Avertir le modérateur

jazz - Page 4

  • Amy Winehouse, Eurockéennes de Belfort 2007

    Oublions la légende, et écoutons la chanteuse, pour ce chef d’œuvre qu’a été son concert aux Eurockéennes de 2007. Une superbe piste d’envol avec Addicted, Tears Dry On Their Own et He Can Only Hold Her… Franchement. On embraie avec Back to Black, Wake Up Alone et Love is a Losing Game (d’anthologie). Là, tout peut arriver, quelle musique, c’est d’une puissance merveilleuse… Le régal se poursuit avec Cupid, un incroyabe Hey Little Rich Girl, et Monkey Man, pur bonheur. Tout est alors au point pour Rehab... Après un Valerie superbe, hélas trop peu joué – quelle voix ! – le concert file vers les sommets, You Know I'm no Good et Me And Mr Jones. Bien penser à pousser le son au maximum...

    jazz

  • Ney Matogrosso, São Paulo, 2004

    Quand du fond d’un crépuscule, d’ici, de là ou d’ailleurs, tu cherches un peu de chaleur, alors ta pensée va, comme un aimant, vers la musique brésilienne,… cette musique tellement brésilienne et tellement à nous tous. Voici l’un de ses grand serviteurs, Ney Matogrosso, en concert à São Paulo en 2004. Franchement, c’est magique. Pour commencer, Ney installe l’orchestre, rode le son, puis emballe tout à 11:11 avec Bamboleô. Magnifique : on pourrait en faire un hymne universel. Non, tout est excellent. A 27:24 le puissant et quasi-symphonique Oriente, avec pour suivre, à pleurer 37:19 Bandoleiro. On rebondit à 44:52 avec le très flamenco O Doce e o Amargo. C’est vraiment superbe. Les musiciens dégagent un son de bonheur, alors je vous laisse à 48:25 avec Lábios de Mel, à 52:28 avec Tanto Amar, et je vous laisse avec ce délice qu’est à 55:58 Já Te Falei.

    Quel chanteur, quels artistes… Un jour peut-être un de nos valeureux festivals ouvrira la fête avec Ney Matogrosso… Sait-on jamais il ne faut pas désespérer.

    ney-matogrosso-faz-show-em-sao-paulo-o-cantor-se-apresentou-no-teatro-abril-91012-1349830825386_956x500.jpg

  • Jazz 2017: Gregory Porter et Lizz Wright

    Pour 2017, organisons nous pour vivre toutes et tous les meilleures aventures, au bonheur de ce qui nous est cher… et avec de sérieux stocks de Social Flytox, pour éliminer les nuisibles (Le blog a négocié des prix, vous pouvez passer vos commandes auprès de la direction commerciale). Mais bon voilà, malgré l’usage raisonné du Social Flytox, la vie est ainsi faite qu’elle gardera, toujours, son petit lot d’inconvénients.

    Alors, the best jazz blog of the world vous propose deux perles, qui seront à la fois des refuges pour se mettre à l’abri et des bases pour conquérir le monde.  Deux concerts de Bâloise Session. Nos amis suisses sont de vrais amateurs, et quelle ambiance…

    On commence avec Gregory Porter 2015, qui a tout imaginé, tout en continuité, et tout en invention, avec un son jazz à tomber dès les quatre premières mesures… Il n'y a que lui qui sait faire ça... Un concert merveilleux, porte ouverte sur tout ce qui nous attend, tout ce que nous avons à faire... Au piano, Chip Crawford, à la trompette Keyon Harrold (***), à la basse Jahmal Nichols et Emanuel Harrold à la batterie. Gregory Porter fait partie de ces musiciens, de la plus grande culture, qui dessinent l’avenir.

    02_zpsphb7atk6.png

    - Après ? On fait la pause ?

    - Rien du tout, mon chouchou.

    Voici ma chérie des chéries, Lizz Wright (2011), qui avec la plus simple des beautés, chante pour le ciel. Prenez votre temps, installez-vous avec tout ce qui peut aider à votre plénitude. Un concert de Lizz Wright – Lizz qui ne peut changer que pieds nus – c’est une traversée, et chaque instant se déguste. A 58 :00, vous croyez que tout a été dit…, quand Lizz Wright enchaîne un bouleversant Dreaming Wide Awake chanté a capella, qui nous dit toute la beauté du monde. Quand elle a fini, on voit son visage ébloui, comme si elle ne revient pas de ce qui s’est passé... Elle peut alors conclure avec My Heart. Quelle musique… A la guitare, Marvin Sewell, impressionnant, et Robin Macatangay, à la basse Nick D'Amato et Jano Tix à la batterie. Un vrai message : Tu penses, tu crois que ça compte, alors chante-le…

    maxresdefault.jpg

  • 2017, le bonheur avec Maria Bethânia

    Tous mes vœux de bonheur et de joie conquérante, de santé forte comme le soleil, de douceur comme la rosée du matin, et que la beauté de Maria Bethânia illumine toute l’année 2017, pour vous et tous ceux qui vous sont proches, c’est-à-dire le monde entier.

    Maria-Bethania.jpg

  • Alberto Barros et la salsa colombiana

    Chacun le sait, le blog est totalement accro à la salsa colombiana, surtout quand elle est célébrée par Alberto Barros et ses amis. Quelle musique, quelle fête,... Une musique à écouter même près des fenêtres…. Des vidéos vues par 24 millions de personnes, mais une musique pas assez comme il faut pour être invitée lors des grands festivals de jazz. Tant pis pour ces gens-là et leurs tristes amours avec le diable Naphtaline, nous, nous sommes en direct avec cette sublime musique.

    Alberto_Barros-Medley_Tributo_A_La_Salsa_Colombiana_1_(Version_2)_(Cd_Single)-Frontal.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu