Avertir le modérateur

Alors, je ne suis rien ?

Des amis me signalent les propos tenus par un jeune trader, avec un melon XXL et une philo de batracien : « Une gare, c'est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien, parce que c'est un lieu où on passe, un lieu que l'on partage ».

Heureusement que ce genre de con ne fait pas de politique…

une_con_citation-600x315.png

Commentaires

  • Je le remets, ce sera mieux ici.

    Plus de 2 000 commentaires à 23h sous l'article du Fig qui relatent les propos si sympathiques du kid jupi-t'es-rien, qui, pour le coup, est un moins que rien.

    Et je ne peux m'empêcher de me souvenir de la tendresse avec laquelle un de mes profs de philo, Pierre Sansot, parlait des "gens de peu" aux quels il a dédié un ouvrage du même nom.

  • Je le remets, ce sera mieux ici.

    Plus de 2 000 commentaires à 23h sous l'article du Fig qui relatent les propos si sympathiques du kid jupi-t'es-rien, qui, pour le coup, est un moins que rien.

    Et je ne peux m'empêcher de me souvenir de la tendresse avec laquelle un de mes profs de philo, Pierre Sansot, parlait des "gens de peu" aux quels il a dédié un ouvrage du même nom.

  • Quelqu'un qui n'est rien est en devenir; il n'est pas fondamentalement rien ad vitam eternam. Faut s'élever un petit peu avant de juger en un quart de seconde ce qui sort du cerveau de quelqu'un de brillant et érudit.

  • @ Fran
    Vous en avez déjà connus des traders ?
    Moi oui.
    Brillant et érudit ; c'est exagéré.

  • "des gens qui ne sont rien" : faut le faire !

  • « Ces gens ne sont rien, ce sont des terroristes, des voyous et des assassins, et nous mettrons toute notre énergie à les éradiquer. » Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse avec le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, au terme du sommet "G5 Sahel".
    Cette précision nous permet de mieux comprendre qui c'est qui n'est rien, mais qu'on peut quand même croiser dans une gare ou autour d'un stade, dans une salle de spectacle ou un magasin, dans les locaux d'un journal ou sur une belle avenue du bord de mer.

  • Enfin des commentaires lisibles avec des signatures lisibles .

  • J'essaie de trouver un modèle qui tienne, les autres débordent... on va voir à l'essai

  • JUJU 1 a un problème avec les riens: dans son discours au MAli

    « Ces gens ne sont rien »

    « Ces gens ne sont rien, ce sont des terroristes, des voyous et des assassins, et nous mettrons toute notre énergie à les éradiquer »,
    avis aux riens des gares !

  • C'est une image juste et éclairante, qu'on retrouve maintes fois dans la littérature ou la chanson. Oui dans cette société quand on n'a pas de place, pas d'argent, pas de maison, on n'est rien. C'est une expression qui appelle à ouvrir les yeux et qui appelle à inclure les gens qui "ne sont rien".
    Aussi aigris, jaloux et lourdingues que soient les anti-Macrons de tout bord ces temps, je refuse de croire qu'ils aient réellement pris cette expression pour une marque de mépris. C'est juste petit, très petit.

  • On n'est pas dans la littérature ou la chanson, mais pour l'inauguration d'un salon des start up, et la référence est la réussite, avec cette approche violente. Ce en lien avec bien d'autres déclarations antérieures, et avec le 400 000 € d'argent public pour une soirée à Las Vegas avec "ceux qui ont réussi".

    Et j'espère qu'on peut critiquer le chef d'Etat sans etre considéré comme un antirépublicain, ou souffrant de maladie mentale.

  • Oui on peut faire des procès d'intention au chef de l'Etat et même, si je comprends bien, le traiter de con sans être interné. On n'est pas chez Poutine.

  • Congrès:
    A Versailles, Louis XIV, Roi Soleil, micron, roi sommeil!

    J'avoue, je me suis endormie.

  • Excellent discours du PR, il déconfit les inutiles et les arrogants, les doctrinaires et les discriminateurs en série,

    pour 40 berges, il assure grave le bonhomme,

  • Le débat progresse:

    Pour Brigitte Macron, son mari est "le plus beau président de la Ve République"
    Le Figaro il y a 1 h

  • @ Thierry L

    je n'avais pas vu ton com, je n'ai pas été trader mais néanmoins banquier 5 ans à la SG, et j'en ai connu des traders, c'est du hors normes, ce qu'ils font je n'approuve pas mais c'est du hors normes. Et à mon époque ils garantissaient le salaire de la banque de détail...
    Par ailleurs, il a été multiple le PR, pas seulement trader de riz ou de soja; par exemple on n'est pas resté au syndicaliste pour Bérégovoy, en tous cas ceux qui l'ont fait étaient les plus limités d'entre nous,

  • La réussite, ce gros mot,

    le rien ,cette victime,

    voilà en deux lignes, résumée, la ligne de pensée de la gauche, enfin de l'ancienne,

  • La Gauche est bien plus forte que la pensée d'un trader virant au télévangéliste. Il faut etre amoureux -
    genre Amy Winehouse - pour féliciter quelqu'un qui organise la société entre ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien. Surtout quand réussir, c'est faire du chiffre dans le business. Je vois passer bcp de monde au bureau, et le Prince a, outre son odieux mépris, tout faux

    Cet homme, si mal élu, devrait se renseigner sur l'histoire sociale en France, et s'intéresser à la vie réelle. Bref, ce qui l'attend

  • Gros besoin de vacances ?

    "Oui dans cette société quand on n'a pas de place, pas d'argent, pas de maison, on n'est rien".

    On n'a rien, et donc on n'est rien ? Vision ethno-bourgeoise des petits blancs hexagonaux.

  • Regardez les faits : la gauche à l'ancienne a filé chez EM, et bon débarras.

    A Lyon :Collomb et Tourraine, 40 ans de PS, Laferrière, 30 ans de PS, ces "jeunots" qui font leur outing, pour la gamelle de EM.

    Je vais bientot pouvoir reprendre ma carte au PS, l'air n'y est plus frelaté

  • Ma belle soeur, après des études méritoires, a été diplômée comptable, avec les options lui permettant de devenir expert-comptable.

    Mais sa mère a été rattrapée par l'âge, avec une sorte de démence paisible, qui l'éloigne de tout, mais qui reste apaisée, sociable dans son micro-environnement. Une vie qui ralentit, tout doucement. Il faut que rien ne la dérange.

    Ma belle soeur a été décidé d'abandonner sa profession, pour s'occuper de sa mère. Elle est venue vivre dans sa maison, et c'est du service 24 h sur 24. De ce fait, ma belle mère peut rester dans son environnement, sa maison, et c'est sa fille qui lui apporte une attention plus bienveillante que la lumière.

    Cela dure depuis trois ans. Et cela va durer bien encore, car ma belle mère est profondément apaisée, car elle reste dans ce qui est la maison (bien modeste, mais tellement chaleureuse) depuis tant d'année....

    Ma belle soeur est devenue totalement déconnectée de son travail. Si elle veut reprendre après... (Après combien d'années) d'interruption, elle sera out, car tant de jeunes diplômés mériteront sa place. Ce sera donc la galère et les minimums sociaux à vie, et les aides de la famille. Ses diplômes et son travail,...dégage !

    Alors, merci de m'aider à distinguer : dans une gare, est elle dans la file de ceux qui ont réussi ou de ceux qui ne sont rien ?

    j'ajoute que j'emmerde le connard qui a inventé une telle distinction sociale

  • Vous faites semblant de pas comprendre ou bien? Quand on dit "ils ne sont rien" c'est justement pour s'élever contre l'exclusion de ceux qui n'affichent pas les critères de la réussite. Il y a vraiment du mal de fait...

  • Ce qui est sûr, c'est que Macron est nul en interventions improvisées. Mauvais et incompréhensible lors de sa conclusion du premier débat entre candidats du premier tour. Très mauvais avec son roman de gare où des "riens" croisent des "winners".

    Heureusement pour lui, il a sa communication à l'américaine et le soutien de la quasi totalité des médias.

  • Mon avis, que personne ne m'a demandé, sur cette nouvelle présentation du blog.
    Tout ce noir me file le bourdon, ça ferait bien poularde demi-deuil mais sans l'odeur et la saveur.

    Pourquoi ne pas le remplacer par un beau bleu LR ou à défaut, un vieux rose PS?

  • Le pb, c'est la mise en page qui s'écrase... J'ai essayé ce modèle, ça a l'air de tenir

  • hohoho,
    on a très bien compris, et c'est de notre niveau
    Le mec n'est pas à un congrès de la mutualité, mais dans un"pouponière" de start up, donc faire du business à vitesse V avec des microstructures

  • Le même qui a fait dépenser 400 000 € d'argent public pour aller se faire photographier à Las Vegas avec ses petits héros.

    Pas le même empressement pour se rendre aux côtés de ceux qui ne sont rien.

    Réécoutez le son de son intervention: c'est vraiment un mépris profond

  • Sur le blog, le programme et la table des matières, un coup à droite, un coup à gauche! Comme micron? ;-)

  • Oui, et ça ne fait que commencer

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu