Avertir le modérateur

ps - Page 2

  • Liévin, Clermont-Ferrand, Rennes : Génial, El Blanco est cuit !

    41CMM09NJBL._SX296_BO1,204,203,200_.jpgAprès avoir miné la candidature de Hollande, El Blanco se voyait déjà Président, mais un mois plus tard c’est mort de chez mort. Nous n’avons rien à attendre des petits alternatifs, Hamon ou Montebourpif – car Peillon est grillé – qui tentent désespérément de se déguiser en héros populaire, mais assister à la déconfiture d’El Blanco permet une bonne rigolade, alors ne nous en privons pas. Ce type a fait souffrir le pays, qui maintenant le rejette du fonds de ses tripes.

    Sur un plateau télé, El Blanco, nourri des techniques de communication, peut faire illusion, sauf quand il se noie dans ses contradictions, mais sur le terrain, devant les électeurs, il ne reste plus rien. Fin de l’illusion.

    Voici le bilan de trois meetings, choisis dans les bastions PS.

    Dimanche à Liévin, terre PS s’il en est, El Blanco a voulu agiter la mémoire de Mitterrand… pour se ridiculiser devant une salle clairsemée de 200 personnes.

    A Clermont-Ferrand hier, même spectacle avec un gymnase à demi-vide, à peine 300 personnes, pendant que les militants PS s’activaient à installer des paravents pour masquer les chaises vides.

    Mais le meilleur est le renoncement à tenir un meeting à Rennes, prévu pour lundi. Motif : pas de chance, Le Drian a pilepoil au même moment une réunion sur Daech, alors ça rigole pas !

    - El Blanco, comment peux-tu envisager d’être président de la République quand tu n’es pas capable de tenir un meeting à Rennes ?

    Bien sûr, ça n’empêchera pas ce pantin de mettre son joli costume pour aller aux débats-télé de la primaire, et nous entonner la grandeur de la République et la force de la France, toutes choses dont le déserteur de Rennes ne sait rien.

    Faire le constat que le gouvernement était squatté par de tels incapables, c’est déjà trouver une partie de la solution. Mais il faut prendre le temps de mesurer ce qu’est la puissance de la propagande, qui nous a vendu à longueur d’années un El Blanco héros de la gauche post moderne. Du vent... Un monde s’écroule sous nos yeux. Qu’ils dégagent, et tous : Hamon et Montebourpif étaient sinistres de El Blanco, et ils ont manœuvré pour le faire nommer Premier sinistre. Après le tort qu’ils ont causé, alors que les blessures sont encore là, comment ces gougnafiers osent-il se présenter à nos suffrages ?

    Ils ne méritent que notre mépris.

    1310685867727506.png

  • Parasitisme : Un mec de Droite se tape l’incruste à la primaire de Gauche !

    Trop drôle d’abord, le décor choisi par notre ex-Premier Sinistre : une jolie tapisserie de noirs, de asiatiques, de zarabes… tous bien mignons, et bien de chez nous. Ceci pour faire oublier la xénophobie d’El Blanco ? C’est raté.

    ascaris-worm-parasite.jpg

    Rien de Gauche, chez ce drôle de mec. Il soutenait en 2009 qu’il fallait tourner la page du PS parce que le mot socialisme était dépassé, renvoyant à des conceptions du XIXe siècle. Bien centré sur le sujet : « Il faut en finir avec la gauche passéiste, celle qui s'attache à un passé révolu et nostalgique, hantée par le surmoi marxiste et par le souvenir des Trente Glorieuses ». Et tout voué à casser la Gauche, qu’il décrit fractionnée par des « positions irréconciliables ». Le même voulait « déverrouiller les 35 heures » pour permettre aux Français qui ont la chance d'occuper un emploi « de travailler davantage, deux heures, trois heures ». Le Sarko de « travailler plus pour gagner plus » ? Non, El Blanco sur Europe 1, le 2 janvier 2011.

    Avec en toile de fond, une évidente immaturité affective : « Et moi, j'aime l'entreprise, j'aime l'entreprise ! ». Immaturité qui le conduit à dénoncer l’explication : « Expliquer, c'est déjà vouloir un peu excuser ».  

    Donc un type de Droite, mais de la Droite non sympathique, celle qui fait la fête avec les xénophobes : « Les Roms ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie ». Celle qui stigmatise les réfugiés : « Nous ne pouvons pas accueillir plus de réfugiés ». Celle qui se nourrit d’islamophobie : « Ce que représente le voile pour les femmes, non ce n'est pas un phénomène de mode, non, ce n'est pas une couleur qu'on porte, non : c'est un asservissement de la femme ». 

    - Ah bon, il est théologien en plus ?

    - Non, juste révisionniste.

    Et oui. Il nous décrit « Marianne, symbole de la République, qui a le sein nu parce qu'elle nourrit le peuple, qui elle n'est pas voilée parce qu'elle est libre ! » oubliant que la révolution de 1789 n’a accordé aux femmes le droit de vote qu’en 1945. Oubliant l’endémique inégalité salariale et la place marginale des femmes dans les cercles dirigeants de la politique et de l’économie ». Le même qui soutenait les maires de Droite prenant des arrêtés anti-burkini quand le Conseil d’Etat les annulait.

    Donc, un mec de Droite qui joue l’incruste à la primaire de Gauche, c’est clair, et comme on ne fait rien sans franchise, je précise que je suis prêt à voter Fillon pour barrer El Blanco si nécessaire, c’est une évidence. Ceci dit, c’est loin d’être fait, car le PS cherche une alternative.

    Barrer El Blanco, donc, oui, mais El Blanco ne serait pas là sans les dirigeants PS.  

    Sans la couardise de Martine Aubry, qui le 13 juillet 2009, alors première secrétaire du Parti, lui avait demandé de mettre ses pensées en accord avec ses actes, et de rejoindre l’UMP de Sarko. El Blanco avait fait des excuses, et la velléitaire Aubry était passé à autre chose.

    Sans la trouille de Hollande qui a récupéré ce fracassé de la primaire – 5,63 % des voix – pour en faire un Sinistre de l’Intérieur… lui laissant, selon le modèle Sarko, la compétence sur l’immigration, qui auparavant relevait des affaires sociales.

    Sans les calculs à deux balles de Montebourpif et de Hamon qui ont tout fait pour virer Ayrault et le faire remplacer par El Blanco… dans le but de mieux le contrôler, et qui osent se déclarer aujourd’hui ses opposants. Des nazes...

    A ce stade, il ne reste qu’une solution :

    plomberie-128bis-main-8546271.jpg

  • C’est toute la fausse Gauche qui doit renoncer à se présenter

    1950-SFIO.pngLe blog n’a jamais fait de Hollande bashing, et ne vas pas commencer ce soir. Le mec renonce à se présenter en direct, une première depuis 1958, dont acte. Le blog ne pratique pas non plus les larmes de crocodile et ne va pas non plus commencer ce soir. Hollande a pris toute sa part dans les dégâts du pays, son départ est de salubrité publique.

    Mais qu’avaient-ils au juste, tous ces petits marquis de la fausse Gauche, à reprocher à Hollande, eux qui louent soudain ce soir son sens de l’Etat ? Ces critiques, c’était sa bouille de cousin de province, son manque supposé de caractère, avec en option sa bavardise, son coiffeur et ses amours fracassants. Bon. Mais pour le reste, c’est-à-dire sur le fond politique, au-delà de quelques petites susceptibilités ou originalités, c’est la même musique, celle des congrès du Parti socialiste.

    Le Parti socialiste est leur viatique, car il permet de capter 25 ou 30% de l’électorat en jouant sur l’héritage, mais qu’apportent-ils de plus qu’une Droite sympa ?  

    Bon. On commence par quoi ? L’indépendance et la solidarité.

    L’indépendance

    L’histoire des peuples est celle de leur émancipation, avec l’idée que le monde n’a de construction et d’avenir que par des relations justes entre les peuples, en acceptant les rapports de force, mais en refusant les logiques de domination. C’est la construction de la paix.

    La France a intégré le commandement de l’OTAN, sans aucune contrepartie, pour devenir un rouage d’une organisation guerrière au service des Etats-Unis. Ce qui ruine notre histoire commune européenne, laquelle inclut la Russie.6345977DFBC64032BF9C7D57B8D89294.jpg

    D’où la question : Quel est le programme du PS  sur l’indépendance nationale ?

    La solidarité

    Les politiques dominantes, qui sont des politiques de domination, créent de la marginalisation et de la pauvreté par masse.

    Six millions de ménages français sont dans la difficulté ou l'impossibilité pour payer les factures d'énergie, soit 12,2 millions de personnes, soit 1 Français sur 5. Là, on parle de la France.

    Tous régimes confondus, la pension moyenne de retraite s'élève à 1.216 € bruts mensuels. 1.216 € : Tu piges, mon pote ? Et les femmes ont une pension inférieure de 39,5% à celles des hommes.

    Pour assurer la puissance militaire, et permettre d’assoir le pouvoir des grands groupes financiers, l’OTAN a fait le choix de détruire les Etats : Palestine, Afghanistan, Irak, Syrie, Libye...  La France a pris tout son rôle en maintenant l’Afrique post-coloniale sous un assertivement politique et économique, empêchant depuis 50 ans un développement économique dans l’intérêt des peuples.

    Que propose la Gauche pour inverser ces politiques de domination, et réparer le mal fait ?

    Alors, que ce soit Hollande, Valls, Montebourpif ou Taubira, espérons que le feuilleton soit rigolo, mais c’est au final la même soupe : de la Droite enrobée d’une suave sauce social-démocrate, pour mieux nous…

    Affiche SFIO 1.jpg

  • Président, ça vous dit ? Envoyez votre CV à Cambadélis

    002284215.jpgCette fois-ci, c’est bien le bazar à gauche, et à un point inédit. Les électeurs, fidèles à leurs convictions, sont toujours là, mais il n’y a plus d’interlocuteur. Depuis le premier jour, la gauche de gouvernement, incapable d’assumer, s’est installée à droite. Sauf qu’à droite, il y a de bons candidats, et pas besoin de cette nouvelle équipe.

    Résultat des courses : tous destroy... Spectacle consternant ! Quand je pense aux leçons de morale politique que je recevais quand je décrivais il y a cinq ans cette dérive irréversible.

    - Vilain garçon, tu es de gauche, tu dois soutenir le président et le PS contre la méchante droite capitaliste…

    Ce matin, Hollande est à 4 % de personnes satisfaites dans l’opinion. Le livre Un président ne devrait pas dire ça… continue de faire ses ravages, pas tant dans l’opinion qui s’était déjà bien éloignée, que dans le petit monde politique qui découvre la maladie de ce bavard impénitent, racontant les secrets d’État à des journalistes dans les 48 heures, et balançant à tout-va vannes et saloperies sur les personnes qui travaillent tous les jours avec lui.

    Sauf tremblement de terre, la droite – sans doute Juppé – va gagner les présidentielles. La présence du candidat PS au deuxième tour est hypothétique, et la question est de savoir si le candidat PS sera troisième, ou quatrième derrière Mélenchon. En réalité, la présidentielle est has been, et le seul enjeu est de sauver les meubles aux législatives. Pour les députés PS, la question est : quel est le candidat à la présidentielle qui m’handicapera le moins, et me laissera une chance d’être réélu. Les grandes affaires du PS se joueront au prochain congrès, et pour le moment, c’est sauve qui peut.ps,présidentielles 2017

    Hollande est devenu une catastrophe électorale, même pour ses plus fidèles partisans, mais qui présenter d’autres ? Valls, qui a soldé la gauche, montre une impatience, mais il a peu de soutien dans le PS, et braquerait les oppositions. Pour Montebourpif, c’est exactement le même scénario, c'est pour ça qu'il fait le canard : dès qu'il parle, ça se gâte. Ségolène encouragée pour un nouveau sacrifice… et tchao : elle a vite dénoncé cette manip’ de débutant, mais elle est toute disposée à barrer Valls. Alors, coté "aile gauche du PS", le mari de Madame la cadre de LVMH ? Allez c'est pour rire… Réapparaît hier le nom de Taubira, qui aurait le double mérite de ne pas embarrasser le PS après la défaite et d’apporter quelques voix… Mais on voit mal Valls renoncer à son auguste destin en laissant la place à son amie de toujours. Ressortir Fabius qui s’ennuie au Conseil constitutionnel, ou Martine qui organise sa succession à Lille : ces deux génies ne vont pas prendre le risque de finir par une défaite XXL. Et puis, plus personne ne peut les voir. Le p’tit Macron ne fait rien, et continue des discours insipides… C’est tout le problème : aucun n’a l’envergure, et tous se haïssent entre eux.

    Alors, obliger Hollande à être candidat, pour qu’il subisse seul l’affront des urnes, en évitant d’ouvrir maintenant la guerre de succession ? Et le dégager une bonne fois pour toute…

    Ils ont tous gouvernés ensemble et tous voté les mêmes résolutions de congrès. Nous sommes bien d’accord, il s’agit uniquement de casting. Le jeu est ouvert, et si ça vous dit d’être président, n’hésitez pas envoyez votre CV à Cambadélis. Après tout, ce qui compte c'est de figurer...

    ps,présidentielles 2017

  • 2017 pour Sarko, le PS prépare la suite

    Les opinions vont évoluer, mais peu. On reste dans la trame de 2012. Il ne se passe rien de tangible dans la vie politique, et il n’y a donc aucune raison pour un bouleversement de la donne. A moins d’un viol dans un palace… 

    Pour le premier tour de présidentielles, on a en gros trois blocs qui se valent, pour un tiers chacun.

    3-petits-chevres-france-fromage-420-0 (1).jpg

    Je précise tout de suite qu’aucun parti ne présente un espoir politique quelconque. Il s'agit juste d’analyser une course de chevaux.

    Marine Le Pen, incapable de gagner un scrutin sérieux, a commencé son repli, ce qui advient vite dans notre société de consommation politique. Une mode, et tchao… En 2017, elle va rester à un niveau élevé car elle est la seule à tenir son tiers d’électorat, et elle sortira vraisemblablement en tête, ou en seconde position. Mais on voit mal comment elle serait troisième. Bref, elle a toutes les chances d’être au second tour, ce qui n’ouvre sur rien, à part sa défaite, donc no pb.

    A droite, Sarko, qui a su faire le choix de reprendre la direction du Parti, a maintenant une grosse machine dans les mains, et il me parait bien parti pour doubler Juppé. S’il emporte la primaire, Bayrou se portera candidat, espérant récupérer le vote Juppé, mais ça, c’est quand même bien velléitaire. Donc, Sarko aura un gros morceau de son tiers, et il serait logique qu’il se retrouve en deuxième position.

    A gauche, la primaire va obliger Montebourpif et Hamon à suivre la règle du parti, et donc, après un petit show au premier tour, à appeler à voter Hollande au second tour de la primaire, pour dégager ensuite le terrain. El Blanco et Macron ne sont plus de la partie. Vous les voyez se présenter contre Hollande ? Vraiment de petits bras…

    Après, il y a la candidature de Mélenchon, un cauchemar pour le PS, car le mec est à un poil de Hollande dans les sondages. Rester devant est possible, mais pas simple. Il fallait donc surtout empêcher des candidatures directes de Montebourpif et Hamon, seul moyen pour que  Hollande sorte devant Mélenchon, faute de quoi la crise serait grave, avec une déflagration pour les législatives.

    Hollande vainqueur à gauche, c’est possible, mais le camarade Camba sait très bien que le « tiers » électoral de la gauche sera à partager avec Mélenchon (et quelques autres), ce qui suffira à éliminer Hollande dès le premier tour.

    Donc, un nouveau quinquennat Sarko est le plus probable, car le PS appellera à voter Sarko pour faire barrage à Le Pen.

    Tout le monde le sait au PS, et c’est pour cela que les regards sont déjà tournés vers le congrès qui suivra. Assis sur les fidèles militants – une base autrement plus sérieuse que le volatil vote des primaires – se dégagera une forte majorité, aujourd’hui silencieuse, avec tant de ces militants qui ont fait exploser hier les standards des fédérations en apprenant que Hollande et El Blanco interdisaient une manif des grandes centrales syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires).

    Aubry et ses amis sont à la manœuvre. Ils ont créé un mouvement interne au PS, et vont s’organiser pour prendre le pouvoir dans le parti dès la rentrée. Ça c’est sûr, mais ne fantasmez pas sur Aubry candidate,… c’est un autre monde ! Pour le moment, le seul objectif est de faire un gros consensus dans le PS pour dégager Hollande et El Blanco, marginaliser Montebourpif et Hamon, et reprendre les rênes, en accord avec Camba. Dans notre hyperprésidentielle Vème République, pas de parti sans présidentiable, et Hidalgo a, pour ce petit monde, toutes les qualités. Qualités pour être une président bien sympa, et qui écoutera ce qu’on lui dira, très amicalement, de faire.

    valet-de-coeur-2P.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu