Avertir le modérateur

Droit et vie politique

  • Une vie politique en déliquescence

    Et si la vie politique française était entrain de partir en vrille ? Quelques éléments majeurs, mis en perspective, donnent un sentiment de tournis. Comme une vie politique en déliquescence.

    Partons de cette banalité : l’élection présidentielle est le moment structurant de la vie politique. C’est l’axe des institutions.  Sans revenir sur les coups tordus des gaullistes, qui n’ont cessé de saper la IV° République, il n’en reste pas moins que la V° République a été fondée en octobre 1958 pour installer un exécutif fort, incarné par la fonction du président de la République. Il s’agissait de mettre fin à la culture de l’instabilité ministérielle, et à la léthargie qui ressortait de l’omnipotence des assemblées.

    La poids de l’élection présidentielle s’est ensuite renforcé dans des conditions qui ont dénaturé l’esprit, assez équilibré, de la constitution de 1958. Première étape en 1962, le président n’étant plus élu par les parlementaires, mais directement par le peuple, ce qui lui confère une légitimité spécifique, concurrente de celle du Parlement. Deuxième étape en 2002, quand Jospin confronté à un calendrier qui faisait se télescoper législatives et présidentielles, décide de reporter les législatives dans la foulée des présidentielles. Il n’existe désormais plus qu’une élection princeps : la présidentielle, car les législatives qui suivent de quelques semaines ne sont qu’une concrétisation du vote, donnant au président une majorité politique pour cinq ans.

    C’est le choix de l’efficacité. Une élection qui, mécaniquement, écrase les autres ; le cadre étant ainsi fixé pour cinq ans, le pays peut être gouverné.

    Problème : regardons où nous en sommes sept mois plus tard.

     

    Le président est en chute libre dans les sondages, et les perspectives économiques ne permettent d’envisager aucune embellie. Le président a dit qu’il allait s’impliquer dans les municipales, et les élus locaux ont répondu : merci de vous abstenir, nous préférons nous débrouiller seuls. On s’arrachait la photo à côté de Sarko ; aujourd’hui, elle ne vaut plus un sou.

    Du côté de la Gauche, ce n’est pas mieux. Ségolène Royal est en grande difficulté dans son propre camp, et si elle ne cesse de rappeler son score du second tour, tout s’organise à l’intérieur du parti pour lui barrer la route. Le Parti perd ses adhérents à vitesse « Grand V ». Les cadors sont focalisés sur le prochain congrès, avec une phase 1 qui consiste à débarquer Ségolène Royal. Et chacun gère ses municipales sur le thème : ma ville d’abord, et aucune référence au Parti socialiste.

    Et le Modem… En bouillie ! C’était le grand renouveau qui s’annonçait. Sortons de l’affrontement Droite/Gauche, et avançons sur les idées ! Bayrou était au centre de tout, incontournable faiseur de Roi, et ses militants persuadés que l’avenir était pour eux. Depuis, c’est le Nouveau Centre, avec la majorité des députés qui s’allie à l’UMP, les plus fidèles, tel Jean-Marie Cavada, qui quittaient le navire, et une présence marginale aux municipales. Le Modem est par terre. Regardez Lyon, ville de tradition centriste s’il en est, avec un Bayrou à 22 % en avril 2007. En janvier 2008, les militants s’entredéchirent, le secrétaire départemental, par ailleurs trésorier de Bayrou, démissionne, et les places se négocient à Droite et à Gauche, devant une presse hilare.

    Bon. Je m’inquiète peut-être pour rien, mais je ne crois pas. J’ai le sentiment d’un système à bout de souffle, et je vois cette politique, si nécessaire pour structurer le corps social, ne plus répondre.

    Modifier les règles institutionnelles peut être l’occasion de redistribuer les cartes, et donner un nouveau souffle. Dans les mauvaises périodes, il est arrivé que l’on fasse appel au droit pour sortir la politique de la panne. Et ça peut être une solution.

     Je m’inquiète peut-être pour rien, mais je ne crois pas. Les évolutions vont trop vite, et sont trop peu maitrisées.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu