Avertir le modérateur

Important : Fillon n’a pas fait appel de sa mise en examen !

Green-Yes-I-agree-button-300x300.jpgLors de son invraisemblable déclaration du 1er mars, à réception d’une convocation pour une éventuelle mise en examen, Fillon était entré en situation de résistance face aux juges, dénonçant une enquête partielle, partiale, des nullités de procédure, des violations de la séparation des pouvoirs, bref une horreur judiciaire. Il avait même expliqué qu’il avait saisi la chambre de l’instruction de la masse de ces irrégularités, et que celle-ci avait refusé de se prononcer, ce qui était l’injustice suprême. Il attendait la mise en examen de pied ferme parce qu’il était pressé de s’expliquer devant les juges pour dire la vérité et leur démontrer que le dossier était vide.

Bon.

Il y a un débat dans la presse, mais depuis quand un juge d’instruction devrait-il répondre aux articles de presse avant d’avancer dans la procédure ? N’importe quoi. Et ce recours qui aurait été rejeté par la chambre d’instruction, alors qu’avant la mise en examen, les personnes concernées ont le statut de témoin, et la loi ne leur offre aucune voie de recours vu que, justement, il ne leur est fait aucun grief.

C’est ainsi : plus c’est gros plus ça passe.

Sauf que la mise en examen a eu lieu, et on observe depuis de choses toutes simples, mais qui en disent long sur le personnage.

Contrairement à ce qu’il avait annoncé, Fillon ne s’est pas expliqué devant les juges pour prouver que le dossier vide. Il a fait une déclaration, ce dont les juges n’ont strictement rien à battre. Ce qui signifie 1) qu’il avait dit n’importe quoi et que 2) l’accusation est solide vu qu’il a renoncé à s’expliquer sans une étude approfondie du dossier.

- Donc, les trucs du genre « il n’y a rien dans le dossier, tout est bidon, on m’accuse parce que j’ai gagné la primaire », c’est du foin pour les ânes d’électeurs ?

- Oui, tout à fait.

Ensuite, encore plus fort, Fillon a renoncé à faire appel de la mise en examen. Et oui ! La mise en examen signifie qu’il existe « des indices graves ou concordants » d’avoir commis diverses infractions dont notamment le « détournement de fonds publics ». Aussi, la loi donne à la personne mise en examen la possibilité de faire appel devant la chambre de l’instruction, si elle estime qu’il n’existe pas de tels indices à son encontre. Donc, Fillon n’a pas fait appel devant la chambre d’instruction car il admet qu’il y a des indices graves et concordants de détournement de fonds publics (Il lui reste quelques jours, mais aucune déclaration pour dire qu’il fait appel).

Le droit est une matière complexe et subtile, mais il y a des rendez-vous simples, après chaque décision de justice : appel ou non. Ce qui signifie aussi que si vous ne faites pas appel, c’est que vous êtes d’accord, ou que le jeu n'en vaut pas la chandelle.

Là, on ne rigole plus. Il est grave de la part d’une personne qui a été parlementaire, premier ministre, et qui candidate à la présidence de la République, c’est-à-dire la haute fonction, garante de l’indépendance de la justice, de maintenir sa candidature quand elle reconnait qu’il y a à son encontre des indices graves ou concordants d’avoir commis une infraction aussi infamante que le détournement de fonds publics.

- Tu veux dire que le candidat est marron ?

- Je dis simplement qu’il n’a pas fait appel, et que donc, il accepte.

- Quand même, les juges doivent sourire du décalage entre les déclarations insensées du 1er mars, et de l’acceptation de la mise en examen.

- Sourire… Je pense qu’est c’est un degré au-dessus !

 

Commentaires

  • bonjour,
    il n'a pas quelques jours, il a 6 mois après sa mise en examen pour faire une requête en nullité, article 173-1 du code de procédure pénale.

  • @ Moi
    Il n'est pas d'accord mais il attend six mois plutôt que de contester tout de suite ?

    Ce serait étonnant qu'il se prive d'un moyen d'appel s'il en avait un.

  • s'il envoie sa requête en nullité ces jours-ci, cela va faire une nouvelle fois la une des médias et rappeler cette affaire. s'il le fait après l'élection présidentielle qu'il perd, cela n'aura pas d'impact sur le vote des français.

    pareil pour son annonce d'une plainte en diffamation, il ne l'a pas fait pour ne pas remettre de l'huile sur le feu.

    l'examen d'une requête en nullité à la cour d'appel de Paris, cela prend bien plus que les 2 mois prévus par le code de procédure pénale, il est donc impossible qu'il y ai nullité de sa mise en examen avant l'élection, même si ces arguments étaient recevables.

  • Alors que son programme anti-social constitue un danger avéré pour la majorité des citoyens, Fillon devient donc aussi un danger pour la République et pour ses valeurs si souvent invoquées à l'estrade.
    Que le pouvoir judiciaire l'exonère ou le harcèle, et la façon dont ça se passe techniquement, ça a peu d'importance au regard des implications morale et politique de la corruption avouée de ce Tartuffe. Dire que près de 3000 élus l'ont adoubé... c'est la N'Dranghetta ou juste la maFillia ?
    Nb : MonGénéral, auquel Fifi se comparait pour exorciser la révélation de ses turpitudes, avait fait l'objet d'un article assassin en 1958 dans l'Aurore : TanteYvonne aurait touché 20000 francs par mois entre 40 et 45. Voir  http://france-revolution-investigative-reporter.over-blog.com/2017/03/france-revolution-recherche-pour-vous-et-trouve-1958/2017-l-aurore/le-canard-enchaine-yvonne-de-gaulle/penelope-fillon.html

  • Voir le docu sur Zappa sur ARTE :

    http://www.arte.tv/guide/fr/048387-000-A/zapped

    Sa critique des Républicains : " When the Lie's so big " (par ex)
    les paroles : http://parolese.com/paroles-frank-zappa-when-the-lie-s-so-big/

    Music is the best

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu