Avertir le modérateur

politique - Page 5

  • Incroyable mais vrai : Le blog solidaire d'El Blanco !

    Le blog refuse toute violence, qu’il s’agisse de la claque d’un maire à un petit lascar ou du taquet d’un militant à un petit candidat. Donc, je ne peux que déplorer ce taquet. Dans une société démocratique, tout doit passer par le dialogue, et s'il le faut, l'affrontement judiciaire. Mais ce principe très simple, totalement acquis pour le blog, semble, ce soir, assez peu partagé

    D’abord, je dois condamner la disproportion de la riposte ! Ridicule. Chacun a vu la scène. Il suffisait de tenir la main du mec pour cet impertinent taquet, alors qu’il a été violemment plaqué au sol, avec des cris et dans tous les sens, comme dans un mauvais film. Et une garde-à-vue… Et une plainte d'El Blanco... Donc, un fait peu signifiant est devenu très signifiant, en application du principe : « Je ne suis pas obligé de faire toutes les erreurs, mais quand même, je vais toutes les faire ».

    Cela dit, la doctrine du blog est inderogeable : aucune violence d’aucune forme dans une démocratie. Aussi, notre service investigation est allé interroger nos grands responsables politiques, pour recevoir leur (unanime) réprobation (outragée).

    La-journee-des-hypocrites.jpg

    - Monsieur le Président, l’ancien Premier Sinistre, candidat à la présidentielle, été victime de violences corporelles, ce qui est inadmissible dans une démocratie. Quelle est votre réaction ?

    - Euh, j’étais au théâtre avec Drucker, et je ne suis pas au courant.

    - Monsieur le Premier Sinistre, l’ancien Premier Sinistre, candidat à la présidentielle, été victime de violences corporelles, ce qui est inadmissible dans une démocratie. Quelle est votre réaction ?

    - J’avais une réunion pour sauver l’Europe face à Trump, et je ne suis pas au courant.

    - Monsieur le Sinistre de l’Intérieur, l’ancien Premier Sinistre, candidat à la présidentielle, été victime de violences corporelles, ce qui est inadmissible dans une démocratie. Quelle est votre réaction ?

    - Vraiment désolé, mais j’avais une réunion sur le retour des djihadistes, je ne suis pas au courant.

    - Monsieur le Sinistre de la Défense, l’ancien Premier Sinistre, candidat à la présidentielle, été victime de violences corporelles, ce qui est inadmissible dans une démocratie. Quelle est votre réaction ?

    - Où ça, en France ? Je suis totalement mobilisé sur ce qui se passe au Mali, en Irak et en Syrie, et je ne suis pas au courant.

    - Madame et Messieurs les candidats à la primaire, l’ancien Premier Sinistre, candidat à la présidentielle, été victime de violences corporelles, ce qui est inadmissible dans une démocratie. Quelle est votre réaction ?

    Et encore ?

    - Madame la secrétaire d’État de l’aide aux victimes, l’ancien Premier Sinistre, candidat à la présidentielle, été victime de violences corporelles, ce qui est inadmissible dans une démocratie. Quelle est votre réaction ?

    - S’il veut remplir un dossier, il peut contacter l’assistante sociale de son quartier.

    20160226124026-ded05d47.jpg

  • La primaire sera le drame du PS, et le cercueil politique de ses sept nains

    L’idée d’une primaire est un truc des partis politiques en perdition car incapables d’établir un programme. Ils se sont accrochés à cette lubie, genre « je fais démocratique ». En réalité, c’est la destruction de tout projet politique : « l’opinion commande, donc je la suis ». Au PS, les primaires ont ouvert la liquidation du parti : « pourquoi être militant, payer une cotisation, et se colleter des débats difficiles mais nécessaires, s’il suffit de payer deux euros pour investir le candidat ? ». 

    7nains7.png

    Les sondages sont gazeux, mais à ce jour, il y a manifestement trois grands blocs dans l’électorat dit « de gauche » : Mélenchon, le PS et Macron. On ne sait leur influence réelle, mais ces trois pôles animent la vie politique. Perso, je vote Jadot, alors je regarde tout cela en observateur.

    Il y a des dynamiques de campagne évidentes du côté de Mélenchon et de Macron. Une salle remplie, ce n’est pas un vote – Sarko peut le confirmer – mais Valls qui peine à faire 200 personnes à Liévin ou Clermont-Ferrand alors que Macron réunit 2500 personnes à Quimper, ça parle.

    Et puis, il y a surtout le jeu sordide de cette primaire, qui s’est réduite à un champ clos incestuel.

    Du côté des chefs à plumes, tout le monde fait le canard, car les enjeux sont ailleurs. Vous ne voyez aucun leader du parti socialiste, ni aucun ministre, ni aucune « personnalité civile » – à part le gag Bedos illuminant la campagne de Montebourpif – pour s’intéresser à cette primaire. Pas la moindre prise de position… Du jamais vu à quelques mois d’une présidentielle. Aubry, Rebsamen, Bartolone, Ayrault, Royal, Hidalgo, Le Foll, Le Drian, Sapin, Rousset… Ces grands bavards n’ont rien à dire, c’est un fait. Emmanuelli a bronché une oreille pour Hamon, mais en service minimum. El Blanco n’a trouvé aucun soutien parmi ses anciens sinistres, à part Fleur, la plus amusante.

    Passons sur les mérites de l’un ou de l’autre. Ce n’est pas le débat.

    Dimanche prochain, nous aurons une participation médiocre, vraisemblablement en-dessous de 2 millions de votants, surtout que toute la Hollanderie va s’occuper dans les jours qui viennent à afficher son désintérêt pour cette primaire. Hollande était au théâtre au moment du débat, et il sera à l’étranger au moment du vote. Et, à part Cambadellis, pas un sinistre, pas une personnalité PS ne va se manifester, pas même pour appeler au vote. Tous ont intériorisé la défaite d’une primaire inaudible et sans force.

    SevenDwarfs.png

    Les quatre candidats leader ont chacun un vrai auditoire,… avec un score d’estime au premier tour, Donc, soyons réalistes.

    Si El Blanco gagne mais ne fait pas un score énorme, les trois autres vont se liguer contre lui. Il perdra le deuxième tour, et tous ses électeurs fileront vers Macron.

    Si les quatre se retrouvent avec des scores assez proches, ce sera 20 à 25 % d’une mobilisation moyenne de l’électorat, et ce sera cuit, car sans souffle. Donc, Macron sera la solution.

    En réalité, les quatre s’en fichent car ils savent qu’ils ont bien peu de chance pour la présidentielle, et ils jouent le prochain congrès du PS. Mais ils rêvent !

    Dans l’opinion, tout le monde est persuadé que Marine sera au second tour, et la seule question est de savoir si ce sera Fillon ou la (soi-disante) gauche qui l'affrontera.

    Aussi, après la primaire, vous aurez un grand débat du genre : le seul qui peut avoir une chance, c’est…

    - Tu piges ?

    - Ouais. Quelle misère.

    - Alors, imagine le Président, ses sinistres et nombre de députés soutenant Macron « pour faire barrage au FN », en délaissant le vainqueur de la primaire.

    - Ce serait la fin du PS !

    - Et oui…

    - Enfin…

    11888105_1626184167658724_4889243306387540687_n-460x460.jpg

  • Souffrance socialiste : Les députés votent l'installation de caméras dans les fédérations PS

    Les mois qui viennent seront redoutables pour les militants socialistes, et le Parlement s’en inquiète. Pour éviter que des actes de cruauté ne se reproduisent dans les fédérations PS, comme l'ont montré des vidéos chocs diffusées l'an dernier, les députés ont voté deux amendements dans le cadre d'une proposition de loi sur la vie politique à gauche.

    Ce texte prévoit l'installation de caméras dans les fédérations PS afin de limiter la souffrance des militants, après la diffusion de ces terribles images clandestines, instaure un Comité national d'éthique des fédérations PS, et durcit les peines en cas de maltraitance des militants.

    loi-travail-et-49-3-la-permanence-du-ps-tague-lorient.jpg

    Le Sénat devrait examiner cette proposition de loi en février, l'objectif étant un vote définitif avant début mars, date à laquelle cesseront les travaux de l'actuelle législature pour cause de campagnes électorales pour la présidentielle et les législatives.

    Parmi les fédérations PS, nombre d'entre elles se sont déjà équipées de caméras et certaines ont récemment annoncé leur volonté de franchir ce pas.

    Pour éviter tout débordement sur l'utilisation de ces images vidéo, il est prévu des garde-fous. Les images ne pourront être conservées plus d'un mois et respecteront le régime de la loi de 1978 Informatique et libertés, en particulier en ce qui concerne les sanctions en cas de détournement de finalité ou de divulgation des images. Elles peuvent aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende.  

    Auront accès aux vidéos les services vétérinaires, qui sont déjà présents sur ces lieux de mise à mort politique que sont les fédérations PS, et également les responsables du Service de Protection des Socialistes (SPS), dont le rôle est de plus en plus important dans les fédérations.

    Un second amendement introduit la possibilité pour les parlementaires « de visiter les fédérations PS pour vérifier si elles respectent le bien-être socialiste ». Les élus devront être accompagnés des services vétérinaires compétents, mais ils ne pourront venir avec des journalistes. Cette possibilité a été écartée en raison de l'inquiétude que cela avait suscité au comité directeur du PS.

    Les syndicats ont exprimé leur opposition : «La protection des militants dans les fédérations PS n'est pas une affaire de caméras même si certains profitent de ce débat de société pour exister médiatiquement. C'est avant tout une question d'hommes, de formation et de bon sens». Une prise de position digne, mais un peu décalée du réel.

    387777-des-crochets-dans-un-abattoir-de-la-region-parisienne_0.jpg

  • Liévin, Clermont-Ferrand, Rennes : Génial, El Blanco est cuit !

    41CMM09NJBL._SX296_BO1,204,203,200_.jpgAprès avoir miné la candidature de Hollande, El Blanco se voyait déjà Président, mais un mois plus tard c’est mort de chez mort. Nous n’avons rien à attendre des petits alternatifs, Hamon ou Montebourpif – car Peillon est grillé – qui tentent désespérément de se déguiser en héros populaire, mais assister à la déconfiture d’El Blanco permet une bonne rigolade, alors ne nous en privons pas. Ce type a fait souffrir le pays, qui maintenant le rejette du fonds de ses tripes.

    Sur un plateau télé, El Blanco, nourri des techniques de communication, peut faire illusion, sauf quand il se noie dans ses contradictions, mais sur le terrain, devant les électeurs, il ne reste plus rien. Fin de l’illusion.

    Voici le bilan de trois meetings, choisis dans les bastions PS.

    Dimanche à Liévin, terre PS s’il en est, El Blanco a voulu agiter la mémoire de Mitterrand… pour se ridiculiser devant une salle clairsemée de 200 personnes.

    A Clermont-Ferrand hier, même spectacle avec un gymnase à demi-vide, à peine 300 personnes, pendant que les militants PS s’activaient à installer des paravents pour masquer les chaises vides.

    Mais le meilleur est le renoncement à tenir un meeting à Rennes, prévu pour lundi. Motif : pas de chance, Le Drian a pilepoil au même moment une réunion sur Daech, alors ça rigole pas !

    - El Blanco, comment peux-tu envisager d’être président de la République quand tu n’es pas capable de tenir un meeting à Rennes ?

    Bien sûr, ça n’empêchera pas ce pantin de mettre son joli costume pour aller aux débats-télé de la primaire, et nous entonner la grandeur de la République et la force de la France, toutes choses dont le déserteur de Rennes ne sait rien.

    Faire le constat que le gouvernement était squatté par de tels incapables, c’est déjà trouver une partie de la solution. Mais il faut prendre le temps de mesurer ce qu’est la puissance de la propagande, qui nous a vendu à longueur d’années un El Blanco héros de la gauche post moderne. Du vent... Un monde s’écroule sous nos yeux. Qu’ils dégagent, et tous : Hamon et Montebourpif étaient sinistres de El Blanco, et ils ont manœuvré pour le faire nommer Premier sinistre. Après le tort qu’ils ont causé, alors que les blessures sont encore là, comment ces gougnafiers osent-il se présenter à nos suffrages ?

    Ils ne méritent que notre mépris.

    1310685867727506.png

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu