Avertir le modérateur

1984

  • 24 heures de garde-à-vue pour un SMS !

    Chris%20Weston%20Big%20Brother%20Hey%20Oscar.jpgLe César du Flip avec cette histoire que nous raconte Le Courrier Picard de ce dimanche. Une garde-à-vue de 24 heures et un interrogatoire serré sur des activités terroristes pour un jeune menuisier qui a eu le malheur de recevoir par SMS d’un collègue de travail une blague à la con : «Pour faire dérailler un train, t'as une solution ?».

    Quelques jours plus tard, le 16 avril, il est convoqué au commissariat d'Abbeville, sans précision. Sur place, à 16 heures, c’est le coup de bambou : Stéphane est placé en garde à vue, sur instruction du parquet : «J'entends parler d'affaire criminelle, de terrorisme, et d'une garde à vue qui pourrait durer dix jours. On me demande si je suis capable de choses farfelues comme, par exemple, faire dérailler un train. C'était un véritable choc. En deux secondes, j'ai eu l'impression de devenir un vulgaire criminel. Je me retrouve dans une belle cellule jaune qui sent la pisse, j'ai l'impression d'être traité comme un chien.» Interrogé sur le SMS, Stéphane donne le nom de son collègue. Toutes affaires cessantes, la police débarque chez le pote, perquisitionne et au poste.

    Au total 24 heures de garde-à-vue, de nouvelles auditions... Le lendemain, Stéphane et son collègue sont relâchés : non, ce ne sont pas des terroristes. 1984web.jpg

    Le procureur de la République d'Abbeville, Éric Fouard, explique, sans rire, au Courrier Picard que Stéphane était soupçonné de «non dénonciation de crime» face à ce SMS jugé «tendancieux». Une infraction qui justifie le placement en garde à vue : « La procédure pénale est la même pour tout le monde, que le risque soit probable ou peu probable». Techniquement juste, mais tout même un peu disproportionné, non ?

    L’affaire ayant été classée sans suite, je ne saurais que trop conseiller à Stéphane et à son pote de demander à un avocat d’obtenir une copie de PV, chose possible sur simple demande : ce doit être assez croquignolesque. Peut-être des pièces intéressantes pour le Musée de la Police.

    Reste un truc qui ne va pas, et qui justifierait bien d’une plainte pour atteinte à la vie privée et violation du secret des correspondances : comment l’opérateur Bouygues Telecom a-t-il pu voir passer le SMS ? Première explication : l’appareil de Stéphane étaient en réparation, et l’opérateur lui avait prêté un portable lui appartenant ce qui a simplifié la chose. Trop court !  Il me parait impensable qu’un opérateur puisse, comme çà, surveiller le contenu de SMS… On attend les explications.

    Non, cette affaire a de quoi inquiéter.

    6a00d83451c3ab69e200e54f4492bd8834-640wi.png
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu