé à manifester contre la justice, avec le spectacle affligeant d’un candidat se précipitant pour obtenir la précieuse immunité présidentielle, alors que sa femme et ses enfants resteront justiciables de droit commun. Par paquets entiers, ils démissionnaient et larguaient les amarres, devant un Fillon qui sentait le gaz. Dimanche, Fillon, par son aveuglement, allait donner la victoire à Le Pen. Lundi, par sa lucidité, il était devenu le rempart contre Le Pen. Et lundi tout va bien. 

- Dimanche à 15 heures, personne ne voulait être sur la photo, et lundi à 19 heures ils se précipitaient tous pour être sur la photo ?

- Eh oui… Pas tous : Juppé était dans la très belle ville de Bordeaux.

Gardons cela comme un précieux souvenir,… toute cette espèce de cornichons cravatés, retournés comme une crêpe. C’est un cas rare de girouette collective.

En réalité, ils s’en fichent.

Ils s’en fichent d’abord parce que, à part une extrême minorité qui aspire à être ministre, les gros bataillons sont des élus locaux qui demandent seulement à être tranquilles dans leur circonscription.

- Je suis tranquille pour l’investiture et je peux être réélu quand les eaux de la droite sont hautes, pourquoi aller chercher plus loin ?

Ils s’en fichent ensuite parce qu’ils savent que la gauche est en lambeaux. Le vote Macron, c’est une surprise-partie de samedi soir, rien de plus, ça peut s’écrouler. Avec ses méthodes d’apparatchik, le conscienceux, Hamon va s’organiser pour arriver, pas à pas, à un score honorable,… c’est-à-dire au-dessus du score de Jospin, soit 16,18% des voix. Si avec ça, il n’est pas le prochain premier secrétaire du parti socialiste…

Seule petite nouvelle réjouissante au passage, le fait que Sarko, qui se croyait surpuissant en coulisse, voit son clan s’éclater  et lui perdre les manettes.

- Tu veux dire que les gens se fichent de ce que je pense ?

- Oui, tout à fait.

Commentaires

  • Et il dit quoi Gilles sur Mélenchon ? Ca manque, là, sur l'article.
    Merci encore pour tout votre boulot d'écriture qui me fait passer un bon moment au quotidien.
    Belle journée.

  • Fillon est confirmé, Macron est de ce fait en finale, il est donc le futur PR.

  • C'est dommage qu'il n'y ai pas de bookmaker en France ; il y a de l'argent à gagner en pariant.

  • Certains parlent de ticket Fillon-Baroin.
    Qu'est-ce que l'on rigole bien.

    In fine la soupe sera amère ; autant prendre ce qu'il y a prendre au fur et à mesure que cela se présente.

  • Toutefois, compte tenu de la grande capacité du mystique FF à créer la surprise, une finale Fillon/Le Pen serait sans aucun doute la finale la moins pourrie pour Marine, elle pourrait même l'emporter si les électeurs parient sur son incapacité à emporter une majorité à l'assemblée nationale, et donc à gouverner le pays.

  • La pornographie conditionne la vie politique

    L'Express
    L'UDI soutient Fillon mais attend des gestes


    - Oh, chouchou, et là, ça te fait du bien...

  • Le problème n'est pas la politique mais la validité intellectuelle de ceux qui la pratiquent et la crédibilité du cursus qu'ils revendiquent.

    Le type qui vote Le Pen parce que l'Etat n'a pas garanti efficacement son accès au droit à l'instruction a une excuse. L'Etat a manqué a son obligation positive et il est le premier responsable de la défection de l'opinion pour la forme démocratique des institutions.

    La brochette de guignols qui accumulent les inepties et gèrent l'imposture après avoir fréquenté les universités n'a en revanche aucune excuse et la liste des diplômés est impressionnante :

    MLP avocat (maitrise et DEA de droit, EFB Capa), Pilipipot très haut fonctionnaire (Lycée Louis Le Grand, HEC, ENA), Fillon sans emploi (maîtrise et DEA de droit), Macron très haut fonctionnaire (DEA, IEP Paris, ENA), Sarkozy avocat (maitrise de droit, DEA de science politique, CAPA), Stefanini très haut fonctionnaire magistrat au Conseil d'Etat (IEP Paris, ENA), Baroin journaliste (2 DESS et 1 DEA), Bayrou enseignant (agrégé), Borloo avocat et enseignant (CAPA, HEC, université de Manchester), Cambadélis sans emploi (DEA et doctorat), Hollande très haut fonctionnaire magistrat de la cour des comptes (licence en droit, HEC, IEP Paris, ENA) , Lagarde avocate assistante parlementaire d'un élu républicain au Capitole et femme d'affaires (Horton Arms school de Bethesda, IEP Aix en Privence, 2 maîtrises, 1 DESS, Capa), Wauquiez très haut fonctionnaire magistrat au Conseil d'Etat (agrégé de l'ENS, Dea de l'IEP de Paris et major de promotion de l'ENA), ...

    Entendre donc dire ou voir faire autant de conneries par autant de personnes ayant fait autant d'études, c'est à se dire que les études supérieures en France ne valent rien.

    Vu les dégâts, il serait temps que les grandes écoles et les universités s'inquiètent très sérieusement de ce qu'elles produisent.

    Personne ne relève le problème et n'interpelle les recteurs, les conseil d'administration des grandes écoles qui produisent une telle escroquerie intellectuelle.

    On dirait Porterhouse de Tom Sharpe.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu