Avertir le modérateur

Affaire Grégory : L’enquête redémarre

L’affaire est commentée par le Procureur général, ce qui est assez rare, car du fait des aléas de la procédure, l’instruction se retrouve confiée à la présidente de la chambre de l’instruction, formation de la cour d’appel.  

photo-archives-illustration-lbp-1465934743.jpg

Aujourd’hui, ce sera la fin des deux dernières garde-à-vue, celle de Marcel et Jacqueline Jacob. Il pourra y avoir une présentation à la présidente de la chambre d’instruction pour une éventuelle mise en examen, ou une remise en liberté, comme pour les autres personnes venant d’être entendues. Attention, l’absence de mise en examen immédiate ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de mise en examen. Face à un dossier complexe, les magistrats peuvent préférer se laisser le temps d’étudier les procès-verbaux, pour ensuite convoquer en vue d’une mise en examen.

Hier, c’était une déclaration du Procureur général Jean-Jacques Bosc. Beaucoup d’explications sont données, avec grande prudence et une langue de bois de haut niveau, mais on apprend l’essentiel avec les infractions retenues à ce stade de l’enquête : « complicité d’assassinat, non-dénonciation de crime, non-assistance à personne en danger et abstention volontaire d’empêcher un crime ». On ne cherche pas l’assassin, mais on s’intéresse à des personnes qui sont impliquées dans l’assassinat pour avoir fourni aide ou assistance, qui n’ont pas dénoncé le crime, qui n’ont pas cherché à protéger l’enfant, et qui volontairement n'ont pas empêché un crime. Et les personnes visées sont de la famille proche. Le Procureur a également parlé de repérages par un homme portant la moustache, et souvent accompagné d’une jeune femme.

A priori, il n’y a pas beaucoup d’éléments nouveaux. L’ADN, qui est un élément de preuve fort mais pas définitif, n’a pas parlé. Des expertises en écriture seraient démonstratives, mais c’est un mode de preuve qui reste discuté. L’accélération serait dûe principalement au traitement informatisé de ce volumineux dossier, programme qui permet de collectionner les informations dispersées dans le dossier pour leur donner une cohérence.

Pour se replonger dans l’affaire, je vous propose deux vidéos, l’une très bien faite sur le déroulé des faits et de l’enquête, et l’autre sur le rôle de la presse. Quelle violence, c'est terrifiant...

Commentaires

  • On en a franchement marre de cette affaire, et si cette énième enquête ne débouche pas sur quelque chose de concluant ce sera un vrai scandale.

  • tout à fait cela ne doit pas être simple pour cette famille de se reconstruire face à leur deuil inachevé mais surtout face à se voyeurisme, à cette intrusion et à cette manipulation venant de l'extérieur qu'est la société

  • J'aime assez cette obstination de la justice à ne pas laisser en paix des assassins ou leurs complices.
    On découvre que le père de Gregory était détesté de toute sa famille notamment pour sa réussite, et que tous ces minables ont comploté dans son dos.
    On évolue avec cette affaire dans les bas-fonds de l'humanité.

  • Le procureur général en personne qui parle et décrit des avancées majeures,... il serait surprenant qu'il n'y ait rien dans le dossier
    Ne pas confondre avec le travail du juge Lambert...

    Vu la gravité des infractions, un mandat de dépôt est possible. Malgré l'age des personnes concernées, et l'argument sera d'éviter les contacts avec les autres personnes.

  • « je ne sais pas qui est l’auteur du crime, mais plusieurs personnes »

    Un procureur général de Dijon, Jean-Jacques Bosc, encadré de deux commandants de gendarmerie, ne parle pas comme cela sans des éléments très sérieux.

    La complicité d'assassinat est un crime, alors il faut s'attendre à un procès d'assises. Il suffit d'indices concordants pour renvoyer en audience de jugement, et là, attention à ce que deviennent les déclarations dans cette pression du procès, avec la perspective de réquisition de très longues peines. Fini de se foutre du monde.

    Indices, témoignages, analyse des profils, des motifs... dans ce qui est une affaire de famille

    "Je me rappelle de tout dans ma vie, et je ne suis pas sous tutelle, mais par contre je n'ai plus de souvenir sur les questions que vous me posez". Ouaip... Prendre ces grands pros des enquetes pénales pour des demeurés, c'est un risque à mesurer

  • Le parquet général requiert la mise en examen de Marcel Jacob pour séquestration, le placement en détention provisoire pour 4 jours.

  • http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/16/2595052-yves-burton-colonel-gendarmerie-revient-piste-bernard-laroche.html

    Ils savaient tous,

  • Jacqueline Jacob a été mise en examen et écrouée ce vendredi pour enlèvement et séquestration suivie de mort, dans le cadre de l’affaire Grégory Villemin.

  • « Les auteurs qui ont participé à cet enlèvement sont les auteurs du crime, sans qu’on sache qui a tué l’enfant. Il n’y aurait pas eu d’assassinat s’il n’y avait pas eu d’enlèvement. On ne sait pas avec précision dans quelles conditions est mort Grégory. »

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu