Avertir le modérateur

  • Qui conduira la bataille des législatives ?

    Si Fillon est au second tour, l’affaire est pliée : on aura la droite 100% pour cinq ans, avec des législatives au meilleur score jamais connu. Dans cette hypothèse, les candidats fantômes de Macron disparaitront, le FN n’aura pas un député, et la gauche fracassée sera en survie. Cette perspective est tellement belle pour la droite qu’il faut prévoir une dernière semaine de toutes les surrenchères et de tous les coups tordus.

    fronton-assemblee-nationale-1024x680.jpg

    Sinon ?

    Fillon éliminé, c’est le retour de Sarko

    Si Fillon est éliminé au premier tour, c’est que Le Pen sera qualifiée, et ce sera donc à fond le « tous contre Le Pen ». Juppé étant sorti de la campagne, le seul leader après l’élimination de Fillon sera Sarko, qui se dépêchera d’appeler à voter Macron, et prendra à l’instant même le leadership pour les législatives, avec pour but d’imposer une cohabitation à Macron, qui sera alors limité à une sorte de Prince de la Principauté. Je vois mal les fantomatiques candidats aux législatives d’En Marche ! se faire une notoriété en un mois. Du coté, des Républicains, ce sera des efforts tous azimut vu les enjeux. Et ce sera Sarko qui fera la VIeme République, en contrôlant le pouvoir depuis l’Assemblée nationale.

    Mélenchon contre Fillon ou Macron

    Si le second tour, c’est Mélenchon contre Fillon ou Macron, c’est plié. Les votes Fillon/Macron deviendront interchangeables, et la gauche, divisée, sera perdante aux législatives.

    Reste Mélenchon/Le Pen

    Je n’y crois pas trop car à deux jours du premier tour, l’électorat Fillon/Macron choira celui des deux qui sera le mieux placé. Mais admettons.

    Mélenchon a derrière lui 30 ans de PS, et il s’était allié avec Rocard pour diriger le PS. S’il est qualifié, il soldera en une heure son programme au nom de l’unité et du barrage à Le Pen (ce que n'a pas su faire Hamon) et sur cette base, il peut gagner la présidentielle. Mais il n’aurait pas assez de temps pour investir des candidats cool dans tout le pays, et « président de tous les Français », il ne pourrait diriger la campagne des législatives. Qui, pour prendre le relais, alors qu’il a tout organisé autour de sa personne ?... Et il ne pourra pas virer Cazeneuve, qui sera ipso facto le patron des législatives, et activera tous les réseaux pour faire élire les députés PS, bien ancrés sur le terrain, et pas trop atteints par la défaite de Hamon, vu qu’ils auront fait le service minimum.

    On retrouverait alors Mélenchon Prince de la Principauté. Cazeneuve irait pépère se prendre un vote de soutien – et pas d’investiture, pas besoin – à l’Assemblée. Le président ne pourrait même pas nommer le Premier ministre, vu que Cazeneuve ne démissionnerait pas. Le pays serait dirigé par le Premier ministre, à partir de sa majorité à l’Assemblée, mettant en place au jour le jour, la VIeme République.

    Je ne veux fâcher personne, mais il me semble voir que la faiblesse des candidats à la présidentielle est telle qu’elle est entrain de niquer la Veme.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu