Avertir le modérateur

balzac

  • Delanoë sacrifie le musée Balzac

    12747.jpgBalzac poursuivi par les créanciers avait trouvé refuge au 47 rue Raynouard, dans le 16ème arrondissement de Paris, dans un ensemble de maisons du XVIII° accroché à la colline de Passy. M. de Breugnol, son faux nom, s’y est installé le 1° octobre 1840, et pour sept ans. Il pouvait se rendre à Paris par la petite rue Berton, profiter du calme du jardin et travailler : « Travailler, c'est me lever tous les soirs à minuit, écrire jusqu'à huit heures, déjeuner en un quart d'heure, travailler jusqu'à cinq heures, dîner, me coucher, et recommencer le lendemain ». Le fauché Balzac s’était planqué dans cette petite maison pour finir La Comédie Humaine, mais c’est là aussi qu’il a écrit Une ténébreuse affaire, La Rabouilleuse, Splendeurs et misères des courtisanes, La Cousine Bette, Le Cousin Pons...

    Si vous cherchez du Paris secret, vous ne serez pas déçu. Enfin, disons surtout Paris inattendu, parce que, question discrétion c’est un peu râpé. Cette maison est devenue le musée Balzac avec 50 000 visiteurs par an. Oui, mais l’endroit est exigu. En 2001 par la mairie de Paris de Tiberi avait signé un compromis le terrain voisin, un lot de 918 m2 avec 4 autres petites maisons et un jardin, pour installer dans ce décor d’époque une bibliothèque et un centre de recherche, et doper les services du musée. Delanoë avait conclu l’affaire en 2002. En 2006, le service des fouilles archéologiques avait fini, et  le projet avait été présenté à la Commission du Vieux-Paris. C’était sur des roulettes.

    Et puis, sans crier gare, est apparu cet appel public, le 17 juin : « La Ville de Paris lance un appel à candidatures pour la cession d’un ensemble immobilier communal, situé au 43-45, rue Raynouard dans le 16ème arrondissement. Cet ensemble, à usage d’habitation, comprend 4 bâtiments avec jardin d’une superficie totale de 918 m2. Les dossiers de candidatures doivent être déposés au plus tard le vendredi 1er juillet ». Bref, la parcelle d’environ 1000 m2 et les petites maisons partent chez un investisseur, qui va nous y installer un bel immeuble.

    C’est Le Parisien qui a déniché l’info, et qui a pu recevoir ces infos lumineuses de Jean-Yves Mano, l’adjoint au Maire chargé du logement : « Le site est extrêmement complexe, en pente, difficile à aménager. Avec l’argent que nous allons retirer de la vente, nous pourrons financer d’autres programmes ». La mairie du XVI° a mis en place une pétition pour l’abandon de ce programme immobilier, et pour revenir au projet d’origine, pour donner à ce musée, et surtout à Balzac, une grande maison.

    Et pour cet été, n’oubliez pas une petite virée au 47, rue Raynouard.

    p_MaisonBalzacParis.jpg

    La présentation du musée par la Ville de Paris

    http://www.paris.fr/loisirs/musees-expos/maison-de-balzac/p6837

    viewmultimediadocument.jpg

    La pétition

    http://www.mairie16.paris.fr/mairie16/jsp/site/Portal.jsp?page_id=378

    balzac2.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu