Avertir le modérateur

Trump et le déclin de l’Empire US

32849.jpgImprévisible, contradictoire, ignorant… et tellement petit… Trump accélère la chute US, et ça, ça fait plaisir à voir.

La journée d’hier commence par les résultats des élections en Iran. Même les plus acharnés adversaires du régime n’ont rien trouvé à redire sur la campagne, le déroulé des élections et le résultat. Forte participation, et victoire du camp réformiste de Rohani, avec la ville de Téhéran qui bascule.

Six mois après l’accord sur le nucléaire, l'UE avait en janvier 2016 levé ses (illégales) sanctions économiques et individuelles, et hier, Federica Mogherini, patronne de la diplomatie européenne, a salué le processus : « Les Iraniens ont pris part avec passion à la vie politique de leur pays. Je félicite le président Rohani pour le clair mandat reçu. L'UE est prête à continuer à travailler pour la pleine mise en œuvre du Plan d'action global commun, l'engagement bilatéral, la paix régionale et la satisfaction des attentes de tous les habitants de l'Iran ».

Au même moment, Trump appelait la quarantaine de pays à majorité musulmane sunnite à « isoler l’Iran », avec  cette fine analyse :  « Du Liban à l’Irak en passant par le Yémen, l’Iran finance, arme et entraîne des terroristes, des milices et d’autres groupes terroristes qui répandent la destruction et le chaos à travers la région. En attendant que le régime iranien montre sa volonté d’être un partenaire dans la paix, toutes les nations dotées d’un sens des responsabilités doivent travailler ensemble pour l’isoler ».  Retour de la bataille du bien contre le mal, merci de choisir votre camp...

Il faut dire que l’excellent Trump parlait depuis Ryad, une capitale de la démocratie, du respect du droit – notamment des femmes -, un régime qui n’a jamais entretenu le moindre lien avec les familles du terrorisme, et qui ne plaide que la modération et l’ouverture d’esprit en religion… Un nirvana de paix et de décontraction sociale.

Il faut dire aussi que l’excellent Trump devait faire des risettes aux barbus car il venait de leur faire signer pour 380 milliards de dollars de contrats, dont 110 d’armement, du jamais vu. Des ventes tous azimuts pour calmer l’establishment US qui a engagé les grandes manœuvres contre lui, en désignant un procureur spécial pour enquêter sur ses liens avec la Russie.

Bref, tout ceci témoigne de la grandeur d’un homme politique, affirmant de hautes vues stratégiques, à long terme. Le même Trump qui s’est ridiculisé dans sa précipitation à publier des décrets anti-muslim, bloqués par un juge fédéral, et par son illégal et inefficace bombardement en Syrie, qui en a fait un clown international.

Demain il sera en Israël et dans les territoires occupés de Palestine, pour proposer un plan de paix inepte, qui ne fera qu’aggraver la situation. Et ainsi de suite.

Bon, mais bien sûr, tout ceci c’est de la faute de l’Iran.

Le recul des États-Unis est inéluctable, et on le voit s’accélérer sous nos yeux. Les États-Unis ne parviendront pas tous les ans à refiler 110 milliards d’armes à l’Arabie Saoudite, ni ailleurs. Aussi, ce petit pays – 5% de la population mondiale – va devoir gérer l’écroulement de ses budgets militaires, la charge de sa dette et les tensions sociales qui s’enchaîneront, ce au milieu de grands moulinets diplomatiques.  

L’Europe, sous domination de l’OTAN – OTAN qui met la pression pour prendre le relais militaire – va se montrer fébrile et velléitaire, car la partie lui échappe. Dans un monde qui a besoin de paix, c’est-à-dire de stabilité des États dans leurs frontières, les années qui viennent montreront que les sages sont la Chine et la Russie, mais aussi l’Iran. On en reparlera.

Commentaires

  • Bon point de vu. J'aime la conclusion.

  • https://www.amnesty.org/fr/countries/middle-east-and-north-africa/iran/report-iran/

    le bonheur,

  • Un crétin gominé va lécher les babouches des wahabites qui financent l'EI et dénonce l'Iran comme responsable du terrorisme ! Voilà un président bien informé par des services de renseignement super compétents !

    Il faut un QI d'une huître pour ne s'exprimer au maximum qu'en 140 signes.

    Il suffit d'un seul caractère pour le dollar : $. Cela donne la taille possible du chiffre des factures du VRP du complexe militaro-industriel.

    Les USA, ce grand pays qui produit des présidents comme Trump et des logiciels plein de bugs comme Windows.

    Souhaitons que ce génie évite de venir mettre les pieds en France.

    RTL rapporte la contradiction imbécile du discours de Trump :

    http://www.rtl.fr/actu/international/l-iran-riposte-aux-attaques-lancees-par-donald-trump-en-arabie-saoudite-7788657551

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu