Avertir le modérateur

Présidentielles : Je ne vois pas comment Macron ne s’écroulera pas

A moins d’un mois du premier tour, tout est possible. Je veux bien croire que les instituts de sondage font des efforts, mais franchement le décalage est total entre la vie réelle – les gens qui nous entourent – et ce que nous annoncent les sondages. Eux et la main steam press, qui vend du Macron matin, midi et soir.

L’affaire Soubelet nous explique clairement comment l’enflure Macron va s’écrouler.

maison-ecroulement.jpg

Soubelet était une bonne prise pour En Marche ! (vers la sortie)… ce parti qui n’a ni congrès, ni programme, ni dirigeants, ni fédérations locales… Un détail ! Un parti qui va de Alain Madelin à Robert Hue, un truc de oufs… et qui ose le parallèle entre la Gauche de 1981 et la Droite de 1934.

Le général Bertrand Soubelet  était le numéro 3 de la gendarmerie. Lors d’une audition devant les députés, en décembre 2013, il avait dézingué la politique du gouvernement sur le thème du laxisme, dans des termes qui avaient fait bander la facho-sphère. Pour ce manquement grave à l’obligation de réserve, le général avait été placardisé à l’outre-mer, avant de récidiver en publiant en avril 2016 « Tout ce qu’il ne faut pas dire », un livre de niveau post-ado.  Par grande générosité, l’administration lui avait évité le conseil de discipline, et l’avait placé sans affectation. Et notre général avait alors rejoint la chambre commerciale des opportunistes, je veux dire le parti En Marche ! (vers la sortie).  Tout en préemptant la candidature aux législatives dans la dixième circonscription des Hauts-de-Seine. Macron frétillait de cette recrue : un général, et  « symbole de la fermeté régalienne ». Tu parles…

Bon ?

Sauf que, un mois plus tard, Soubelet voit arriver coup sur coup Le Drian et Valls,... soit les deux qui l’avaient viré ! Trop drôle.

Et Soubelet apprend que pour son investiture, il va falloir attendre l’avis de la commission ad hoc de En Marche ! (vers la sortie), dont on ne connaît ni la composition, ni les méthodes.

Il est bien évident qu’à partir du moment où l’inconstant Macron donne les clés politiques de En Marche ! (vers la sortie) au staff de Le Drian, Soubelet est grillé comme une merguez sur un feu de bois.

Le général joue l’outragé : «J'avais besoin de croire qu'une nouvelle façon de faire de la politique était en train de naître»… Petit…

Cette tension sur les investitures pour les législatives va faire exploser En Marche ! (vers la sortie). Le PS, avec tous ses défauts, a fait la carrière de tant d’élus, les affaires de tant de succursales, que je le vois en capacité une fois de plus résister aux épreuves.

Mais En Marche ! (vers la sortie) c’est du vent. Valls et Hollande ont dit et redit qu’il voulait la fin du PS, et ils cherchent à instrumentaliser En Marche ! (vers la sortie) dans ce but.  

Une seule direction fédérale du Parti socialiste, celle de Lyon, a rejoint Macron. Deux ministres itou. C’est rien. En toute logique, Hamon devrait (1) jouer à fond la structure du PS, et (2) miser sur le vote traditionnel du PS. On verra.

Commentaires

  • C'est plus Mélenchon que Macron qui flingue Hamon. En effet "Peppone" et "petit Ben" sont sur le même segment marketing,

  • Effectivement, Macron apparaît de plus en plus comme un Nicolas Flamel de la politique.

    En Marche une pierre philosophale politique, une quadrature du cercle idéologique à propos de laquelle personne ne s'interroge sur l'illusion entretenue par des sondages réalisés avec des méthodes qui créent un doute sérieux, lequel est aggravé par la taille réduite des panels et des taux d'erreur importants.

    Ne pas oublier que dans la France rationnelle du XXI° siècle, la rubrique la plus lue dans la presse est l'horoscope. Ce pays aime les sorciers, les escrocs et les baratineurs...

    L'alchimiste nous fabrique un Golem à propos duquel des politologues et des philosophes s'interrogent depuis quelques temps déjà, mais avec beaucoup moins de succès et d'écho que les marchands d'études biaisées au rabais.

  • micron, c'est comme les bulles de savon que nous faisions quand nous étions petits. Irisées, chatoyantes, virevoltantes, mais ça finit toujours par éclater.

  • Macron c comme Justin Trudeau, élitiste et élégant donc éligible, et finalement élu...

  • A Lyon aussi, on a notre Fillon, si, si

    Présidentielle : une enquête ouverte contre de Laurent Wauquiez pour "détournement de fonds publics"

    http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/presidentielle-une-enquete-ouverte-pour-detournement-de-fonds-publics-a-l-encontre-de-laurent-wauquiez_2122159.html

  • Ah moi qui pensais que le blog allait s'emparer du malencontreux lapsus de Macron à propos de la médecine naturelle et foncer tête la première pour le dézinguer... le blog est moins obsédé que je le pensais. :-)

  • En arrivant ce matin, la Putzfrau a mis à la poubelle le billet nocturne "Macron soigne le cancer par les plantes" qui faisait désordre, ainsi que le commentaire de Patrick.
    Vous faîtes quoi la nuit, Hohoho, au lieu de venir lire les billets de Gilles?

  • Héhé damien, la réalité c'est que bien sûr je l'avais vu en prenant le café. C'était donc juste un clin d'oeil moqueur au blog qui pour cette élection navigue entre irrationnel et méthode Coué, qui d'abord dit le plus grand bien d'un mec comme Juppé, puis se déchaîne contre Macron en se déclarant prêt à voter Fillon pour l'éliminer (oO), et puis, dans ce billet fantôme, à voter tout sauf Macron (oO oO). C'est amusant.

  • Mal réveillé ou encore trop endormi ?

    Après l'échec de la gauche, je suis démocrate et je pense que c'est à la droite, ça s'appelle l'alternance.

    Tout sauf Macron, par ce qu'il est la représentation de l'opportunisme et de la fonction du chef, sans aucun groupe politique cohérent pour tenir l’assemblée

  • Macron a fait une belle boulette en traitant la Guyane d'île. Apparemment il a feinté quelques cours de géographie.
    À ce propos, Maître Devers , il court le bruit que le mouvement de grogne guyanais pourrait remettre en question l'élection présidentielle... Je ne vois pas comment. Certainement pas par l'abstention, peut être par blocage des bureaux de vote ?

  • Je ne sais pas qui est mal réveillé mais
    1) Être démocrate c'est être pour la droite en cas d'échec de la gauche? Celle-là est excellente, à noter (+scoop : le blog a réfléchi, finalement Valls était bien de gauche)
    2) Les mots ont-ils encore un sens? "Tout sauf Macron", en cas de deuxième tour Le-Pen - Macron, il faudra l'assumer celle-là.

  • Ce cher Henri a raison, c'est la pire élection présidentielle de la Vème. Alors oui, s'il avait eu les 500 signatures, il aurait un jugement quelque peu différent certes...

  • Prêts pour une finale Fillon - Le Pen ?

    http://www.sudouest.fr/2017/04/04/francois-fillon-mon-instinct-commence-a-se-dire-que-ca-va-bien-se-terminer-3336707-4706.php

    merci qui, merci Jean-Luc,

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu