Avertir le modérateur

égalité

  • La vie d’un gendarme français ou d’un enfant yéménite vaut-elle autant que celle d’un journaliste étasunien ?

    Quand nous étions des p’tits gones, nous avions inventé des vélos rigolos, et on se promenait dans la ville à deux à l’heure pour causer des bouchons de gens énervés, avec le slogan : « Ne partez pas en vacances, restez-y ! ». J’aurais bien dû me caler sur cette juvénile sagesse, parce que comme un con, je viens de « rentrer de vacances », et là, c’est le choc.

    J’ai découvert qu’il s’est passé hier le fait le plus grave de l’année, peut-être de la décennie : deux journalistes étasuniens, d’une chaîne de télé locale en Virginie (Etats-Unis, Amérique du Nord, territoire indien occupé), ont été tués par un frapadingue, sur fond de conflit relationnel, et le mec s’est ensuite suicidé. Aussitôt, nos mainstream médias se sont mis à l’arrêt, avec ton grave et mine abattue de circonstance, pleurniche obligatoire, images en boucle qui ne montrent rien, et défilé d’experts aussi divers qu’avariés. C’était la une absolue,… et attention de bien pleurer en chœur !   

    J’ai vite compris que les meurtres, ce mardi dans la Somme, par une brute avinée, d’un père de famille, d’une jeune femme de 19 ans, de son bébé de 9 mois, et d’un gendarme n’étaient qu’un épiphénomène. Ni journalistes, ni étasuniens, là, on joue à peine en promotion d’honneur.

    Je ne parle pas des 40 morts qui ont été retrouvés hier dans la cale d’une barque en bois au large de la Libye, par des gardes-côtes suédois. D’après mes informations, il s’agirait de personnes noires et réfugiées,… alors pourquoi en parler, et même simplement chercher à les identifier ?

    Des victimes du terrorisme, c’est déjà plus vendeur… mais pour ce début cette semaine, je n’ai sous la main que six personnes tuées et vingt-huit blessées dans un attentat-suicide à Damaturu, capitale de l’Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria. Nigéria ?... Bon… ça n’a pas l’air de passionner les foules. Je remballe.

    Ne désespérons pas : les Nigérians encore, on les compte. Mais pour les Yéménites, on ne compte plus, on en fait des paquets par dizaine, pour nous dire que « des dizaines de Yéménites ont été tués dans des raids aériens sous commandement saoudien et des combats au sol à Taëz ».

    Je n’ai pas besoin de prolonger… Tout ceci témoigne de l’ancrage terrifiant des conceptions inégalitaires au sein de notre humanité. « Libre et égaux en droit… » Suprême hypocrisie. Ça me colle la gerbe au dernier degré.

    unequal_soup_business_desk.jpg

  • Un homme sans abri meurt de froid

    Stupeur dans notre beau pays : un homme sans abri – un jeune homme de 29 ans – a été retrouvé moribond, saisi par le froid, ce samedi 27 vers 11 heures, à Douai (Nord), dans le parking intérieur d’un établissement scolaire. Quand les services de secours sont arrivés, sa température avoisinait les 25 °C. Il a été conduit au centre hospitalier de Dechy, mais en vain : il a succombé vers 15h, des suites de cette hypothermie.

    Le ministère de l’Intérieur s’est immédiatement rendu sur place, pour témoigner de la solidarité du pays face à « une mort si injuste, fruit d’une insupportable violence sociale ». Les contacts ont été pris avec la famille pour lui apporter soutien et réconfort. Le Premier ministre a demandé à ce que les plans d’urgence soient placés au plus haut niveau, demandant au pays « face à cette radicalisation rapide du froid, de regarder en face les défis qui le minent, et au premier rang desquels les inégalités sociales et la grande pauvreté ». Soulignant que « avec cette mort si injuste c’est l’article 1 de la Déclaration de 1789 – Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits – qui est en berne », il a ajouté solennellement : « Nous sommes tous des sans-abris ». On comprend en effet l’émotion d’un gouvernement qui a placé toute son action sous le spectre de « l’égalité »… Bambi en était toute retournée… Le président de la République a appelé le pays à garder son calme, et il a convoqué une réunion interministérielle d’urgence car « il est inacceptable qu’un de nos compatriotes puisse mourir au cœur de nos cités, dans un lieu public, et de manière aussi atroce : la misère, la solitude, le froid. Le changement, c’est maintenant ».

    Vraiment ras-le-bol… Ras-le-bol… On connait la litanie : plus de sous pour les sans-abris, les collectivités sont au taquet, l’Etat ne peut pas faire plus… Pour situer le débat, une autre information nous vient ce jour : l’abandon de l’écotaxe va conduire l’Etat à verser en indemnisation à la société Ecomouv’ la somme de 839 millions d’euros.

    Nous sommes bien gouvernés… J’ai juste envie de gerber.

    5428277208_5b2f3006df_z.jpg


  • Daech : L’Occident bafoue l’égalité humaine

    Ça devient grave, très grave, comme toutes les maladies non traitées.

    Hier, le groupe combattant Daech a publié une vidéo montrant la mise en scène de 19 décapitations : dix-huit soldats syriens, et un militant humanitaire etatsunien.

    Voici une rafale de titres de la presse, pris sur Google News vers 23 heures : il n’y a qu’un seul mort qui fasse l’information, et qui créée l’émotion : le malheureux Peter Kassig. Les jeunes soldats syriens qui combattent dans l’armée régulière de leur pays ? Disparus ; inintéressants ; insignifiants. On est loin de chercher à leur donner un nom… Pensez, ce sont des soldats arabes, syriens, sans doute musulmans… Alors, même pas la peine d'en parler… Par contre, un white, un de chez nous…

    Ce déni de l’égalité humaine est un naufrage.

    Assassinat de Peter Kassig: «Une mise en scène presque 

    20minutes.fr - ‎Il y a 2 minutes ‎

     

    L’otage Peter Kassig a bien été tué par l’Etat islamique

    Europe1 - ‎Il y a 1 heure ‎

     

    La mort de l’otage américain Peter Kassig confirmée

    Le Point - ‎Il y a 31 minutes ‎

     

    Le groupe jihadiste EI affirme avoir décapité un otage américain

    L’Obs - ‎Il y a 6 minutes ‎

     

    Pour Obama, l’assassinat de Peter Kassig est «le mal absolu»

    Libération - ‎Il y a 42 minutes ‎

     

    Peter Kassig assassiné : Obama dénonce « un acte de mal absolu »

    L’Obs - ‎Il y a 48 minutes ‎

     

    L’État islamique revendique l’assassinat d’un otage américain

    Le Figaro - ‎Il y a 11 minutes ‎

     

    Syrie: le groupe EI affirme avoir décapité l’Américain Peter Kassig

    Courrier International - ‎Il y a 26 minutes ‎

     

    Obama confirme l’exécution de l’otage Peter Kassig et évoque « le 

    BFMTV.COM - ‎Il y a 41 minutes ‎

     

    L’organisation EI revendique la décapitation de l’otage Peter Kassig

    RFI - ‎Il y a 50 minutes ‎

     

    Washington confirme la mort de l’otage américain Peter Kassig

    FRANCE 24 - ‎Il y a 23 minutes ‎

     

    Barack Obama confirme la mort de l’otage américain Peter Kassig

    Romandie.com - ‎Il y a 12 minutes ‎

     

    L’EI revendique la décapitation de l’otage américain Peter Kassig 

    20minutes.fr - ‎Il y a 24 minutes ‎

     

    Assassinat de Peter Kassig : « Un acte de mal absolu » (Barack Obama)

    France Info - ‎Il y a 36 minutes ‎

     

    Barack Obama confirme la décapitation de l’otage américain en Syrie

    RTS.ch - ‎Il y a 5 minutes ‎

     

    La Maison Blanche confirme la mort de Peter Kassig

    Le Figaro - ‎Il y a 57 minutes ‎

     

    Obama confirme la mort de l’otage américain Peter Kassig

    Le Petit Journal - ‎Il y a 20 minutes ‎

     

    VIDEO. Décapitation de Peter Kassig : Washington réagit

    Francetv info - ‎Il y a 48 minutes ‎

     

    Le groupe Etat islamique dit avoir exécuté Peter Kassig

    Tribune de Genève - ‎Il y a 16 minutes ‎

     

    L’américain Peter Kassig assassiné par le groupe Etat islamique

    euronews - ‎Il y a 51 minutes ‎

     

    Obama confirme la mort de l’otage Peter Kassig

    Le Matin Online - ‎Il y a 17 minutes ‎

     

    Reynders indigné par le « meurtre répugnant » de l’otage américain

    7sur7 - ‎Il y a 50 minutes ‎

    unfe_image_198_full

  • Les critiques terriblement machos contre le livre de Valérie Trierweiler

    Je lis les commentaires assassins sur le livre de Valérie Trierweiler, et je dois dire aux uns et aux autres : vous avez tort.

    La+Vérité+Guy+Béart0

    Je relève d’abord – le service investigation du blog ayant vérifié les états génétiques des éditorialistes – que ces signatures sont à 95% masculines, ce qui montre l’arriération de notre société. La presse française est une presse de mecs, avec quelques poupées cosmétiques. Donc tous ces mecs arrivés là parce que sont des mecs nommés par des mecs vomissent sur une femme. Une femme qui n’entre pas dans le module gentil du « Secrétariat d’Etat aux droits de femmes », et qui commet l’horreur absolue : elle dit ce qu’elle pense. Donc, le verdict est sans appel : cette femme pense mal.

    Je souhaite donc bonheur et apaisement à tous les sales gus qui ont viré leur femme comme une malpropre – des neuneus qui, chez une femme, focalisent à moins d’un mètre,… oki ? – et qui font dans leur froc parce que l’ex larguée, humiliée et bafouée, se permet de dire comment elle a vécu le largage… Une femme, qui chez ces gens, est considérée comme un kleenex, et qui s’exprime… Imaginons que ça se généralise… C’est absolument insupportable en effet. Non, la femme doit aller pleurnicher chez ses parents –pas « jojos » – et basta !

    Car je n’oublie pas la violence de la répudiation, par ce bigame impénitent… alors que Valérie Trierweiler était en convalescence d’une hospitalisation : « Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trieweiler ». Gougnafier de chez gougnafier…

    Une décapitation affective,… et en public ! Spectacle horrible pour les enfants ! Horrible. Alors, vous qui dézinguez Valérie Trierweiler, mesurez-vous la violence de la répudiation ? Ou admettez-vous la répudiation si le chef est blanc ? Mesurez-vous tout de ce que renferme de cynisme, de méchanceté, de sentiment de supériorité, ce communiqué ? Il a viré la « pas jojo »…

    Valérie Trierweiler a pris le temps de la réaction. Hollande avait pondu un communiqué de quinze mots à l’AFP ; elle, elle a écrit, seule, un livre de 300 pages. Et que dit-elle dans ce livre, que j’ai lu le temps de six heures de vol, et qui se lit très bien ? Elle dit des choses qui confirment ce que disait le communiqué de Hollande.

    Qui peut imaginer un instant que Valérie Trierweiler a inventé l’expression des « sans-dents » ? Non, c’est bien l’œuvre de l’autre salopard. Mais, comme le dit la chanson, celui qui dit la vérité doit être exécuté. Qui peut imaginer un instant que Valérie Trierweiler a inventé la scène où Hollande se fout de la gueule des handicapés ? D’ailleurs, qu’elle a été sa politique ? Allô ?

    Je n’ai pas en dire plus ici. Le livre est en vente, et du fait du succès, la réédition est en cours ce qui est très bien. Lisez ce livre, et méditez sur une société où les femmes refusent la soumission,  dénoncent l’humiliation dont elles sont l’objet, quelle que soit la « puissance » du macho répudiateur.

    Ce livre, quels que soient ces défauts, est absolument essentiel car il est une incroyable avancée dans la lutte contre le machisme. Ce que les machistes et leurs poupées ont bien compris,… d’où leurs cris effarouchés.

    hollande_en_casque.jpg

  • Le communautarisme économique et social mine notre société

    « En France, lorsque l’on appartient à un milieu défavorisé, on a clairement aujourd’hui moins de chances de réussir qu’en 2003 » : ce n’est pas un tract gaucho (La Gauche ??? Où çà ???), mais un rapport de l’OCDE, le rapport PISA (Program for International Student Assessment ; Programme international pour le suivi des acquis des élèves) établi tous les trois ans. C’est un gros travail d’étude et d’analyse effectué sur 65 pays, partiel comme toute forme de classement, mais les résultats et les évolutions parlent. 1311227-Jean-Jacques_Rousseau_Discours_sur_lorigine_et_les_fondements_de_linégalité_parmi_les_hommes.jpg


    En synthèse, le niveau est correct, sans plus, mais le constat majeur, cruel, est l’inégalité : notre système éducatif est le plus inégalitaire du monde. 


    Du côté du gouvernement, c’est le sourire aux lèvres qu’on a commenté ce rapport catastrophique, trop heureux de trouver un motif pour taper sur la Droite, et vanter les mérites des projets en cours.


    Ce plan de com’ focalise sur l’école, comme si on pouvait extraire l’école de la société, et demander à l’école de résoudre tous les maux sociaux. Or, le mal est plus profond. Nous sommes sur une période longue de structuration de l’inégalité sociale, et l’école n’est qu’un des éléments de cette fabrique de l’inégalité.

     

    Nos gouvernants - Droite et Gauche -  et toute une petite classe dirigeante qui va avec, invoquent à tout moment le grand péril que serait le communautarisme, entendu comme le communautarisme arabe, africain ou musulman… que la loi « républicaine » cherche à contenir. Une thèse si bien défendue par un allumé de référence, comme Finkielkraut (La querelle de l'école, Stock). Or, le communautarisme est d'abord économique et social, et il est le résultat d’un ordre dominant, qui bloque la société pour assurer la sauvegarde de ses intérêts.

     

    Combattre l’inégalité ? Oki. On commence par trois politiques publiques : l’urbanisme, en mettant fin aux cités reléguées, avec une vraie mixité sociale, dans tous les quartiers ; les transports, sur un principe d’égalité de réseaux, de fréquence et de qualité dans toutes les zones urbaines ; la santé, avec la même qualité d’accueil en établissement, pour les urgences et les soins lourds.9782021096088.jpg

     

    J’ajoute une petite action de politique pénale. On fait du testing de CV - double CV avec des noms et des adresses modifiées – et on convoque au commissariat dans le cadre de procédures de discrimination ceux qui répondent aux CV des blancos et pas à ceux des zarabes. 

     

    On commence demain ?

     

    *   *   *

     

    Voici la synthèse du rapport.

     

     

    PISA 2012 : Faits marquants

    Performance en mathématiques

    La performance des élèves de 15 ans en mathématiques se situe en France au niveau de la moyenne des pays de l’OCDE, avec un score de 495 points (contre 494 points, en moyenne, dans les pays de l’OCDE).

    En France, le score obtenu en mathématiques par les élèves de 15 ans a diminué de 16 points entre PISA 2003 (511 points) et PISA 2012 (495 points), ce qui, en 9 ans, fait passer la France du groupe des pays dont la performance est supérieure à la moyenne de l’OCDE au groupe des pays dont la performance est dans la moyenne de l’OCDE.

    Cette baisse entre 2003 et 2012 est en partie due à la chute des résultats observée en France entre 2003 et 2006.misereRG.jpg

    Par rapport aux résultats de 2003, il y a à peu près autant d’élèves très performants (niveau 5 ou 6 de compétence) en France, mais surtout beaucoup plus d’élèves en difficulté (sous le niveau 2 de compétence), ce qui sous-entend que le système s’est dégradé principalement par le bas entre 2003 et 2012.

    Performance en compréhension de l’écrit et en sciences

    La France se situe au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE avec un score de 505 points en compréhension de l’écrit (contre 496 points, en moyenne, dans les pays de l’OCDE) et affiche un score identique à celui qu'elle avait obtenu lors du cycle PISA 2000. Après avoir accusé un recul sensible en compréhension de l'écrit lors des cycles PISA 2003 et PISA 2006, les résultats de la France ont commencé à remonter lors du cycle PISA 2009, tendance qui se confirme avec le cycle PISA 2012.

    Cependant, les écarts de performance en compréhension de l’écrit se sont creusés sur cette période. Point positif : la proportion d’élèves très performants a augmenté de 4 points de pourcentage. Point négatif : la proportion d’élèves peu performants a elle aussi augmenté de 4 points de pourcentage sur cette période.

    L’égalité des chances dans l’apprentissage

    En France, la corrélation entre le milieu socio-économique et la performance est bien plus marquée que dans la plupart des autres pays de l’OCDE ; le niveau de performance en mathématiques y reste toutefois dans la moyenne des pays de l’OCDE.editor_1317487244471.gif

    Le système d’éducation français est plus inégalitaire en 2012 qu’il ne l’était 9 ans auparavant et les inégalités sociales se sont surtout aggravées entre 2003 et 2006 (43 points en 2003 contre 55 en 2006 et 57 points en 2012). En France, lorsque l’on appartient à un milieu défavorisé, on a clairement aujourd’hui moins de chances de réussir qu’en 2003.

    Les élèves issus de l’immigration sont au moins deux fois plus susceptibles de compter parmi les élèves en difficulté. La proportion d’élèves issus de l’immigration se situant sous le niveau 2 en mathématiques lors du cycle PISA 2012 ne dépasse pas 16 % en Australie et au Canada, mais atteint 43 % en France et globalement plus de 40 % uniquement en Autriche, en Finlande, en Italie, au Mexique, au Portugal, en Espagne et en Suède.

    Même après contrôle du milieu socio-économique, en France, les élèves issus de l’immigration accusent des scores inférieurs de 37 points à ceux des élèves autochtones, soit presque l’équivalent d’une année d’études (contre 27 points, en moyenne, dans les pays de l’OCDE).

    En France, les élèves issus d’un milieu socio-économique défavorisé n’obtiennent pas seulement des résultats nettement inférieurs, ils sont aussi moins impliqués, attachés à leur école, persévérants, et beaucoup plus anxieux par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE.

    L’environnement pédagogique et l’engagement et la motivation des élèves

    Dans quasiment tous les pays, préscolarisation et performance en mathématiques sont étroitement liées. En France, la quasi-totalité des enfants sont scolarisés dès l’âge de 3 ans.41C7WPRYACL.jpg

    En France, le climat de discipline est resté à peu près stable entre 2003 et 2012. Cependant, la France se classe parmi les pays de l’OCDE où la discipline est le moins respectée, et ceci même si la plupart des élèves en France bénéficient de classes disciplinées.

    Le nombre de redoublants en France a significativement diminué depuis 2003, mais reste toujours élevé, avec 28 % des élèves de 15 ans ayant indiqué avoir redoublé au moins une fois (contre 12 %, en moyenne, dans les pays de l’OCDE).

    Les élèves français prennent en général plus de plaisir que la moyenne des pays de l’OCDE dans l’apprentissage des mathématiques mais sont également parmi les plus anxieux. Ainsi, avec un niveau d'anxiété resté stable entre 2003 et 2012, la France compte toujours en 2012 parmi les pays de l’OCDE où le niveau d'anxiété est le plus élevé.

    En moyenne, dans les pays de l’OCDE (et en France), près d’un élève sur trois a déclaré être arrivé en retard à l’école et près d’un élève sur cinq, avoir « séché » au moins un cours dans les deux semaines qui ont précédé l’évaluation PISA.

    La France est le pays qui demande le moins de retour d’information de la part de ses élèves sur les leçons, les enseignants et les ressources, et où le tutorat pour les enseignants est le moins développé de tous les pays participants.

    La France souffre moins d’un manque d’enseignants qualifiés que la moyenne des pays de l’OCDE, même si le salaire statutaire des enseignants (en début de carrière, ou après 10 ou 15 ans d’exercice) y est plus faible.


    la-liberte-guidant-le-peuple-selon-yue-minjun.jpg

    La liberté guidant le peuple, Yue Minjun

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu