Avertir le modérateur

Sado-masochisme

  • Ségolène a-t-elle droit au mal ?

    Ségolène a-t-elle droit au mal ? « Des épreuves atroces ». Sur le divan de Sigmund Drucker, Ségolène Royal a témoigné de l’enfer, à savoir la campagne présidentielle. Mais elle en redemande. A-t-elle le droit de choisir la souffrance?

     

    On en apprend de belles, en écoutant Vivement Dimanche ! « J'ai découvert que j'étais capable de choses que je n'imaginais pas », a confié Ségolène Royal évoquant des « épreuves terribles à l'intérieur de mon propre camp et face à l'adversaire ». Elle a insisté : « Ca a été des épreuves atroces ». Folie : « On m'a même reproché l'amour des Français ». Mais, celle pour qui « la politique, c'est d'abord un don de soi », ajoute à propos de ceux qui l’ont fait tant souffrir : « Aussi incroyable que cela puisse paraître, je ne leur en veux pas. »

     

    Incroyable en effet dans le sens commun, mais croyable en référence à la sublimation des souffrances, appelée le sado-masochisme. Les analystes politiques nous diront si le PS est entrain de devenir le PSM. Les tracts ringards inspirés par Julien Dray remplacés par des extraits de Justine ou les malheurs de la vertu,… il y aurait sans doute de quoi mobiliser les foules. Mais regardons du coté du droit.

     

    Chacun a en tête la revendication féministe des années 1970 : « Je suis propriétaire de mon corps, et j’en dispose, notamment par la contraception et l’avortement. Ce n’est pas loi qui me l’interdira ». Grand combat, beau combat, et à la clé les droits et libertés pour les femmes. Bravo. 

     

    Mais, en droit, l’analyse est différente. Le principe, ancien et très respecté, est qu’un être humain n’est pas propriétaire de son corps. Le corps et la personne forment un tout indissociable : le corps est le substratum de la personne. La raison puise dans l’idée du vivant, caractérisée par l’unité du corps et de l’esprit. Et le corps, support de la dignité humaine, doit être protégé des agressions, même si la personne n’est pas en mesure d’agir, parce qu’elle est trop affaiblie, ou qu’elle renonce, piégée par une soumission plus forte qu’elle. La loi pose l’interdit de l’atteinte au corps, même librement consentie. Le médecin qui pratiquerait une mutilation avec l’accord d’une personne irait droit au tribunal.

     

    C’est l’objectivisme du droit : le corps est protégé non pas en fonction de la représentation que s’en fait la personne, mais de ce que le corps représente socialement.

     

    Quid dès lors des pratiques sado-masochistes ? Les adeptes se fixent des règles qui légitiment la souffrance, dans laquelle ils trouvent le moyen d’une satisfaction du désir. Sauf à interdire toute liberté, à imposer une infernale normalisation, le droit a toujours admis que l’être humain puisse mettre son corps à l’épreuve. Mais, les politiques de santé publique entrent vite en jeu, de la ceinture de sécurité à l’interdiction de fumer, pour limiter cette liberté.

     

    Et comment fixer cette limite, quand une personne choisit d’assumer l’épreuve ? La référence est désormais un arrêt rendu par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, le 17 février 2005. Dans cette affaire, la justice belge avait prononcé des condamnations pénales pour violences, devant l’ampleur des souffrances causées. Pas d’accord, à répondu la Cour Européenne des Droits de l’Homme : « L’autonomie personnelle comprend le droit de disposer de son corps jusqu’à s’adonner à des activités perçues comme étant d’une nature physiquement ou moralement dommageables ou dangereuses pour sa personne ». Cap sur la liberté !

     

    Alors, choisir de souffrir, de s’imposer « des épreuves atroces », ne pas en vouloir aux bourreaux…  Au nom de la liberté individuelle, le droit ne trouve rien à redire,… même si le juge n’en pense pas moins. Ce n’est pas le droit au mal, mais la liberté de se faire mal. En route donc, pour de nouvelles « épreuves atroces », et avec le sourire.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu