Avertir le modérateur

- Page 2

  • Bartolone : La France n’est plus souveraine, mais ce n’est pas grave

    Dimanche soir, Bartolone était au Forum de Radio J, invité à parler de l’Europe. Sujet intéressant alors que l’allié EELV venait de prendre position, au score de 70%, contre la ratification du traité de stabilité monétaire négocié par Sarkozy et sous-traité par Hollande.

    032b8bcd.jpg

    La République découvre le merveilleux 3%

     

    Les journalistes l’ont interrogé sur l’objectif de réduire à 3% du PIB les déficits publics sur 2013, et donc sur la saignée de 32 milliards d’euros annoncée par le leader minimo.

    M. Bartolone : « Je suis persuadé que sur les 3%, c'était à la Commission de dire qu'on ne peut pas demander le même effort aux pays européens lorsqu'il y a de la croissance et lorsqu'il n'y en a pas. Mais, je ne souhaite pas que ce soit la France qui donne l'impression de ne pas tenir ses engagements et sa parole, parce que nous aurions à le payer cher au niveau de la gestion de notre dette et de l'effort financier. Le président de la Commission, José Manuel Barroso, devrait se poser la question sur les 3% ».

    Un journaliste revient à la charge et lui demande s'il est possible de réduire les déficits à ce niveau.

    M. Bartolone : « Je pense que c'est intenable mais ce n'est pas à la France de le dire ».

    La réponse est venue dès lundi matin par Olivier Bailly, le porte-parole de Barroso : « La Commission ne voit pas de raison de changer l'approche actuelle en matière de politique budgétaire en ce qui concerne la France. Nous avons eu des assurances publiques et en bilatéral – encore la semaine dernière – de l'engagement des autorités françaises à respecter le déficit de 3% l'année prochaine ».

    Résumons, et c’est hélas très simple : 

    -          le président de l’Assemblée nationale estime qu’atteindre le seuil des 3% en 2013 est intenable car le pays est en récession, et qu’Hollande conduit le pays vers l’explosion ;

    -          l’Assemblée nationale ne peut pas se permettre de discuter le budget que présente Hollande ;

    -          l’Assemblée nationale renonce à sa souveraineté et demande à la Commission européenne de rendre un avis pour recadrer Hollande ;

    -          le porte-parole de Barroso répond pas question ;

    -          l’Assemblée nationale  va voter un budget intenable sur ordre de Barroso.

    Impasse économique, trésor pour les banques, souveraineté abandonnée... Je remercie Bartolone pour sa franchise, mais le jour où le Qatar débarque pour financer les banlieues larguées par la République, ça fait quand même beaucoup.

     

    banc.jpg

    Tout s'explique !

  • La France devra renoncer à ses lois anti-étranger et anti-Islam

    Ce WE était présenté comme celui de tous les dangers, et comme il ne s’est rien passé, tout le monde veut tourner la page. Pas moi, car l’attitude du « gouvernement » montre que les difficultés sont devant nous. Flag_of_France_svg.png

    Le grand flop du fantasme sécuritaire

    La donnée de base est claire : la communauté musulmane en France, dans son extrême diversité, se contrefiche de Charlie et des cinglés US qui veulent torpiller la campagne d’Obama. Bien sûr, les musulmans voient ce qui se passe, et souhaiteraient qu’il en soit autrement. Mais ils retiendraient volontiers la formule de Jacques Chirac : « Ca m’en touche une,… sans faire bouger l’autre ».

    La communauté musulmane est la plus tranquille qui soit, et cela reste un mystère de savoir ce qu’on lui reproche. De toute l’histoire de la République, on ne connait pas une seule manifestation violente de sa part ! Rien à voir avec les guerres de religion du XVI° siècle qui pendant dix ans, ensanglantèrent la France, avec plus de 100 000 morts. Rien à voir avec les Français de souche, qui sous Pétain, ont envoyé 80 000 Juifs dans les camps de la mort nazis.

    Restons rationnels et factuelsalgerie-drapeau.gif

    Les faits ? Voici une petite liste des affaires qui ont enflammé la France à propos de l’Islam ces deux dernières années, dans ce pays qui compte entre 5 à 7 millions de musulmans :  

    -          une demande d’annulation de mariage pour cause de non-virginité ;

    -          un restaurant Quick servant du hallal à Roubaix, à la satisfaction des clients ;

    -       une supérette Franprix ne vendant que du Hallal et pas d'alcool, à Evry ;

    -          300 femmes portant le niqab, outre celles venues des pays adorés que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite, qui font vivre les joailliers de Paris ;

    -          une femme portant la burqa ;

    -          deux rues occupées pour des prières une fois par semaine, une à Marseille et l’autre à Paris ;

    -          des aménagements d’horaires de piscine, réservés à toutes les femmes, dans une poignée de municipalités courageuses ;

    -       une femme cadre administratif dans une créche portant un foulard ; france,afrique,loi,colonisation

    -          trois moniteurs de colonie de vacances pratiquant le ramadan, et sanctionnés pour cela pendant 48 heures ;

    Rien d’autre. Donc, des évènements insignifiants au regard de ce qu’est un grand pays.

    Et pourtant… ça canarde sans relâche

    Cette semaine, cela a été une véritable hystérie gouvernementale. Deux cents amis qui font une prière collective aux Champs-Elysées, et c’était la République en danger !

    Alors que rien ne bouge dans la communauté, a été décidée une interdiction générale de manifester sur tout le territoire, genre état d’urgence ! Dans tous les centres-villes, d’impensables regroupements de forces de police, avec au final pour nos amis les flicmen, des crampes au motif tournage de pouces intensif…

    Et une presse chaud-bouillante, prête à transformer le moindre éternuement en tsunami… Parfois, ils m'inquiètent.

    Consternant.

    Alors ? DrapeauTchad0.jpg

    Je critiquerais volontiers le « gouvernement », mais il faudrait être sûr qu’existe un gouvernement, et ça, ce n’est pas évident. En six mois, ces amateurs, rescapés du rejet du sarkozysme, sont liquéfiés. A ce stade et si vite, c’est du jamais vu.

    Hollande a eu de fortes paroles : « Je rejette ce qui divise et qui oppose ». Niveau : dissertation de 4°. Petit rappel qui a son intérêt : Hollande était venu témoigner en faveur de Charlie Hebdo lors du procès des caricatures.

    Valls ? Maire d’Evry, il regrettait devant une caméra le trop grand nombre d’immigrés sur le marché, et demandait qu’on lui ajoute des white et des blancos. Quel dommage de ne pas l’avoir collé au tribunal correctionnel, on en aurait été débarrassé.

    En réalité, deux approches se conjuguent

    Il y a bien sûr une énorme part de manip’. Après les Roms, se faire les salafistes « purs et durs », c’est du miel pour les sondages, et surtout pour faire oublier les vrais problèmes : récession économique, augmentation du chômage, accord européen de Sarko, saignée de 30 milliards d’euros, qui va finir de tuer l’économie...photo-drapeau-maroc.gif

    Mais, plus grave, il y a une part de sincérité, c’est-à-dire que ces ignorants étaient persuadés que les muslims allaient descendre en masse dans la rue et demander la mort des dessinateurs de Charlie. Quand je vois le nombre de cars de police qui sont restés stationnés tout le samedi vers la place des Terreaux, à Lyon, je me dis que le ministère de l’Intérieur ne sait rien du pays réel.

    Le ministère ne peut faire état d’aucune antériorité. Aucune. Pour les caricatures du Jyllands-Posten, la seule réponse avait été une action en justice... Demander l’application de la loi, est-ce interdit quand on insulte Dieu, juste pour se marrer ? Est-ce violent de saisir la justice, contre une ligne éditoriale de gros beauf raciste ?

    Le ministère de l’Intérieur est totalement décalé.

    Un gros problème de leadershipgabon.jpg

    Les musulmans français ne sont pas mieux servis par leurs représentants officiels quand on entend l’inénarrable Boubakeur Dalil saluer, comme une découverte, la « maturité » de la communauté. Mais, Dalil, cette maturité est acquise depuis des décennies,… notamment quand tu faisais le beau dans la Mosquée de Paris, alors que les musulmans n’avaient pour lieux de culte que les hangars des grandes industries ou les salles communes des foyers SONACOTRA.

    Cette maturité s’est affichée de manière encore plus forte quand la communauté a répondu par l’indifférence à tes déclarations, seul arabe et musulman à avoir reconnu comme juste l’agression d’Israël sur la population de Gaza, en décembre 2008/Janvier 2009, agression constitutive de crimes de guerre avec 1 600 morts, 5 000 blessés graves, des destructions en masse et toutes les mosquées de Gaza frappées par des armes lourdes.

    La réalité est que les autorités françaises sont à la dérive

    Devant le spectacle d’une telle errance gouvernementale, un regard rétrospectif est nécessaire.

    Tout est parti de la loi sur le foulard dans les écoles. Rien de rationnel ne justifiait cette loi. drapeau-Mali.png

    La jurisprudence du Conseil d’Etat était établie, et correspondait à ce qui se pratique dans tous les pays civilisés du monde : la liberté religieuse relève de la conscience, et les manifestations extérieures ne peuvent être sanctionnées que si elles causent un trouble à l’ordre public, en l’occurrence pour les établissements scolaires, le prosélytisme et le refus d’assiduité.

    L’origine de cette loi, qui a tout fait basculer ? Soyons précis. Sarko, ministre de l’Intérieur, s’investissait sur la question musulmane pour ne pas être que le premier flic de France, et Juppé a balancé cette affaire, gratuitement, pour lui nuire. Aucune demande ne venait des écoles. C’était juste une manœuvre interne à l’UMP.

    La Gauche a fait consensus, car sa ligne est SOS Racisme, qui refuse les différences et a pour projet de blanchir les arabes. Houellebecq a vomi son intolérance dans un roman, et tout est devenu possible, car de label intellectuel. Etre anti-Islam était désormais de bon ton.

    Tout a suivi, à coup de lois répressives, la France se crispant sur une identité fantasmée, et cartonnant tout ce qui n’était pas blanc de chez blanc. Des restrictions insensées sur l’accès au statut de réfugié, la nationalité, le travail des étrangers, l’accès aux études supérieures, le refus de vote aux élections locales, les sanctions collectives contre les Roms... Je limite la liste que tout le monde connait. Guéant court après Le Pen, et Valls court après Guéant. La France prend une sale couleur bleu marine. senegal.jpg

    L’ONU condamne désormais régulièrement la France pour des atteintes aux droits fondamentaux, mais la xénophobie d’Etat, pour qui les étrangers et l’Islam sont des problèmes sans autre solution que l'exclusion, s’en moque.   

    Oui, mais la vie réelle…

    Tout le problème est que les faits sont têtus, et que la vie réelle est à des années lumière de la vie politique. Ce fatras de lois ne se trouve qu’en France, comme cette conception hallue de la laïcité,... ce qui devrait éveiller l’attention, mais ils n’entendent rien. Ils foncent. Dans le vide.

    La France qui innove ne se trouve pas dans le XVI° arrondissement de Paris mais dans le 9-3, et pas dans le VI° arrondissement de Lyon mais à Vaulx-en-Velin. De partout, dans les familles, les quartiers, les entreprises, les universités, les réussites sont là, porteuses d’avenir. Aucune loi ne peut rien faire contre cela, car se sont les forces de la vie.

    La France refuse de voir son histoire en face

    Essayons de rester logiques. Toutes les lois et ces pratiques répressives n'ont pas pour objet de régler de vrais problèmes, car la liste faite plus haut montre que cela ne le justifie pas.CAMEROON_drapeau.gif

    Il faut donc revenir à cette évidence : la France refuse d’admettre ce qu’elle doit à l’Afrique. La France de 1789 était esclavagiste et colonialiste. Ce sont les marques de son histoire moderne. Par la violence des armes, la puissance économique et la force de lois injustes, elle s’est imposée sur des terres qui n’étaient pas à elle. Ce grand quart Nord-Ouest de l’Afrique a été pour la France la source de sa richesse et de son influence politique. Quand il ne suffisait pas de contrôler ces trente pays, la France a appelé leurs ressortissants pour venir sur le territoire métropolitain, jouer un rôle irremplaçable pendant les deux guerres mondiales ou pour assurer le salariat des entreprises, pendant les Trente Glorieuses.

    Aujourd'hui, la France dit : « Je ne vous connais pas, restez chez vous ». Mais c’est juste impossible, et je n’ouvre pas ici la question des culpabilités. En deux siècles de cette exploitation, ce sont créés des liens que rien ne peut dissoudre. Allez à Saint-Louis, à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie, vous y verrez un immense monument. C’est celui dédié aux Sénégalais de cette ville, morts pour la France entre 1914 et 1918. Allez au Chemin des Dames, et vous trouvez leurs frères, morts en 1917. Pitié, arrêtez de nous parler de deuxième génération... nous sommes à la dixième !  

    La répression, pour ne pas voir republique-centrafricaine.jpg

    En voulant cacher ces signes religieux extérieurs qui ne gênent personne, en interdisant l’idée même d’une manifestation musulmane, en fantasmant les violences de la plus paisible des communautés, l’Etat montre qu’il refuse de voir la société telle qu’elle est.  

    Cette politique insensée se blinde par des lois toujours plus dures, toujours plus restrictives, et qui, dans le monde, font de la  France un contre-modèle.

    La France se prive d’alliances qui seraient les plus fructueuses, comme être le pays de toutes les cultures et de toutes les religions, avec des coopérations qui marcheraient car elles conforteraient le sort des peuples. Un seul exemple de ce qu'il ne faut plus faire ? L’accord économique passé entre l’Union européenne et le Maroc, qui fait du Maroc la terre d’élection pour les grands groupes agro-alimentaires français et espagnols, au détriment des agriculteurs des deux rives. La domination est une impasse.

    Opposer le droit à la loi comores.jpg

    Notre histoire commune s’est faite dans la violence et l’injustice. Il reste des ardoises à payer, mais il faut savoir tourner la page. Nous avons tout à faire avec les populations du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest, qui nous sont si proches.

    Le résultat de cette répression légiférée est nul, car l’analyse de départ est fausse. Il faut donc combattre ces lois, méthodiquement, avec les arguments de droit et le respect des faits. La France retrouvera alors la fidélité à son histoire. Nous n’avons rien à redouter du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest, mais tout à en espérer, dans un grand mouvement, simple et efficace : la civilisation du droit.

     

  • The Köln Concert

    C’est le plus célèbre des concerts de jazz : The Köln Concert. Enregistré à l’Oper Köln, la salle de l’Opéra de Köln qui accueille à longueur d’années les plus beaux des concerts,... mais The Köln Concert, il n’y en a qu’un, et son histoire n’est pas banale.

    Keith Jarrett est un prodige du piano, qui s’est installé à vingt ans à New York pour imposer son style et jouer avec les plus grands, devenant le pianiste de l’orchestre de Miles Davis.

    En 1974, il est parti pour une tournée à travers le monde, avec des concerts solo, entièrement improvisé. Et le voilà le 24 janvier 1975 à Köln. Ce perfectionniste est éreinté par suite de deux très mauvaises nuits du fait de douleurs au dos, et tout finit de se gâter quand il se rend dans l’après-midi à l’Opéra, perturbé par un mouvement de grève. Le plus beau des pianos, un Bösendorfer Imperial 290, qui lui avait été promis n’a pu être installé, et il est remplacé par un piano d’étude. Les aigües et les graves n’assurent pas, et l’accord est à refaire. Keith Jarrett craque et envoie tout le monde paître : ce ne sont pas des conditions, le concert est annulé. Mais il y a de grands diplomates à l’Opéra de Köln, l’accord sera revu et Keith Jarrett revient sur sa décision. Mais que sera le concert ?

    Quand le soir, Keith Jarrett s’assoit devant le piano, les organisateurs peuvent encore tout redouter. Visage fermé, Keith Jarrett démarre avec les quatre notes de la sonnerie de rappel de la salle de l'Opéra… On entend quelques rires des spectateurs,… et soudain tout bascule : c’est l’enchantement. Un sommet. Un génie, un piano et un public… tout s’efface. Il reste à écouter…

    Nous avons d'ailleurs beaucoup de chance car l'enregistrement n’était pas prévu. Keith Jarrett n’aurait d’ailleurs jamais envisagé d’enregistrer un concert sur un piano d’étude. Mais un technicien de l’opéra avait posé trois micros, comme çà. Et après ce concert qui a renversé la salle, il a présenté les bandes. Les ingénieurs acousticiens ont fait un travail de Bénédictin pour atténuer les défauts du piano, et ce disque est devenu l’un des plus vendus au monde.

    Voilà. Alors, si vous cherchez à faire le plus beau des cadeaux,... c'est tout simple !

    folder.jpg

     

    1° partie

    http://www.youtube.com/watch?v=wU7ZuVZHqTk&feature=related

    2° partie a

    http://www.youtube.com/watch?v=zV3z4u_7rFo&feature=relmfu

    2° partie b

    http://www.youtube.com/watch?v=cKkT-qeC32A&feature=relmfu

    2° partie c

    http://www.youtube.com/watch?v=paakWlcgxKc&feature=relmfu

  • Rome : 23 agents de la CIA condamnés à de lourdes peines pour enlèvement

    Ces jours-ci, on regarde beaucoup du côté des dirigeants égyptiens, et les donneurs de leçons perpétuels sont aux aguets pour critiquer cette classe politique égyptienne qui n’est pas encore devenue un modèle de la bonne gouvernance et du respect cardinal du droit, signe des sociétés développées.

    topelement_13.jpg

    L’affaire que vient de juger la Cour de cassation italienne, ce 19 septembre, permet de remettre les pendules à l’heure pour savoir où sont ceux qui violent le droit pour défendre leur pouvoir.

    Abou Omar, un imam, était l’un des opposants de Moubarak, le pantin des US dans la région, promu grand patron de l’alliance France-Méditerranée par Sarko. C’était le chouchou parmi les grands alliés de Sarko : Ben Ali, Assad, Kadhafi…

    Objet de persécutions politiques, Abou Omar avait dû fuir son pays pour trouver asile en Italie. Il avait obtenu le statut de réfugié politique, et y menait une vie tranquille, respectant la neutralité due par les réfugiés. Le gouvernement italien n’a jamais rien eu a lui reproché.

    1124128.jpg

    Le 17 février 2003 à Milan, il a été agressé en pleine rue par une bande de salopards qui l’ont pris en rapt, et on n’a plus eu de nouvelles de lui. Quelques temps plus tard, son épouse a appris qu’il était en Egypte, dans les prisons politiques de Moubarak, où il était soumis à la torture.

    La famille d’Abou Omar a porté plainte, et la justice italienne, une fois de plus, a magnifiquement fait son travail.

    L’enquête a démontré que la bande mafieuse qui avait commis ce rapt et livré Abou Omar à ses tortionnaires était une équipe de vingt-trois agents de la CIA. Le chef est un dénommé Bob Seldon Lady, responsable de la CIA pour le Nord de l’Italie. Sa maison italienne a été placée sous séquestre, et elle sera vendue pour participer à l’indemnisation de la victime.

    En première instance, les peines allaient de cinq à huit ans de réclusion, et elles ont été aggravées en décembre 2010 par la cour d’appel de Milan, qui les a portées de sept à neuf ans, les neuf ans étant pour Bob Seldon Lady.

    Ce 19 septembre, la Cour de cassation de Rome a confirmé l’arrêt de la Cour d’appel.

    En revanche, la cour d’appel avait relaxés le patron du renseignement italien, le SISMI, Nicolo Pollari, son adjoint, Marco Mancini, et trois autres membres du service. La Cour de cassation a cassé l’arrêt sur ce point, les deux anciens boss du SISMI devront être rejugés. Ca devient très chaud pour eux.

    Les fonctionnaires US ont tous pris la fuite, et ces grands amateurs de justice n’étaient pas présents au procès. C’est donc une condamnation par contumace qui a été prononcée contre ces lâches, et le ministère italien de la Justice a annoncé qu’il allait demander aux dirigeants US leur l’extradition.

    Eh oui, mon p’tit Obama, le dossier sera bientôt sur ton bureau, avec l’étiquette : « Justice has been done ».

    obama_cia_0421.jpg

  • Valls, le syndic de la faillite de la Gauche

     

    A0002843.jpgValls, l’UMP du PS, triomphe, et le PS vend tout ce qu’il n’a pas encore abandonné... C’est la rivière sans retour, et franchement, ça ne rend pas triste.

    La Gauche a montré qu'elle était la Droite

    Valls, ovationné par les bénis oui oui de l’université PS de La Rochelle, reprend la politique de Sarko sur les démantèlements de camps Roms, les propositions de Guéant sur la surveillance des sites Internet, recadre Ayrault sur les contrôles d’identité, prononce des interdictions générales de manifestations, enterre le droit de vote des étrangers et la réforme du droit de la nationalité. Et demain, encore plus. La Droite l’approuve, alors il caracole dans les sondages.

    Lors du congrès de Toulouse, les mêmes crétins de « militants » applaudiront à tout rompre celui qui a imposé le diaphane Désir Harlem, marionnette cent pour cent pur sucre.

    La France vient d’être dénoncée comme pays violant les droits fondamentaux par quatre rapporteurs spéciaux de l’ONU, puis par Navi Pillay, haute commissaire aux droits de l’homme de l’ONU. A Gauche, tout le monde s’en fiche.

    Les « grandes consciences » de la Gauche, alignées derrière l’usurpateur en chef Badinter Robert, qui plastronne comme « père de l’abolition » alors qu’il n’en était que le bougnat, sont devenues muettes devant la puissance intellectuelle de Valls : fin la baudruche partie. 936full-river-of-no-return-poster.jpg

    Dont acte, et ça ne me fait pas pleurer. Au moins, ca simplifie les choses. En six mois,  la Gauche a montré qu’elle était la Droite, en plus hypocrite, en plus calculatrice.

    Valls est le seul qui assume, comme syndic de la faillite de la Gauche, alors que les kyrielles d’apparatchiks, grands et petits, tentent encore de faire les malins avec leurs discours de nunuches. Ils n’ont aucune idée, car ils ont tout vendu à la Droite au nom du réalisme économique et de la recherche éperdue d’une sécurité qui n’est que le reflet de leurs trouilles. En fait, ils sont entrés en soins palliatifs, et leur proposition sur la fin de vie sans souffrance, c’était pour eux.

    Devant cette désertion, Martine Aubry se dépêche de s’annoncer candidate comme premier ministre, mais tout montre que c’est trop tard pour elle. Les plats sont passés, chère Martine… Tu as trop accepté de choses, et tu as sous-estimé la puissance de ce tueur venimeux de la Gauche.

    Quand Martine Aubry voulait virer Valls du PS

    Ta défaite se lit dans la lettre que tu avais adressée à Valls, le 13 juillet 2009, car aujourd’hui, tu ne pourrais plus l’écrire. On est passé d’une chose à une autre.

    Ce jour là, tu avais infligé à ce farfadet une authentique punition publique. Lassée de voir Valls soutenir tous les projets de l’UMP, tu lui demandais de se casser. Voici les principaux extraits de cette lettre.

    l_47422_b2148d6e.jpg« S'engager dans un Parti, c'est un acte d'adhésion à des valeurs et des pratiques communes, mais c'est aussi - qui plus est dans un parti démocratique comme le nôtre- , accepter de débattre en son sein, d'y apporter ses idées et ses réflexions, et lorsque la décision est prise de la respecter et la porter dans l'opinion.

    « On ne peut utiliser un Parti pour obtenir des mandats et des succès, en s'appuyant sur la force et la légitimité d'une organisation collective, et s'en affranchir pour exister dans les médias à des fins de promotion personnelle. On n'appartient pas à un Parti pour s'en servir mais pour le servir. Les militants et même les français exigent de nous du travail, du courage et des idées.

    « Il n'y a pas un jour, mon cher Manuel, où tu n'expliques aux médias que notre parti est en cris profonde, qu'il va disparaître et qu'il ne mérite pas de se redresser. Paradoxalement, tu t'appuies sur nos règles collectives pour appeler à « l'insurrection militante ».

    « Les militants, eux, ont un souhait, c'est que tu mettes ton intelligence et ton engagement au service du Parti et donc des Français. Tes propos, loin d'apporter une solution, portent atteinte à tous les militants et à tous les dirigeants, qui aujourd'hui travaillent à retrouver la confiance avec nos concitoyens. Tu donnes l'impression d'attendre, voire d'espérer la fin du Parti Socialiste.

    « Mon cher Manuel, s'il s'agit pour toi de tirer la sonnette d'alarme par rapport à un Parti auquel tu tiens, alors tu dois cesser ces propos publics et apporter en notre sein tes idées et ton engagement.

    « Si les propos que tu exprimes, reflètent profondément ta pensée, alors tu dois en tirer pleinement les conséquences et quitter le Parti Socialiste.143878_1020_A.jpg

    « Je ne peux, en tant que première secrétaire, accepter qu'il soit porté atteinte au travail que nous avons le devoir de réaliser. La discipline n'est pas la police des idées, mais la condition de la cohésion et de la réussite d'une équipe. C'est un moment de vérité. Je te demande de me faire part de ton choix dans les jours qui viennent, et d'en assumer toutes les conséquences pour l'avenir.

    « Avec toute mon amitié.

    « Martine Aubry »

    Ce mollasson génétique avait fermé son caquet, attendant son heure, avec ce PS qui adoptait, une à une, toutes les manières de Sarko.

    Aujourd’hui, Valls triomphe et Aubry a laissé le parti.

    A Gauche, la voie est libre 

    Hollande croyait pouvoir mimer Mitterrand, mais il a en six mois enterré tout ce qui avait été fait depuis le congrès d’Epinay. Et, un gag de plus dans cette comédie, il fait nommer Madame-sa-Compagne ambassadrice de la Fondation Mitterrand... En Angleterre, il y a la Reine, c'est plus classe.  

    Méluche, c’est du vent... N'en parlons même pas, car c'est un vent tourbillonnant. Aucun intérêt. 

    Chères amies, chers amis, nous vivons une belle époque, car un immense espace politique se libère à Gauche, et tout est à conquérir en se fondant sur la solidarité et la défense scrupuleuse des libertés.

    4402572442_e7efa2698c.jpg

    Message de la Gauche au PS

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu