Avertir le modérateur

Sport - Page 2

  • Justice fiscale : L’AS Monaco échappe à la taxe à 75%

    JeVeuxLePrinceCharmant_01012005.jpgAh cette sacrée taxe à 75%,… on n’a pas fini d’en rire. Tous les clubs de foot sont concernés… mais pas l’AS Monaco. Bilan, le PSG est taxé à 20 millions, Lille, Lyon, Marseille à 5 millions,… et la vertueuse AS Monaco est exonérée. Vive les paradis fiscaux, et joyeux Noël…

    Et pourquoi ? Parce que Monaco, ce n’est pas la France ! C’est un rocher souverain. La grande histoire des peuples… D’ailleurs Hollande était là-bas il y a un mois pour rencontrer son Altesse princière de mes deux…

    L'AS Monaco est un un club monégasque, donc non français, mais qui est affilié à la fédération française de football et participe au championnat français. C’est cool, on va pouvoir faire jouer dans le championnat français les clubs de Bagdad, Shanghai et Téhéran.

    Toute la question est de savoir si les clubs de Bagdad, Shanghai et Téhéran, dès qu’ils seront affiliés à la fédération française de football, seront visés par la jolie taxe. Eh ben, ce sera non…

    C’est d’ailleurs bien pour cela que l’AS Monaco intéresse les investisseurs, et notamment notre ami le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, qui a racheté l’AS Monaco. Les joueurs monégasques bénéficient d’un régime fiscal plus que favorable, et la charge salariale pour le club est d’autant allégée,… et la compétition d’autant faussée.20167970_1411603.jpg

    La Ligue de football professionnel en a ras le bol, et elle mesure le possible effet de contagion : un club s’installe chez un voisin moins accro aux taxes, récupèrent des joueurs, et monte une concurrence vicieuse.

    Aussi, par décision du 21 mars 2013, la Ligue a modifié l’article 100 de son règlement, relatif aux conditions de participation des clubs des compétitions de Ligue 1 et de Ligue 2, en lui ajoutant un alinéa ainsi rédigé : « le siège de la direction effective de la société constituant le club doit impérativement être implanté sur le territoire français conformément aux dispositions des articles L. 122-1 et suivants du code du sport. Cette disposition s’appliquera à compter du 1er juin 2014 ».

     

    L’AS Monaco a saisi le Conseil d'Etat. Elle réplique qu’elle a signé une convention avec la Fédération française de football (FFF) et que la Ligue de football professionnel (LFP) n’est pas compétente pour prendre la décision à son encontre. Surtout, elle soutient que cette mesure porte une atteinte disproportionnée, qu’aucun motif impérieux d’intérêt général ne justifie, aux lois du business (libre circulation des capitaux, liberté d’établissement, libre circulation des travailleurs, liberté d’entreprendre, libre concurrence) et qu’elle méconnaît la convention fiscale du 18 février 1963 signée entre la France et la principauté de Monaco.


    comment-reconnaitre-le-prince-c-10.jpgLe Conseil d’Etat est saisi et doit se prononcer dans les prochains mois. On verra... mais que le championnat de France soit soumis à des règles assurant l'équité entre les clubs parait assez logique. 


    Lors des débats à l’Assemblée nationale, notre purgeur en chef, Bernard Cazeneuve, avait expliqué qu’on ne pouvait inclure l’AS Monaco, et il était rentré à la maison. Mais les petits coquins de députés en ont profité pour voter un amendement imposant la taxe, soulignant que « les clubs sportifs basés à l’étranger doivent payer cette taxe lorsqu’ils sont affiliés à une fédération sportive française ». Fureur du purgeur, qui a fait voter la suppression de l’amendement : « Nous ne voulons pas prendre le moindre risque juridique et constitutionnel ». Un truc de trouillard, car le Conseil aurait pu annuler cette disposition sans toucher au reste. Mais comme la taxe a déjà été annulée par le conseil constitutionnel en 2012, le « gouvernement » préfère contourner l’obstacle.  

    La solution serait que le Club installe son siège social de l’autre côté des pointillés du Rocher, mais son altesse sérénissime a posé son véto pour des motifs de souveraineté nationale.

    Ben dis donc, ça rigole pas chez les dindons… 

    mathilde_prince_charmant.jpg

  • Qatar 2022 : L’esclavage, sous nos yeux

    Une grande découverte : il fait chaud au Qatar en été. Pour juillet, la moyenne est à 45°, avec des pics à plus de 50°, et s’ajoutent de grands vents venus du désert, qui finissent de vous sécher. Quand il faut sortir, on attend dans l’hôtel que la voiture climatisée s’approche, et on se précipite. Une fois dehors, on a l’impression de se trouver devant un four géant. La nuit, on ne trouve pas le frais, mais on peut tenir.

    La FIFA s’est inquiétée de ces conditions climatiques extrêmes, et pour protéger la santé des joueurs et des spectateurs, elle envisage de tenir la Coupe du monde de 2022 en hiver. Le Comité exécutif de la FIFA se prononcera la semaine prochaine, et il choisira évidemment l’hiver, car l’été au Qatar, c’est juste intenable.

    2022-fifa-world-cup-awarded-to-qatar2.png

    Mais, tôt ou tard, la FIFA va devoir se saisir de la question des salariés, embauchés en masse pour les chantiers de la coupe du monde. On arrivera à 1,5 million, soit 90% de la population vivant au Qatar.

    Le Guardian a publié hier un dossier accablant, « Les esclaves de la Coupe du monde au Qatar », sur la situation des travailleurs népalais, qui représentent près de 40% des immigrés. Entre le 4 juin et le 8 août, l’ambassade a recensé 44 morts, soit un chiffre global estimé à 100. Pas la peine d’interroger les autorités du Qatar... Les salariés meurent d’épuisement ou de troubles graves liés aux terribles conditions de travail. L’ambassadrice du Népal à Doha a craqué, et dénoncé : « Le Qatar est une prison à ciel ouvert ».

    Le dossier du Guardian relance l’affaire, et les encravatés prennent l’air grave et préoccupé, alors que tout ceci est parfaitement connu.

    Tout ce qui existe à Doha, et enthousiasme nos braves gens, a été construit dans ces conditions, qui méprisent les droits fondamentaux.

    Dès juin 2012, Human Rights Watch avait publié un rapport très complet de 146 pages « Building a Better World Cup: Protecting Migrant Workers in Qatar Ahead of FIFA 2022 » (« Construire une meilleure Coupe du Monde : protéger les travailleurs migrants du Qatar avant la coupe de la FIFA 2022 ») qui exposait le système mafieux d’Etat qui fait office là-bas de Code du travail.

    qatar,football,droit social

    Ce sont d’abord des frais de recrutement au plafond, empruntés avec des taux délirants et il faut des années pour rembourser.

    A leur arrivée, les immigrés se voient confisquer leurs passeports, et ils sont soumis au régime du parrainage qui donne aux employeurs une emprise totale. Pour changer de travail, un ouvrier est soumis à la décision discrétionnaire de son employeur, et il ne peut quitter le pays que si l’employeur l’accepte, et signe un « permis de sortie ». 

    Ni syndicat, ni droit de grève, bien sûr. S’ajoutent des salaires ridiculement bas (150 à 200 € par mois), des retards de paiement, pour renforcer la dépendance des salariés, des déductions arbitraires, des camps de logement surpeuplés et insalubres, une sécurité du travail inexistante.

    Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI), australienne, est décidée à se faire entendre, et elle explique tout cela à la FIFA, dans une lettre de ce 20 septembre :

    http://www.ituc-csi.org/IMG/pdf/fifa_exco_blatter_letter200913.pdf

    « Des vies humaines ne peuvent être sacrifiées au nom du succès sportif et commercial de la Coupe du monde. Le fait que 1,2 million de travailleurs migrants soient forcés de travailler dans de telles conditions, sous des températures extrêmes et en l’absence de toute protection et de droits est la cause directe d’au moins une mort par jour en moyenne ».

    « La FIFA doit envoyer un message très fort et clair pour faire comprendre au Qatar qu’elle ne permettra pas que la Coupe du monde se déroule sur le dos d’un système d’esclavage moderne qui représente désormais la réalité pour des centaines de milliers de travailleurs migrants dans ce pays. Sans les changements nécessaires, plus de travailleurs mourront en construisant l’infrastructure de la Coupe du monde qu’il n’y aura de joueurs en compétition au Mondial ».

    Au titre de l’article 2 a) de ses statuts, la FIFA se donne pour objet « d’améliorer constamment le football et de le diffuser dans le monde en tenant compte de son impact universel, éducatif, culturel et humanitaire et ce, en mettant en œuvre des programmes de jeunes et de développement ».

    Très sensible à ces preuves flagrantes d’un esclavage moderne et meurtrier, la FIFA va donc convoquer toutes affaires cessantes les dirigeants qataris pour exiger d’eux qu’ils appliquent les normes de travail de l’OIT, en installant sur place des missions de la CSI pour contrôler la mise à exécution.

    Gentil garçon, le Qatar va illico presto interrompre les travaux des stades et engager un vaste programme de construction de logements pour ce 1,5 millions de salariés. Tous vont faire l’objet d’un bilan médical approfondi, et les salaires vont être multipliés par 5. Enfin les spécialistes de l’OIT vont procéder à la visite de tous les chantiers, définir les plans d’exposition aux risques, et lister les mesures de sécurité à adopter avant la reprise des travaux. Enfin, le Qatar va adopter une série de lois pour permettre à ces salariés de faire venir leur famille, au nom de l’universel droit à une vie familiale normale.

    Si rien ne change, c'est un mort par jour, soit 4.000 morts d'ici 2022, et des dizaines de milliers de vies brisées. Pour les valeurs du sport ? La violence du Qatar est trop visible, et la CSI joue gros. Un grand combat syndical.

    2011_qatar_migrantworkers.jpg

  • Les belles valeurs du foot pro

    Ho la la, la grosse déception avec Paris mis en vrac pour cause de championnat de France de foot… Ce gentil club du PSG, modèle de l’esprit d’équipe et de l’engagement sportif… Un vrai drame, parce que ce triste épisode contredit les nobles et belles valeurs auxquelles le foot pro nous avait habitués ces dernières années... 

    Trève de plaisanterie : de quel autre secteur social accepterait-on de tels comportements, si bien ancrés ? 

    6a00e54ef42d6a883401053648ab32970c-800wi.jpg

    Prostitution de mineures 

    863904.jpg

    Salaires démentiels 

    football-racisme.jpg

    Racisme

    001-ZidaneCoupDeBoule_original.jpg

    Violence

    maradona-main.jpg

    Triche 

    un-nouveau-temoignage-pour-la-greve-de-knysna_67909_16127.jpg

    Caprices de sales gosses

    h-4-2434946-1300183288.jpg

    Dopage

    205198-hooligans.jpg

    Hooliganisme

    leonardo-directeur-sportif-du-psg-bouscule-l-arbitre-de-la-rencontre-10910061kbiby.jpg

    Non-respect de l'arbitre

     

    img-scene-de-joie-et-de-celebration-autour-du-titre-du-psg-au-trocadero-1368514730_620_400_crop_articles-169565.jpg

     Scènes d'émeute

    595736_des-jeunes-face-aux-forces-de-l-ordre-le-13-mai-2013-au-trocadero-a-paris.jpg

    Le foot, c'est l'esprit sportif, le partage et le sens de la fête

  • Foot : Raciste et fier de l’être

    Le footballeur Florent Sinama-Pongolle est black, alors il ne peut pas jouer au foot à Bucarest.

    Procès d’intention ? Mauvaise interprétation d’un propos zarbi ?... Rien du tout. C’est franc, et ça vient de George Becali, dit Gigi, le président de l’équipe du Steaua Bucarest, le club leader en Roumanie : « Un agent me l’a proposé. Nicolita m’a dit que Pongolle était incroyable, qu’il fait ce qu’il veut avec le ballon. Mais ici, chacun ne fait pas ce qu’il veut, mais ce que moi je veux ! Il m’a même dit qu’il était chrétien, mais il est noir… Et s’il est noir… ».

    gigi-becali.jpg

    L’avant-centre, de l'équipe du Sporting au Portugal, a joué l’an dernier à Saint-Etienne dans le cadre d’un accord entre les deux clubs. Pour cette saison, son agent lui a trouvé un super plan avec le Steaua Bucarest. Tout est impec, mais, horreur… Gigi Becali découvre que Florent Sinama-Pongolle est black. Et ça, c’est juste impossible !

    Ce Gigi est un businessman roumain, l’une de premières fortunes du pays, et un homme politique au programme totalement pourave, hyper-nationaliste et raciste. Il a été élu au Parlement européen, investi par le « Parti de la Grande Roumanie ».

    Les instances européennes du foot ne découvrent pas aujourd’hui cet anti-homo maladif, qui a interdit que soit chanté dans son club We are The Champions car l’auteur est Freddy Mercury, le chanteur de Queen, un gay.

    Là, pour ce refus d’embauche raciste, Gigi va être sévèrement sanctionné : un avertissement ? privé de banc pour un match ? C’est que le sport, ce sont des valeurs, et là on ne rigole pas…

    beyonce.png

    Il est pas beau, notre Gigi ?

  • Ibrahimovic marque un but contre la tranche à 75%

    7321950076581.jpgLe moralisme fiscal de la tranche à 75% se vautre avec l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic au PSG : il a négocié un salaire de 14 millions d’euros, net. C’est le club qui paiera le reste… Le PSG est un super patron qui paie les impôts de son salarié !

    Les 75%... on verra bien, mais l'annonce était simple : l’impôt sur le revenu est progressif jusqu’à 1 million, et au dessus on prend 75% avec un prélèvement est forfaire Motif : en période de crise, la solidarité doit jouer. Si on ajoute la CSG, on arrive à 83%. Autant dire qu’entre 1 et 2 millions de salaire versé par le patron à un salarié célibataire, la différence s’effondre, et pour l’employeur c’est peu motivant. Nous avions ici débattu de ce 75%, et même si les avis divergeaient sur les modalités, tout le monde constatait une sacrée saignée. C’était d’ailleurs le but du jeu.  

    Le grand sourire de Zlatan Ibrahimovic s’explique car il a négocié en net. Les augmentations d’impôts, si elles se font, seront compensées par un abondement du PSG. Le PSG finance les yeux fermés car il sait dans le monde du football business tout ce qui va lui rapporter les images et les pubs faites autour du joueur. Chacun a pu constater la furie médiatique de la conférence de presse hier… Nasser Al-Kelaifi, le patron du PSG, était supercool : « On respecte les lois françaises. On le fait aujourd'hui et on le fera demain. La signature d'Ibrahimovic est très positive pour le PSG, mais aussi pour le football français ».

    Le Figaro a calculé ce que ca donnerait si la taxe à 75% était appliquée. Je crois savoir que notre ami est marié et père de deux enfants et bénéficie donc de trois parts fiscales,... mais quand même. Il en résulterait un montant total de 56 millions d'euros pour les caisses publiques, soit 40 millions en impôts et 16 millions en charges sociales. 56 et 14, on a 70 millions de salaire brut.

    Peut jouer le régime des imparités, la cas des salariés étrangers, recrutés par des entreprises françaises alors qu’il ne résidaient pas en France. Cela pourrait donner une exonération sur le revenu allant de 30% à 50%. Si le régime joue, ca sera un bonus de facto pour le SG.

    Bambi a expliqué à la sortie du conseil des ministres : « Je crois que le montant du revenu touché par ce joueur a choqué beaucoup de gens et donc il me paraît naturel qu'il puisse contribuer à l'effort collectif ».

    C’est raté, chère Bambi. Il garde ses 14 millions nets. Les mesures fiscales abruptes donnent de l’imagination pour les contourner. Ici, elles ont accélérées la course à l’argent. PSG est sur que l’investissement sera rentable.

    Même si c’est un plan business, les chiffres sont assez indécents et vont avoir des répercussions sur tous les clubs en compétition. Aussi, les déclarations politiques de tout bord, ont raison de désapprouver, mais je pose une petite question.

    Pour le ministre des Sports, Valérie Fourneyron, ces chiffres sont « astronomiques, déraisonnables, à l'image aujourd'hui de ce qu'on peut déplorer dans le football ». Pour le ministre du budget Jérôme Cahuzac :  « Ces chiffres ne sont pas impressionnants, ils sont indécents ». Et il explique très bien comment de telles dérives chez les leaders mettent en péril les autres clubs.

    La question : Si le PSG brille dans les trophées, et arrive en finale de Champions League,  est-ce que les ministres boycotteront la finale au nom de la morale ?

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu