Avertir le modérateur

autonomie

  • Bravo et merci Conchita

    Conchita chante, chante très bien et avec un bonheur communicatif. En trois jours, elle s’est imposée dans l’Europe et le monde. Le talent a projeté l'une des plus marginales d’entre nous comme une évidence de la joie et du bon sens : « We are unstoppable »...

    conchita_wurst_orf_00-orf_by_thomas_ramstorfer.jpgUn jour, il n’y aura que la joie simple d’un concours télé, mais dans le contexte si pesant du moment, cette victoire est une belle étape. Et tant pis si ça emmerde les pisse-froids du refoulement, les blindés du surmoi, les atrophiés du soi – de la mère Boutin aux vieux caciques russes ossifiés – qui ont tellement peur de la petite voix qu’ils ont dans l’âme qu’ils rêvent d’un intime cadré par la loi et sanctionné par le juge. Je dis ça, mais je me calme aussitôt : après tout, eux au moins, ils assument. Autre chose que toute la piétaille normaliste et homophobe qui hier faisait des risettes à la victoire. La liste est longue...

    Heinz Fischer, le président de cette si proche et si méconnue Autriche, a justement salué cet évènement : « Le triomphe de Conchita n'est pas seulement une victoire pour l'Autriche, mais avant tout pour la diversité et la tolérance en Europe. Le fait qu'elle ait dédié sa victoire à tous ceux qui croient en un avenir de paix et de liberté redouble la valeur de celle-ci ».

    Penser par soi-même, être soi-même, et vivre sans imposer de contraintes excessives aux autres. Je ne parle pas de philosophie, mais de droit : le doit à l’autonomie de la personne est la base de la société. Tant qu’un autre n’interfère pas de manière abusive dans ta sphère d’inimité, tant qu’il ne s’est pas saisi des manettes du pouvoir public pour imposer des normes qui deviennent des obligations de penser et d’agir,… laisse cet autre vivre sa vie.

    Moins sexy que Conchita, voici la jurisprudence… C’est à la CEDH que l’on doit la mise en lumière de ce droit à l’autonomie, qui aux antipodes des fantasmes de la « dignité », morale et obligatoire, imposée par le sinistre Badinter nommé par Mitterrand au Conseil constitutionnel (Décision n° 94-343/344 DC du 27 juillet 1994, loi de bioéthique), est désormais la base de nos sociétés de gens libres.

    Pour la Cour, « la notion d’autonomie personnelle reflète un principe important qui sous-tend l’interprétation des garanties de l’article 8, sur l’intimité de la vie privée » (CEDH, Pretty c/ Royaume-Uni, 29 avril 2002 ; CEDH, Christine Goodwin c/ Royaume-Uni, 11 juillet 2002 ; CEDH, KA et AD c/ Belgique, 17 Février 2005 ; CEDH, Sorensen et Rasmusen c/ Danemark, 11 janvier 2006).

    Si une personne veut penser, être ou faire selon ce qui lui plait, et qu’elle n’interfère pas dans les droits et libertés des autres, la loi doit lui permettre d’exercer ses choix, et même si cela heurte les sentiments ou les convictions de la majorité. Dans le même temps, la loi doit être sévère avec celui qui, par ses choix et actions, interfère dans l’intimité de la vie des autres.

    Vive la liberté et merci Conchita ! Si tu passes à Paris, tu seras la bienvenue dans mes nouveaux bureaux, tout dédiés à la liberté des personnes. On pourra boire un coup, et please, tu me chanteras une chanson

    CONCHITA-WURST.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu