Avertir le modérateur

bayrou

  • Bayrou se prépare

    A part sur les sujets de société, tous nos joyeux candidats sont sur la même ligne, dès lors que (1) ils acceptent la  domination de la France par l’OTAN, (2) ils ont le même modèle économique, et (3) en arrivant au gouvernement, ils trouveront une dette explosée – avec les intérêts de la dette comme première dépense nationale – la croissance en berne, la menace du crack des banques vu leurs investissements qui ne reposent sur rien, et le chômage de masse. Donc, marge à quasi zéro.

    Alors, l’un ou l’autre – dès lors que Sarko n’est plus là – pas de quoi de se chauffer les neurones. On suit ça comme un feuilleton, en espérant de bons épisodes, quelques retournements de situation et de bonnes rigolades. Soyons en effet sérieux : Merkel va rempiler, et nous serons donc bien gouvernés. On se détend…

    Fillon va sortir en tête dimanche soir, mais sans écraser Juppé. Pour se faire identifier, Fillon s’est créé un personnage réac et libéral radicalisé, avec comme référence Miss Thatcher. Pourquoi pas… Les plans marketing ont leurs raisons. Mais bien sûr, ce positionnement bien à Droite va donner des ailes à Bayrou, qui rêve encore de la présidentielle de 2007, où il avait réuni 18,57 % des électeurs.

    Alors, avec un Fillon basculé vers la Droite, un Juppé out, une Gauche en lambeaux, et dans le contexte d’une opinion si volatile, Bayrou a une bien jolie carte à jouer. En réunissant les centristes, les électeurs de Gauche qui n’en peuvent plus de leurs leaders, et les électeurs de Juppé, et avec la carte si tendance de « l’anti-système » (quel gag !) il peut sortir en tête alors que le soufflé Fillon est destiné à retomber,… ou retrouver la délicieuse posture du faiseur de roi.

    - Le programme Fillon est dangereux et je suis prêt à faire alliance avec Hollande, mais attention, la Droite, ce sont mes amis… Lequel sera le plus généreux ? 

    Retroactu-7-novembre-1933-le-premier-gagnant-de-la-Loterie-nationale-empoche-5-millions-de-francs_width1024.jpg

  • Bayrou se prépare

    A part sur les sujets de société, tous nos joyeux candidats sont sur la même ligne, dès lors que (1) ils acceptent la  domination de la France par l’OTAN, (2) ils ont le même modèle économique, et (3) en arrivant au gouvernement, ils trouveront une dette explosée – avec les intérêts de la dette comme première dépense nationale – la croissance en berne, la menace du crack des banques vu leurs investissements qui ne reposent sur rien, et le chômage de masse. Donc, marge tendance zéro.

    Alors, l’un ou l’autre – dès lors que Sarko n’est plus là – pas de quoi se tracasser les neurones. On suit ça comme un feuilleton, en espérant de bons épisodes, quelques retournements de situation et de bonnes rigolades. Soyons en effet sérieux : Merkel va rempiler, et nous serons donc bien gouvernés. On se détend…

    Fillon va sortir en tête dimanche soir, mais sans écraser Juppé. Pour se faire identifier, il s’est créé un personnage réac et libéral radicalisé, avec comme référence Miss Thatcher. Pourquoi pas… Les plans marketing ont leurs raisons. Mais bien sûr, ce positionnement bien à Droite va donner des ailes à Bayrou, qui rêve encore de la présidentielle de 2007, où il avait réuni 18,57 % des électeurs.

    Alors, avec un Fillon basculé vers la Droite, un Juppé out, une Gauche en lambeaux, et dans le contexte d’une opinion si volatile, Bayrou a une bien jolie carte à jouer. En réunissant les centristes, les électeurs de Gauche qui n’en peuvent plus de leurs leaders, et les électeurs de Juppé, et avec la carte si tendance de « l’anti-système » (quel gag !) il peut sortir en tête alors que le soufflé Fillon est destiné à retomber,… ou retrouver la délicieuse posture du faiseur de roi.

    - Le programme Fillon est dangereux et je suis prêt à faire alliance avec Hollande,… mais avec la Droite aussi, car c'est mon camp. Alors, lequel des deux sera le plus généreux ?  

     Retroactu-7-novembre-1933-le-premier-gagnant-de-la-Loterie-nationale-empoche-5-millions-de-francs_width1024.jpg

  • Le Tribunal populaire de Bayrou

    coqetpouleopt9ii.jpgFrançois Pérol est-il un coquin? Un petit coquin qui se fait nommer sur poste - boss de l'union Caisse d'Epargne-Banque Populaire - alors que la veille il contrôlait ce poste. Voire, qu'il a été le grand architecte financier de cette opération, allant jusqu'à créer le poste pour lequel il est nommé. Bref qu'il est à la fois la poule et le poussin ?

    Etant fort peu informé de la réalité des faits, je me garderais bien de répondre, car si tel est le cas, c'est grave, grave genre illégal, je dirais même genre illégal de la famille pénale. Aussi, alors que je ne tremble pour les responsables de l'administration pénitentiaire confrontés à la surpopulation carcérale et à ses drames, je ne ferais pas un centimètre en direction de ces accusations qui partent ces jours-ci comme les fusées un soir de 14 juillet.

    Il y a deux choses qui sont assez claires.snitch.jpg

    D'abord, le constat du désert bancaire. Le cheptel des dirigeants de banque est tellement réduit que notre Bien aimé de sa Dame président de la République est obligé d'amputer son équipe d'un de ces plus vifs cerveaux, pour le sacrifier en l'envoyant patauger dans le circus des commerçants. Voilà où en est la France. Tous ses cadres ont partis s'enrichir à Londres - travailler plus pour gagner plus - et pour trouver un gus capable de diriger une banque, il faut piquer dans les effectifs de l'Elysée. Pauvre France...

    La seconde est qu'on ne peut jouer avec l'honneur d'un homme, ni balancer comme une vanne son éventuelle culpabilité. Parce que l'histoire, ce n'est pas coquin ou malin, c'est coupable ou innocent. Ecoutons François, le héros de Bagnères de Bigorre, qui s'explique dans l'excellent Le Monde.

    - « L'épreuve de force pour réunir les deux banques s'est déroulée dans son bureau. Or, selon l'article 432.13 du Code pénal, il est impossible ''par une personne ayant été chargée, en tant que fonctionnaire ou agent d'une administration publique, dans le cadre des fonctions qu'elle a effectivement exercées, soit d'assurer la surveillance ou le contrôle d'une entreprise privée, soit de conclure des contrats de toute nature, (...) avant l'expiration d'un délai de trois ans suivant la cessation de ses fonctions''. Il y a donc violation de la loi. Non seulement je l'affirme, mais je le maintiens, et le souligne. »

    image006.jpgDonc, le monsieur est coupable de prise illégale d'intérêt, selon le juge suprême de la non moins suprême Cour de Bagnères de Bigorre. A ceci près que dans un pays moderne, encore appelé Etat de droit, ce sont les juges, les vrais, dans les tribunaux, les vrais, qui se prononcent sur les violations de la loi pénale. Je peux dire que tel est un escroc s'il a été condamné par un jugement devenu définitif, pour escroquerie. Coller à quelqu'un une qualification pénale alors que le juge pénal ne s'est pas prononcé, c'est une imputation qui met en cause l'honneur, et ça s'appelle une diffamation.

    Le Monde poursuit en posant cette fort logique question.

    - Votre formation politique va-t-elle employer des moyens juridiques pour contester cette nomination ?

    Et le procureur-partie civile-juge-omniscient Bayrou répond:

    - « Ce serait au président de la République et au gouvernement de faire respecter la loi ».

    Catastrophe définitive mon bon François... Avant d'être président de la République, il va falloir repasser par la première année de droit, et investir dans l'achat d'un Code pénal. piege_a_souris.jpg

    Vois-tu, mon cher François, la loi pénale est tellement importante que veiller à son respect est une charge de chaque citoyen. Mais pas pour se faire justicier... Juste pour aviser les agents publics chargés par la loi de conduire les enquêtes. C'est l'article 434-1 qui nous dit tout celà: « Le fait, pour quiconque ayant connaissance d'un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende. »

    Le Code de procédure pénale prévoit que les officiers de police judiciaire et les procureurs de la République « reçoivent les plaintes et dénonciations ». Le Code pénal fixe les limites, avec l'article 434-10 qui réprime la dénonciation mensongère, et l'article 226-10 qui punit la dénonciation calomnieuse.

    La police enquête, réunit les preuves, entend la personne mise en cause. Si l'affaire tient la route, l'icelui est convoqué devant un juge, a connaissance de l'accusation, se défend avec le concours d'un avocat, et un tribunal indépendant et impartial se prononce, à charge d'appel.

    Trop fort...

    47_0.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu