Avertir le modérateur

egypte - Page 3

  • Moubarak : Un bon procès, mais de tous les dangers

    La-dictature-Pinochet.jpgEncore une fois, l’Egypte est au top. L’ouverture du procès Moubarak est une excellente chose, même si ce procès, comme tous ceux des dictateurs, est une aventure.  

    Je suis prêt à croire que tous les critères adorés de la jurisprudence sur l’article 6-1 de la Convention européenne des droits de l’homme – c’est la référence mondiale – ne seront peut-être pas tous atteints…

    Je veux bien imaginer aussi que l’ouverture du procès n’aurait pas eu lieu sans le feu vert de l’armée, qui joue la stabilité dans le pays, alors qu’un report du procès ou une non-comparution de Moubarak aurait rempli la Place Tahrir et brouillé durablement le message entre la société civile et l’armée.

    Il est tout aussi certain que ce procès a été construit à la hâte, et que vu l’ampleur des questions posées, l’avancée, avec des audiences retranscrites en direct, s’annonce périlleuse.

    Quid quand les juges devront marquer les limites du crime et da la corruption, dans un régime qui ne vivait que de ça ?

    Mais que pouvait proposer d’autre le pouvoir égyptien ? C’est de tous les temps : le premier défi que laissent les dictateurs, c’est leur jugement. Le cadeau empoisonné total, et personne n’a jamaisnicolae_ceausescu.png su le résoudre.

    Ils ont su éviter la facilité du procès renvoyé à une cour internationale, comme pour Charles Taylor, du procès externalisé genre Hissène Habré, ou du procès interne marionnetté par une puissance étrangère, comme pour Saddam Hussein.

    L’Egypte va assurer le procès, ce qui n’est pas une sinécure quand la justice a été façonnée par des décennies de soumission. Mais, les Egyptiens savent très bien tout cela, et l’essentiel est que la comparution en justice ait lieu. Une pensée pour la crapule Pinochet.

    La justice penche du côté de l’ordre, et surtout de l’armée. Oui, mais c’est l’armée qui tient le pouvoir et c’est son chef qu’elle envoie devant les juges ! Ce n’est pas rien, et pour tous les dictateurs, nombreux variés et avariés, ça doit quand même faire une soirée bizarre…

    marechal_petain-2e8a7.jpgLe procès sera sans doute loin des standards de ce que doit être la justice. Sans doute.

    Mais les Egyptiens font déjà mieux que les Roumains pour Ceausescu. Et mieux que la France l’avait fait pour nos deux grands traitres nationaux.

    Pétain a été jugé en 1945 et au cours de son procès, n’ont été évoqué ni le statut des Juifs, ni les 80 000 déportés livrés à Hitler… Laval a eu droit à une caricature de procès, et alors qu’il s’était suicidé en absorbant du cyanure la veille de l’exécution, on lui a imposé un lavage d’estomac et une réanimation suffisante pour pouvoir le fusiller.

    Les Egyptiens s’en sortiront mieux. Je leur souhaite que ce procès n’ajoute rien aux crises qui couvent après la Révolution, mais question justice, je ne critiquerai pas parce qu’ils jugent au milieu des décombres d’une dictature.

    Ils ont collé le Rais dans un box, derrière la grille. Le bienfait va très au delà de l'Egypte. Qu’ils trouvent une solution correcte, et passent vite à autre chose.

    mission_impossible_logo.gif

  • La Révolution égyptienne et la liberté de religion

    Les allumés de l’intégrisme occidental, du haut de leur immense sagesse, acquise en lisant trois fois par jour « Le choc des civilisations » et les éditos de BHL, nous avaient bien avertis : les frères musulmans allaient prendre le pouvoir, pour détruire le monde.

    tottaly-cool-pix-manifesation-en-egypte-revolution-monde-arabe-1.jpg

    Mauvaise pioche : les frères chrétiens viennent d’obtenir une grande victoire devant une Cour suprême égyptienne débarrasée de ses commissaires politiques : les chrétiens ne sont plus des ex-musulmans, mais des chrétiens, tout simplement. A prévoir une grosse migraine pour les lascars qui nous vendaient depuis des années Moubarak gardien des valeurs de l’Occident face aux hordes islamistes.

    La vérité est beaucoup plus simple, et ignorée seulement de ceux qui adorent rester ignorants : c’est l’instrumentalisation de l’islamisme par les services de propagande US, avec leurs filiales diverses et variées. La salade de l'islamisme nouvelle forme de l'impérialisme criminel, après le stalinisme et le fascisme. De la propagande en chemise blanche et décontractée, et çà a marché à fond.

    Le problème est que mentir tout le temps et à tout le monde, ça finit par se voir.

    La grande affaire, c’était les Frères Musulmans qui allaient asservir la liberté que défendait si bien Moubarak, le boss de l’Union pour la Méditerranée de Sarko... le pivot du monde libre pour Obama. Plouf !

    Dans les temps anciens de Moubarak, les chrétiens égyptiens, loin des discours attendris, avaient la vie dure. On fera un jour, je l’espère, le point sur les attentats contre les églises cooptes alors que commençait la Révolution égyptienne. De manière plus contingente, les chrétiens d’Egypte connaissaient un cruel problème d'identité : ils ne parvenaient pas à être déclarés autrement que musulman. Nés en terre musulmane, ils étaient musulmans. Moubarak avait une vraie politique islamiste, fondée sur l'essentialisme.

    Après bien des démarches, les chrétiens parvenaient parfois à faire reconnaître leur identité, mais c’étaient alors des apostats. Leur carte d’identité portant pour mention « ex-musulman ». L’ambassadeur d’Egypte n’avait sûrement pas eu le temps d’informer notre Sarko et notre Obama.

    Vient la nouvelle Egypte, celle livrée aux dangereux islamistes, et là tout change.

    EGYPTE~1.JPG

    La Cour suprême a annulé ces pratiques comme illégales. Les chrétiens déclarés contre leur gré musulmans ne seront plus répertoriés comme ex musulmans. Lors de la déclaration de naissance, il suffira d’attester l’enregistrement comme chrétien et avec la précision de l’église d’appartenance.

    Le Père Rafic Greiche, porte-parole de l’Eglise catholique égyptienne, applaudit : « La décision de la Cour est un signal positif du changement qui s’opère dans le pays. Par le passé, la Cour a proposé plusieurs fois une révision de la norme discriminatoire, mais elle a toujours reçu une forte opposition de Habib Adli, ex-ministre de l’Intérieur, désormais emprisonné pour corruption ». Habib Adli, pourtant un grand pote de nos dirigeants.

    Nicolas et Barack, vous devriez lire mon blog, vous raconteriez moins de salades.

    moubarak-sarkozy.jpg

    "Les belles années passent vite", chantait Léo Ferré

  • Sarko : « Ce sont les Arabes qui font la loi en France »

    A-Bout-De-Souffle.jpgLes révolutions post-Islam ouvrent vers le post-Sarko. Celui qui a fait carrière en tapant sur un Islam génétiquement englué dans l’intégrisme est pris à son propre piège. Sarko à bout de souffle…

    Tout le monde a compris ce qui s’est passé. MAM dégage parce qu’elle ne peut mettre les pieds que dans les dictatures arabes, qui vont être de moins en moins  nombreuses. Brice dégage, comme récidiviste devant le tribunal de grande instance de Paris. Guéant dégage car Juppé veut être un vrai ministre. Et on se récupère un ancien d’Occident aux armées !

    Si on cumule avec le remaniement de novembre, ça nous montre un Sarko en super forme… Il voulait que Borloo reste au gouvernement et que Copé y entre pour bien les surveiller. On a vu le résultat et aujourd’hui il mise sur un Juppé ressuscité, et déjà intouchable : il a obtenu le départ de Guéant et de rester Maire de Bordeaux.

    Pour masquer sa déculottée, Sarko se lâche et nous dit en substance : « Ce sont les Arabes qui font la loi en France ». S’il faut virer MAM et Hortefeux, recadrer Guéant et mettre sur orbite Juppé, c’est à cause des Arabes ! La patrie n’est pas en danger mais tout comme : il faut juste changer tous les ministres régaliens quatre mois après le dernier remaniement. Et avec cette superbe dénégation qui fera le bonheur de mes copains psy : « Nous ne devons pas en avoir peur ». Comprendre : nous sommes morts de trouille et n’osons pas le dire. L’alibi islamiste s’écroule devant l’appel des peuples arabes à la démocratie et à la justice sociale. La question était de savoir combien de temps ce souffle arabe mettrait pour toucher la France : c’est fait, et Sarko signe en direct à la télé.

    Alors, juste de la mousse et le bazar ambiant va continuer ? C’est bien possible.

    Mais je vois avec beaucoup d’attention la montée en puissance de Juppé, encore conforté par le discours de Sarko hier soir. Un point sera décisif : Juppé parviendra-t-il ou non flinguer le débat sur l’Islam en avril ?  Tout le monde sait que c’est le débat de trop et que cette course devant le FN est écœurante. Si le débat devient une anecdote, géré dans des salons feutrés, maintenu pour sauver la face, Sarko aura perdu et Juppé aura beaucoup de cartes en main. La Droite française a beaucoup de défauts, mais elle n’a rien à voir avec cette culture de l’exclusion.

    Tôt ou tard, Sarko fera le constat, cruel pour lui, que pour avoir placé les questions arabo-musulmanes au cœur de sa politique, il devra dégager devant la preuve que ses théories funestes se brisent sur les réalités.

    482705_1020_A.jpg
  • La France a-t-elle une politique étrangère ?

    035_le_grand_cirque_350.jpgKoukouch et son sac de riz, MAM et son agence de voyages, les grands manitous de l’Elysée qui font les instruits alors que le monde leur échappe… Sarko est resté ministre de l’Intérieur, et l’Extérieur est à l’abandon.

    En Afghanistan, nos soldats sont embarqués dans une guerre perdue d’avance, qui mise  pour la solution politique, la seule qui fait gagner, sur le Moubarak du coin, un certain Karzaï, tombé des avions américains. Un défaite qui sera cruelle militairement, et qui politiquement deviendra une révolution, car ce sont les Talibans qui gagnent chaque jour du terrain. Qui paiera l’ardoise ? Hier encore un massacre causé par l’aviation de la coalition : 50 morts civils dans l’Est afghan. Qui en parle ? Qui est en droit de parler à ces victimes ?

    En Chine, c’est soldé. Après les pitreries de Koukouch et « la première Dame de France » faisant les guignols auprès du Dalaï Lama, c’est tout le staff gouvernemental qui se précipite en file ininterrompue pour faire la mendicité à Pékin.

    L’Afrique se ferme à la France et se fermera de plus en plus. Le discours de Dakar de l’homme blanc sur l’homme africain est plus que mal passé, et l’aveuglement de la diplomatie française finit de rendre ce discours pitoyable. Les vieux réseaux ne pigent plus rien. Out !   

    Les US rigolent devant la volonté de Sarko de mesurer ses petits muscles avec ceux d’Obama, après son adoration déclarée à Bush Junior.

    En Europe, la France, morte de trouille de perdre son AAA dans les agences de notation, a renoncé à toute autonomie – pas aux discours ! – et se contente de mettre en musique les décisions économiques et financières prises en Allemagne.

    L'affaire de Sarko, c’était l’Union pour la Méditerranée… Le grand grand grand cirque à Paris, et Moubarak comme pivot du système. Cette France omniprésente dans le pourtour de la Méditerranée, et  qui n’a rien vu venir, qui n’a rien compris aux peuples… le-grand-cirque-affiche_250819_9015.jpg

    Toile de fond de cet aveuglement maladif, la diabolisation de l’islam, en voulant faire prendre en otage cette noble et grande religion par les groupes intégralistes. Qui ose aujourd’hui, devant le courage et le combat pour la justice des populations de Tunisie, d’Egypte, du Bahreïn, de Libye, du Yémen, de l’Algérie,… qui ose dire en face de ces magnifiques citoyennes et citoyens arabes qu’ils font le lit de l’intégrisme ? Nos bouffons, gavés comme des oies d’élevage à la marmelade du choc des civilisations, nous ont saoulés pendant une décennie, et les faits les laissent à poils.

    C’était leur pilier ; ce n’est que du vent.

    Au Proche-Orient, la ligne française est celle des US : à genou devant la colonisation. Trente ans de retard, et l’oubli du droit.

    Je passe sur notre « ministre » interdite de séjour en Tunisie. Et notre sarkoboy d’ambassadeur qui fait le cake avec sa boite de chocolat ventrale.

    De tout cela, les fines lames de l’UMP se contrefichent car la politique étrangère n’a jamais été au centre de la présidentielle.  

    Je crois qu’ils se trompent et pour deux raisons : chacun sait que, du fait de l’endettement, la marge d’action à l’intérieur est ultra limitée, ce qui reporte l’intérêt sur l’extérieur ; surtout, le message apporté par cet appel à la liberté et l’égalité parle à chacun d’entre nous, et finit de ringardiser les appareils politiques, qui, de Droite comme de Gauche, se rêvent dans le rôle du bon berger conduisant son troupeau dans les verts alpages. Le colonialisme jamais digéré... Les morts libyens, après des années de compromissions institutionnelles, sont notre affaire à tous.

    Les US cherchent à reprendre à la racine tous ces nouveaux pouvoirs. Ces mêmes US qui ont entretenu et financé les dictateurs, et dont la CIA a installé les groupes terroristes. Il y a un rôle majeur à jouer pour les vieilles démocraties européennes. Vont-elles rester spectatrices ?  Qu’auront-elles à dire ensuite ? Nous sommes gouvernés par des petits.

    Au passage, cette bonne nouvelle. Le silence soudain de nos bonimenteurs d’intellectuels patentés, porte-paroles sous-traitants de la CIA, disparus des écrans car trop occupés à négocier leur prime de risque auprès du DRH de France-Culture. Un autre monde…

    X_copier.jpg

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu