Avertir le modérateur

belgique

  • Toots Thielemans, une légende belge du jazz

    Le maître de l’harmonica, un musicien qui a traversé un siècle de jazz, et un grand ami belge parmi nos chers amis belges… Hier soir, les télés et les radios belges ont bouleversé leurs programmes pour rendre hommage à Toots Thielemans, qui nous a quitté à 94 ans.

     

    Un p’tit gars des Marolles, tombé tout jeune dans la musique, d’abord l’accordéon, puis l’harmonica, puis la guitare – sous influence Django – avant de rejoindre en 1947 la ville du Jazz, New York, où le grand belge va faire une carrière du feu de Dieu à l'harmonica. Une grosse galère comme il n’a pas la carte de travail,… avant d'obtenir la nationalité étasunienne et de s’imposer comme un complice de Charlie Parker et de toutes les aventures du Birdland… Faut le faire ! Il est aussi compositeur, et va jouer avec tous les grands du jazz : Dinah Washington, George Shearing, Bill Evans, Ella Fitzgerald, Clifford Brown, Quincy Jones, Jaco Pastorius, Path Metheny, Stevie Wonder

     

    Encore ces dernières années, il était très présent dans les festivals en Europe. Tout ça avec un petit harmonica… Le voici enregistré le 11 juin 2010, au The Hague Jazz. Toots nous parle du bonheur de 88 ans…

    8vDf8MxN9sQvTxQcjjYkn7isY7T.jpg

  • Attentats de Bruxelles: Le blog n'a jamais été Charlie, c'est pas demain la veille

    Le blog n'a jamais été Charlie, c'est pas demain la veille. Voici la magnifique une de Charlie, un ode à l'humour, à la liberté... et au respect des victimes. A vomir... Le père de Stro­mae a été assas­siné pendant le géno­cide du Rwanda, en 1994, et son corps a été découpé en morceaux. Quand je pense aux messes nationales faites en l'honneur de ce journal...

    charlie,belgique,terrorisme

  • Attentats : La déclaration de Charles Michel

    Quelques heures après les attentats de Bruxelles, cette remarquable déclaration du Premier ministre, Charles Michel,

    « Mesdames et messieurs, ce que nous redoutions s’est réalisé : notre pays et nos concitoyens ont été frappés par des attentats aveugles, violents et lâches

    « Dans ce moment de tragédie, dans ce moment noir pour notre pays, plus que jamais je veux appeler chacun à faire preuve de calme, mais aussi de solidarité. Nous sommes confrontés à une épreuve, à une épreuve difficile, et je veux dire à ceux qui ont choisi de se porter en ennemis barbares que nous allons rester unis et rassemblés.

    « Nous sommes déterminés à tout mettre en œuvre pour sauvegarder nos libertés fondamentales. La liberté a été frappée dans son cœur ce matin à Bruxelles. Comme elle l’avait été à Paris, Londres et Madrid. »

    7367789.jpg

  • Gay : Mariage light et pas de PMA

    Le mariage, c’est la famille, et la loi sur le mariage gay, débattue ce mardi, va effectivement flinguer la famille. Car ce sera un demi-mariage, sans famille.  

    A titre personnel, j’ai maintes fois pris position pour le mariage gay, la PMA et la GPA. Je crois que dans la société très mobile où nous vivons, la famille, c’est que l’on en fait, par amour et passion, par tendresse et devoir. Comment réussir un couple ? Le lupanar de la famille hétéro, et l’horreur destructrice de la famille homo ?… Vastes questions, et je peux bien me tromper, mais pour la réponse, ne demandez pas trop à la loi, sauf pour vouloir récréer les freins qui ne marchent plus dans votre tête.

    La-Grand-Place-Grote-Markt-belgium-468426_1302_1146.jpg

    Ceci dit, du côté du pouvoir politique, c’est plié. Ce sera le mariage gay sans la famille gay. Les manifestants du 13 janvier ont gagné.  C’est un fait.

    Le guerrier de Tombouctou se met aux abonnés absents quand il faut parler d’amour et de famille en France, et comme les parlementaires ne servent à rien, il interroge le « Comité national d’éthique ». Le parlement mis entre parenthèses… A quoi sert de voter ? 

    Arrêtons ces manœuvres à deux balles. Il est clair que notre droit connaîtra deux mariages : le normal, avec tous les droits, et le gay, avec un quart des droits. Un truc symbolique. Pour les gays, ce sera le mariage sans la famille, et s'ils veulent une famille, il leur faudra passer les frontières.

    Pour la PMA, Barcelone est bien, mais Bruxelles est super. Vingt ans d'expérience, et toute la sympathie belge. Il y a de nombreux vols low-cost, et on y parle français. Trop cool. Avant de rentrer, on peut s’arrêter dans un des fameux cafés de Grand’Place, par exemple, le café « Le Roy d’Espagne », juste génial.

    belgique-bruxelles-grand-place.jpg

    Pour la GPA, je recommande nos amis grecs, qui sont très pros. A moins de deux heures d’avion, c’est top. Il y a aussi de très bonnes adresses au Danemark ou en Ukraine. En Grande-Bretagne, c’est possible mais un peu à la tête du client, et si vous avez les combines, ça peut se faire aussi en Iran ou en Israël. Si vous souhaitez un peu d’exotisme, vous choisirez l’Afrique du Sud, l’Australie, le Brésil, ou la Corée, que j’adore.

    Revenons-en France.

    Alors, les gays accepteront-ils ce demi-mariage qui ancrera dans la loi leur infériorité de droit ? J’espère bien que non. J’espère bien qu’ils ne se résoudront pas à ce statut discriminatoire. Le mariage gay, c’est la famille gay. Si on ne veut pas de la famille gay, on ne vote pas le mariage gay. Un peu de franchise ferait du bien. 

    img_pod_1508-POD-gardeners-flower-carpet-at-brussels-grand-palace.jpg

     Trop sympatiques, nos amis belges...

  • On perdu les clés de la prison de Louvain

    DCTheKey.jpgLe secret a été gardé quelques jours, mais l’info a fuité dans le quotidien flamand Het Laatse Nieuws : on a perdu les clés de la prison de Louvain.

    C’est en fait un trousseau qui a été perdu, et pas n’importe lequel. Il comprend le passe-partout ouvrant les portes des 180 cellules et celui permettant d'ouvrir les 20 portes séparant les différentes sections.

    On sait que les clés d’une prison ne sortent jamais de la prison… et on se doute qu’il existe de beaux protocoles pour l’usage de ce précieux trousseau. En attendant, il a bel et bien été perdu. La plupart des grilles et serrures sont électriques, mais le personnel attitré continue d'utiliser le trousseau en cas de panne ou de système purement mécanique.

    Laurent Sempot, le porte-parole de la direction générale des établissements pénitentiaires, cherche à rassurer : « Il faut savoir qu'aucune cellule ne possède de serrure intérieure ». Certes… Mais si un détenu a mis la main sur le trousseau, il peut lorsqu’il est dans les couloirs de la prison, en profiter pour ouvrir les portes des autres cellules, et celles de bien des services où il ne faudrait pas aller.

    L’administration a fait changer vite fait bien fait les serrures de quelques portes principales, mais l’incident est plus que fâcheux… et l’affaire s’est compliquée.

    L’administration centrale est sortie de ses gonds, et a mis en congé le directeur de l'établissement. Un peu attendu… Mais pas du tout, ont répliqué les syndicats, soutenant que le directeur n’y était pour rien, et le personnel s’est mis en grève.

    Donc plus de clés, plus de directeur et plus de personnel ! Louvain, la première prison autogérée par les détenus… Soudain les grands espaces? 

    the_key_hr.jpg

    Nouvelle politique pénitentiaire : Responsabiliser les détenus en leur donnant les clés de la prison

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu